« Ce sont les Grecs qui nous ont légué le plus beau mot de notre langue : le mot “enthousiasme” - du grec “en théo”, un Dieu intérieur. », Louis Pasteur, chimiste et biologiste français (1822-1895)

Au cours de l’Antiquité, une civilisation avancée s’est développée en Grèce ainsi que dans ses colonies, la Grèce antique.

Cette civilisation reste encore aujourd’hui l’une des plus remarquables en raison de son héritage colossal dans les domaines littéraires, philosophiques, scientifiques et artistiques. Ces érudits maitrisaient parfaitement la sculpture, la peinture et l’architecture. Ils continuent toujours au 21e siècle d’inspirer les artistes.

La civilisation helléniste a modelé le monde et a été la première civilisation à déployer la démocratie.

Superprof vous propose d’en apprendre un peu plus sur ce peuple uni par une même religion, une même langue et une même culture.

Les meilleurs professeurs d'Histoire disponibles
1er cours offert !
Arnaud
5
5 (6 avis)
Arnaud
20€
/h
1er cours offert !
Côme
4,7
4,7 (7 avis)
Côme
25€
/h
1er cours offert !
Alison
5
5 (5 avis)
Alison
17€
/h
1er cours offert !
Charlotte
5
5 (9 avis)
Charlotte
20€
/h
1er cours offert !
Ryan
5
5 (4 avis)
Ryan
22€
/h
1er cours offert !
Pierre
5
5 (20 avis)
Pierre
25€
/h
1er cours offert !
Elisa
Elisa
14€
/h
1er cours offert !
François-guillaume
5
5 (3 avis)
François-guillaume
20€
/h
1er cours offert !
Arnaud
5
5 (6 avis)
Arnaud
20€
/h
1er cours offert !
Côme
4,7
4,7 (7 avis)
Côme
25€
/h
1er cours offert !
Alison
5
5 (5 avis)
Alison
17€
/h
1er cours offert !
Charlotte
5
5 (9 avis)
Charlotte
20€
/h
1er cours offert !
Ryan
5
5 (4 avis)
Ryan
22€
/h
1er cours offert !
Pierre
5
5 (20 avis)
Pierre
25€
/h
1er cours offert !
Elisa
Elisa
14€
/h
1er cours offert !
François-guillaume
5
5 (3 avis)
François-guillaume
20€
/h
1er cours offert>

Les origines des Grecs de l’Antiquité

Le Parthénon ou l'Acropole
Le temple du Parthénon sur l’Acropole sur les hauteurs de la ville d’Athènes

Après avoir été sous domination de la civilisation mycénienne, la Grèce archaïque se retrouve au cours du IXe siècle avant notre ère, sous l’autorité d’une nouvelle vague d’envahisseurs, les Doriens. Ce peuple introduit l’usage du fer dans la civilisation grecque de l’époque ce qui permet aux villes d’évoluer.

Les espaces urbains se développent en cités-États qui acquièrent leur indépendance et gouvernées par des rois. En même temps, de nombreuses colonies marchandes sont créées.

La péninsule ibérique de l’époque connaît une forte pénurie de terre cultivable, ce qui entraîne rapidement un surpeuplement des villes et la création de nouvelles cités. De nouvelles villes grecques sont donc construites sur le littoral d’Asie Mineure, en Anatolie, mais également sur la mer Noire, la Sicile, le sud de l’Italie et l’Espagne.

Pendant le neuvième et huitième siècle avant J.-C., l’écriture et la religion se mettent en place. De plus de très petites structures sociales se développent et se basent sur un système de valeurs. Ces petites structures sont constituées d’un roi, possédant les domaines les plus riches. En dessous de lui se trouvent diverses classes sociales allant des nobles aux esclaves absents de la vie politique et de l’armée.

C’est également de cette époque que datent les récits d’Homère et d’Hésiode.

Intéressez pas la civilisation Inca ? Découvrez toutes infos dans l'article suivant.

Les cités-États de la Grèce de l’antiquité

La ville d'Athène antique
La ville d’Athènes durant la Grèce antique était une cité-État

Depuis plus de deux siècles, de nombreuses cités états sont dispersées dans la Grèce antique. Malheureusement, ce système est loin d’être monarchique puisqu’il est dirigé par des aristocrates ou des chefs de clan héréditaire comme Sparte ou Argos.

Les cités-États

Au fur et à mesure des années cependant, les citoyens de ses états commencent à se révolter contre le système en place. Le ressentiment du simple citoyen vis-à-vis de la classe dirigeante et de la noblesse s’accentue. Les gens demandent des droits pour pouvoir s’exprimer et se prononcer sur la façon dont ils sont gouvernés.

De nombreuses révolutions éclatent un peu partout en Grèce. La plupart du temps, ces révolutions sont prises en main par des chefs qui gagnent la confiance des gens en confisquant par exemple les terres des riches pour les distribuer aux pauvres.

Certains de ces chefs deviennent de véritables tyrans qui gouvernent avec ou sans la noblesse. Ils accroissent la puissance de leur cité comme celle de Polycrate qui règne de 535 à 522 avant Jésus-Christ sur la cité-État de Samos.

Durant cette période que les historiens ont baptisée période de la tyrannie, de 650 à 500 av. J.-C., la Grèce connaît un formidable essor culturel et économique. Les échanges commerciaux par voie maritime deviennent de plus en plus importants.

Au fur et à mesure, la Grèce voit de plus en plus d’activités culturelles communes à toutes les cités états se mettre en place malgré la discontinuité politique qui règne. Les jeux panhelléniques pratiqués à Olympie que l’on connaît sous le nom de jeux olympiques sont l’exemple même de l’appartenance de tous les Grecs à une même civilisation, peu importe leur cité-État.

Cette prise de conscience amène la population à se révolter contre les chefs des cités états, bien décidés à se faire entendre.

La culture des Aborigènes et son déroulement à ces jours vous intéresse ? Superprof à un article à ce sujet !

Athènes, un exemple de démocratie

Parmi toutes les cités états de l’époque, c’est Athènes qui consent la première à partager le pouvoir avec le peuple. Vers la fin du sixième siècle avant J.-C., de nombreuses réformes politiques donnent naissance à un nouveau type de gouvernement, la démocratie.

En 508 et 509 av. J.-C., Clisthène, issu de l’aristocratie athénienne, est le premier à proposer une série de mesures fondées sur des principes démocratiques.

Dans cette nouvelle démocratie athénienne, les citoyens peuvent s’exprimer grâce au vote dans de nombreux domaines de la vie politique et économique :

  • Ils peuvent donner leur avis sur les déclarations de guerre et les dépenses du gouvernement ;
  • Ils ont la possibilité de choisir leurs représentants civils et militaires ;
  • Ils ont le droit de se prononcer sur l’exil éventuel d’une personne jugée dangereuse pour la stabilité démocratique de la cité.

Néanmoins, cette possibilité est uniquement réservée aux hommes de plus de 20 ans originaires d’Athènes.

L’éducation joue un rôle important dans la démocratie athénienne. L’éloquence et l’écriture sont enseignées dans les nombreuses écoles de la ville.

Si l’éducation intellectuelle est importante, l’éducation physique n’en est pas moins délaissée : l’athlétisme, la boxe et la lutte sont les disciplines privilégiées.

La culture Aztèques aussi bien intrigante ? Découvrez toutes infos à ce sujet grâce à Superprof.

Les Guerres médiques et civiles

Les guerres médiques dans le Grèce antique
Un guerrier de la Grèce antique durant les guerres médiques

Malheureusement, même si la démocratie règne au sein des cités états, de nombreux conflits naissent entre eux, car ils cherchent tous à être plus puissants que les autres pour pouvoir dominer la Grèce.

Le pays est alors en proie à de nombreuses guerres civiles : les Grecs sont armés de lances et les fantassins se battent suivant un type de formation défensive appelée phalange. Lorsqu’un conflit éclate, chaque homme en bonne santé qui dispose des moyens pour se battre doit rejoindre l’armée.

Parmi toutes ces cités-États, l’une d’elles est célèbre pour la bravoure de ces soldats. En effet, la ville de Sparte possède la meilleure armée. Dans cette cité État, tous les garçons dès l’âge de sept ans quitte leur famille pour recevoir une éducation militaire et sportive dispensée par l’État.

Grâce à cet entraînement rigoureux, les Grecs réussissent également à repousser les assauts des pays ou des envahisseurs extérieurs aussi bien sur terre que sur mer. Ils réussissent par exemple à repousser les Perses à trois reprises. En 495 av. J.-C., l’armée athénienne gagne la bataille de Marathon. Un peu plus tard en 479 av. J.-C., le roi perce Xerxès est battu par l’armée d’Athènes et de Sparte malgré son immense armée de 200 000 hommes et 2000 navires.

En 480 av. J.-C. a lieu la défaite totale des Perses à Platées.

Tous ces conflits avec des envahisseurs sont appelés les guerres médiques.

Vous souhaitez en savoir plus sur la culture des Mayas ? Superprof vous donne toutes infos à ce sujet.

La fin de la civilisation de la Grèce antique

Alexandre le Grand, le fils du roi Philippe II
C’est Alexandre le Grand qui propagea la connaissance et la culture de la Grèce à travers le monde

La ville d’Athènes est sans conteste la cité-État qui retire le plus de prestige des guerres médiques grâce à sa victoire incontestée sur les Perses. Elle devient dès lors la plus grande et la plus importante cité de la Grèce antique. Ce dernier conflit a en plus prouvé l’importance pour la Grèce de posséder une immense flotte de guerre.

Intéressez par la civilisation Mésopotamienne ? Découvrez toutes infos dans l'article suivant.

Grâce à sa victoire sur les Perses, la ville d’Athènes devient un lieu culturel, artistique et politique avec la présence de personnalité comme Sophocle, Socrate, Platon, ou encore Phidias et Hérodote. C’est notamment sous Périclès qu’elle atteint son apogée. Il renforce les institutions démocratiques de la ville et la modernise. De nouveaux monuments sont bâtis comme les édifices de l’acropole. La ville d’Athènes devient également la plaque tournante du commerce en Méditerranée.

Malheureusement, c’est la politique extérieure d’Athènes qui cause sa perte. Athènes fait partie de la ligue Délos avec d’autres cités états. Si tout se passe bien au début dans une parfaite entente, de nombreuses inégalités ne tardent pas à naître. Les cités états qui se révoltent sont écartées de la ligue de Délos.

La ville de Sparte devient de plus en plus jalouse de la prospérité de la ville d’Athènes. Elle souhaite retrouver son prestige militaire que la cité athénienne lui a volé. Elle crée alors une confédération de cité hostile à Athènes. Le point culminant est atteint lors de la guerre du Péloponnèse qui se déroule de 431 à 404 av. J.-C. et qui se termine par la victoire des Spartes.

La ville d’Athènes se retrouve finalement affaiblie par ses guerres répétées et incessantes. La montée en puissance de la macédoine toute proche va causer sa perte finale. En 338 av. J.-C., le roi Philippe II s’empare de l’ensemble du territoire grec lors de la bataille de Chéronée. Son fils, Alexandre le Grand diffuse l’héritage de la civilisation grecque dans tous les pays qu’il traverse durant ses conquêtes.

L'Égypte ancienne vous intéresse tellement ? Superprof vous informe dans le moindre détail à ce sujet.

Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Rédacteur Web SEO, je suis passionné par l’écriture, l’informatique, l’histoire des sciences et l’histoire en général. J’aime composer sur tous les sujets. Il n’y a rien de mieux pour apprendre de nouvelles choses et combler ma soif de savoir.