« Les Anglo-Saxons gagneront cette guerre, mais ce sera long… et dur et nous devons nous organiser en vue de sauver l’essentiel. », déclaration du Roi Léopold III le 6 juillet 1940 au recteur de l’université de Gand.

Engendrée par la rancœur de la Première Guerre mondiale et les idées expansionnistes et autoritaires du troisième Reich, de l’Italie fasciste et du Japon, la Seconde Guerre mondiale impliqua la quasi-totalité des nations du monde. Elle fut également la guerre la plus meurtrière de l’histoire de l’humanité avec des pertes humaines estimées entre 50 et 85 millions de morts selon les historiens.

Ce conflit armé sans précédent visa autant les civils que les militaires. Exodes, bombardements des grandes villes, massacres et exterminations systématiques des juifs, des Slaves et des Tziganes au nom des théories racistes issues de l’esprit de l’un des plus grands criminels de guerre de l’histoire, Adolf Hitler, le tout puissant Führer du IIIe Reich allemand.

Superprof vous propose de revenir sur cette guerre en revenant sur les causes de ce conflit, les événements principaux de 1939 à 1945 et les conséquences pour l’avenir du monde.

Les causes de la Seconde Guerre mondiale

Le camp de concentration d'Auswitz en Pologne
Le camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau. Les camps furent des lieux d’extermination massifs des populations

La fin de la Première Guerre mondiale a laissé les vainqueurs dans une situation économique et humanitaire catastrophique. À la demande de la France rapidement rejointe par les autres pays, l’Allemagne se voit dans l’obligation de payer un dédommagement de 132 millions de marks soit 23 millions d’euros, une somme phénoménale pour l’époque.

Le pays, déjà appauvri par la crise économique de 1929, se retrouve dans un état d’hyperinflation sans précédent. La rancœur de la population germanique, qui se retrouve dans une extrême pauvreté, envers la France s’accentue de semaine en semaine.

L’ascension politique d’Adolf Hitler et son arrivée à la tête du pays comme Chancelier du Reich modifient en profondeur les choses. Il reconstruit rapidement l’économie du pays, agrandit la puissance armée malgré les interdictions étrangères et envahit les Sudètes en Tchécoslovaque dans les années 30. Il annexe ensuite l’Autriche. Hitler justifie ses actes par la nécessité d’étendre le Lebensraum ou espace vital des Aryens !

Dans le même temps, les alliés de l’Allemagne pratiquent la politique d’envahissement : l’Italie fasciste dirigée par Benito Mussolini établit le Pacte d’Acier avec les Allemands et envahit l’Éthiopie. L’Empire du Japon s’associe à l’Allemagne et son armée s’installe de force en Mandchourie en 1931 et en Chine dès 1937.

Face à cette politique expansionniste des forces de l’Axe, la Société des Nations créée après la fin de la Première Guerre mondiale s’efforce de fermer les yeux pour éviter un nouveau conflit. En 1938, la France et le Royaume-Uni signent les accords de Munich dans le but de régler pacifiquement le conflit entre l’Allemagne et la Tchécoslovaquie.

Malgré cela et contre toute attente, l’Allemagne forte d’une nouvelle armée envahit la Pologne en 1939. C’est le début du pire conflit de l’humanité.

Le début de la Seconde Guerre mondiale

Des navires américains bombardés à Pearl Harbor par les Japonais
L’attaque de Pearl Harbor par l’armée impériale japonaise constitue l’événement qui signa l’entrée des USA dans la Seconde Guerre mondiale

De l’invasion de la Pologne en 1939 à la capitulation de l’Allemagne nazie en 1945, de nombreux événements se sont déroulés au cours de ce conflit meurtrier.

Le 1er septembre 1939, l’armée allemande, la Wehrmacht, entre en Pologne par la force. Cet événement marque l’entrée en guerre des alliés contre l’infamie germanique. Suite à cette agression, la France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre à l’Allemagne le 3 septembre.

L’armée allemande pénètre avec violence en Pologne n’épargnant pas la population. Il ne faudra que 7 jours aux Allemands pour atteindre Varsovie. Comme si cela ne suffisait pas, l’URSS, alliée de l’Allemagne en vertu du pacte germano-soviétique, envahit et attaque également la Pologne qui capitule quelques jours plus tard.

Hitler ne s’arrête pas là puisqu’il envahit le Danemark et la Norvège. En mai 1940, il attaque le Grand-Duché du Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas et la France. Le 16 juin, la ville de Paris capitule à son tour et le maréchal Pétain fait cesser les combats. Il signe l’armistice avec l’ennemi le 22 juin et son gouvernement s’installe à Vichy. De son côté, le général de Gaulle appelle à la résistance depuis Londres. La France vit les heures les plus sombres de son histoire.

Le 13 août de la même année, l’Angleterre est attaquée par l’Allemagne qui bombarde les villes de Londres et de Coventry pendant plusieurs mois. Malgré cet assaut de bombes et de feu, l’armée anglaise résiste et Hitler renonce à son projet d’envahissement. Il met néanmoins en place le blocus du Royaume uni.

Entre 1940 et 1941, la guerre prend de l’ampleur et s’étend vers les Balkans et la Méditerranée.

Le 22 juin 1941, l’armée allemande se lance dans l’attaque de son ancien allié, l’URSS : c’est l’opération Barbarossa. La réaction de l’armée soviétique est fulgurante et arrête les Allemands aux portes de Moscou. Le siège de la ville de Leningrad va durer plus de deux ans.

L’attaque du Japon et les camps d’extermination

Soldats américains et canadiens approchant des côtes normandes
Le débarquement sur les plages de Normandie le 6 juin 1944 marque le début de la fin pour l’Allemagne

L’autre allié de l’Allemagne, le Japon, attaque la base navale américaine de Pearl Harbor à Hawaï le 7 décembre 1941. Les USA entrent alors dans le conflit qui devient véritablement mondial.

Le 20 janvier 1942, la conférence de Wannsee en Allemagne prend l’horrible décision d’exterminer tous les juifs dans des camps d’extermination. La « Solution finale » est lancée. Elle constitue le pire meurtre de masse de l’humanité avec plus de 6 millions de juifs tués, mais aussi des homosexuels, des Tziganes et des handicapés.

En automne 1942, le général Rommel et ses troupes sont refoulés en Égypte devant les troupes de l’armée britannique.

Le 8 novembre 1942, les Allemands envahissent la zone libre en France.

Les troupes allemandes capitulent le 2 février 1943 en Russie. Bloquée à Stalingrad par l’armée rouge, l’armée allemande perd presque 500 000 hommes.

Le 6 juin 1944 est l’un des jours les plus importants de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale : c’est le jour du débarquement. Plus de 150 000 soldats américains, canadiens et britanniques débarquent sur les plages de Normandie. La ville de Paris est libérée du joug germanique le 25 août 1944.

À partir de ce moment-là, le sort du troisième Reich est scellé. L’armée rouge envahit Berlin en avril 1945 forçant l’Allemagne à capituler le 8 mai, quelques jours après le suicide d’Adolf Hitler et de sa femme Éva Braun dans leur Führerbunker (casemate du Führer).

Quelques mois plus tard, l’armée américaine lance une bombe atomique sur la ville japonaise d’Hiroshima le 6 août et une autre sur Nagasaki le 9 août. Les dommages civils et matériels sont énormes. Le Japon capitule sans condition signant la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Les conséquences de la Seconde Guerre mondiale sur l’avenir de monde

Les trois grands dirigeants de l'époque à Yalta
La conférence de Yalta après la guerre jette les bases de la reconstruction de l’Europe et du devenir de l’Allemagne

La capitulation du Japon le 2 septembre 1945 marque la fin du conflit le plus meurtrier et inhumain de l’humanité. Les conséquences de cette guerre se font encore sentir aujourd’hui dans notre monde moderne !

L’entrée en guerre des Américains et des Russes aux côtés des alliés s’est faite tardivement, mais c’est pourtant bien grâce à leur aide militaire que l’Allemagne, l’Italie et le Japon furent vaincu. Ils ont libéré l’Europe et le monde de la suprématie allemande.

Les vainqueurs du conflit sont les États-Unis, l’URSS, la Grande-Bretagne, la France, la Chine et les autres pays de l’alliance alliée. Néanmoins, seuls les Américains et les Russes vont réellement exercer une quelconque autorité juste après la guerre.

D’ailleurs, lors de la conférence de Yalta qui se déroula en Crimée du 4 au 11 février 1945, ce sont les États-Unis et l’URSS représentés par les présidents Roosevelt et Staline, qui décidèrent de l’avenir du vieux continent.

Les criminels nazis encore en vie à la fin de la guerre sont jugés par le tribunal de Nuremberg qui se déroule du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946. 24 hauts dignitaires du troisième Reich sont jugés pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Il s’agit du tout premier tribunal international.

Entre 1945 et 1947, le continent européen est divisé en deux :

  • D’un côté les pays de l’ouest qui acceptent le plan Marshall, c’est-à-dire l’aide financière proposée par les USA pour la reconstruction ;
  • De l’autre côté, les pays de l’Est « aspiré » par la toute-puissance soviétique. Ces nations deviennent des « pays satellites » de l’URSS ;
  • Dans le même temps, l’Allemagne est divisée en deux : d’une part la République fédérale d’Allemagne (RFA) dirigée par les pays de l’Ouest et de l’autre la République démocratique allemande sous le joug de l’URSS.

C’est le début de la guerre froide qui va perdurer jusqu’à la chute des régimes communistes en Europe en 1989 et la dislocation de l’URSS en 1991.

La fin de la Seconde Guerre mondiale marque également la disparition des grandes possessions coloniales d’Europe. L’Inde devient indépendante en 1947, et après une guerre sauvage contre la France jusqu’en 1953, l’Indochine devient aussi indépendante.

Pour s’assurer que de telles atrocités ne se reproduisent plus jamais, la ratification de la Charte des Nations unies du 26 juin 1945 institue l’ONU ou Organisation des Nations unies. Son but premier lors de sa création était de maintenir la paix et la sécurité à travers le monde. Cet objectif bienveillant et louable semble encore malheureusement difficile à tenir, même au 21e siècle !

Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Rédacteur Web SEO, je suis passionné par l’écriture, l’informatique, l’histoire des sciences et l’histoire en général. J’aime composer sur tous les sujets. Il n’y a rien de mieux pour apprendre de nouvelles choses et combler ma soif de savoir.