« Le bouddhisme nous invite à un cheminement intérieur, il n’est pas une solution miracle à nos difficultés. », Philippe Cornu, professeur à la faculté de Théologie de l’Université Catholique de Louvain

Véhiculé par les enseignements de Bouddha, le bouddhisme attire de plus en plus de personnes à la recherche d’une autre spiritualité. Son attrait dans nos sociétés pressées et hyper connectées semble indéniable.

Le bouddhisme constitue certainement la quatrième plus grande religion au monde après le christianisme, l’islam et l’hindouisme. Il a su naître et s’imposer au travers de l’histoire sans qu’aucune guerre sainte ne soit nécessaire.

Mais est-ce que le bouddhisme est une religion ? La question fait débat depuis toujours auprès du grand public et des théologiens chevronnés. Considéré par certains comme une philosophie de vie, le bouddhisme est un condensé de tolérance, de non-violence et de respect de la vie sous toutes ses formes.

Superprof vous propose au travers de cet article de vous plonger dans la « Voie du Milieu ». Vous allez en apprendre un peu plus sur les origines et l’évolution de la spiritualité bouddhique.

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves
1er cours offert !
Arnaud
5
5 (6 avis)
Arnaud
Histoire
20€
/h
1er cours offert !
Côme
4,7
4,7 (7 avis)
Côme
Histoire
25€
/h
1er cours offert !
Pauline
5
5 (1 avis)
Pauline
Histoire
18€
/h
1er cours offert !
Charlotte
5
5 (9 avis)
Charlotte
Histoire
20€
/h
1er cours offert !
Alison
5
5 (5 avis)
Alison
Histoire
17€
/h
1er cours offert !
Pierre
5
5 (20 avis)
Pierre
Histoire
20€
/h
1er cours offert !
Ryan
5
5 (4 avis)
Ryan
Histoire
22€
/h
1er cours offert !
Thomas
Thomas
Histoire
15€
/h
1er cours offert !
Arnaud
5
5 (6 avis)
Arnaud
Histoire
20€
/h
1er cours offert !
Côme
4,7
4,7 (7 avis)
Côme
Histoire
25€
/h
1er cours offert !
Pauline
5
5 (1 avis)
Pauline
Histoire
18€
/h
1er cours offert !
Charlotte
5
5 (9 avis)
Charlotte
Histoire
20€
/h
1er cours offert !
Alison
5
5 (5 avis)
Alison
Histoire
17€
/h
1er cours offert !
Pierre
5
5 (20 avis)
Pierre
Histoire
20€
/h
1er cours offert !
Ryan
5
5 (4 avis)
Ryan
Histoire
22€
/h
1er cours offert !
Thomas
Thomas
Histoire
15€
/h
Voir tous les profs>

Les grands faits historiques du bouddhisme

L'une des nombreuses représentations de Bouddha
Siddharta Gautama devint le Bouddha à l’âge de 35 ans. Statue le représentant

L’histoire du bouddhisme se confond avec celle de son créateur, Siddharta Gautama. La date exacte de sa naissance reste floue, mais selon certains historiens, il serait né en 563 avant Jésus-Christ à Lumbini au Népal dans l’Himalaya. Il est le fils unique du souverain de Kapilavastu, une ville qui n’existe plus aujourd’hui.

Siddharta Gautama

Peu avant sa naissance, des devins auraient prédit que le futur nouveau-né serait soit un très grand souverain, soit un moine ascète. Afin d’éviter à son fils de devenir un moine austère errant toute sa vie, son père lui interdisait de sortir du palais.

Cependant, au fil des ans, le jeune Siddharta commença à s’ennuyer dans ce palais qui l’empêchait de voir la vraie vie de l’époque. De temps en temps, il réussissait à sortir du palais de son père. Au fur et à mesure de ces sorties non autorisées dans le dos de son père et des gardes du palais, le futur Bouddha prenait conscience de la misère qui régnait au Népal, de la maladie, de la vieillesse et de la mort.

À l’âge de 29 ans, il décida de quitter son palais pour vivre une vie d’ascète et trouver le chemin de la libération. Sans en prendre conscience, il faisait ce que les devins avaient prédit peu avant sa naissance.

Durant les premières années de sa longue quête, il consulta de nombreuses personnes, dont des sages, pour trouver les réponses à ses questions. Malheureusement, aucun d’entre eux ne put le satisfaire. Il prit alors la décision de trouver lui-même les réponses à ses questions grâce à la méditation qu’il pratiquait souvent en s’installant au pied d’un figuier.

Il finit par « s’éveiller » le jour de son trente-cinquième anniversaire grâce à sa pratique méditative et à toutes les connaissances acquises auparavant. Il devint alors le Bouddha, ce qui signifie celui qui connait le chemin de la délivrance.

Il décida alors d’enseigner toutes ses connaissances à ses semblables. Il prononça son premier discours à Bénarès au nord de l’Inde et révéla les fondements de la doctrine dharma. Ses enseignements font référence aux quatre nobles vérités qui sont :

  • L’universalité de la souffrance ;
  • La source des tourments ;
  • L’extinction de la douleur ;
  • La libération finale ou le nirvana.

Le Bouddha serait mort vers l’âge de 80 ans, mais son enseignement et ses préceptes continuèrent à se répandre en Inde et en Asie et dans le monde entier.

Les dates clés

Durant toute l’histoire du bouddhisme, plusieurs conciles se sont tenus afin de permettre aux adeptes d’améliorer les enseignements de Bouddha.

Vers 350 avant la naissance du Christ, le deuxième concile s’est tenu à Vaisali, une ville située en Inde et actuellement disparue. Au cours de cette rencontre, les participants discutèrent de nombreux points. C’est ainsi qu’apparurent la première réforme du bouddhisme et la création de deux écoles :

  • L’école des Sarvastivadins ;
  • Et celle des Mahasamgikas.

En 250 avant Jésus-Christ, le troisième concile du bouddhisme se déroule à Patalipatra en Inde. Ce concile est à l’origine des Sthaviras qui donnèrent naissance au theravada et au Mahasanghika.

La diffusion de Bouddhisme theravada à travers l’Inde puis dans le reste de l’Asie est également due à un roi indien du nom d’Ashoka qui se convertit en 268 avant J.-C.

Le bouddhisme a continué d’évoluer au fil des siècles en influençant de nombreuses personnes jusqu’à Friedrich Nietzsche ou Arthur Schopenhauer.

Le bouddhisme et le Tibet, liés depuis des siècles

Tenzin Gyatso, le dalaï-lama est agé de 80 ans
Tenzin Gyatso, le 14e dalaï-lama avec Barack Obama. Deux prix Nobel de la paix réunis !

Le Bouddhisme s’est développé au Tibet à partir du 7e siècle après Jésus-Christ alors que la région était en proie à de nombreux conflits internes, mais aussi à des guerres avec la Chine et la Mongolie.

Bien plus tard, en 1950 le Tibet subit l’invasion de l’armée chinoise. Celle-ci détruisit toutes les écoles bouddhistes qui étaient nombreuses à l’époque. La Chine voulait imposer le communisme dans cette région de l’Himalaya. Tenzin Gyatso, le 14e dalaï-lama fut poussé à l’exil en Inde pour échapper à l’oppression chinoise.

Installé dans la République indienne, le dalaï-Lama ne resta pas inactif. Il créa et proclama le gouvernement tibétain en exil. Il entama de nombreuses démarches et manifestations, toujours pacifiques, pour l’obtention de l’indépendance du Tibet. En 1989, Tenzin Gyatso reçut le prix Nobel de la paix.

Durant son combat pour obtenir l’indépendance du Tibet, le bouddhisme se retrouva toujours au centre des discussions. Le combat que mène toujours de nos jours le 14e dalaï-lama est aussi un combat idéologique pour faire reconnaitre les enseignements de Bouddha.

Le bouddhisme fait partie intégrante de la vie des Tibétains. Il influence leur manière de vivre et de penser en prônant l’amour, la non-violence et la tolérance. Le Tibet est d’ailleurs le seul état au monde à ne posséder aucune armée !

Le bouddhisme, philosophie de vie ou véritable religion ?

Le palais du Potala au Tibet
Lhassa, capitale du Tibet avec le Palais du Potala. La ville représente la cité spirituelle du bouddhisme

Le bouddhisme fait depuis longtemps la part belle aux spéculations concernant son appartenance au domaine de la religion ou de la philosophie. Chacun y va de son avis pour prouver par a+b que le bouddhisme est plutôt du domaine du religieux ou du philosophique.

Philippe Cornu, écrivain, professeur à la faculté de théologie de l’Université Catholique de Louvain et grand spécialiste du bouddhisme nous donne son avis :

« Le bouddhisme est une religion avec une prédominance de l’aspect “voie spirituelle”, qui privilégie le chemin individuel. Il ne concerne pas l’aspect institutionnel, social. Ce n’est donc pas une religion qui a une emprise directe sur la société.

C’est une religion non théiste, mais qui n’est pas pour autant athée : les dieux sont tolérés, mais pas vénérés. Elle met en avant l’esprit pour présenter le monde, agir avec le monde. Elle insiste sur l’intériorité, sur l’observation de soi-même et de ses réactions, plutôt que sur l’instauration de règles et de commandements extérieurs. Elle établira plutôt des recommandations.

La transcendance du bouddhisme est à trouver à l’intérieur de nous-mêmes. Mais nous sommes tributaires de toutes nos croyances et illusions fabriquées à partir d’une incompréhension fondamentale de notre existence.

Nous vivons dans une société qui pense qu’il faut toujours apporter plus. Nous sommes constamment dans l’avoir, or il est évident que ce n’est pas l’avoir qui nous donne notre être. L’être, c’est justement se dépouiller d’un avoir superfétatoire qui ne nous apporte pas grand-chose, c’est être au présent dans sa vie. »

Quelques règles bouddhistes à suivre

Moine bouddhiste en méditation
La méditation est l’un des fondements du bouddhisme

Il faut bien avouer que peu importe les croyances religieuses, le bouddhisme nous apporte des paroles pleines de bon sens et de sagesse. N’ayons pas peur d’en abuser encore et encore !

Les premiers conseils

Le bouddhisme pointe l’importance du moment présent. Vivons le présent à fond parce que rien ne nous offre la garantie d’être encore en vie demain ou dans une heure !

Bouddha nous enseigne également à rester humbles en toutes circonstances. Ne laissons jamais notre fierté et notre égo prendre le dessus. Nous devons être redevables de ce que la vie nous donne, chaque jour. N’hésitons pas à donner quand on reçoit.

La méditation est le secret d’une vie heureuse et épanouissante. Il s’agit d’un outil très puissant que nous possédons tous. Il peut nous permettre de faire le vide dans notre tête pour nous sentir en paix. Pas la peine de pratiquer la méditation pendant des heures, quelques minutes par jour suffisent.

Si vous voulez un bon conseil bouddhique, celui-ci est probablement le plus important : ne regrettez jamais ce qui s’est passé. Ne vivez pas dans le passé. Il nous est impossible de la changer de toute manière. Utilisons-le pour apprendre et devenir plus forts.

Apprenez la pensée positive. Grâce à elle, si vous croyez que de belles choses peuvent vous arriver, elles vous arriveront. On appelle cela la loi de l’attraction.

Et pour finir

Pour le bouddhisme, le corps est très important. C’est la raison pour laquelle nous devons en prendre soin en mangeant correctement et dormant suffisamment.

Pour être heureux, ne maltraitez jamais votre prochain. Ayez de la compassion pour lui et soyez bienveillant. On ne peut pas juger l’autre puisque nous ne connaissons jamais son histoire profonde.

Ne forcez pas le temps et soyez patient. Ce qui doit arriver viendra au moment voulu. Chaque chose en son temps.

Efforcez-vous d’éloigner les pensées négatives de votre esprit. Elles vous prennent énormément d’énergie. Entourez-vous au maximum de personnes positives et ne vous laissez pas contrôler pas vos pensées.

Dans le bouddhisme, tous les êtres vivants sont interconnectés. Toutes nos actions et toutes nos paroles ont une raison et un impact sur le monde, même minime. Nous comptons vraiment.

Nous arrivons au terme de cet article consacré au bouddhisme. Qu’en pensez-vous ? Philosophie ou religion ?

Si vous souhaitez en savoir plus, vous trouverez des informations complémentaires sur le bouddhisme et sur les religions en général sur le site Superprof.

Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Rédacteur Web SEO, je suis passionné par l’écriture, l’informatique, l’histoire des sciences et l’histoire en général. J’aime composer sur tous les sujets. Il n’y a rien de mieux pour apprendre de nouvelles choses et combler ma soif de savoir.