Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Tout savoir sur les centres de pratique sportive pour les femmes

De Yann, publié le 05/09/2017 Blog > Sport > Coach Sportif > Les Salles de Sport pour Femme

En 2015, cinq pays d’Union Européenne – le Royaume- Uni, l’Allemagne, l’Italie, la France et l’Espagne – généraient à eux-seuls 65 % du chiffre d’affaires de tout le fitness européen.

Étonnant ?

Ces dernières années, la pratique du sport, est devenue un sujet d’actualité récurrent. Les centres de fitness fleurissent un peu partout dans le pays, et les propositions de suivi personnel par des coachs sportifs personnels, ou coachs de vie, se multiplient.

On peut y voir plusieurs raisons, comme le souhait grandissant de rester en forme avec une jolie silhouette, le besoin de reprendre le sport pour des raisons de santé, le tout boosté par des offres de plus en plus attractives et abordables.

Selon une étude de l’Institut Scientifique de Santé Publique de 2008, en Belgique, 16% de la population fait du sport 4 heures par semaine, et 58% moins de 4 heures. Pour les femmes, plus spécifiquement, elles sont 10% à pratiquer du sport jusqu’à 4 heures par semaine, et 61% moins de 4 heures par semaine.

L’offre de pratiques sportives qui s’adresse à un public plutôt féminin est pourtant très dense : salles de fitness pour femme, relaxation et remise en forme, aérobic, aquagym, body pump, step, séances de pilates et de yoga, programmes minceur pour la perte de poids, programmes adaptés pour femmes enceintes…

En usant de la séduction, de l’esthétique et du soin corporel féminin, les femmes sont une cible du marketing sportif dans les salles de sport, en atteste la liste des prestations pour femmes aujourd’hui.

Dans ce billet, Superprof met toute son attention sur le monde féminin : voici une présentation du marché des salles de sport pour femme en France.

Les salles de sport pour femme encore peu nombreuses

Et pourtant! Le fitness, c’est 60 ans d’histoire du sport féminin.

Né du jazz-dance, l’aérobic – un style de gymnastique dansée dont les chorégraphies s’effectuent en musique – se développa d’abord dans les années 1960, avant de dériver vers le fitness – physical fitness –, qui signifie gymnastique de la forme, entraînement physique.

Suivre un cours en groupe avec d'autres femmes permet de briser la routine. Né de l’aerobic dans les années 1960-1970, le fitness pour s’entraîner dans une salle de remise en forme, est encore en plein essor.

L’essence initiale, par souci de bien-être, est d’entretenir sa condition physique et son hygiène de vie.

Dans les années 1970, sous l’impulsion de Jane Fonda, l’aérobic pend son essor et une nouvelle méthode d’activité sportive voit le jour : le work out. 

Dix ans plus tard, le fitness et le métier de coach sportif arrivent, notamment via l’émission de télévision Gym Tonic – présentée par deux célèbres présentatrices Véronique et Davina de 1982 à 1986 -, qui favorisa la démocratisation du sport comme loisir. Une émission qui connut un très grand succès en France bien sûr, mais aussi dans notre pays.

Si le fitness s’est installé et a connu un réel succès populaire grâce à la télévision, la fréquentation d’une salle de sport dans les années 1980 n’était pas encore entrée dans les mœurs. La tendance était alors plutôt aux clubs sportifs, pour la pratique d’un sport comme le foot, le basket, le volley,… ou encore les clubs de gymnastique.

Si, chez nos voisins, l’aérobic a été le début de l’aventure des salles de fitness pour les femmes, en Belgique, la situation s’est révélée assez différente. Certes des cours de fitness et d’aérobic, ont vu le jour, majoritairement suivi par des femmes mais sans plus. Pas d’enseignes spécifiques, et pas de cours étiquetés « Salles de sport pour femme ».

Jusqu’à cette tentative liégeoise, en 2014, avec l’ouverture d’une salle de fitness uniquement pour les femmes. L’histoire s’est terminée devant les tribunaux, et l’initiative a été jugée illégale parce que discriminatoire. Peu après, la Cour d’appel en a décidé autrement, et a cassé le jugement. Exit donc l’illégalité des salles de sport pour femmes. Cette actualité a pourtant mis un sérieux coup de frein au développement de cette offre spécifique. Aujourd’hui, si des projets existent, leur nombre reste assez limité et concentré sur la capitale, et au final, la situation n’a pas beaucoup évolué sur le marché.

Par contre, l’offre de cours et d’entraînements entièrement dédiés aux femmes s’est multipliée. Le meilleur exemple se voit dans les cours de boxe. Un sport avec une image virile très forte, entre relents de sueur et nez cassés, que les femmes se sont appropriés et qui sont de plus en plus nombreuses à fréquenter. Une réalité due à des abonnements et des entraînements de boxe « au féminin ».

10 bonnes raisons de choisir une salle de sport pour femme

À l’heure où l’on parle de plus en plus de harcèlement de rue, et où les femmes osent dénoncer des comportements irrespectueux, leur offrir une place où se défouler sans redouter des commentaires déplacés est une opportunité. Mais il existe d’autres raisons pour motiver le choix de fréquenter une salle de fitness « women only ».

Pourquoi une telle défiance ?

Rejoindre une salle de sport pour femme permet aussi, entre autres bienfaits, d’évacuer le stress et de mieux se sentir, entre filles.

Pratiquer le fitness dans une salle pour femme confère détente et bien être. En plus de travailler l’endurance, avoir une activité physique a de nombreux bienfaits : éviter de sombrer dans les antidépresseurs, par exemple…

Voici 10 raisons de rejoindre une salle de sport pour femme.

1. Pour les équipements adaptés aux femmes

Dans les salles de sport mixtes, les infrastructures et les machines sont standards, pour permettre à toutes et tous de les utiliser.

De fait, elles peuvent ne pas être adaptées à certaines morphologies. Les femmes les plus fragiles peuvent ne pas pouvoir soulever des haltères trop lourdes en musculation.

Aussi, les types d’exercices de renforcement musculaire ou de crossfit peuvent être incompatibles avec la force physique féminine : toutes les femmes ont-elles la force faire des séries de squats pour muscler cuisses et fessiers ?

Dans une salle de sport spécialement dédiée aux femmes, les exercices peuvent ainsi être mieux adaptés !

2. Pour éviter de se faire draguer

C’est en effet un argument qui tient la route…

Loin des regards masculins et de la testostérone, la salle de sport pour femme peut être le lieu authentique de pratique sportive avec sa coach sportif Amiens (ou toute autre ville), sa personal trainer, tandis que les salles mixtes, par opposition, peuvent être vues comme un club de rencontres où le « m’as-tu vu ? » fait loi.

De cette sorte, exit les hommes célibataires qui bombent le torse ou qui surjouent leurs exercices pour attirer les regards !

3. Pour se faire des amies

Rejoindre un cours collectif de step ou de body pump dans une salle de fitness pour femme, permet aussi d’être au contact de nouvelles personnes, des membres de réseaux différents.

Pour créer du lien social, il n’y a pas mieux qu’une association sportive ou un club de sport tout en se motivant pour retrouver la forme.

Rencontrer des personnes issues de réseaux éloignés – que ceux de ses proches – permet aussi de s’ouvrir à de nouvelles opportunités, professionnelles, par exemple !

4. Pour avoir une progression homogène

Faire du sport entre femmes peut être vu comme moyen de progresser ensemble, en symbiose avec son groupe.

Cela n’est pas forcément possible dans les cours collectifs mixtes, les morphologies masculines et féminines étant physiologiquement différentes.

5. Pour mincir et soigner sa silhouette

L’été arrive et nombre de femmes seront unanimes : rester mince est une idée plaisante, presque une finalité.

Or pour arborer fièrement son ventre plat sur les plages en juillet, il va falloir suer !

Entre elles, les femmes peuvent mieux se comprendre et s’échanger les meilleures astuces pour perdre du poids, retrouver une silhouette filiforme et leurs jambes d’antan, sans cellulite !

5 autres raisons de rejoindre une salle de sport pour femme

  1. Pour s’entraîner dans une bonne ambiance,
  2. Pour dompter sa peur du regard d’autrui,
  3. Pour s’échapper d’une vie surmenée et évacuer le stress,
  4. Pour augmenter sa longévité, car les femmes vivent plus longtemps que les hommes,
  5. Pour avoir un meilleur sommeil.

Quelles salles de sport pour femme en Belgique ?

Vous vous méfiez des salles de sport low cost ?

Les ambassadrices du sport en Belgique ne sont pas nombreuses, mais leurs parcours a de quoi impressionner ! Les plus en vue ces dernières années, sont bien sûr Justine Henin et Kim Clijsters, et notre toute nouvelle championne du monde d’heptathlon, Nafissatou Thiam. Citons aussi Ingrid Berghmans et Gella Vandecaveye en judo, Tia Hellebout ou encore Kim Gevaert. De quoi inspirer les plus jeunes, et motiver les autres.

Pour suivre leurs traces, sans nécessairement aller jusqu’aux J.O., les femmes n’ont que l’embarras du choix : fitness – aerobic, body step, body pump, body sculpt, body attack -, des séances de détente en spa – piscine, hamam sauna, jaccuzzi – et des exercices de cardio-training – stepper, rameur, pedalo, tapis de course.

Une offre qui se retrouve aussi dans les salles de sport « women only ».

En voici quelques-unes.

Women’s corner Bruxelles Kinetix

Women’s corner Bruxelles Kinetix à Schaerbeek, est un des deux centres Stadium de Bruxelles. Chaque centre Stadium possède sa spécificité, ici c’est une salle entièrement réservée aux femmes pour la pratique du fitness. Des tarifs étudiants permet aux plus jeunes de pratiquer le sport dans de bonnes conditions, sans se ruiner.

Un espace qui se partage entre trois thématiques pour se détendre et se muscler :

  • Wellness : un espace cardio avec des équipements dernière génération équipés d’une télévision, de la radio et d’une connexion iPhone,
  • Power : pour se muscler, quelle que soit la zone à travailler,
  • Stretching : pour le Kinesis et les étirements, et renforcer ses abdos.

Se retrouver entre filles pour s'entraîner, un moment d'échange et de partage ! Dans un centre de fitness pour femme, les équipements ont l’avantage d’être adaptés à la morphologie de leurs utilisatrices !

Bewell

Bewell est une salle de sport 100% réservée aux femmes, avec des programmes variés et sans contraintes horaires. Situé à Uccle, pas très loin de l’ULB, Bewell souhaite créer une ambiance décontractée où chacune peut se consacrer aux exercices physiques.

Les petit plus ? Le Kid’s Corner pour éviter de stresser à cause des horaires de la garderie, et les droits d’inscription réduits pour une inscription mère/fille, amies, étudiantes et retraitées.

Un coach sportif est présent en permanence pour guider et conseiller et des bilans morphologiques sont réalisés régulièrement pour un bon suivi des adhérentes. Tout spécialement pensé pour les femmes, ce centre de fitness, a conçu un « Circuit Forme et Minceur » de 30 minutes qui allie travail cardio et renforcement musculaire. Le résultat de vos efforts vous attend dans vos mails à l’issue de chaque entraînement.

Curves

En Belgique, Curves est présent à Bruxelles et à Tournai. Cette chaîne, très présente en France également, se présente comme une référence pour garder la forme, gagner en force, perdre du poids grâce à des circuits d’entraînement de trente minutes, exclusivement dédiés aux femmes peu ou pas sportives, et quel que soit leur âge.

Pour raffermir le corps, les circuits proposent une vingtaine de postes d’exercices sur des machines haut de gamme.

Auprès d’un milieu de femmes qui s’entre-aident, Curves offre :

  • Un programme de remise en forme,
  • Un accompagnement nutritionnel sur mesure,
  • Un coaching personnel.

Ne pas oublier de mesure son pouls afin de vérifier que le rythme cardiaque est bon, et penser à bien s’hydrater.

Les coachs sportifs sont des femmes, aussi les clientes peuvent-elles oublier leurs éventuels complexes.

Basic-Fit

Basic-Fit, qui s’impose de plus en plus comme la chaîne de salles de sport la plus présente en Belgique propose des clubs 100% femmes dans le pays. La plupart se situent à Anvers et à Bruxelles. Côté francophone, une seule adresse : Liège et « Rue du Plan Incliné Ladies ».

Les tarifs sont les mêmes que pour tous les adhérents et l’offre aussi complète, avec des cours collectifs live et des cours collectifs virtuels. Un horaire qui a le mérite de s’étendre sur toute la semaine, dimanche inclus. Une vraie plus value quand on travaille et que le temps des loisirs est réduit.

Citons encore deux rendez-vous pour les femmes qui souhaitent faire du sport dans un endroit qui leur est réservé: le Lady Like Fitness, à Charleroi, et le Lady Fitness Palace à Bruxelles.

Quel est le prix d’un abonnement en salle de sport pour femme ?

Un abonnement en salle pour public féminin, combien ça coûte ?

Quel est le budget pour le travail musculaire de son corps ? Combien ça coûte de suivre des cours collectifs de fitness dans les salles pour femme ? S’attendre à mettre au moins le prix d’un forfait mobile + internet…

Si les portes des salles de sport peuvent s’ouvrir à partir de 14,99 € par mois, voire 9,99 € pour les moins chères d’entre-elles, il faut souvent compter au moins 29,99 € par mois.

A ce tarif, les femmes à la recherche de salles de sport pour public féminin exclusivement n’auront accès qu’à des cours collectifs, de la zumba au body boxing.

Les offres d’abonnement à 75 € par mois sont souvent mises en avant. Le point qui peut faire une grande différence, se trouve dans le montant des droits d’inscription, ou dans des abonnements promos sous conditions.

Les cours de remise en forme et de fitness peuvent aussi coûter moins cher, surtout lorsque la cliente s’engage à suivre un grand nombre de séances.

D’une manière générale, il faut compter entre 20 € et 95 € par mois pour un mois d’abonnement à une salle de sport pour femme.

Pour bénéficier de réduction, tenter de négocier le prix peut être une alternative au porte-monnaie qui se vide.

Si l’enseigne demeure inflexible à sa politique tarifaire initiale, l’on pourra toujours rechercher les parrainages !

Notez enfin que pour les femmes ne souhaitant pas forcément adhérer à une salle ou qui n’habitent pas Bruxelles, il est toujours possible de trouver un coach sportif à Liège, Mons, Nivelles, Verviers, Marche-en-Famenne, … grâce à Superprof !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar