« Celui qui croit crée, celui qui crée fait, celui qui fait se transforme lui-même et la société dans laquelle il vit.... », proverbe maya

Les Mayas font partie d’une ancienne civilisation de l’époque précolombienne de l’Amérique centrale. Cette civilisation était à l’époque dispersée sur un territoire qui occuperait actuellement une partie du sud du Mexique, du Belize, du Guatemala, du Honduras et du Salvador.

Cette civilisation est connue pour ses avancées technologiques et intellectuelles dans de nombreux domaines comme l’écriture, l’art, l’architecture, l’agriculture, les mathématiques ainsi que l’astronomie.

Les Mayas ont connu leur apogée entre l’an 200 et l’an 900 après Jésus-Christ. Tout comme la civilisation aztèque, les Mayas vivaient au sein de communautés extrêmement hiérarchisées et pratiquent des sacrifices humains.

Pendant longtemps, jusqu’au début du XIXe siècle les Mayas n’étaient pas connus des chercheurs, car la forêt tropicale avait repris ses droits sur leurs nombreux monuments et vestiges.

Avec Superprof, partons à la découverte de cette mystérieuse civilisation éteinte depuis l’invasion espagnole.

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
1er cours offert !
Arnaud
5
5 (6 avis)
Arnaud
20€
/h
1er cours offert !
Côme
4,7
4,7 (7 avis)
Côme
25€
/h
1er cours offert !
Alison
5
5 (5 avis)
Alison
17€
/h
1er cours offert !
Charlotte
5
5 (9 avis)
Charlotte
20€
/h
1er cours offert !
Ryan
5
5 (4 avis)
Ryan
22€
/h
1er cours offert !
Pierre
5
5 (20 avis)
Pierre
25€
/h
1er cours offert !
Elisa
Elisa
14€
/h
1er cours offert !
François-guillaume
5
5 (3 avis)
François-guillaume
20€
/h
1er cours offert !
Arnaud
5
5 (6 avis)
Arnaud
20€
/h
1er cours offert !
Côme
4,7
4,7 (7 avis)
Côme
25€
/h
1er cours offert !
Alison
5
5 (5 avis)
Alison
17€
/h
1er cours offert !
Charlotte
5
5 (9 avis)
Charlotte
20€
/h
1er cours offert !
Ryan
5
5 (4 avis)
Ryan
22€
/h
1er cours offert !
Pierre
5
5 (20 avis)
Pierre
25€
/h
1er cours offert !
Elisa
Elisa
14€
/h
1er cours offert !
François-guillaume
5
5 (3 avis)
François-guillaume
20€
/h
1er cours offert>

Les origines asiatiques des Mayas

Le détroit de Béring, lieu de passage des Mayas venant d'Asie
Les Mayas seraient originaires d’Asie. Ils seraient passés par le détroit de Béring lorsque celui-ci était pris par les glaces

La provenance des Mayas n’est pas connue avec précision, mais selon toute vraisemblance, et comme toutes les civilisations précolombiennes, il viendrait du continent asiatique. Ils auraient franchi le détroit de Béring qui sépare le continent asiatique du continent américain lors de sa période de glaciation.

En fonction des périodes historiques, la civilisation maya n’a pas toujours été égale, car les différentes régions ne sont pas développées de la même façon. Ces différentes périodes historiques débutent à la période paléo-indienne entre 12 000 et 7000 ans avant J.-C. lorsque les peuples étaient des nomades chasseurs-cueilleurs. Ces périodes se terminent en 1542 après J.-C.

En l’an -2000 av. J.-C., de petits groupes s’installent dans l’actuel Yucatan pour une longue période appelée période d’expansion et de cohésion. L’apogée de cette civilisation s’est déroulé entre l’an 200 et l’an 900 après Jésus-Christ. L’économie était extrêmement développée et prospère. Les habitants connaissaient l’écriture, l’usage du calendrier et la céramique polychrome. À la fin du XIIIe siècle, les Mayas occupent un vaste territoire de 324 000 km².

Durant de nombreux siècles, les Mayas ont édifié d’importants sites :

  • Du troisième au quatrième siècle, les Mayas ont édifié les sites de Tikal et Calakmul ;
  • Au 10e et 11e siècle, la cité de Chichén Itzá ;
  • Du 10e au 13e siècle, la cité d’Uxmal.

La cité de Tikal située au nord-est du Guatemala dans le Yucatan abritait une population comprise entre 50.000 et 100 000 habitants. La cité était entourée de fortifications pour protéger un territoire de plus de 120 km² comprenant jusqu’à 3000 bâtiments.

Cette cité maya était à son apogée un centre commercial, religieux et politique excessivement important. Comme de nombreuses autres cités mayas, Tikal connut un déclin rapide et surprenant vers 900 après J.-C. Les causes de cette disparition subite restent mystérieuses, mais de nombreux spécialistes penchent pour un problème épidémique ou d’épuisement des ressources.

Intéressez pas la civilisation Inca ? Découvrez toutes infos dans l'article suivant.

La structure de la société des Mayas

Tikal, cité maya prospère
Ruines de la cité de Tikal au nord-est du Guatemala

La société maya comme de nombreuses sociétés précolombiennes est extrêmement bien hiérarchisée. De nombreuses catégories sociales coexistent  : commerçants, guerriers, artisans, prêtres, nobles, fonctionnaires ou esclaves.

L’appartenance à l’une de ces catégories se fait à la naissance et repose donc sur l’hérédité. Néanmoins, des exploits guerriers peuvent favoriser le passage d’une catégorie à l’autre et l’ascension sociale. Tous les habitants peuvent devenir guerriers et participer à la protection du royaume.

Les Mayas possèdent deux ordres militaires, les guerriers aigles et les guerriers Jaguar.

Malheureusement, comme dans toute société, il existe des personnes riches et très aisées et des personnes pauvres. La majorité des habitants font partie des paysans. Il existe une activité d’artisanat dans la société maya, mais qui est exclusivement réservée aux nobles.

Ceux-ci participent à la fabrication du codex qui est d’un manuscrit fabriqué à partir d’écorces. Il sert de support d’écriture pour les pictogrammes et les textes en glyphes. Pour pouvoir fabriquer le codex, il faut disposer d’un véritable savoir-faire et des connaissances poussées des techniques de fabrication du papier. C’est pourquoi les Mayas spécialisés dans cette discipline sont choyés par le pouvoir en place.

La classe des élites n’hésite pas à afficher des signes extérieurs de richesse comme des dents limées et incrustées de plaques de Jades et autres bijoux qui ont d’ailleurs été retrouvés en grands nombres dans des sépultures mayas.

La durée de vie des Mayas est assez faible puisque leur espérance de vie tourne entre 35 et 40 ans.

La culture Grecs de l'Antiquité ? Découvrez tout à ce sujet dans l'article suivant.

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
1er cours offert !
Arnaud
5
5 (6 avis)
Arnaud
20€
/h
1er cours offert !
Côme
4,7
4,7 (7 avis)
Côme
25€
/h
1er cours offert !
Alison
5
5 (5 avis)
Alison
17€
/h
1er cours offert !
Charlotte
5
5 (9 avis)
Charlotte
20€
/h
1er cours offert !
Ryan
5
5 (4 avis)
Ryan
22€
/h
1er cours offert !
Pierre
5
5 (20 avis)
Pierre
25€
/h
1er cours offert !
Elisa
Elisa
14€
/h
1er cours offert !
François-guillaume
5
5 (3 avis)
François-guillaume
20€
/h
1er cours offert !
Arnaud
5
5 (6 avis)
Arnaud
20€
/h
1er cours offert !
Côme
4,7
4,7 (7 avis)
Côme
25€
/h
1er cours offert !
Alison
5
5 (5 avis)
Alison
17€
/h
1er cours offert !
Charlotte
5
5 (9 avis)
Charlotte
20€
/h
1er cours offert !
Ryan
5
5 (4 avis)
Ryan
22€
/h
1er cours offert !
Pierre
5
5 (20 avis)
Pierre
25€
/h
1er cours offert !
Elisa
Elisa
14€
/h
1er cours offert !
François-guillaume
5
5 (3 avis)
François-guillaume
20€
/h
1er cours offert>

L’économie du peuple des Mayas

Chichén Itzá, importante cité maya
La cité de Chichén Itzá a été bâtie entre le 10e et 11e siècle

Au plus fort de leur développement, l’économie des Mayas est prospère et repose essentiellement sur les activités liées à l’agriculture et au commerce.

À l’époque, les Mayas avaient déjà compris l’intérêt de l’agriculture sur brûlis qui consiste à brûler la végétation présente sur un terrain pour utiliser les cendres comme fertilisants. Ils étaient également les champions dans l’agriculture en terrasse qu’ils exploitaient à la perfection. Ils cultivaient principalement du maïs qui était la nourriture de base, ainsi que des haricots, des courges, des piments, des tomates ou encore des avocats.

Ils s’adonnaient quelquefois à la chasse et à la pêche même si ces activités étaient finalement peu pratiquées. Très étonnamment, les Mayas ne connaissaient pas l’élevage des animaux et ne connaissaient pas l’utilisation de la roue.

Les Mayas importaient également de nombreux produits qu’ils allaient acheter sur les marchés bien souvent fortement éloignés de leurs habitations. Ils y trouvaient des produits comme du sel, du chocolat, des textiles ou bien encore une roche volcanique d’obsidienne. Sur ces marchés, les Mayas échangeaient des peaux de jaguars, du jade ou bien encore des plumes de quetzal. Les Mayas pratiquaient le troc puisqu’ils ne connaissaient pas l’utilisation de l’argent et de la monnaie.

La culture des Aborigènes et son déroulement à ces jours vous intéresse ? Superprof à un article à ce sujet !

Le monde mythique des Mayas et la religion

Le souverain Maya est considéré comme le roi, mais aussi comme le grand prêtre et le représentant sur terre des forces surnaturelles. Lors des cérémonies, il est affublé d’un sceptre et d’une barre cérémonielle. Étant le garant de l’équilibre du cosmos, le roi doit assurer la continuité de l’univers en surveillant et en prenant part au processus des sacrifices humains.

Les Mayas pratiquent les sacrifices humains comme les Aztèques, mais à la différence de ceux-ci, ils peuvent prendre différentes formes : il peut s’agir de décapitations, ou bien encore à la manière des Aztèques de l’arrachage du cœur. Ils pratiquent également l’autosacrifice qui consiste à faire couler son propre sang.

Le rituel du sacrifice chez les Mayas se déroule en deux phases :

  • L’exécution proprement dite d’une personne par décapitations ou en ouvrant la poitrine et en arrachant le cœur ;
  • La présentation de l’offrande : un ruban taché du sang de la personne sacrifiée est déposé dans un bol.

Les sacrifices ne concernent pas uniquement les humains, mais dans certains cas, les Mayas peuvent sacrifier des animaux comme des poissons, des serpents des oiseaux ou encore des Jaguars.

Pour accompagner leurs défunts, les Mayas déposent dans les tombes et les sépultures des couteaux, des objets en jade ou autre.

Les Mayas pratiquent une religion polythéiste et croient en de nombreuses créatures allégoriques symbolisant la force céleste, la foudre, le vent ou bien encore la pluie. Ces créatures sont symbolisées par des images sculptées ou des peintures : il s’agit très souvent d’êtres hybrides affublés de figures monstrueuses félines ou reptiliennes.

Dans la culture maya, les temples érigés ne sont pas destinés à l’adoration des divinités, mais sont construits à la gloire du roi.

L'Égypte ancienne vous intéresse tellement ? Superprof vous informe dans le moindre détail à ce sujet.

Les Mayas aujourd’hui

Rigoberta Menchu, descendante des Mayas
Descendante des Mayas, Rigoberta Menchu reçut le prix Nobel de la paix en 1992

Il existe toujours actuellement des descendants des Mayas. Ils ont conservé les traditions de leurs ancêtres et sont à la recherche d’une reconnaissance.

La communauté maya au XXIe siècle est estimée à 3 millions de personnes qui parlent toujours la langue maya, quelque peu réinventée avec des termes espagnols.

Cette communauté maya se trouve dans plusieurs pays d’Amérique centrale dont, le sud du Mexique, le Guatemala et le Belize.

La majorité des gens de ces communautés sont des paysans qui essayent tant bien que mal de conserver leurs habitudes ancestrales : ils continuent de vivre dans des huttes en rondins de bois, et vivent d’agriculture et d’artisanat.

En 1992, une descendante des Mayas a obtenu le prix Nobel de la paix. Rigoberta Menchu, originaire du Guatemala a perdu tous les membres de sa famille dans la guerre civile guatémaltèque qui s’est déroulée de 1962 à 1996. Elle s’est engagée dès son plus jeune âge pour la reconnaissance des droits des populations mayas. Elle intègre, à 20 ans, le comité de l’union paysanne et œuvre toujours pour la justice sociale et le respect des peuples indigènes qu’ils soient Mayas ou autres.

Elle mène toujours actuellement de nombreuses actions humanitaires par l’intermédiaire d’une fondation qu’elle a créée.

Intéressez par la civilisation Mésopotamienne ? Découvrez toutes infos dans l'article suivant.

Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Rédacteur Web SEO, je suis passionné par l’écriture, l’informatique, l’histoire des sciences et l’histoire en général. J’aime composer sur tous les sujets. Il n’y a rien de mieux pour apprendre de nouvelles choses et combler ma soif de savoir.