Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Apprentissage de la couture : les sites Internet incontournables

De Yann, publié le 21/03/2018 Blog > Art et Loisirs > Couture > Les Meilleurs Blogs pour Apprendre à Coudre

« Le proverbe empirique qui dit : “C’est en forgeant qu’on devient forgeron” est un proverbe de vérité, car il est plutôt rare, en effet, qu’en forgeant un forgeron devienne petit télégraphiste ou mannequin de haute couture. »

Pierre Dac

En 2012 déjà, un sondage Ifop annonçait que presque trois quarts des Français – et ce tous âges confondus – ne pouvaient plus se passer d’Internet.

Et il ne s’agit pas que du surf en général, car de plus en plus de personnes sont incapables de s’en priver ne serait-ce qu’une journée !

Jadis, les arts manuels et les loisirs créatifs s’apprenaient en famille ou en communauté : pensez aux moines qui se vouaient à la calligraphie ou aux enluminures, ou aux métiers et pratiques qui se transmettaient de père en fils (forgeron, typographe, tailleur…) ou de mère en fille (couturière, blanchisseuse, lingère, rempailleuse, etc.).

En l’absence de maître expérimenté à son côté, le jeune passionné ne pouvait pénétrer les mystère d’un art sans y être dûment introduit et initié.

De nos jours, les choses ont plus que bougé, car grâce au Web tout un chacun peut se familiariser avec des techniques qu’il ne pourrait apprendre par un autre moyen : à défaut de grand-mère chevronnée, c’est aujourd’hui par écrans interposés que la plupart des jeunes – et moins jeunes – gens se mettent à la couture !

La Toile reste en la matière une véritable caverne d’Ali Baba, avec des centaines voire des milliers de pages francophones alimentées par des professionnels aussi bien que des amateurs, dont la générosité consiste à partager des savoirs.

Mais comment s’y retrouver, qualitativement parlant, dans ce labyrinthe des supports de couture ? C’est ce que nous allons tâcher de voir…

Les blogs phares pour apprendre à coudre depuis le b.a.-ba

Dans un premier temps, nous allons évoquer les meilleurs blogs de couturiers destinés aux grands débutants et autres néophytes de l’aiguille.

Leur grand avantage est d’être… gratuits. Mais, du coup, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous : faisons le tri entre le bon grain et l’ivraie.

Nous allons répertorier ici les liens hypertextes rassemblant à la fois les meilleurs contenus et la meilleure présentation/forme, ce qui compte incontestablement, surtout quand on parle de stylisme et de modélisme…

Notre répertoire pourrait être – très – long, donc nous allons nous limiter à des chiffres dits « parfaits »… !

1. Couture Et Imaginaire

Auteur de guides et autres manuels, la tenancière de cette plate-forme s’adresse avant tout aux débutants, auxquels elle propose gentiment d’« apprendre à coudre ses rêves ».

Après plusieurs textes consacrés aux gestes élémentaires de la couturière digne de ce nom, vous pourrez mettre en pratique vos premiers acquis grâce à des tutoriels de couture, de jupes et de corsages.

Ce blog a l’avantage d’être aujourd’hui encore tenu à jour, avec par exemple des recensions d’ouvrages parlant de près ou de loin de couture, les avis proposés étant utiles pour quiconque voudrait se spécialiser et se perfectionner en acquérant des méthodes papier en librairie.

2. Coupe Couture

 

Il est parfois difficile, même avec un enfileur, d'enfiler avec ses gros doigts du fil de soie ou de coton dans le chas de son aiguille à coudre ! Une aiguille de cordonnier | En fait, savoir coudre est utile dans de nombreux métiers manuels | source : upload.wikimedia.org

Avec son extension en « .fr », ce n’est pas le dernier-né de la couturosphère.

« Le blog qui vous apprend à coudre » a de la bouteille et propose en bonne pédagogie différentes étapes pour maîtriser l’art qu’est de coudre : la main passe avant la machine, puis il y est naturellement question de l’utilisation d’un patron, de l’assemblage des pièces, de l’usage de la triplure, de la pose de parement…

Les commentaires laissés par les lecteurs qui vous auront précédés pourront eux aussi s’avérer utiles pour débloquer des situations périlleuses !

Apprendre de l’expérience des autres, c’est une preuve d’intelligence… et une prudence que vous ne regretterez guère.

3. Créachiffon

Avec « Dentelle » pour pseudonyme (ça ne s’invente pas !), la rédactrice de Créachiffon a le nom de l’emploi…

Hébergé par OverBlog, un géant bien connu des internautes, ce petit site a ouvert au printemps 2009 et, depuis, il n’en finit plus de faire des satisfaits.

On regrettera seulement une orthographe un peu légère, car de nombreuses astuces viennent aider le grand commençant. Les procédés employés sont très didactiques, grâce à des exercices d’abord extrêmement faciles puis de plus en plus difficiles, graduellement.

Il s’agit d’apprendre à coudre droit, puis à suivre des méandres précis, à s’arrêter à l’endroit voulu, etc.

En prime : des billets pour le bricolage, la récup et le recyclage, avec en fin de compte beaucoup de déco.

*

Cette liste pourrait encore recevoir le renfort de Couture plaisir, toujours chez OverBlog (defijenaiguille [sic]), qui donne une infinité d’éléments, qui sont malheureusement éparpillés et pas forcément bien classés, de sorte qu’il est malaisé de mettre la main sur ce que l’on cherche…

Mais les blogs ne remplacent pas toujours des cours de couture hainaut.

Autres adresses URL pour apprendre à coudre !

De manière générale, blog rime avec amateurisme et présentation simple, le plus souvent sans nom de domaine dédié.

Mais on peut très bien apprendre la couture en ne se contentant pas que de blogs à proprement parler, mais en s’intéressant à des sites pédagogiques gratuits.

1. L’Étoile de Coton

On ne fera sans doute pas mieux que letoiledecoton.com pour proposer de nombreux et riches contenus ne demandant aucune contrepartie financière, l’équipe se finançant par une petite mercerie en ligne, des formations physiques, la vente de créations textiles et la publication de livres, consacrés à la couture bien entendu.

Le sous-titre « le site de référence pour apprendre à coudre seul(e) » est très bien porté, avec en sus des patrons de couture et tutos pour des modèles d’habits en particulier, mais aussi des didacticiels audiovisuels et un lexique du grand couturier complet.

2. Petit Citron

On pourrait en dire de même de petitcitron.com (avec également une e-boutique), qui se vit davantage comme le blog qu’il était à ses tout débuts.

Des articles y viennent étudier des sujets épineux, comme les meilleures méthodes d’enseignement de la couture aux enfants.

Mais c’est la rubrique « fiches techniques » qui vous intéressera le plus pour commencer par le commencement.

Un forum permet aux lecteurs assidus du portail de converser et d’échanger leurs petits trucs, en plus de poser des questions : quand on n’a pas un professeur particulier sous la main, c’est le mieux pour ne pas rester indéfiniment bloqué sur une difficulté !

3. Couture Débutant

Avec la devise « La couture simplement » en exergue, on est une fois encore sur un registre professionnel se parant des atours du blog.

Grâce à un design clair et aéré, mais surtout à des onglets par niveau ou par thème (« Débuter », « Se perfectionner », « Tutoriel », « Bonne adresse » et « Les vidéos »), le surf est aussi naturel qu’aisé.

Petit bonus : des concours sont régulièrement organisés, et les échanges entre fashionistas vont bon train sur la page Facebook du site !

Faites également un tour sur self-couture, « la couture fait maison », et vous aurez visité l’essentiel du monde de l’apprentissage de la couture sur le Net. Il n’y aura alors plus qu’à s’y mettre sérieusement, en n’oubliant jamais que qui va lentement va sûrement !

Apprendre la couture : nos principaux conseils pour débutants

Sur tous les blogs – ou presque – très accessibles que nous venons d’énumérer, certaines recommandations reviennent en boucle.

Les premières concernent, sans surprise, le matériel.

Il est essentiel, pour se lancer, de se doter d’un minimum d’accessoires, si possible de bonne facture avant ses premiers cours de couture paris.

Ce sont notamment la machine à coudre (avec un grand nombre de points possibles), des fils de différentes couleurs (polyester, acrylique, polyamide…), des ciseaux, un mètre-ruban assez long, un découseur, des boutons (pression ou classiques), des aiguilles, un dé à coudre, des épingles, un enfileur, une roulette de marquage, des bandes élastiques, un crayon-pinceau de tailleur… En bref, il s’agit de « kits couture » relativement traditionnels, disponibles jusqu’en grande surface.

Dans la même veine, les machines à coudre étant généralement assez onéreuses, veillez à opter pour une garantie honorable.

Pour être tout le temps à la mode et in, rien ne vaut d'apprendre la couture pour se tailler ses propres rubes et jupes. Coudre chez soi | Faire de son domicile un atelier couture, c’est la classe ! | source : visualhunt.com

Le meilleur conseil qu’un blogueur puisse donner, c’est de ne pas vouloir aller plus vite que la musique, sans quoi on se risquerait à bien des déconvenues, dont l’ampleur pourrait entraîner une démotivation fatale, avec au bout du compte la cessation de tout travail d’aiguilles.

Le commençant doit intégrer par cœur les différents points utiles en couture, à la main puis à la machine. Comme l’écolier fait des lignes, il faut d’abord répéter un même point avant de se lancer dans une réalisation textile proprement dite.

Apprendre à coudre : des sites web pour aller plus loin…

Si les gestes fondamentaux de la couture en tant que telle ne vous sont plus inconnus, vous aurez tout intérêt à vous pencher sur la maîtrise de techniques annexes, à l’instar de la création de patrons en bonne et due forme.

De ce côté-là, le site tout-en-couture.fr est imbattable, méritant bien sa légende de « blog pour créer ses patrons ».

Si, la plupart du temps, quand on dit « couture » on pense « vêtements » ou « habits » (dans cette veine, vous trouverez votre bonheur pour enfants sur petitfaune.fr), c’est par abus de langage.

En effet, la couture est utile dans des domaines parfois fort éloignés du fashion : le meilleur exemple en est sans doute la reliure.

Le choix des tissus et des étoffes est encore un dilemme pour le débutant, qui a par conséquent besoin d'être guidé. Faire soi-même sa garde-robe | Coudre, c’est pouvoir se créer des habits sur mesure et vendre du prêt-à-porter | source : stocksnap.io

Un bon livre, solide et bellement relié, tient moins par la colle que par ses coutures, qu’elles soient sur rubans ou sur ficelles, effectuées sur un cousoir traditionnel ou via une technique Bradel plus artisanale.

Et nous ne parlons même pas de la manipulation de toile pour les première et quatrième de couverture, ainsi que pour le dos…

Pour le système D, de loin le plus économique, vous avez toujours WikiHow pour des cours de couture en ligne ; pour les esprits académiques passionnés de reliure d’art, tournez-vous plutôt vers Plumetis Magazine, un cousoir coûtant un peu moins d’une centaine d’euros.

En outre, complétez votre formation couturière en apprivoisant les techniques du tricot, du crochet et de la broderie !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar