Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Progresser en espagnol durant l’été : voici nos meilleures idées pour devenir hispanophone

De Yann, publié le 26/03/2019 Blog > Langues > Espagnol > Comment Apprendre l’Espagnol Pendant les Vacances ?

« Il meurt lentement celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n’écoute pas de musique, celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux. » P. Neruda (1904-1973)

Et si on en profitait de l’été et des vacances scolaires pour étudier l’espagnol ou pour faire un voyage en Espagne ? Que l’on soit étudiant ou travailleur, chômeur ou retraité, qui ne rêve pas de partir vers des destinations paradisiaques en savourant un cocktail, allongé sur un transat.

L’Espagne a attiré 81,8 millions de touristes en 2017, se hissant à la deuxième position des pays les plus visités de la planète.

Le continent latino-américain n’est pas en reste : la même année, le Mexique a accueilli 39,3 millions de touristes, et les États-Unis (où il y a davantage d’hispanophones qu’en Espagne), eux, 76,9 millions de voyageurs.

Partir pour perfectionner ses compétences linguistiques et pour progresser en espagnol fera passer un bel été !

Comment perfectionner son espagnol en voyageant ? Voici nos suggestions sur la question.

Vous cherchez des cours d’espagnol en ligne ?

Pourquoi partir dans un pays hispanophone ?

Dans le monde, l’espagnol est l’une des langues les plus influentes : il n’y a aucun continent, hormis le continent américain, où tous les pays parlent la même langue.

Ici, Tarragone, au sud de Barcelone. Un road-trip en juillet ? Les raisons de choisir la péninsule ibérique pour les vacances ? Parce que c’est joli !

Mis à part le Brésil, qui est lusophone, le Canada et les États-Unis qui sont anglophones, tous les pays d’Amérique Latine sont hispanophones, ce qui représente une aire géographique où se placer en immersion linguistique très vaste.

On dénombre en effet 23 pays dans le monde où l’espagnol figure parmi les langues officielles : du Mexique à l’Argentine en passant par la Colombie, le Pérou, la Bolivie, l’ensemble des pays hispanophone regroupe 437 millions de locuteurs ayant l’espagnol pour langue maternelle.

En outre, 112 millions de personnes ont l’espagnol comme langue seconde ou comme langue étrangère : pour peaufiner l’apprentissage de cette nouvelle langue, chaque apprenant dispose donc d’un immense vivier de professeurs potentiels !

Certes, partir à Bogotá n’est pas aisé lorsque l’on n’a que 3, 4, ou 5 semaines de vacances par an, d’autant que l’avion représente un bon petit budget (autour de 600 €).

A cela, préférera-t-on plutôt s’envoler pour Séville, Grenade, Madrid ou Valencia pour améliorer son expression orale en espagnol à moindres frais.

Pourquoi donc partir dans un pays hispanophone pendant les vacances ?

Et bien, on se répète, mais bel et bien parce que l’idiome de Cervantés figure au rang de troisième langue la plus parlée au monde, derrière l’anglais et le chinois mandarin !

Même pour une semaine en Espagne, partir en immersion totale va accélérer l’apprentissage de l’espagnol, bien plus que si l’on prend des cours pour apprendre à parler la langue dans son appartement à Paris, Lyon, Nantes, Toulouse ou Lille.

C’est bateau, mais apprendre l’espagnol en Espagne, au Mexique, au Chili ou en Colombie, donne des perspectives pour progresser rapidement.

Il ne viendrait à personne l’idée de commander une côte de bœuf dans une boulangerie : de la même manière, pourquoi espérer apprendre à parler espagnol couramment en restant en France ?

En Espagne, on peut véritablement allier le tourisme – les villes espagnoles ont un héritage historique et culturel impressionnant – et l’apprentissage des langues ibériques (castillan, catalan, galicien, basque, etc.).

Et oui, entre Salamanque, Barcelone, Valencia, Alicante, Grenade, Séville, les villes d’Estrémadure et de Castille, etc., l’Espagne offre des destinations rêvées où faire la fête, converser avec les locaux tout en découvrant langue et culture espagnoles.

Musique espagnole – un petit concert de flamenco ? -, littérature espagnol, gastronomie, histoire, géographie et pourquoi pas le système institutionnel et politique de l’Espagne, etc., sont autant d’aspects à découvrir.

Prendre des cours d’espagnol, ce n’est pas uniquement apprendre les règles de grammaire espagnole, apprendre par cœur le vocabulaire espagnol, maîtriser l’accentuation et la conjugaison espagnole.

Quoi qu’il en soit, je suis loin de parler couramment l’espagnol, or lors de mes deux derniers voyages en Espagne (île de Tenerife et Estrémadure), je comprenais quasiment tout ce que l’on me disait !

Pourtant, c’est peu dire que les Espagnols ont un débit de parole plutôt rapide !

En conséquence : rassurez-vous ! L’espagnol et les français sont proches grâce à leur héritage conjoint de la langue latine.

Vous cherchez un cours espagnol bruxelles ?

Faire un voyage linguistique pour progresser en espagnol

Vous êtes encore étudiant(e) ? Quel que soit votre niveau, c’est le meilleur moment pour partir à l’étranger.

Partir autrement : les vacances en apprenant une langue ! Maintenant, je ne pars qu’en échange entre jeunes : c’est tellement plus convivial que le tourisme conventionnel !

Ne vous inquiétez pas : si vous travaillez, il est encore possible de trouver des offres intéressantes qui correspondent à votre emploi du temps.

Celles et ceux qui ont de l’ancienneté dans leur entreprise le savent : les entreprises n’aiment pas trop rémunérer les heures supplémentaires.

En conséquence, il y a donc souvent des congés payés à poser !

Et si vous souhaitez progresser en espagnol, vous avez vraiment de la chance. En effet, de nombreux pays hispaniques sont des destinations de rêve.

Il n’y a rien de mieux, en termes d’apprentissage des langues, que d’apprendre à parler l’idiome visé à l’étranger.

Mais se pose alors la question de l’objectif du voyage.

Que va-t-on faire en Espagne, au Mexique, au Guatemala, en Argentine ?

Est-on plutôt camping, hôtel de luxe, logement chez l’habitant ? Est-ce que l’on y va pour écumer les musées de Mexico – ne manquez pas la maison de Frida Khalo ! -, est-ce qu’on va faire un safari photo dans les parcs nationaux, va-t-on aider les populations indigènes dans des chantiers éco-solidaires ?

Il faut d’abord avant tout questionner l’objectif du voyage. Mais ça, vous le savez déjà…

Pour partir dans un pays hispanophone, plusieurs choix s’offrent à vous :

  • Les séjours linguistiques (pour les jeunes de 10 à 18 ans),
  • Les séjours de vacances (du pur tourisme traditionnel),
  • Les cours de langue à l’étranger (pour les étudiants et adultes),
  • Les séjours en tourisme solidaire (Wwoofing, HelpX, Workaway),
  • Faire de l’humanitaire.

Vous l’avez compris, en fonction de votre âge, de l’inter-subjectivité des goûts et du fait que vous soyez étudiant(e) ou professionnel(le), la formule diffère.

Les différents séjours linguistiques pour progresser en espagnol

Concernant le séjour linguistique, tout d’abord, il est possible, pour vos enfants, de partir seul ou avec des ami(e)s dans un pays choisi au préalable.

Apprendre l'espagnol et la culture andalouse : le meilleur endroit du monde ? Grenade, au crépuscule : l’heure où les bars s’emplissent !

S’il ou elle est trop jeune, nombreuses sont les associations qui se chargent d’organiser des séjours (séjour linguistique en Espagne ou en Amérique Latine), de façon à ce que l’enfant ne soit pas livré(e) à lui/elle-même.

L’Espagne est évidemment une destination très prisée : géographiquement proche, sublime, et moins chère qu’en France.

Mais les pays d’Amérique Latine ont un coût de la vie local encore plus faible qu’en Espagne : jusqu’à 50 % moins cher en Colombie !

Afin d’opter pour le séjour idéal, commencez par choisir les meilleures villes étudiantes en Espagne, une destination qui plaît à vos enfants et identifiez la durée du séjour.

Vous trouverez facilement des séjours d’une ou plusieurs semaines en fonction de votre budget et des envies de vos enfants.

Ce qui est intéressant avec les séjours linguistiques, c’est la possibilité de découvrir une culture en habitant directement avec la famille d’accueil.

Ainsi, l’enfant est plongé intégralement dans un environnement espagnol. Bien sûr, de nombreuses activités ludiques, culturelles et sportives sont mises en place. Généralement, les séjours passent à des vitesses hallucinantes.

Peut-être même que votre enfant ne voudra pas rentrer, ou bien souhaitera coûte que coûte y retourner !

On ne présente plus les entreprises organisant les séjours linguistiques :

  • ESL : Barcelone, Madrid, Valence, Malaga, Séville, Grenade, Cordoue, Alicante, Cadix, Ibiza, Majorque, Marbella, Nerja, Pampelune, Salamanque, San Sebastian, Tenerife,
  • Nacel : Alicante, Barcelone, Grenade, Madrid, Valence,
  • EF Education : en Espagne et au Costa Rica,
  • AILS : séjour en Espagne.

Concernant les cours de langue, vous avez encore plus de choix.

Souvent en petits groupes pour permettre au professeur de suivre tous les élèves facilement, vous progressez ainsi rapidement.

Ce qui est bien avec les cours de langue en été, c’est ce côté fun et ludique qui change des cours assurés par l’Éducation nationale tout au long de l’année. Ici, tout est fait pour vous permettre d’apprendre en vous amusant.

Que ce soit en communiquant entre participants ou en découvrant la culture de votre pays ou ville d’accueil : vous avez tous les outils pour vous immerger totalement en espagnol.

De nombreux organismes vous offrent cette possibilité à des tarifs très intéressants.

Le tourisme solidaire pour apprendre l’espagnol ?

Et si on tentait l’expérience du tourisme solidaire, pour voyager en donnant de sa personne, en aidant les populations locales et surtout être au contact de ces dernières ?

Certes, il y a un côté ‘bobo » dans l’écotourisme du développement durable…

Récolter des fraises et autres produits de la terre en immersion, ça vous tente ? Wwoofing en Espagne : ou comment redonner du sens au voyage !

En vivant chez l’habitant, pour quelques jours ou semaines, le fait d’être plongé en immersion dans le quotidien d’une famille locale va aider à la mémorisation de nombreux mots en espagnol.

On peut ainsi apprendre à soigner les chevaux, les chiens, les chats, apprendre la maçonnerie ou l’éco-construction, découvrir la permaculture, etc., le tout en entendant et mémorisant les expressions espagnoles.

Vous voyez la subtilité de ce genre de séjour ?

Faire du woofing, partir avec HelpX ou Workaway, c’est un peu comme prendre des cours privés pour stimuler la compréhension orale, mais cela sans avoir l’impression d’être à l’école !

Le Wwoofing repose sur le volontariat et l’accueil de bénévoles pour participer à des chantiers collaboratifs : en échange du gîte et du couvert chez les particuliers, on donne de son temps (généralement pas plus de 4 heures par jour) à la ferme, au champ ou à la maison.

Tout dépend des familles et de leur activité, des types de travaux demandés sur le site.

Voici un très bon article de blog qui précise comment apprendre une langue en faisant du wwoofing.

Enfin, voici trois livres qui devraient vous aider à préparer un voyage solidaire en Amérique Latine :

  • Carnet de wwoofing : Partager le quotidien des fermes bio Broché (2018), de Jean-Jacques Fasquel,
  • Le guide de conversation d’espagnol latino-américain (2018) par Lonely Planet,
  • Le Geobook 1000 idées de voyages Amérique Latine-Antilles (2017).

Finalement, sachez qu’il est aussi possible de vous engager dans des organismes humanitaires afin de vous sentir utile le temps de votre séjour. Évidemment, votre voyage sera beaucoup moins reposant que les autres choix.

Pourtant, quel plaisir de se sentir utile et d’aider des populations dans le besoin !

C’est aussi un excellent moyen de vous retrouver en contact direct avec des habitants de pays hispanophones.

Quel pays choisir pour apprendre l’espagnol ?

Envie de partir dans un pays hispanophone ?

La péninsule du Yucatan pour devenir hispanophone : possible en une semaine de congés ? Quel pays choisir ? Sans hésiter, le Mexique ! Ici la cité Maya de Chichén Itza !

Le blog l’Etudiant Voyageur recense cinq villes du monde où partir apprendre la langue espagnole :

  1. Madrid,
  2. Palma de Mallorca,
  3. La Havane,
  4. Lima,
  5. Séville.

On pourrait placer Séville en premier, ou bien rajouter au classement les villes de Medellín, Mexico City, Valaparaiso ou Santiago de Chile.

Les îles Canaries méritent également de figurer au classement des régions à visiter en vacances.

Une méthode efficace pour devenir hispanophone consiste à reproduire d’oreille l’intonation d’un natif.

Mais vous, vous n’êtes pas natif : alors l’accent tonique sera forcément difficile à reproduire, d’autant que l’intonation de l’accent sévillan, barcelonais, colombien, argentin ou mexicain sera différent d’une région à l’autre.

Voici toutefois une présentation succincte des pays à privilégier, selon nous.

L’Espagne

La péninsule ibérique, évidemment : Madrid ou Barcelone ou encore Malaga (vous avez le choix de la ville), Séville, Grenade, Valencia, etc. Toutes ces villes sont accessibles en voiture depuis la France.

En comptant, certes, une bonne nuit blanche passée à rouler.

Sinon, on n’aura pas plus de 2h30 d’avion !

Pour apprendre la langue de Don Quichotte, l’Estrémadure est également une superbe région : peu touristique, et plus reculée, elle comblera vos envies de nature avec des locaux qui auront à cœur de parler de leur région natale.

Le Mexique

Si certains États mexicains sont à éviter – Sonora, Sinaloa, Chihuahua, Coahuila, Baja-California et Baja-California Sur, Jalisco – et si le risque d’agression est bien présent, le Mexique n’est pas qu’un coupe-gorge.

Les cartels de narcotrafiquants, la guerre de la drogue et la corruption provoque des dizaines de milliers de morts par balles chaque année, mais les touristes sont très rarement visés.

Après tout, il peut aussi arriver des malheurs à Paris, Lyon, Marseille, Nantes ou Toulouse…

Et le Mexique est un paradis floristique et faunesque dans un musée à ciel ouvert : des plages paradisiaques, de la jungle tropicale, des monuments historiques uniques au monde, un héritage culturel incroyable, un niveau de vie développé.

C’est le plus peuplé des pays hispanophones : avec 121 millions d’habitants, vous y trouverez bien un professeur d’espagnol !

L’Argentine et le Chili

L’Argentine et le Chili disposent de paysages très variés et très étendus, du désert aux glaciers d’Ushuaïa.

Devenir hispanophone en explorant les terres australes, défi lancé ! Les splendeurs de l’Argentine du sud : l’été, il y fais froid par contre…

En plus, ce sont les pays les plus développés, les plus occidentalisés d’Amérique Latine : la Cordillère des Andes, la cité artistique de Valparaiso, Santiago de Chile, le désert à Mendoza et Salta, Buenos Aires et le tango argentin…

Il y a de quoi rêver !

La Colombie

Longtemps ensanglantée par les guerres liées au trafic de la cocaïne (qui méconnaît le nom de Pablo Escobar), les cartels (Medellín, Calí) et les guérillas, la Colombie s’est pacifiée et est réputée pour l’hospitalité de sa population.

En effet, le meurtre ne se pratique plus comme dans les années 1980-1990.

Ce pays tropical a également d’innombrables atouts : une biodiversité très riche, des plages paradisiaques dans la mer des Caraïbes, du relief marquant plusieurs climats.

Même pour une semaine, on peut prendre des cours d’espagnol dans une école de langue à Bogotá ou à Medellín !

Le plus difficile : réside dans le choix de la destination pour apprendre l’espagnol.

Vous n’avez que peu de temps ? Rien ne vous empêche de réitérer cette expérience plusieurs années de suite.

Réviser en espagnol grâce aux cours d’été

Pour beaucoup, la simple évocation du mot « cours » suffit à leur donner des boutons.

Se prélasser à Cancun et apprendre avec l'accent mexicain ! Je connais bien cette plage, cela fait 5 ans que j’y vais en vacances ! Et je commence à plutôt bien maîtriser la langue espagnole !

Il est vrai que nous n’avons pas envie de replonger dans des bouquins, une fois les vacances commencées. Pourtant, détrompez-vous : les cours d’été sont très loin de ressembler aux cours dispensés dans votre cursus scolaire.

Partir en Espagne pour prendre des cours d’été d’espagnol

Pour commencer, vous avez la possibilité de prendre des cours d’été directement en Espagne. Nous avons commencé à l’évoquer dans le précédent paragraphe, mais sans rentrer dans les détails.

En vous promenant un peu sur internet, vous pouvez trouver de très belles offres.

Ainsi, vous dénichez des cours intensifs, des cours particuliers ou encore des cours spécifiques (par exemple, des cours espagnols + danse ou espagnol + cuisine).

De nombreux choix vous sont proposés à des tarifs très accessibles. Prenez bien le temps de découvrir le programme.

En cherchant un peu, nous avons, par exemple, trouvé des cours d’été d’espagnol à Malaga avec activités culturelles et sportives le matin et cours de 16 h à 19 h.

De nombreux instituts espagnols vous ouvrent leurs portes en été.

Ainsi, peu importe votre âge et votre maitrise de la langue, vous trouvez les cours adaptés.

Prendre des cours d’été d’espagnol en France

Évidemment, si pour une raison ou pour une autre, vous préférez rester en France, il est aussi possible de trouver des cours d’été organisés par les villes ou des centres de formation.

Par exemple, si vous habitez dans la capitale ou à proximité, vous trouvez facilement un cours espagnol à Paris. Vous avez ainsi le choix entre des cours intensifs, des cours à effectif limité, des cours théâtraux intensifs ou encore des cours en vue de préparer un examen.

Quel que soit votre niveau, vous trouvez ici aussi les cours adaptés. Si vous habitez en-dehors de Paris, c’est peut être l’occasion de découvrir la capitale française, le temps de quelques semaines.

Évidemment, pour les personnes qui n’habitent pas à Paris et qui ne souhaitent pas s’y rendre, il est possible de trouver un cours espagnol estival sur toute la France.

Renseignez-vous auprès de votre mairie ou dans des organismes de formation proches de chez vous.

Améliorer son espagnol en faisant des rencontres

Pour finir, mettons un peu les cours de côté. L’été et ses températures agréables, de jour comme de nuit, peuvent, en effet, être l’occasion de réaliser de belles rencontres.

Aller au contact des gens en Amérique Latine : la clé, quand on voyage seul... Se faire des amis sur place, c’est quand-même plus sympa que de faire le Machu Picchu tout seul !

Que ce soit au détour d’un bar, d’une boite de nuit, d’un événement ou d’une soirée : en été, nous sommes plus enclins à rencontrer de nouvelles personnes. C’est un fait : le barbecue, ça rapproche.

Pour faire des rencontres, vous avez plusieurs choix, en fonction de votre capacité à aller vers les autres.

Faire des rencontres au hasard pour progresser en espagnol.

Si vous êtes du genre sociable et que vous aimez discuter avec des inconnus, vous n’aurez aucun mal à rencontrer des Espagnols afin de vous perfectionner.

Que vous restiez en France ou que vous partiez en vacances dans un pays hispanophone, tendez l’oreille et captez une discussion en espagnol (évidemment, cela sera plus facile en Espagne qu’en France).

Puis, il vous suffit de vous incruster intelligemment en disant que vous aimerez vous perfectionner en espagnol.

Les Espagnols étant reconnus comme un peuple ouvert et chaleureux, vous n’aurez aucun mal à vous faire de nouveaux amis. Pour les célibataires : c’est aussi une bonne occasion de tester vos nouvelles techniques de drague.

Les sites de rencontres pour trouver des Espagnols

Vous êtes du genre réservé et avez un peu plus de mal à aborder des inconnus ? Pourquoi ne pas utiliser des sites pour faire des rencontres ? C’est le moyen parfait pour parler espagnol avant les vacances !

Il en existe maintenant pour toutes les envies. Auparavant, les sites de rencontres étaient destinés à faire des rencontres amoureuses.

Si c’est ce que vous cherchez, vous en trouvez encore beaucoup donc pas de soucis de ce côté-là. Mais savez-vous qu’il existe aussi des sites pour faire des rencontres amicales ?

Ainsi, pas question de se vendre auprès de la personne que vous allez rencontrer afin d’espérer aller plus loin.

Non ! Ici, vous vous mettez en contact avec des gens qui veulent la même chose que vous (une sortie au théâtre ou encore une visite d’un monument, par exemple).

Tous réunis autour d’une même activité, il est plus facile de rencontrer de nouvelles personnes. D’ailleurs, de nombreux Espagnols vivent en France. Essayez de trouver des activités adéquates pour faire des rencontres internationales.

Trouvez un correspondant espagnol

Finalement, dernière option : trouver un correspondant espagnol.

C’est un excellent moyen de vous exercer en espagnol.

Ce dernier désirant la même chose que vous, vous pouvez instaurer une relation de confiance, voire de complicité, en vous échangeant des mails. Vous pouvez même profiter des vacances d’été pour vous rencontrer.

Pourquoi ne pas l’inviter chez vous ou partir le ou la rejoindre dans sa ville ?

Ainsi, la recherche d’un correspondant est un excellent moyen de travailler votre espagnol et donc de progresser. Demandez-lui de vous corriger si besoin est.

Bien sûr, cette méthode s’adapte aux personnes qui ont déjà assez de connaissances de base dans la langue pour pouvoir être comprises. De plus, il est toujours utile de connaitre des personnes à travers le monde.

Définitivement, l’été est le bon moment pour progresser en espagnol. Le soleil et la chaleur nous poussent tous à sortir et à faire de nouvelles rencontres.

Que vous restiez en France ou que vous partiez en vacances à l’étranger : toutes les raisons sont bonnes pour travailler votre espagnol.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar