Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment le « pantalon court » a-t-il évolué, et quel prix aujourd’hui ?

De Yann, publié le 19/03/2018 Blog > Sport > Boxe > Short de Boxe : Évolution et Achat

« Je ne crois pas en l’au-delà mais j’emmènerai quand même des sous-vêtements de rechange. » Woody Allen (né en 1935)

Et pourquoi pas emmener aussi son short de boxe et tout son équipement sportif chez Saint-Pierre ?

Une anecdote dit que le champion de NBA Michael Jordan, entré dans la légende du basket, a toujours porté sous un short large le short – à l’époque moulant – qu’il avait sous la bannière des North Carolina Tar Heels, lors de sa première victoire en championnat étudiant en 1982.

Dans le milieu du basket, c’est d’ailleurs lui qui créa la mode du port de shorts amples. Jusqu’aux années 1970-1980, les shorts de basket étaient toujours moulants, et l’année 1989 – et l’arrivée de « Air Jordan » chez les Chicago Bulls – vit l’arrivée du short mi-long : le « baggy ».

Aujourd’hui, tout boxeur en herbe désireux d’entretenir sa condition physique en salle de boxe doit acheter un équipement de boxe très complet : gants de boxe, sous-gants ou mitaines, protège-dents, protège-tibias, coquille ou protège-poitrine, casque de boxe, coudières, genouillères et chevillères (pour la boxe thaï et le full contact), short de boxe, chaussures de boxe.

Qu’en était-il du code vestimentaire sur le ring de boxe ou sur un terrain de sport au 20ème siècle ?

Nous allons nous intéresser au port du short à travers l’histoire du sport : longueur, style, facteurs d’évolution de la mode, les grandes marques, et sans oublier les styles et les tarifs actuels.

Voici donc un historique du short de boxe associé d’une présentation des endroits où en acheter un de nos jours. On apprend également ceci en cours de boxe bruxelles !

Histoire du short : de la culotte courte au short

Le short tel que nous le portons aujourd’hui pour la pratique des disciplines sportives n’est apparu qu’à la fin du 19ème siècle. Et ce n’est que dans les années 1930 qu’il se généralise comme vêtement de confort pour mieux se sentir lorsqu’il fait chaud.

La "culotte courte" des boxeurs de nos jours : plus d'amplitude, meilleur jeu de jambes. L’habillage des pratiquants de boxe aujourd’hui n’a rien à voir avec ceux d’un certain Georges Carpentier…

Avant l’apparition du short trousers, littéralement un pantalon court, celui-ci s’appelait la culotte courte.

C’était un vêtement exclusivement masculin, habillant le bas du corps et les deux cuisses. Progressivement, la longueur de l’habit a varié en fonction des modes, des us et coutumes des époques successives.

Il s’agissait, jusqu’aux années 1950, du vêtement de prédilection servant à habiller les jeunes garçons jusqu’à leur adolescence, été comme hiver.

Comme un rite d’initiation, le passage du short au pantalon marquait alors la transition du garçon vers l’homme ayant atteint l’âge adulte.

Aujourd’hui, on n’imagine pas venir à la salle de sport frapper sur des pattes d’ours, un bouclier pao et des sacs de frappe en bermuda moulant, et descendant jusqu’aux genoux.

On enfile plutôt un short ample, qu’il s’agisse de sports de combat ou de sports de contact – savate boxe française, boxe anglaise, boxe thaïlandaise, de boxe chinoise (kung fu), de boxe américaine (full contact), des arts martiaux mixtes et in extenso de tous les sports.

Sous l’Ancien Régime, la culotte était l’habit emblématique de la noblesse, par opposition aux sans-culottes, populations pauvres du Tiers-état qui portaient alors des pantalons ou des braies.

On dissociait alors la culotte longue de la culotte courte. Puis, peu à peu, à la fin du 19ème siècle, le sens du mot  »culotte courte » bascule vers le vêtement léger qui est porté lorsque l’on pratique un activité sportive.

Au 19ème siècle, la Grande-Bretagne est la première puissance mondiale : de par son hégémonie culturelle, elle influence les modes vestimentaires.

Et l’art de s’habiller court de la noblesse se répand à travers les classes aristocratiques et bourgeoises, puis se généralise dans toutes les classes sociales.

Au 20ème siècle, l’armée britannique, alors en opération aux Bermudes, est autorisée à raccourcir l’uniforme pour lutter contre les chaudes températures tropicales : cette pratique a donné le nom de « bermuda ».

Faire de la boxe en vêtements de ville : short ou pas short ? Combattre et parer un coup de poing en bermuda : ce n’est sans doute pas le plus pratique !

Plus le temps passe, plus la culotte courte se raccourcit jusqu’au dessus du genou, jusqu’à atteindre le milieu des cuisses dans les années 1920. Celle-ci se portait alors encore autant en hiver qu’en été.

Le short demeure toutefois exclusivement porté par les sportifs.

Des années 1950 aux 1970, la mode est au short saillant, moulant et très court. Cousue en lainage, drap, velours, flanelle ou en cuir, la culotte courte est plus raffinée que le short de sport.

Plusieurs causes sociales expliquent la généralisation du short comme vêtement de confort : l’implémentation des congés payés, en 1936, l’industrie du prêt-à-porter qui s’en empare pour créer de nouveaux marchés,

L’évolution du short et de l’équipement de sport

La tenue de sport – toutes disciplines confondues : football, basket, volley, tennis, etc. – a énormément évolué au cours du 20ème siècle.

Les habits évoluent avec les moeurs de leur époque, les sports de combat aussi. Il y a un siècle, les organisateurs d’un combat de boxe auraient trouvé ce short bien trop court…

Par exemple, lorsque le football fut créé sous le règne de la reine Victoria en Angleterre (années 1860), les équipes ne portaient aucun maillot, mais leurs propres vêtements.

Les joueurs portaient de longs pantalons et des « baggys », qu’ils maintenaient par des ceintures en cuir – il n’y avait pas encore de ceinture élastique, ou des bretelles -, mais ils n’avaient pas encore de short.

Lors de la création du football, c’est la « Federal Association » qui a supprimé les règles imposant aux joueurs de porter un pantalon descendant jusqu’en dessous des genoux.

Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, les États-Unis sont les créanciers de l’Europe : l’économie florissante américaine domine les échanges internationaux, finance la reconstruction d’après-guerre, et exporte massivement la culture américaine.

Les entreprises multinationales du sport et les sponsors se lancent dans la production et la commercialisation de l’équipement de sport et des accessoires, notamment le maillot et la tenue de sport.

Chaussures de boxe, protège-tibias, short, tee-shirt, sacs de sport, survêtement, deviennent la propriété des grandes marques et celles-ci ne manquent pas d’imposer sans cesse de nouveaux styles de matériel de sport, dont notamment le short.

Des années 1970 aux années 1990, les joueurs portaient des shorts de sport courts, voire très courts, qui remontaient souvent jusqu’au haut des cuisses.

Cette mode traduit aussi le processus de libéralisation et d’émancipation des mœurs – mai 1968 était encore frais -, et le désir de liberté s’étendit jusqu’au prêt-à-porter sportif.

De nos jours, alors que la société est plutôt permissive en termes de libertés publiques, on assiste à un retour aux shorts de boxe longs.

En boxe anglaise ou en boxe française savate, les shorts sont amples et descendent jusqu’à la partie supérieure du genou. L’avantage d’un short de boxe ample, est qu’il permet un jeu de jambes rapide sans être gêné par des coutures trop serrées.

Ils contiennent une large ceinture élastique portée au dessus des hanches, ce afin d’éviter d’inciter les compétiteurs à se frapper en dessous de la taille et donc, in fine, pour éviter de blesser son adversaire.

En boxe thaï en revanche, les shorts des compétiteurs qui se battent au corps à corps sur le dojo, sont souvent plus serrés et courts.

Quel type de short de boxe acheter et à quel prix ?

Après avoir rejoint son nouveau club de boxe pour l’entraînement de boxe hebdomadaire, vient la question fatidique de l’achat du matériel de boxe : nouvelles chaussures boxe française ou anglaise, toute la protection boxe requise, ensemble short et tee-shirt, etc.

Combien ça coûte un bon équipement de boxe ? Nul ne me fera croire que ce short de compétition a été acheté chez un vendeur low-cost…

D’accord, mais que choisir ?

Il existe, dans les magasins d’articles de sport, de nombreux type de shorts, et sur le tatami, l’on ne veut pas apparaître pour un débutant qui s’est trompé de club de boxe !

Et oui, il faut éviter d’acheter un short boxe anglaise si l’on rejoint un club d’arts martiaux chinois ou de MMA boxe.

Et puis quelle marque privilégier ?

Faut-il d’ailleurs nécessairement acheter de la marque ? Nul besoin d’acheter un short Venum si on sait que le shot Domyos, beaucoup moins cher, peut faire l’affaire.

Sur le web, on trouve de nombreux vendeurs d’équipement de boxe.

L’on ne saurait que conseiller d’acheter son matériel de boxe dans son club de boxe. Mais puisque nous sommes des agents rationnels, homo-oeconomicus qui aimons comparer les prix, voici un petit comparatif des prix des shorts sur internet.

On retrouve les mêmes prestataires que pour acquérir une corde à sauter, un protège-dents, un protège-tibias ou un casque de boxe :

  • Décathlon,
  • Boutique-du-combat.com,
  • Furyfight.fr,
  • Dragonbleu.fr,
  • Lecoinduring.com,
  • Metalboxe.com,
  • Ewdsport.com,
  • Boutiquedesartsmartiaux.com,
  • Hadjime.com,
  • Boxin-shop.com.

Du côté des marques, on retrouve les mêmes, du bas de gamme à la gamme de boxe pro : Outshock, Adidas, Metal Boxe, Venum, Everlast, Twins, Fairtex, Fuji Mae, Nike.

Un short de boxe amateur – boxe anglaise, boxe thaï, etc. – de premier prix coûtera environ 20 €. Commercialisés par Décathlon, ce short de la marque Outshock, en polyester, est conçu pour l’entraînement comme pour la compétition.

Le site web Hadjime.com présente une large offre de shorts de boxe thaï : leurs prix, de marque Twins et Metal Boxe, vont de 19 € à 55 €.

Il faudra compter entre 21 € et 59,90 € sur le site Le coin du ring pour un short de boxe thaï. Pour de la boxe anglaise, les prix des shorts vont de 22,50 € à 69,80 €.

Chez le vendeur Dragon Bleu, les prix des shorts de boxe anglaise oscillent entre 20,99 € et 69,98 €.

L’on ne peut établir l’inventaire exhaustif de tous les tarifs pratiqués sur le net. Toutefois, une tendance peut se dégager pour expliquer une telle distribution des tarifs :

  • La qualité du matériau,
  • La coupe du short : fentes ou non, longueur,
  • Le tissu : haute densité, ultra-léger ou non, ceinture élastique souple, bande élastique à la taille et cordelette de serrage ou non,
  • Coutures renforcées.

Voici pour finir un petit récapitulatif des prix, pour y voir plus clair :

VendeurMarquesNiveau de finitionType de boxePrix
DécathlonOutshock, AdidasBasique (entraînement)Kick boxing, boxe anglaise, boxe thaï14,99 € - 26,99 €
FuryfightBuddha FightwearMoyenne (compétition)Muay Thai, MMA29,80 € - 33,80 €
Dragon BleuAdidas, Dragon Bleu, Venum, Metal Boxe,Moyenne, haute (compétition)Toutes boxes20,99 € - 69,98 €
Boutique des arts martiauxAdidas, Metal Boxe, Fuji Mae, EverlastMoyenne, haute (compétition)Boxe anglaise, boxe thaï14,90 € - 53,90 €
Boxing ShopVenum, Everlast, NikeBasique et moyenne (entraînement)Entraînement multiboxes29,95 € - 49,99 €

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar