Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment Avoir la Moyenne en Mathématiques ?

De Yann, publié le 19/02/2019 Blog > Soutien scolaire > Maths > 16 Stratégies pour Avoir de Meilleures Notes en Maths

« Dans la vie, rien n’est à craindre. Tout est à comprendre. » Marie Curie

Nous avons tous un souvenir en ce qui concerne les mathématiques.

Au collège, au lycée et même à l’université pour ceux qui ont poursuivi leurs études post-bac dans la série scientifique, les cours de maths 3ème ont laissé une empreinte indélébile en nous.

Cette discipline demeure très importante dans les apprentissages basiques et c’est pourquoi elle est enseignée dès le plus jeune âge pour acquérir différentes notions essentielles comme un esprit de logique, la restitution de connaissances, la synthèse, la réflexion autour d’une problématique, pouvoir se situer dans le temps et dans l’espace…

Mais souvent, lorsqu’on rencontre des difficultés, on bloque sur ce qui ne va pas, on s’obstine sans prendre du recul et la catastrophe n’est jamais très loin : vos notes commencent à baisser jusqu’à descendre sous la moyenne et vous perdez toute confiance en vos capacités.

Même si avoir le bac avec 7,5/20 de moyenne, c’est possible.

C’est du moins ce qu’affirme un professeur de maths, correcteur du bac dans les jurys d’examen d’Ile-de-France ces dix dernières années. Il explique que les professeurs sont parfois obligés de remonter les notes artificiellement.

Alors, pour ne pas perdre pied et pouvoir décrocher de meilleures notes en maths, nous vous donnons quelques stratégies bien huilées pour progresser en maths et doper votre niveau afin de devenir un matheux digne de ce nom.

Le travail en maths dépasse le talent naturel

On ne devient pas un athlète professionnel sans travailler dur !

Comme pour tout, les personnes qui réussissent le mieux sont celles qui travaillent le plus et pas celles qui sont dotées d’un talent inné.

Regardez plutôt les sportifs. Certains ont des talents innés mais ils ne se reposent pas dessus pour devenir les meilleurs.

Michaël Phelps possède de grands pieds parfaits pour la natation mais surtout il nage 80 km par semaine et porte une ceinture de 8 kg qu’il utilise pour nager verticalement à la seule force de ses jambes pendant 40 secondes et il répète l’exercice une centaine de fois…

A l’école, c’est pareil : ce sont les élèves qui travaillent le plus de manière efficace qui réussissent mieux que les élèves naturellement doués.

De nombreux aspects des mathématiques ne peuvent être appris qu’en pratiquant ardemment. C’est particulièrement vrai si vous souhaitez améliorer votre capacité à résoudre des problèmes ou à calculer mentalement.

Un marathon ne se gagne pas simplement en étant doué en endurance : il faut travailler dur et répéter pour réussir.

Besoin d’un cours de math 3eme secondaire belgique ?

Gardez l’esprit ouvert en mathématiques

On pense souvent que ce que l’on apprend en maths est totalement inutile.

Si vous ne souhaitez pas poursuivre après le bac en filière scientifique, il est peu probable que vous vous serviez encore de logarithmes et de cosinus.

Mais tout ce que vous apprenez en maths sert à quelque chose pour la suite, même si vous n’en voyez pas l’utilité immédiate.

Tous les théorèmes, les formules, les idées, les preuves et les problèmes étudiés au collège et au lycée sont liés à un applicatif de votre environnement. C’est vrai même en sortant du cadre purement scientifique.

Et même si vous n’utilisez pas dans le futur quelque chose que vous avez appris en maths, cela vous aide à développer votre esprit logique et à résoudre des problèmes de la vie réelle plus tard.

C’est comme l’entraînement du boxeur. Sauter à la corde peut paraître totalement inutile pour boxer sur le ring : ce n’est pas un mouvement qu’il va reproduire lors d’un combat. Pourtant, le saut à la corde lui permet de développer son endurance et les muscles des jambes pour gagner en explosivité et en rapidité.

Alors même si vous n’utilisez pas les maths dans votre vie quotidienne, elles vous aident à devenir plus intelligent.

Progresser en maths : maîtrisez un sujet avant de passer au suivant

Comment progresser en mathématiques ? Ne fuyez pas devant l’ennemi ! (source : Syfy Wire)

Si vous ne comprenez pas quelque chose, apprenez à vous concentrer dessus jusqu’à totalement maîtriser votre sujet avant de passer à un autre.

Cela paraît évident dit comme cela mais c’est essentiel.

Disons que vous devez réaliser des équations du second degré et que vous devez apprendre à effectuer des opérations comme des additions ou des multiplications avec des nombres positifs et de nombres négatifs.

Habituellement, le premier réflexe des élèves et des étudiants est de bloquer devant cette nouveauté et cette difficulté.

D’autres, au contraire, vont passer outre cette difficulté parce qu’ils pensent qu’ils n’arriveront jamais à comprendre comment cela fonctionne et passeront à la prochaine leçon avec l’espoir que cela les aidera à mieux comprendre.

Les deux réactions sont toutes naturelles et pourtant, c’est un tort.

Les maths sont comme l’apprentissage de la lecture : si vous ne connaissez pas votre alphabet, vous ne pourrez jamais déchiffrer des mots, des phrases et comprendre un texte.

Pour les maths, c’est la même chose : chaque leçon est construite de telle manière qu’elle est la suite logique de la leçon précédente. Petit à petit, tout s’imbrique naturellement.

Si vous ne parvenez pas à comprendre un exercice en maths, reprenez-le, revoyez vos bases, relisez le chapitre précédent jusqu’à comprendre comment s’articulent les choses.

Consultez votre manuel ou des annales de maths, surfez sur Internet pour trouver des leçons et des cours de mathématique en ligne correspondant, interrogez votre professeur ou prenez des cours particuliers de maths. Mais n’abandonnez pas !

Pour les bacheliers en maths, les problèmes récurrents en cours de mathématique seconde sont les suivants :

  • Arriver à résoudre des équations (surtout les équations différentielles),
  • Comprendre les problèmes géométriques (utilisation des théorèmes ex : théorème de Pythagore, théorème de Thalès, parallélogramme…),
  • Mettre en application les probabilités dans des problèmes scientifiques,
  • Faire des fiches sur le programme scolaire de maths sans demander de l’aide à l’enseignant,
  • Enfin, pour certains des notions de bases sont fréquemment oubliées telles que les nombres décimaux, le langage mathématiques, et les calculs mathématiques de base. (savoir calculer rapidement !

Entraînez votre mémoire pour devenir meilleur en maths

Chaque fois que vous devez apprendre une nouvelle formule, un nouveau théorème qui vous montre comment calculer des quantités, calculer des surfaces ou des volumes, notez-la quelque part.

Faites des révisions régulières pour tester votre capacité à retenir des formules mathématiques.

Vous pouvez demander à un ami ou un camarade de choisir une ancienne formule que vous avez déjà apprise et décrivez-la.

Ensuite, laissez-le vous poser une question à propos d’un calcul mental et voyez comment appliquer votre formule.

N’oubliez pas de réviser très régulièrement afin de vérifier que vous n’oubliez rien.

A chaque fois que vous ferez cet exercice de compréhension, vous ferez appel à votre mémoire et il vous sera de plus en plus facile d’apprendre des formules à l’avenir.

Découvrez aussi ici nos cours de maths 1ere S !

Ne vous contentez pas de mémoriser les formules mathématiques

Les mathématiques ne sont pas simplement une liste de formules inventées il y a des centaines d’années par de sombres mathématiciens pour passer le temps…

Apprendre par coeur sans comprendre l’utilité d’une formule est totalement inutile. D’une part, vous aurez du mal à mémoriser la formule en question si vous ne la comprenez pas, d’autre part, vous serez incapable de savoir quand l’utiliser.

Compliqué de résoudre un problème dans ces conditions…

Trouvez d’où vient la formule, comment elle a été déduite, comment elle fonctionne et ce qu’elle veut dire. Cela peut sembler être une charge supplémentaire de travail mais en réalité, vous comprendrez et apprendrez plus facilement les formules en procédant de la sorte.

Cela rend votre mémorisation plus simple et vous fait gagner du temps pour la suite.

N’abandonnez pas les maths !

Les mathématiques, ce n’est pas facile. Quiconque dit le contraire ment. Mais vous pouvez y arriver !

Si vous souhaitez vraiment devenir meilleur en maths, même quand vous êtes découragé, n’abandonnez pas. Le travail finit toujours par payer.

Vos erreurs vous permettent de mieux comprendre et de progresser. Et quelle fierté lorsque vous réussissez un problème qui vous a causé bien du souci ! C’est de cette manière que vous développerez votre intelligence et pas en abandonnant à la moindre difficulté.

Les athlètes le savent bien : travailler et lutter contre quelque chose qui est difficile vous rend plus fort.

Trouver la réponse rapidement ne vous rendra pas plus intelligent, c’est la lutte contre un long problème compliqué qui s’en chargera.

Progression de matheux : écrivez toujours sur du papier

Comment devenir un meilleur matheux ? Posez vos réflexions pour être sûr de ne pas brûler les étapes du problème à résoudre.

Quand vous faites face à un problème de mathématiques, ne raisonnez pas uniquement de tête.

Ne cherchez pas tous les moyens de trouver la solution de tête car il y a de forts risques que vous perdiez le fil de vos pensées ou que vous ne sachiez plus où vous êtes rendu dans votre raisonnement.

Une retenue est si vite oubliée ou un changement de signe après un calcul !

Prenez le temps de mettre par écrit ce que vous avez en tête, ainsi vous aurez un visuel de votre réflexion et pourrez vous dire :

  • « Est-ce mon raisonnement est le bon ? »,
  • « Est-ce qu’il me mène à la solution ? ».

Pour réussir en maths, vous devez toujours mettre par écrit votre raisonnement, cela va vous aider à structurer votre réflexion.

Concrètement, reformulez par écrit la problématique et commencez à résoudre le problème point par point au lieu d’essayer de trouver la solution directement en prenant le risque de vous éparpiller, de sauter des étapes et de rien faire de bon.

Vous pouvez aussi faire des schémas : le côté visuel peut vous aider à mieux comprendre un problème.

Travaillez dans un endroit calme pour vous améliorer en maths

Lorsque vous devez réviser ou travailler sur un problème de maths, essayez de trouver un endroit calme et loin du bruit et vous aurez un excellent point de départ pour éviter les blocages en mathématiques.

La concentration est essentielle à la réflexion.

Limitez le bruit de votre musique, n’allumez pas la télévision en fond sonore, mettez votre smartphone en pause pour ne pas être dérangé par les notifications diverses, ne cherchez pas de sources de distractions sonores ou visuelles.

Pour avoir de meilleures notes en maths, vous devez être totalement concentré sur ce que vous faites. Faites abstraction de ce qui est autour de vous pour ne vous focaliser que sur votre problématique de maths.

Faites-vous votre petit abri personnel, votre sanctuaire chez vous : indiquez à la porte de votre chambre que vous travaillez sur vos exercices de mathématiques et prévenez votre famille que vous souhaitez pouvoir vous concentrer et ne pas être dérangé pour vous entraîner.

Sinon, n’hésitez pas à prendre quelques heures pour aller à la bibliothèque ou la médiathèque près de chez vous : plus vous serez au calme, plus vous travaillerez rapidement et pourrez vous concentrer et ainsi absorber plus d’informations.

Apprenez à lire votre livre de maths

Les livres de mathématiques ne sont pas pareils que les autres livres : ils contiennent énormément d’informations en peu de pages.

Déchiffrer une page dans sa globalité peut vous prendre plus d’une heure, car chaque ligne et chaque image doivent être lues attentivement pour pouvoir absorber l’information.

La plupart des gens qui essaient de se plonger dans un livre de maths sont frustrés et abandonnent car ils s’attendent à le lire comme un roman. Mais si vous ralentissez et réfléchissez vraiment à ce qui se passe à chaque étape, votre bouquin de maths peut devenir votre coach personnel.

Vous trouverez énormément d’exemples et différentes manières d’expliquer la même chose. Cela peut grandement faciliter votre apprentissage des maths. Car parfois, il suffit d’une explication avec un angle différent pour débloquer votre réflexion.

La seule chose qu’un livre de maths ne puisse pas faire est répondre à vos questions.

N’hésitez pas à lire la leçon avant de vous rendre en cours de maths pour pouvoir interroger votre professeur sur tous les points qui vous questionnent.

La plupart des élèves lisent le livre après le cours parce qu’ils n’ont pas tout compris mais le plus important est de poser des questions au professeur pour bien comprendre.

Entraidez-vous avec vos camarades matheux

Pourquoi prendre le temps d'écrire les solutions mathématiques ? A deux, c’est toujours plus facile… (source : Paris Match)

Si un de vos camarades de classe ou n’importe qui vous demande des conseils, essayez de lui expliquer au mieux et le plus clairement possible.

En effet, comme disait Nicolas Boileau, « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement » : c’est-à-dire que si vous parvenez à vous exprimer clairement, et à expliquer de manière intelligible à votre interlocuteur, cela signifiera que vous maîtrisez votre sujet, un peu comme si l’histoire des maths n’était qu’une simple formalité pour vous.

Pouvoir aider quelqu’un en difficulté en maths permet de vérifier également vos connaissances.

En paraphrasant ou en formulant différemment telle information, en fragmentant votre explication, vous allez permettre une meilleure compréhension des maths pour votre camarade mais aussi pour vous.

De même, dans l’autre sens, n’hésitez pas à demander conseil autour de vous, demandez à ce que l’on vous explique le problème sous un autre angle pour mieux le comprendre et mieux l’interpréter.

Parfois, il suffit simplement d’un changement de perspective pour mieux comprendre un énoncé mathématique.

Notez vos solutions mathématiques ligne par ligne

Si vous voulez une autre astuce pour progresser en maths, dès lors que vous trouvez un résultat ou une solution, mettez-la au propre sur une feuille à part.

Ensuite, travaillez chaque problème de façon verticale en suivant chaque étape par ligne.

En travaillant verticalement et en notant vos solutions sur une seule feuille, il vous sera plus facile de suivre le fil de votre pensée.

Autant pour vous mais aussi pour l’enseignant ou le professeur qui va vous corriger, il sera plus facile pour lui ou elle de comprendre votre processus de réflexion, ce qui le mettra dans de bonnes conditions pour vous noter.

En montrant clairement comment vous articulez vos réponses, les différentes étapes de la résolution du problème, cela indique au professeur comment vous réfléchissez et sous quel angle vous « attaquez » le problème.

Ne rédigez jamais directement à l’encre les solutions à vos problèmes de maths

Pourquoi ne pas prendre des cours de maths ? Prévoyez une gomme efficace pour pouvoir effacer vos erreurs.

Pourquoi ne jamais écrire directement à l’encre, surtout sur votre copie ?

Parce que vous allez nécessairement faire des erreurs.

Votre réflexion va vous emmener sur des pistes diverses et il y a de forts risques que vous raturiez ce que vous avez fait ou que vous annotiez diverses informations qui seront, finalement, confuses pour la lecture du document.

Devant cet ensemble d’informations, votre cerveau ne saura plus où il en est, vous allez paniquer, perdre du temps et en efficacité.

Réalisez systématiquement cette étape de réflexion au brouillon.

Quand vous avez la solution à votre problème et que vous avez toute la démonstration clairement réfléchie, alors rédigez proprement, à l’encre, les différentes étapes pour une lisibilité parfaite sur votre copie.

Écrivez votre brouillon de maths au crayon de bois (ou à papier)

En utilisant des crayons avec des gommes, vous allez pouvoir effacer ce qui ne convient, faire autant de corrections que possible et obtenir un document beaucoup plus clair, plus limpide, plus lisible.

Pour que votre réflexion mathématique soit la plus claire possible, vous devez avoir constamment devant les yeux une page claire et ne pas avoir des gribouillis ou des gros pâtés raturés qui vont vous rendre la vie difficile.

Investissez dans du bon matériel, simple et efficace pour vous donner toutes les chances de réussir en maths.

Suivez à la lettre ces conseils pratiques en maths !

Ne révisez pas vos maths trop tard dans la nuit

Quand vous travaillez un problème de maths, que ce soit sur des fractions, les probabilités ou sur le théorème de Fourier, ne veillez pas jusque tard dans la nuit.

C’est une tendance qu’ont beaucoup d’étudiants mais les conséquences peuvent être désastreuses pour votre santé et totalement contre-productives.

D’une part, vous ne serez pas très en forme le lendemain matin et il y a de fortes chances que vous ayez rêvé de maths toute la nuit.

D’autre part, plus vous travaillez tard, plus vous prenez le risque de faire des erreurs : votre vigilance et votre concentration ne sont plus aussi élevées qu’en milieu de journée ou en matinée.

Si vous butez sur un problème en maths, laissez-le de côté quelques heures.

On dit souvent que « la nuit porte conseil » et il arrive fréquemment que, dès le lendemain matin, la solution vous apparaisse soudain parce que vous aurez trouvé un autre angle d’attaque.

De plus, le processus de mémorisation intervient pendant le sommeil et il est nécessaire de dormir 8 heures par nuit pour enchaîner plusieurs cycles de sommeil et ancrer ce que l’on a appris dans la mémoire à long terme.

Illustrez le problème mathématique

Quelles sont les clés pour progresser en maths ? N’hésitez pas à illustrer le problème mathématique pour mieux le comprendre.

Voici une astuce peu conventionnelle et qui n’est pas toujours possible mais si le problème de maths s’y prête, pourquoi ne essayer de l’illustrer.

En ayant une représentation visuelle, vous serez plus à même de comprendre quels sont les tenants et les aboutissants de votre problématique en maths.

C’est notamment valable pour tout ce qui est géométrie et trigonométrie en cours de maths terminale S.

L’important est de pouvoir simplifier au maximum les données et de les mettre sous la forme d’images cohérentes.

Faites des schémas, des tableaux, des graphiques, ayez toujours un support visuel pour représenter le problème et la future solution.

Et chaque l’année comme le souligne une professeur de maths, l’épreuve de maths est plus facile.

Depuis trois ans, l’épreuve était bien trop facile. Certains de mes élèves qui avaient une moyenne de 7 ou 8 toute l’année se retrouvaient avec un 12 au bac. D’autres reconnaissaient avoir fait des erreurs, mais se voyaient attribuer un 20/20. Cette fois-ci, les exercices faisaient honneur à la discipline et aux connaissances des bacheliers. – En parlant de l’épreuve de maths du bac S de 2014

Vous souhaitez savoir : combien de cours pour progresser en maths ?

Comment réussir en cours de maths ?

Voici nos derniers conseils pour devenir une bosse des mathématiques :

  • Ne ratez aucun cours de maths et soyez concentré quand vous y êtes,
  • Etudiez un peu les maths tous les jours, c’est un travail de longue haleine,
  • Inscrivez le temps dédié aux maths dans votre agenda pour vous forcer à respecter votre engagement,
  • Lisez le programme attentivement et classez vos notes et vos documents,
  • Relisez la leçon précédente avant votre cours de maths,
  • N’oubliez pas votre matériel durant votre cours de maths : crayon à papier, gomme, calculatrice, règle, surligneurs…

Pendant le cours de maths

  • Arrivez en avance,
  • Soyez prêt à prendre des notes : divisez votre feuille en deux pour noter la leçon et les exemples liés, laissez de l’espace après votre leçon pour noter vos questions,
  • Copiez la leçon proprement avec des couleurs et en incluant les explications du professeur,
  • Soyez attentif aux questions posées par vos camarades et aux réponses de votre enseignant,
  • Posez des questions.

Après le cours de maths

  • Revoyez votre cours dès le soir même et « bouchez les trous » : si vous n’avez pas compris quelque chose, cherchez des explications complémentaires et ajoutez-les à votre leçon,
  • Lisez les exemples attentivement,
  • Faites des fiches pour vous aider à retenir l’essentiel : une formule, un terme clé… Revoyez vos fiches régulièrement,
  • Faites des exercices quotidiennement pour vous habituer à résoudre des problèmes et être sûr que vous comprenez,
  • Si vous ne comprenez vraiment pas quelque chose après avoir cherché des informations de votre côté, demandez de l’aide à votre professeur, à un prof particulier ou à un camarade plus avancé.

Réviser avant un examen

  • Réviser régulièrement,
  • Renseignez-vous sur le matériel nécessaire et banni lors du devoir,
  • Revoyez vos notes et vos leçons pour dégager les objectifs précis pouvant être dans le devoir,
  • Travaillez des exercices corrigés et des annales en lien avec les objectifs dégagés,
  • Révisez avec un ou deux autres camarades,
  • Commencez votre révision plusieurs jours avant l’examen et évitez de faire un marathon : révisez pendant une heure puis faites une pause et recommencez le lendemain et jusqu’au jour du devoir.

Nous avons foi en vous ! Vous pouvez devenir meilleur en maths si vous suivez nos conseils 😉

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar