Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les choses essentielles à dire pour se faire comprendre dans la langue anglaise

De Yann, publié le 23/07/2018 Blog > Langues > Anglais > Les Phrases qui vous Sauveront la Vie en Anglais

Quand on voyage sans connaître l’anglais, on a l’impression d’être sourd-muet et idiot de naissance. » Philippe Bouvard (né en 1929).

L’apprentissage de l’anglais est une zone d’ombre de la scolarité et de la vie d’adulte pour nombre de Français.

En effet, selon des chiffres de Digischool, deux tiers de la population française ne parlerait aucune langue étrangère couramment et seulement 14 % des élèves parviennent à pratiquer l’anglais en LV1 avec un bon niveau.

On est sur le point de partir en vacances à l’étranger et l’on ne sait pas parler un mot d’anglais (ou presque) ?

Il est fondamental de communiquer en anglais dans un nouvel emploi ou en cours d’anglais, et les compétences linguistiques en anglais deviennent un outil indispensable ? Envie d’apprendre l’anglais en voyageant ?

Dans cet article, Superprof propose une liste des phrases essentielles à connaître en Anglais, comme un kit de survie appliqué au cours de langue.

Apprendre l’anglais est-il difficile ?

Pourquoi apprendre l’anglais ?

Principalement parce qu’apprendre une langue confère, de nos jours, un avantage comparatif majeur par rapport aux autres personnes qui ne parlent que leur langue maternelle.

L'étude de la langue anglo-saxonne peut ouvrir des portes : voici le vocabulaire courant. L’anglais, une langue internationale : 500 mots, pour comprendre 1,5 milliards de personnes.

Selon une étude d’Education First – un célèbre centre de formation linguistique anglophone – relayée par le magasine L’Express, la France se plaçait en 2013 au 35ème rang sur 60 pays pour la maîtrise de l’anglais : en dessous de la moyenne, donc.

La Commission Européenne enfonçait le clou : malgré 8 ans d’apprentissage des langues à l’école, « 70% des adolescents Français présentent un niveau débutant« .

Dans un contexte où les économies sont de plus en plus interdépendantes entre elles – et où les Etats de PIB et niveau de développement équivalents sont clients entre eux -, faire progresser son niveau d’anglais est pourtant devenu fondamental.

Surtout dans la recherche d’un emploi bien rémunéré.

L’anglais est une langue internationale. De fait, améliorer son anglais permet de communiquer auprès de plus d’1,5 milliards de locuteurs anglophones sur la planète.

En substance, on peut apprendre l’anglais facilement, même si les exercices d’anglais semblent rébarbatifs :

  • Apprendre la grammaire anglaise,
  • Connaître les verbes irréguliers et la conjugaison,
  • Faire des exercices de vocabulaire,
  • Apprendre la conjugaison, etc.

Maîtriser la prononciation en anglais sera en fait le plus difficile. Et la bonne nouvelle, c’est que l’alphabet anglais est similaire au nôtre.

Qui ne s’est pas déjà remarqué l’accent peu esthétique d’un Français qui parle anglais ? L’orthographe anglaise est souvent la même que l’écriture française, en revanche, l’intonation des mots est différente.

C’est pour cela que nous butons parfois sur les mots : prononcer le « th », rouler le « r », par exemple, nous est difficile.

Croyez-moi, lorsque l’on voyage dans un pays anglophone, on n’a pas besoin de faire des exercices de grammaire pour apprendre à parler : les règles de grammaire s’acquièrent avec le temps et la pratique, en reproduisant ce que l’on entend.

Prendre des cours particuliers d’anglais avant un voyage permettra néanmoins de se familiariser ou de commencer une immersion linguistique. L’avantage est que l’on se rend compte que le genre grammatical est moins compliqué qu’en français.

Par exemple, le pronom personnel « you » évoque à la fois le « tu » et le « vous ». Seule la distinction entre « she » et « he » est à mémoriser, désignant « elle » et « il ».

Il n’y a donc pas d’accord des verbes en fonction du genre utilisé.

Petite subtilité cependant : les choses se désignent par « it », conjuguées à la troisième personne du singulier (un animal, par exemple, même si « h » et « she » s’emploient de plus en plus outre-Manche pour nos petits animaux domestiques).

Globalement, c’est donc la prononciation qui sera la plus déroutante car l’anglais comporte des sonorités auxquelles nous ne sommes pas habituées.

Aussi, la langue anglaise contient des difficultés qui brouillent les pistes : dans quel cas appliquer un verbe + ing, quand mettre un infinitif plutôt qu’une base verbale conjuguée, quel est l’ordre des mots, comment ne pas confondre les articles « at », « to », « for », « after », « on », « out », etc. ?

Devenir anglophone permet aussi de déceler les erreurs laissées par les autorités. Que comprenez-vous sur ces pancartes ? Trouvez la faute…

Par exemple :

  • I am looking for a quiet place : Je cherche un endroit calme,
  • I am looking after the kids : Je m’occupe des enfants,
  • I have a look on you : J’ai un regard sur toi,
  • I look out to you : Je te regarde,
  • I look forward to hearing from you : J’attends de tes nouvelles,
  • Look at me ! : Regarde-moi !

De nombreuses ressources sont disponibles pour apprendre l’anglais gratuitement.

Comment ?

En consultant des sites de cours d’anglais en ligne et en voyageant : en prenant par exemple un visa vacances travail pour le Canada, la Nouvelle-Zélande ou l’Australie.

Le séjour linguistique demeure le meilleur moyen de progresser rapidement en anglais et d’apprendre les phrases les plus répandues. Au début, on les apprend par cœur, puis l’on va s’habituer à les répéter de façon automatique.

Peut-être parviendrez-vous à penser en anglais !

Faut-il être bilingue pour parler anglais ?

Vous avez besoin d’apprendre l’anglais pour intégrer une école de commerce, pour un voyage touristique, ou recherchez une méthode très efficace pour parler l’anglais des affaires ?

Cela vous effraie à l’avance, car vous êtes très mauvais en anglais ?

Que l’on se rassure : en France, 95 % des élèves ont pris des cours pour apprendre l’anglais.

Nul besoin d'être bilingue pour parler la langue de Shakespeare ! Tout le monde n’a pas la chance d’aller à New-York pour apprendre l’anglais : on peut étudier en ligne aussi.

Normalement, tout le monde devrait avoir quelques souvenirs résiduels des mots anglais et une fois plongé en immersion totale sur place, les compétences linguistiques reviendront vite.

Mais ce n’est pas toujours le cas…

Alors une solution : partir à l’étranger pour apprendre l’anglais en Angleterre.

Les langues vivantes font peur à beaucoup de personnes, surtout en France, pays réputé pour son faible niveau dans cette matière. Les Français (pas tous, bien sûr !) ont peur de parler anglais, se sous-estiment et se pensent incapables de parler correctement anglais.

Ce complexe et ce sentiment d’incompétence en langues vivantes fait légion à propos des cours d’anglais.

On peut tout à fait parler anglais et comprendre l’anglais sans nécessairement vouloir devenir bilingue, ou sans avoir étudié l’anglais pendant dix ans. L’anglais, dans la conscience globale, demeure une langue relativement facile pour les francophones, même si ce n’est pas la plus facile de toutes.

En effet, 70 % du vocabulaire anglais serait issu de la langue française et du latin vulgaire, ce qui en ferait la langue européenne la plus facile à assimiler.

Pourtant, une étude récente a montré que les Français avaient plus de facilités en espagnol qu’en anglais.

Il est possible et faisable, à condition d’en avoir la volonté, d’apprendre les rudiments d’anglais nécessaires pour échanger avec des anglophones de langue maternelle anglaise, en quelques semaines.

Précision importante : cela peut se faire à n’importe quel âge et il n’est jamais trop tard pour apprendre à parler anglais.

Si l’on part avec un niveau débutant, l’on ne réussira surement pas en quelques cours, à développer des arguments élaborés dans une conversation technique.

Par exemple, on ne pourra prétendre discuter de la situation géopolitique de la Grande-Bretagne ou de l’histoire de la colonisation en Amérique du Nord, les Aborigènes dans la culture australienne…

Mais l’on pourra toujours se faire comprendre et développer sa compréhension orale des phrases simples.

Pour réussir ce challenge et partir étudier l’anglais à l’étranger, il ne faudra pas se disperser.

Notre conseil est de se concentrer sur les mots de vocabulaire et les phrases vraiment utiles.

On observe que beaucoup d’étudiants ou d’apprenants en anglais, par souhait de bien faire, cherchent à apprendre par cœur de longues listes de vocabulaire et de phrases en anglais.

Au final, c’est souvent une perte de temps.

Il faut aller droit au but et se concentrer sur l’apprentissage des fondamentaux. Surtout si l’on n’a que quelques semaines pour apprendre à s’exprimer dans la langue de Shakespeare !

Comment mémoriser des phrases anglaises les plus courantes ?

Nous allons vous proposer une liste de phrases utiles, indispensables dans toutes les situations.

Aller à la bibliothèque pour accroître son vocabulaire. Les livres, meilleur support d’apprentissage de l’anglais ?

D’autres sont incontournables dans certaines situations : pour réserver une chambre d’hôtel, pour faire du shopping, préparer un cours d’anglais, chercher une direction, etc.

Mais la grande question que l’on se pose déjà est la suivante : comment faire pour mémoriser toutes ces phrases ?

La mémoire est un organe capricieux et compliqué. Pour vraiment solliciter son acuité et sa mémorisation sur le long terme, il faut travailler de manière méthodique. Parfois, on mémorise quelque chose que l’on oublie la semaine suivante.

Vous en avez surement déjà fait l’expérience en révisant des cours dans le cadre de la préparation aux examens du baccalauréat.

En fait, le secret pour mémoriser quelque chose, c’est de « bachoter », « réviser ».

Concrètement, il ne faut pas chercher à lire de façon intensive pour mémoriser une liste interminable de mots de vocabulaire, puis passer à autre chose.

On recommandera plutôt de refaire le travail de mémorisation plusieurs fois avant de vraiment assimiler. C’est la répétition espacée, une méthode très efficace pour lutter contre la courbe de l’oubli.

Voici nos autres conseils pour mémoriser les phrases utiles en anglais : dans un premier temps, sélectionnez les phrases que vous souhaitez apprendre.

On rappellera ici que s’il y a plus de 200 000 mots anglais, il ne suffirait de mémoriser que les 500 mots les plus usités dans le langage courant. De surcroît, l’anglais est une langue très directe : on va « droit au but » pour exprimer une idée.

Vous n’avez donc peut-être pas besoin de mémoriser toutes les phrases données à titre indicatif dans cet article.

Ensuite, il importe de les mémoriser au fur et à mesure.

Et surtout : y revenir plusieurs fois. Reprendre plusieurs fois le même groupe de phrases tous les trois ou quatre jours, jusqu’à ce que l’on n’ait plus aucun doute et plus aucune hésitation sur tel ou tel mot.

Et oui, si l’on apprend un phrase et qu’on la révise aussi souvent qu’il n’y a de 29 février dans une année, alors il y a fort à parier que tout sera oublié au fil du temps qui passe.

Les locutions indispensables en toute situation

Il est possible et même probable que l’on connaisse déjà certaines des phrases que nous avons listées ci-dessous. Celles-ci concernent aussi bien l’anglais américain que l’anglais de Londres.

La différence entre les deux n’apparaît que dans les détails et dans l’anglais oral, notamment en entendant l’accent.

Comment se salue-t-on à Londres le matin ? Interro surprise : à 10 heures, « Good evening » ou « Good Morning » ?

Voici un lexique de survie vraiment indispensable partout, toujours, en toute circonstance. Ce sont les phrases de base qu’il faut absolument connaître :

  • Hello : Bonjour,
  • Hi, plus familier qui peut se traduire par « salut »,
  • Goodbye ou « see you ! » : au revoir,
  • Good morning, pour le matin,
  • Good afternoon pour l’après-midi,
  • Good evening pour le soir,
  • Have a good night pour souhaiter une bonne nuit.

Pour le remerciement : Thank you (very much), ou « thank you so much« . On peut aussi dire, de manière plus familière, « thanks » ou « cheers« . Pour dire « de rien » : « you’re welcome« .

A noter qu’en Australie, au lieu du « you’re welcome » qui est une version polie – comme nous dirions « je t’en prie » -, une autre expression s’emploie fréquemment : « no worries« .

I’m sorry to bother you : excusez-moi de vous déranger. Cette phrase peut être utilisée pour attirer l’attention d’une personne.

Nice to meet you : c’est une formule utilisée lorsque l’on rencontre quelqu’un pour la première fois. Elle signifie : »content de vous rencontrer », ou « enchanté ».

It was nice to meet you : j’ai été très heureux de vous connaître.

Can I ask you something ? ou May I ask you … : Cette formule permet d’introduire la demande d’un renseignement auprès d’une personne que l’on ne connaît pas (un commerçant, un employeur, etc.) ou même quelqu’un de proche (famille, amis).

Elle signifie « puis-je vous demander quelque chose ? ».

Pour se présenter :

  • My name is John : je m’appelle Jean (littéralement : mon nom est John),
  • I come from Paris : je viens de Paris (to come : venir). On peut aussi dire « I’m from Paris »,
  • How are you ? : comment allez-vous ? On répond: Fine, thanks you (très bien, merci).

Pour demander à quelqu’un son numéro de téléphone ou son email : Can you give me your email / phone number ? ou Would you give me your phone number ?

Pour s’excuser, on utilise « Excuse me » (excusez-moi). La locution « sorry » fonctionne également. Pour dire « s’il vous plaît » : « please ».

See you tomorrow : à demain. Pour dire « à la semaine prochaine », on dira : « See you next week ». Pour dire « à bientôt » : « See you soon ».

Pour poser une question, on utilise les adverbes et les formules suivants :

  • Where is the train station ? Où est la gare ?
  • What is Hyde Park ? Qu’est-ce que Hyde Park ?
  • Do you have any children ? Avez-vous des enfants ?
  • When do you go ? Quand est-ce que tu pars ?
  • Who are you ? Qui es-tu ?
  • Why are you so nervous ? Pourquoi es-tu aussi nerveux/stressé ?
  • Could you tell me how to go to the subway ? Pourriez-vous m’expliquer comment aller au métro ?

Plus on s’immergera dans la culture anglaise, plus l’on pourra passer à un niveau intermédiaire.

D’autres expressions d’anglais très répandues

Pouvoir s'exprimer en langue seconde : un luxe ! Comment dire « désolé, j’ai égaré les clés de mon casier ! » ?

Comment demander un renseignement ?

  • Do you know how can I drive up to London ? Savez-vous comment aller à Londres ?,
  • Do you know where is the beach ? Savez-vous/sais-tu où se trouve la plage ?,
  • How far is the accommodation from there ? Le logement est-il loin d’ici ?,
  • How long does it take to go from Sydney to Melbourne ? Combien de temps faut-il pour aller de Sydney à Melbourne ?,
  • Do you know if there is any free car park area in there ? Savez-vous/sais-tu s’il y a un parking gratuit ici ?,

Pour expliquer à votre interlocuteur que vous ne parlez pas très bien l’anglais : « I don’t speak much English » (je ne parle pas très bien l’anglais), ou « I don’t speak English very well ».

Dans un style moins formel ou pompeux, on dira : « My english is poor » (mon anglais est pauvre).

Pour demander si quelqu’un parle français (lors d’un voyage linguistique en Nouvelle-Zélande par exemple) :

  • Do you speak French ? Est-ce que vous parlez anglais ?
  • Does anybody here speak French ? Est-ce que quelqu’un parle Français ici ?

Si vous vous êtes perdu quelque part, vous pouvez demander : « I’m lost, can you help me ? » ou « I got lost » (je suis perdu, pourriez-vous m’aider ?).

Concernant les directions : on the right (à droite), on the left (à gauche), straight ahead (tout droit), next to (à côté de), behind (derrière).

Ainsi, dira-t-on : to get to the bus station, turn right, then turn left and walk straight, you’ll get it ! Pour aller à l’arrêt de bus, tournez à droite, ensuite à gauche, allez tout droit et vous le trouverez !

Pour exprimer un souhait, une volonté : I’d like to go to the supermarket : j’aimerais aller au supermarché. A noter que « ‘d » est la contraction de « would ». On peut donc aussi dire : « I would like to go the supermarket ».

Lorsque que vous n’avez pas compris quelque chose :

  • I don’t understand ou I miss understood : je ne comprends pas, je n’ai pas compris,
  • Pour demander à quelqu’un de répéter quelque chose : « Could you please say again ? » ou « Could you repeat please ? » (Pourriez-vous répéter s’il vous plaît ? »,
  • Pour demander à quelqu’un de parler plus lentement : « Could you speak slowly, please ? » (pourriez-vous parler plus lentement, s’il vous plaît ?),
  • Pour signifier une incompréhension : « Sorry, but I didn’t get it » (Désolé, mais je n’ai pas saisi).

Ce sont des expressions et des locutions utiles pour se débrouiller que l’on apprend lors d’un voyage à l’étranger dans un pays anglophone.

En revanche, il y a fort à parier que les cours dans une école de langue seront orientés sur un niveau de langue soutenu, et non sur l’anglais parlé dans la rue.

Des phrases à connaître dans certaines situations

Voici maintenant une liste de phrases utiles en anglais à connaître dans certaines situations.

Apprendre l'anglais dans un pays anglophone : logique, efficace, pragmatique ! Traduire : « When are we going down the hill, to visit Edinburg downtown district ? »

Pour les déplacements :

  • One way and way back to Edinburg, please : un trajet aller-retour pour Edimbourg s’il vous plaît,
  • When is the next departure ? Quand est-ce qu’est le prochain départ ?,
  • At what time is the train to London ? : A quelle heure est le train pour Londres ?,
  • Where can I buy the tickets ? Où est-ce que je peux acheter les tickets ?,
  • Where are you going to ? Où est-ce que vous allez ?

A l’hôtel, au restaurant, au café :

  • Do you have any vacancies ? Avez-vous une chambre de libre ?,
  • I would like to book a room for 4 people ? J’aimerais réserver une chambre pour 4 personnes,
  • I would like to rent an apartment for 6 days ? J’aimerais réserver un appartement pour 6 jours.
  • Which kind of restaurants do you recommend in the area ? Quels sont les restaurants que vous me recommandez dans les alentours ?,
  • I would like to book a table for 2 people by nine : j’aimerais réserver une table pour deux personnes à 9 heures,
  • What kind of wine do you have ? Quel type de vin avez-vous ?,
  • Excuse-me, I’m looking for the toilets ? Excusez-moi, je cherche les toilettes,
  • One beer please : une bière s’il vous plaît. Pour un verre de vin/d’eau: « glass of wine/water ». Pour un café : « cup of coffee »,
  • Can I get the bill please ? : Puis-je avoir l’addition, s’il vous plaît ?

Pour les courses et le shopping :

  • Where can I find the nearest supermarket ? Où se trouve le supermarché le plus proche ?
  • How do I get to the post office ? Comment puis-je me rendre au bureau de poste ?
  • I would like to buy some shoes : j’aimerais acheter des chaussures.
  • Can I pay by card / cash ? : Puis-je payer avec une carte de crédit / en espèces ?
  • How much is it ? Combien ça coûte ?,
  • What’s the price for…? Quel est le prix de… ?

Dans une famille d’accueil :

  • How do I use the … ? : Comment puis-je utiliser le/la… ?,
  • Can I borrow your… ? Puis-je emprunter votre… ?,
  • That was delicious : c’était délicieux,
    • When can I have shower ? Quand puis-je prendre une douche,
  • How can I find the right english teacher on Superprof ? Comment puis-je trouver le bon professeur d’anglais sur Superprof ?,
  • Do you give private english class ? Donnez-vous des cours d’anglais ?

Se familiariser avec les verbes en outre-Manche, facile ou difficile ? Le système grammatical anglais : plus simple qu’en français ?

Si vous travaillez , il est possible d’apprendre toutes les phrases utiles d’anglais en quelques semaines.

Le secret de la réussite demeure toujours la motivation et la rigueur, même au niveau d’anglais débutant !

Travaillez vos cours d’anglais en parallèle ! Par exemple, en téléchargeant une application pour apprendre les langues.

Apprendre l’anglais en ligne permet d’atteindre les niveaux du cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) en étudiant à son rythme, partout où l’on veut (même à la plage !).

On pourra en trouver pour tous les niveaux : appli anglais pour enfants, anglais business, méthode pour apprendre l’anglais pour tous, etc.

Et pour en savoir sur comment apprendre l’anglais en voyageant , consulter notre article  les meilleurs destinations pour apprendre l’anglais !

Parfois, on comprend tout, mais les mots ne sortent pas dès lors qu’il faut prendre la parole. Si cela vous arrive, pas de panique : il faut juste un perfectionnement anglais plus intensif ou plus long.

Dernière astuce : regarder des films et des séries anglophones en version originale, sous-titrés en français (mais s’entraîner à lire de moins en moins les sous-titres).

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar