« Le chocolat est, plutôt que le nectar ou l’ambroisie, la vraie nourriture des dieux. », Joseph Bachot, médecin français du 18e siècle.

La Belgique est un petit pays qui fabrique de grandes choses. De nombreux produits de la gastronomie sont nés en Belgique. Ils sont exportés dans le monde entier pour le plus grand plaisir de tous.

Parmi ceux-ci, la bière belge est sans conteste la première fierté des Belges. Sur les 11 bières trappistes du monde, le plat pays en recense 6 sans compter les nombreuses bières d’abbayes ainsi que les breuvages artisanaux. Nos voisins et amis français ont acheté pas moins de 4 600 000 hectolitres de bière aux brasseries belges l’année passée.

Le chocolat belge dont les nombreuses vertus ne sont plus à prouver possède une renommée qui a depuis longtemps dépassé nos frontières. Notre petit royaume en exporte plus de 250 000 tonnes par an dans tous les pays du monde jusqu’au pays du soleil levant.

Découvrez avec Superprof comment les spécialités belges ont conquis la planète entière.

Les meilleurs professeurs de Cuisine disponibles
1er cours offert !
Madisson
Madisson
15€
/h
1er cours offert !
Veronica
5
5 (6 avis)
Veronica
14€
/h
1er cours offert !
Noureddine
Noureddine
30€
/h
1er cours offert !
Simone
Simone
20€
/h
1er cours offert !
Simona
5
5 (3 avis)
Simona
15€
/h
1er cours offert !
Lucie
5
5 (3 avis)
Lucie
20€
/h
1er cours offert !
Maxence
Maxence
12€
/h
1er cours offert !
Moïse vichineki
Moïse vichineki
20€
/h
1er cours offert !
Madisson
Madisson
15€
/h
1er cours offert !
Veronica
5
5 (6 avis)
Veronica
14€
/h
1er cours offert !
Noureddine
Noureddine
30€
/h
1er cours offert !
Simone
Simone
20€
/h
1er cours offert !
Simona
5
5 (3 avis)
Simona
15€
/h
1er cours offert !
Lucie
5
5 (3 avis)
Lucie
20€
/h
1er cours offert !
Maxence
Maxence
12€
/h
1er cours offert !
Moïse vichineki
Moïse vichineki
20€
/h
1er cours offert>

Les bières belges vont faire mousser votre palais

Cuves de brasserie en Belgique
C’est dans ces grandes cuves en cuivre que se déroule le brassage de la bière

Qu’elle soit brune, blonde ambrée, la bière belge est l’un des produits belges les plus populaires à l’étranger. Ce breuvage, dont l’histoire remonte aux Celtes, représente réellement l’identité du plat pays. On peut dire, sans aucun chauvinisme, que la bière est à la Belgique ce que le vin est en France.

Les bières belges exportées à l’étranger

Depuis une dizaine d’années, les exportations de bière en Belgique ont augmenté de plus de 70 %. Annuellement, ce sont plus de 60 % de la production belge qui est exportée hors du Royaume.

Il faut dire que la bière belge possède une excellente image à l’étranger forte d’une identité brassicole existante en Belgique depuis des décennies.

La Belgique compte de très grosses brasseries comme AB InBev qui est depuis quelques années la plus grosse brasserie du monde. Elle est située dans la ville flamande de Leuven et produit les marques de bière connue comme Leffe, Hoegaarden ou encore Stella Artois.

Mais il existe également Belgique de nombreuses petites brasseries artisanales qui produisent par an quelques milliers d’hectolitres de ce breuvage presque divin qu’est la bière.

On compte en Belgique plus ou moins 1500 bières différentes sans compter les bières éphémères qui sont produites uniquement à certaines saisons de l’année comme les bières de Noël.

D’autres pays que la Belgique produisent des bières, mais le savoir-faire belge dans la production de bière est spécial et particulier :

  • Il faut sélectionner les bons houblons ;
  • Choisir avec soin les bonnes levures ;
  • Appliquer des techniques spéciales comme la refermentation en bouteille.

Les pays qui achètent le plus les bières belges sont la France, qui est même devenue le premier produit importateur de bières belges. Viennent ensuite les Pays-Bas, l’Allemagne, les États-Unis et même le Japon qui depuis quelques années a multiplié par trois ou quatre ces importations.

Les bières trappistes et les bières d’abbayes

Il n’y a pas que les produits des grosses brasseries qui sont exportées dans le monde entier. Les bières trappistes et les bières d’abbaye profitent également de la mondialisation.

Les bières trappistes sont des bières produites au sein d’un monastère, sous la direction des moines et dont les revenus doivent servir à l’entretien du monastère et à des œuvres caritatives. Sur les 11 bières trappistes recensées dans le monde, six sont belges. Ce sont les bières de :

  • Orval ;
  • Chimay ;
  • Rochefort ;
  • Chimay ;
  • Westvleteren ;
  • Achel.

La bière trappiste de l’abbaye de Westvleteren a reçu il y a quelques années le prix de la meilleure bière du monde par un magazine américain spécialisé.

Il existe également en Belgique toute une pléthore de bières d’abbaye qui jouissent également d’un grand intérêt à l’étranger. Ce sont par exemple, les bières de l’abbaye de Leffe, de l’abbaye de Grimbergen, la bière d’Affligem et la bière de Tongerlo.

Même les petites brasseries artisanales commencent à mettre un pied vers l’étranger.

Les douceurs chocolatées belges dans le Monde

Pourquoi la Belgique est-elle devenue le pays du chocolat ?
La Belgique est le pays du chocolat. Le pays exporte une grosse part de sa production à travers le Monde

Il ne fait aucun doute que le chocolat belge est connu dans le monde entier pour sa qualité et pour son goût unique. Mais savez-vous pour quelles raisons un petit pays comme le Royaume de Belgique est devenu depuis plusieurs années maintenant le leader mondial dans la fabrication et l’exportation de chocolat ?

Petite histoire chocolatée !

Toute cette fabuleuse histoire débute lorsque les Espagnols posent pour la première fois le pied sur le sol américain. Il découvre une population autochtone, les Aztèques qui consomment une boisson très amère fabriquée à base de fèves torréfiées provenant d’un arbuste qui pousse dans la région. Il s’agit des fèves de cacao.

Les conquérants espagnols en rapportent en Europe dès le XVIe siècle, mais son goût amer sera adouci par l’adjonction de sucre. Très vite, cette boisson conquiert le palais des consommateurs.

À cette époque, la Belgique fait partie des Pays-Bas espagnols et c’est par le port de la ville d’Anvers que les fèves de cacao arrivent en Europe. Bien évidemment à cette époque-là le cacao est considéré comme un luxe et seules les familles qui ont d’importants moyens financiers peuvent se permettre de goûter à cette boisson si subtile.

Au cours de la révolution industrielle du XIXe siècle, le cacao et le chocolat se démocratisent. De nouvelles manières de l’accommoder se développent et c’est ainsi que naissent les premières barres de chocolat croquant, de chocolat noisette, de chocolat au lait et de chocolat en poudre.

En quête de cours de cuisine bruxelles ?

Le chocolat belge à notre époque

Le chocolat prend réellement son essor en Belgique dès le XXe siècle avec de grands chocolatiers qui s’installent en Belgique et notamment à Bruxelles : Godiva, Côte d’Or, Jacques, Callebaut ou encore Neuhaus sont les grandes marques les plus connues de l’époque est toujours en place actuellement.

Dès 1912, le chocolatier Jean Neuhaus invente les pralines. Celles-ci sont maintenant fabriquées par d’autres firmes comme les célèbres pralines Léonidas qui disposent de plusieurs points de vente en Belgique et dans d’autres pays.

Actuellement, de nombreuses marques de chocolat belge ont été rachetées par de grosses entreprises internationales, mais de plus en plus d’artisans chocolatiers continuent de fabriquer des produits d’exception et exportent leur chocolat dans le monde entier jusqu’en Chine et au Japon.

Le spéculoos, le biscuit préféré des Belges a envahi la planète

Quel est l'ingrédient principal des spéculoos ?
Chaque jour dans le monde, ce petit biscuit belge accompagne les tasses de café servies dans les restaurants et les bars

Le biscuit belge bien connu spéculoos est devenu depuis bien longtemps un incontournable de la pause-café. C’est lui qui est servi et qui accompagne le café que vous commandez à la fin de votre repas dans votre restaurant préféré.

Ce biscuit existe pourtant depuis Jules César dans la Rome antique. À cette époque, les Romains préparaient un biscuit à base d’épices en forme des dieux du panthéon. Il les offrait ensuite aux enfants comme étrennes.

Dès le XIVe siècle, les premiers biscuits bruns sont fabriqués dans des moules à l’effigie du saint protecteur des enfants, Saint-Nicolas.

300 ans plus tard, les Pays-Bas rapportent de leur conquête de nombreuses épices comme le piment, la cannelle, le clou de girofle et le gingembre. Les pâtissiers hollandais de l’époque, curieux par ces nouvelles épices commencent à les intégrer dans ces fameux biscuits bruns créés au XIVe siècle. Cette nouvelle création hollandaise prend alors le nom de speculaas.

Dès 1932, dans le petit village belge de Lembeke, les frères Boone décident de se lancer dans la fabrication de biscuits et créent la maison Lotus. Il se lance bien évidemment dans la fabrication à plus grande échelle du fameux biscuit brun épicé.

Ils sont actuellement toujours fabriqués suivant la même recette qui n’a pratiquement pas changé depuis les débuts. Il existe néanmoins certaines variantes avec du chocolat.

Mais les spéculoos artisanaux sont toujours fabriqués dans des moules en bois par certains artisans de la capitale belge. Ils sont exportés dans de nombreux pays dont la France. Chaque jour, plus de 400 000 cafés accompagnés de leur spéculoos sont servis dans l’hexagone.

Avec la Belgique, le Monde à la frite

La frite belge
Quoique certains en pensent, la frite est assurément belge

La Belgique est le pays au monde qui produit à l’hectare le plus de pommes de terre d’une grande qualité. Elle est de ce fait devenu le premier producteur de frites au monde.

Tout commence vers l’an 1600 dans la région namuroise. À l’époque, les paysans pêchaient dans la Meuse du poisson pour nourrirent leur famille. Comme les poissons n’étaient pas très gros, ils avaient pris l’habitude de les frire dans de l’huile bouillante pour les consommer.

À cette époque, les hivers étaient beaucoup plus rigoureux et la majorité des cours d’eau gelaient. La Meuse n’échappait pas à l’emprise des glaces, et une fois la saison froide arrivée, les habitants de la ville de Namur remplaçaient le poisson par des bâtonnets de pommes de terre il cuisait dans l’huile bouillante.

En 1838, un Bavarois du nom de Frédéric Krieger ouvre dans la ville de Liège une baraque à frites. À cette époque les pommes de terre sont coupées en rondelles plongées dans du beurre clarifié bouillant. C’est seulement une vingtaine d’années plus tard que la frite adoptera sa forme caractéristique.

Actuellement, la Belgique est le plus gros producteur et exportateur de frites surgelées au monde. La plus importante usine de frites au monde se trouve en Belgique, à Leuze-en -Hainaut. Les frites de cette usine sont vendues dans 160 pays à travers le monde et ce sont plus de 540 000 t qui sont exportées dans toute l’Europe.

Voilà pourquoi, on peut clairement affirmer que la Belgique est bien le pays de la frite !

Besoin d'un professeur de Cuisine ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Rédacteur Web SEO, je suis passionné par l’écriture, l’informatique, l’histoire des sciences et l’histoire en général. J’aime composer sur tous les sujets. Il n’y a rien de mieux pour apprendre de nouvelles choses et combler ma soif de savoir.