"L'eau est l'élément fondamental de la cuisine anglaise." Danier Darc (1959-2013)

Si ce titre ne fait a priori pas rêver, - parce que l'on est rarement transcendé par le souvenir des sandwichs de pain de mie et des plats anglais - , il y a pourtant une pluralité de spécialités à découvrir parmi la gastronomie britannique, qui valent le coup.

Selon une infographie du journal Le Figaro Économie, le nombre de touristes au Royaume-Uni est passé de 29,8 millions à 37,6 millions sur la période 2010-2016, soit une hausse de 26,2 %.

En 2016, le volume des recettes imputées au tourisme atteignait 22,5 millions de livres.

Forte de cette attractivité, la Grande-Bretagne a donc une occasion de briser les préjugés et de faire découvrir sa culture gastronomique à ses hôtes.

Voici notre sélection des plats anglais à découvrir en venant apprendre la langue anglaise au Royaume-Uni !

Le Chicken Pie, ou Kidney Pie

Le Chicken Pie, ou tourte au poulet, est l'un des plats les plus populaires du Royaume-Uni.

Quels sont les plats phares en Angleterre ?
Venue des Etats-Unis, la tourte à la viande est l'un des mets les plus populaires Outre-Manche.

C'est, avec le Fish and Chips, l'incontournable des menus de restaurants anglais.

Cette spécialité est en fait un dérivé du Pot Pie, une tourte à la viande recouverte d'une pâte feuilletée supérieure.

Le saviez-vous ? La tourte à la viande - et à fortiori au poulet - remonte à l'époque antique. Les Grecs cuisinaient des viandes mélangées avec d'autres ingrédients, dans des coquilles de pâtisserie ouvertes : les Artocreas.

Plus tard, les Romains s'inspireront de cette recette, et ajouteront la croûte supérieure, pour en faire un tarte à la viande complètement fermée.

C'est au XIXe siècle aux États-Unis que le Chicken Pie se développe, grâce à son importation en Amérique par les colons Anglais.

Servi en entrée ou en plat, le pâté en croûte est la solution des anglophones pour consommer les restes de viande.

On trouve notamment plusieurs variantes : le chicken pie (poulet, champignons), le kidney pie (au bœuf et aux rognons).

A déguster avec une bonne pinte de bière artisanale britannique !

Laura
Laura
Prof de Anglais
4.92 4.92 (24) 35€/h
1er cours offert !
Noureddine
Noureddine
Prof de Anglais
4.67 4.67 (3) 30€/h
1er cours offert !
Marc
Marc
Prof de Anglais
4.71 4.71 (7) 35€/h
1er cours offert !
Ruw
Ruw
Prof de Anglais
4.85 4.85 (33) 35€/h
1er cours offert !
Kaoutar
Kaoutar
Prof de Anglais
4.67 4.67 (14) 20€/h
1er cours offert !
Daniela
Daniela
Prof de Anglais
5.00 5.00 (4) 20€/h
1er cours offert !
Charles-henri
Charles-henri
Prof de Anglais
4.75 4.75 (4) 20€/h
1er cours offert !
Paolina
Paolina
Prof de Anglais
5.00 5.00 (9) 19€/h
1er cours offert !

Le Chicken Tikka Masala, héritage de l'Inde !

Le poulet Tikka Masala est un plat à base de morceaux de poulet cuits, cuisinés dans une sauce épicée.

Quels sont les plats appréciés en Angleterre ?
Héritage de la colonisation, la gastronomie indo-pakistanaise est très répandue dans les pays anglophones !

Né au Royaume-Uni entre les années 1950 et 1970, ce plat aurait été inventé à Glasgow dans un restaurant indien vers la fin des années 1960.

La légende raconte qu'un client aurait trouvé le poulet tikka trop sec, et aurait demandé davantage de sauce gravy. Le cuisinier aurait alors concocté une sauce à base de soupe de tomates, de yaourt et d'épices.

Selon une autre hypothèse, le poulet tikka masala serait originaire du Raj Britannique - l'Inde coloniale de 1858 à 1947 -, un plat traditionnel indien que les Britanniques auraient réadapté à leur goût.

Ce serait aujourd'hui le plat le plus populaire du Royaume-Uni : 23 millions de portions seraient vendues chaque année !

Le Poulet Tikka Masala se compose de morceaux de poulet marinés dans des épices, du yaourt, cuits dans un four tandoor dans une sauce de masala.

La sauce contient de la tomate, de la crème (ou crème de noix de coco) et un mélange d'épices. On peut également remplacer le poulet par de l'agneau, du poisson ou du panir (un fromage indo-pakistanais).

Le Kedgeree, hérité de la colonisation indienne !

C'est l'un des plus typiques des plats traditionnels indo-britanniques.

La Grande-Bretagne, la France, l'Espagne et les Pays-Bas furent les plus grandes puissances coloniales du monde. De ce fait, de nombreuses spécialités culinaires issues des pays colonisés ont été assimilées dans les cultures européennes.

Le Kedgeree est un plat à base de haddock, de riz bouilli, d’œufs durs, de persil, de poudre de curry, de beurre et de crème.

C'est donc un plat riche en calories, qui daterait du XIVe siècle.

Il est fréquemment consommé lors du brunch.

Le Haggis, l'emblème de l'Écosse !

Si vous venez visiter l'Écosse, vous ne pourrez manquer ce plat traditionnel écossais.

Que mange-t-on dans les Highlands ?
Le haggis : à priori peu ragoûtant, c'est une recette savoureuse !

Et oui, en Écosse, il n'y a pas que le whisky et la bière !

C'est une spécialité à base de panse de brebis farcie, qui remonterait à l'époque du Moyen-Âge.

L'étymologie même du mot haggis serait un dérivé des mots "hacher", "trancher", "hachis".

Très populaire au XVIIIe siècle dans la cuisine écossaise, le haggis se compose d'abats de mouton (poumons, cœur et foie), d'oignons, d'avoine, de graisse de rognons de mouton, d'épices et de sel.

La garniture est initialement enfermée dans une panse de mouton, et cuite pendant plusieurs heures.

Mais de nos jours, les restaurants servent la préparation dans un boyau synthétique. On le trouve également en version végétarienne, avec des céréales et des lentilles.

Servi avec une purée de pommes de terre ou une purée de rutabagas avec une sauce au whisky, le "haggis royal" est assurément l'une des meilleures préparations culinaires d'Écosse.

Ne manquez pas de goûter ce plat dans un restaurant d'Edimbourg ou de Glasgow : à priori peu ragoûtant, ce plat s'avère lourd, mais très savoureux (cours anglais bruxelles).

Le Chutney, un accompagnement favori des Anglais

Le chutney n'est pas vraiment un plat en tant que tel, mais un accompagnement qui agrémente les viandes et les plats de poisson froid.

Quelle sauce pour accompagner les viandes ?
Le chutney : un peu épicé, il agrémente les plats anglais à merveille !

Le chutney aurait été inventé dans la banlieue de Londres.

C'est une sauce aigre-douce qui accompagne en réalité les spécialités indo-pakistanaises et sud-africaines.

Les sauces sont préparées avec des fruits, des légumes ou bien un mélange de fruits et de légumes. Ceux-ci sont souvent cuits dans du vinaigre, du sucre et/ou des épices.

Parmi les variantes de chutney les plus répandues, on trouve le chutney à la noix de coco, à la tomate, à la coriandre, à la menthe, au tamarin, à la mangue ou au citron vert.

En Europe, le chutney local est agrémenté de pomme ou de pêche, de sucre, de sel, d'ail, de gingembre, de fenugrec, de la coriandre, du cumin ou de l'ase fétide.

Le Toad in the Hole

Voilà une spécialité anglaise qui devrait convaincre les amoureux de la cuisine française de ne jamais goûter aux plats anglais.

Cela dit, ce plat est à découvrir si vous venez visiter l'Angleterre.

Il se compose de saucisses cuites au four dans une pâte semblable au Yorkshire pudding. Il est servi avec des légumes, de la purée et de la sauce.

C'est un peu la purée aux saucisses française, sauf que le tout est cuit au four dans une pâte de pudding.

Une première recette de ce plat est datée de 1867.

Le Welsh Rarebit

Voici un équivalent gallois du croque-madame français : originaire du Pays-de-Galles, le welsh rabbit - ou welsh rarebit - est le croque gallois, à base de bière, de moutarde et de cheddar fondu et cuits au four.

Il est traditionnellement servi sur une tranche de pain grillée, passée au four.

La recette traditionnelle fait bouillir de la bière, à laquelle on incorpore du cheddar (ou du chester), et de la moutarde.

On dépose ensuite cette sauce de bière, moutarde et fromage sur une tranche de pain de mie grillée, recouverte de jambon.

Aujourd'hui, plusieurs variantes ont remplacé la bière et le jambon par une sauce béchamel ou du bacon, avec de la sauce Worcester.

Ce plat est très apprécié dans la culture des régions du nord de la France, notamment sur la Côte d'Opale : il aurait été importé en France par les garnisons galloises, lors du siège de Boulogne par Henri VIII en 1544.

Le rosbeef, une tradition culinaire anglaise incontournable

Il s’agit de rôti de bœuf coupé plus ou moins fin cuit dans de la moutarde. Ensuite, on récupère le jus pour le mélanger à une sauce, la sauce worcester, légèrement piquante avec un goût aigre-doux.

Quels sont les meilleurs plats anglais ?
Qui méconnaît le traditionnel rosbeef ?

Connaissez-vous l’origine de cette sauce ?

Historiquement, c’est une sauce qui a été inventée en 1837 et produite à Worcester dans le Worcestershire en Angleterre.

Elle se compose notamment de mélasse (un résidu du raffinage du sucre), d’échalote, d’épices, d’anchois et de vinaigre de malte. Comme dans les films, on le sert avec des haricots verts et des pommes de terre à l’eau ou rôties (roast potatoes).

On le surnomme aussi le Sunday Lunch car on le déguste traditionnellement au déjeuner en fin de semaine tout en lisant les médias anglophones !

Pour la petite histoire, on mettait à cuire le rôti avant d’aller à la messe et une fois rentré, il était temps de passer à table !

Le Fish and chips, l'incontournable des pubs anglais !

Le Fish and Chips est LE repas sur le pouce à la fois bon et rapide, bien meilleur qu’un fast food industriel.

Quel est le plat le plus populaire d'Angleterre ?
Le Fish and Chips : voici l'emblème du fast-food anglais !

Il se compose de poisson frit et de frites maison autant que faire se peut (et non de vulgaire chips, attention aux faux amis).

Le plus important n’est pas le poisson (même s’il est préférable qu’il soit tendre et sans arrête of course), mais bien la panure.

Pour réussir à faire une panure anglaise à la maison, il vous faut 3 ingrédients :

  • Une bière de qualité (25 cl),
  • De la farine (à hauteur d’un verre de 25 cl),
  • 2 œufs.

Il ne vous reste plus qu’à faire frire le poisson (du cabillaud ou du carrelet) pendant quelques minutes (3 ou 4) pour obtenir une belle croûte d’un doré foncé.

À servir avec une sauce tartare bien fraîche.

Vous salivez, pas vrai ?

Il parait que les meilleures citations anglaises sont inspirées par ce plat mythique !

Un Sunday Roast, pour passer un bon dimanche

Le Sunday Roast - le "rôti du dimanche" - est un plat salé typique, chaud et très consistant, que l’on déguste dans les pubs.

Il y aurait deux origines possibles.

Premièrement, le Sunday Roast remonterait à la deuxième révolution industrielle, qui a bouleversé la société britannique (et européenne) au XIXe siècle.

L'histoire nous enseigne que les ménages du Yorkshire laissaient cuire la viande sur le feu ce pendant qu'ils allaient à la messe du dimanche.

Les personnes qui n'avaient pas de four à la maison, déposaient alors la viande et les pommes de terre dans le four du boulanger. Leur plat était prêt au retour de l'église.

La seconde hypothèse serait que le Sunday Roast daterait de l'époque féodale.

Cette histoire raconte que les serfs des villages devenaient les écuyers des seigneurs pendant six jours de la semaine.

Après la messe dominicale, les serfs se réunissaient dans un champ pour s'entraîner au tir à l'arc et aux techniques de combat.

A la suite de ces efforts physiques, ils étaient récompensés par un bœuf rôti à la broche.

De quoi se compose-t-il ?

  • De pommes de terre fourrées au fromage,
  • Yorkshire pudding, une sorte de grosse crêpe au four à base d’œufs, de lait, de farine et de sel, et servie avec le rosbeef,
  • Des tourtes en tout genre : aux légumes ou à la viande (si on ne pense pas à Sweeney Todd, on peut en prendre, sinon…),
  • Des viandes en sauce accompagnées de légumes (et parfois de petits pois chimiques).

On le trouve également en version végétarienne avec des pommes de terre et des légumes de saison, cuits à la vapeur, et avec une gravy sauce.

Un English Breakfast, votre nouveau prétexte pour sortir du lit le dimanche

Voici notre petit préféré des spécialités anglaises : le Full English Breakfast.

Comment éviter le English Breakfast ?
Quoi de mieux que de commencer la journée par un petit-déjeuner anglais ?

En ce qui concerne l’English Breakfast, il a un certain nombre d’arguments qui font rêver.

Alors avec quoi peut-on se régaler ?

  • Des œufs au plat, à la coque ou brouillés,
  • Du bacon passé à la poêle,
  • Des champignons de Paris,
  • Des baked beans,
  • Des saucisses grillées,
  • Du black pudding,
  • Des toasts avec du beurre et de la confiture,
  • Des tomates grillées,
  • Des galettes de pommes de terre (pour le Full English),
  • Des boissons chaudes et du jus de fruit (Optez pour du pur jus ou abstenez-vous si vous ne souhaitez pas avoir un haut le cœur avec du jus d’orange en brique.).

Côté réalisation, l’English Breakfast authentique est cuit dans une seule et même poêle en commençant la cuisine par le lard grillé.

Trouvez votre cours d'anglais paris !

Pour information, le petit-déjeuner anglais, petit-déjeuner préféré au niveau international, est réputé pour ses apports en matières grasses.

Il peut s'accompagner de jus d'orange, de vin rouge, de café et de thé.

Bon par contre, il peut être difficile de passer direct au vin rouge dès le petit matin !

En effet, il couvre le tiers des besoins journaliers et vous garantit un accent british ! Au moins dans l'assiette en tout cas...

De nos jours, c'est le petit-déjeuner emblématique des pays anglophones et donc, pas seulement en Grande-Bretagne.

Chaque pays dispose de ses propres variantes régionales, notamment en Irlande, en Irlande-du-Nord, en Écosse (servi notamment avec du haggis), au Pays de Galles, en Angleterre, en Australie, en Nouvelle-Zélande et sur le continent nord-américain.

Enfin, on le trouvera aussi en France, dans le reste de l'Europe et dans la plupart des pays où le tourisme de masse a explosé : en Asie du Sud-Est et en Amérique Centrale.

Bon, pour les végétariens et vegans, ce n’est certainement pas le petit-déjeuner idéal, mais ils peuvent se tourner vers des porridges à base de flocons d’avoine tout aussi nourrissants ainsi que vers les fruits frais et secs.

Découvrez aussi où apprendre l'anglais en ligne, avec par exemple un site pour apprendre l'anglais.

Quelques desserts anglais à découvrir et à déguster

La plupart de ces desserts de la cuisine anglaise sont connus des amateurs de pâtisserie français, pour de bonnes ou de mauvaises raisons (on vous laisse le soin de ranger le film American Pie dans la catégorie de votre choix).

Quel dessert choisir ?
La crème anglaise ou la jelly : deux mets phares pour terminer un repas à Londres !

Voici une mini sélection de douceurs qu’il vous faut peut-être redécouvrir en même temps que la langue de Shakespeare !

L’Apple Pie

En Angleterre, la pomme est cuite dans son jus sur de la pâte, et recouverte par une autre pâte.

Certains l’aiment parce que le fruit ressemble à une compote moelleuse emprisonnée dans une pâte qui croustillent et d’autres ne l’aiment pas pour le manque de fermeté des fruits. Aime ou non l’Apple Pie, c’est une question de goût !

Côté préparation, c’est simplissime et inratable, même si vous optez pour la pâte maison. Pour suivre une recette d’Apple Pie traditionnelle, cliquez ici.

La Jelly

Comme on le pressent, la jelly est une gelée aux fruits qui n’a pas toujours eu bonne réputation. Les ingrédients sont simples : de la gélatine, des fruits, et du sucre.

Les dessins animés l’ayant souvent représentée dans un vert peu appétant, les enfants qui partent en voyage scolaire sont souvent pris de panique au moment d’en manger dans leur famille d’accueil…

En réalité, les petits Anglais en raffolent !

Pour être plus nutritive que seulement sucrée, on peut l’agrémenter de lait (Jelly Milk) ou de morceaux de fruits.

Le Pudding

Il en existe une large variété. Certains de ces gâteaux sont aux fruits, d’autres aux pruneaux ou aux épices.

Le Christmas Pudding quant à lui contient entre autres du gingembre, de la noix de muscade en poudre, des raisins, des fruits confits et du pain de mie.

Oui, vous avez bien lu, le pudding peut être réalisé à partir des fonds de tiroirs, ce qui est plutôt pratique un soir de neige comme dans le film  Love Actually.

Le Crumble

Dessert incontournable de l'histoire anglaise et  de tout jeune cuisinier qui se respecte, le crumble aux fruits est un classique de la gastronomie anglaise.

Il se compose d’une compote de fruits recouverte d’une pâte sablée à grumeaux essentiellement composée de beurre, de farine et de sucre.

Des tas de recettes existent, certaines proposant même d’y ajouter du chocolat.

Parmi les plus classiques on trouve le crumble aux pommes, aux poires, aux abricots ou aux pêches.

Si vous avez envie d’un peu d’exotisme dans l’assiette à dessert, testez donc le crumble framboise/mangue (so delicious) ! Pour encore plus de plaisir gustatif, le crumble peut être servi avec une cuillère à soupe de crème fraîche au lait entier.

Par contre, nous vous conseillons de ne pas monter dans un manège immédiatement après en avoir consommé, par sécurité...

Pour réaliser un crumble aux pommes à partir d’une vidéo de cuisine en anglais, c’est par ici !

Les Scones

 Ils se dégustent en dessert ou avec une boisson chaude (un thé de préférence si l’on veut rester dans le thème).

Quel type de dessert mange-t-on en Angleterre ?
Les "scones" : les pâtisseries anglaises revisitées !

A la base, les scones sont des petits cakes sucrés ronds ou triangulaires que l’on déguste nature accompagnés de confiture de framboise et de crème.

A l’instar des muffins, on les a petit à petit enrichis de pépites de chocolat ou de fruit comme des raisins ou des groseilles.

Nota Bene : en version salée, il existe des scones au fromage et à la pomme de terre.

Pour faire des scones sucrés nature, voici une recette toute simple à réaliser les yeux fermés :

  1. Ingrédients : Il faut  250 grammes de farine, 40 grammes de beurre (ou de margarine), 1,5 cuillère à soupe de sucre, 15 cl de lait de vache ou de lait de riz, 1 sachet de levure et une pincée de sel,
  2. Préparation : Mélangez la farine et la levure ainsi que le beurre coupé en dés. Ajoutez ensuite le lait, le sel et le sucre. Étalez la pâte (2 cm d’épaisseur, pas moins) avant de découper la forme de votre choix à l’emporte-pièce ou au verre retourné. Disposez les pièces obtenues sur du papier sulfurisé,
  3. Cuisson : 12 à 15 min à 220°,
  4. Dégustation : Vous pouvez tremper les scones dans une boisson chaude (ou dans du lait froid) ou les couper en deux afin de les tartiner.

Les "crumpets"

Vous n'avez jamais goûté à ces crêpes épaisses, réchauffées au grille-pain et tartinées de beurre ?

Les crumpets sont des petites galettes, comme des Blinis, très appréciées en Angleterre.

On peut les consommer à tous les repas de la journée.

La gastronomie anglaise possède quelques grands classiques relativement connus, du petit-déjeuner anglais au rosbeef en passant par le crumble, le pudding et/ou le Fish and Chips.

Ceux-ci sont plutôt bien intégrés dans nos habitudes de dégustation et il n’est pas rare de faire un petit craquage devant le buffet d’un English Breakfast, preuve qu’il y a quand même quelque chose d’étonnant là-dedans.

Certes, c'est bon et complet : mais justement, comme ce sont des assemblages plutôt gras, on évitera d'en manger tous les matins !

Cela, surtout si vous souhaiter éviter d'accroître votre tour de taille.

Selon votre humeur, il n’y a plus qu’à vous dire "à vos couverts !" ou "à vos fourneaux !", en suivant les recettes de la langue la plus parlée au monde !

Besoin d'un professeur d'Anglais ?

Vous avez aimé l'article ?

0,00/5, 0 votes
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.