Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment devenir violoniste sans apprendre la théorie musicale ?

De Yann, publié le 26/08/2019 Blog > Musique > Violon > Comment Apprendre le Violon Sans Solfège ?

« Le bonheur est un art à pratiquer comme le violon. » John Lubbock

Lorsque l’on commence l’apprentissage d’un instrument, il est compliqué d’échapper aux fameux cours de solfège. Et d’autant plus si vous choisissez de prendre des cours en école de musique ou en conservatoire.

Pourtant, bien que l’approche ne soit pas la même, il est tout à fait possible d’apprendre à jouer d’un instrument comme le violon sans passer par la case formation musicale et ce que cela implique de clé de sol, partitions et rythmique.

Des mots parfois un peu barbants et qui découragent quand on souhaite pratiquer tout de suite l’instrument et devenir le meilleur violoniste de la famille.

Alors comment s’y prendre et où trouver de l’aide ? Ouvrages, tutoriels internet, méthode d’experts, professeur particuliers, de nombreuses opportunités s’offrent à vous.

À quoi sert d’apprendre le solfège ?

Pour une leçon de piano, d’harmonica ou de harpe, le professeur commence toujours par vous demander votre niveau en solfège. Les cours de violon n’y échappent pas. Apprendre à lire les notes et les déchiffrer est un atout considérable quand on veut apprendre à jouer d’un instrument de musique.

On ne demande pas à un débutant de lire tout de suite les partitions de Mozart ou Vivaldi mais de comprendre les bases comme la clé de sol, la clé de fa ou les bémols et dièses.

Mais à quoi peut bien servir tout cela ?

Bien qu’il soit souvent mal vu, le solfège est une étape clé dans l’évolution d’un musicien. Une étape difficile à louper si l’on veut faire carrière dans la musique.

À quoi sert de savoir lire une partition ? Les musiciens communiquent entre eux grâce au solfège.

Le solfège est un langage universel.

Autrement dit, les musiciens se comprennent uniquement grâce à ce langage. En tant que musicien professionnel il est donc important de savoir communiquer et de comprendre les attentes des autres.

Et bien que parfois l’on pense que cette étape puisse être sautée facilement, on se rend parfois compte qu’elle facilite plus l’apprentissage qu’elle ne le complique. Certes, il faut passer de nombreuses heures sur son cahier de notes et s’entraîner aux gammes mais tout travail à un prix.

C’est un effort qui ne sera plus à faire ensuite. Surtout si vous décidez quelques années plus tard, de vous professionnaliser.

Mais le solfège sert aussi, et surtout, à utiliser les indications écrites dans la partition. Celle-ci guide le musicien du début jusqu’à la fin du morceau. Elle indique donc :

  • Les notes,
  • Leur temps,
  • Le tempo,
  • Les pauses,
  • Le rythme,
  • Etc.

Il est presque impossible de se passer de cet apprentissage pour devenir musicien professionnel, jouer dans un groupe ou encore plus dans un orchestre.

Si tout le monde ne parle pas le même langage, la cacophonie prend vite fait la place.

Le solfège permet également de s’améliorer avec son instrument. Les tablatures sont parfois très limitées. Elles sont formidables lorsque l’on débute, mais celle-ci manquent très vite de détails quand on veut aller un peu plus loin et étoffer le morceau.

Alors dès qu’il faut attaquer les quatre saisons de Vivaldi, les choses se corsent.

Comme dit précédemment, la partition indique de nombreux détails importants comme le temps de pause, le rythme, etc. Des choses que les tablatures ont du mal à transmettre. Il faut donc aller chercher ces informations ailleurs, en écoutant le morceau plusieurs fois par exemple.

Comment apprendre le violon sans théorie musicale ? Sans solfège, l’oreille absolue peut être une solution.

Voyez le solfège comme un guide tout au long de votre apprentissage. Bien qu’on le voie souvent comme un ennemi, il vous permet souvent d’avancer plus sereinement. Un peu comme un professeur qui vous indiquerait la bonne façon de jouer.

Mais vous pouvez tout à fait choisir un autre guide pour apprendre à jouer du violon.

Le problème vient peut-être surtout de la manière d’apprendre le solfège aux enfants notamment. Pour Murielle Radault, mère d’élèves, musicienne et professeure de musique, le solfège occupe une trop grande place dans l’apprentissage de la musique. « Au lieu d’être un simple outil au service de la pratique, il fait office de repoussoir. »

Au Conservatoire par exemple, ce sont huit années de parcours obligatoires avec des contenus souvent inadaptés. Les professeurs de musique doivent enseigner le solfège en même temps que l’instrument. Les élèves sont alors focalisés sur la technique, ce qui laisse peu de place à l’interprétation.

« Actuellement, c’est un peu comme si on demandait à un enfant qui veut faire son premier gâteau d’apprendre par cœur les 3 tomes d’un manuel de gastronomie pour avoir le droit de casser des œufs » selon Murielle Radault (source : Huffington Post).

Plutôt violon électrique ? Dans tous les cas, il faudra un peu de pratique pour réussir un vibrato au violon !

Apprendre le violon sans solfège : peut-on se passer de cet apprentissage ?

La véritable question est maintenant de savoir s’il est possible d’apprendre le violon sans étudier le solfège ?

La réponse est bien évidemment oui.

Savoir lire des partitions de musique n’est pas la condition sine qua non pour apprendre à frotter les cordes d’un violon.

Les nouvelles technologies ont permis d’avoir accès à tout un tas de techniques qui permettent de se passer du solfège que ce soit pour apprendre le violoncelle, le saxophone, la flûte traversière ou le violon.

Si le but de votre apprentissage est donc de vous faire plaisir avec le violon, de jouer pour votre oreille et celle de votre moitié, nul besoin de s’embêter à déchiffrer des croches, des rondes et des pointées. En revanche, comme vu précédemment, si vous envisagez de devenir violoniste professionnel, il faudra passer par la case solfège. 

Les techniques sans solfège sont d’ailleurs aujourd’hui connues par la plupart des musiciens. Nombreux sont les guitaristes reconnus qui ont d’ailleurs appris à jouer de leur instrument sans apprendre les bases du solfège. On peut citer parmi eux :

  • Paul Mc Cartney,
  • Stevie Ray Vaughan,
  • John Lennon,
  • Elvis Presley,
  • Jimi Hendrix,
  • Eric Clapton,
  • Django Reinhardt.

Véritables légendes de l’histoire de la musique, tous ces artistes prouvent à tous les motivés que quand on veut, on peut ! Ne vous arrêtez donc pas aux personnes qui essaieront de vous en dissuader.

Certains l’ont bien fait avant vous !

Et pour cela, il faut pouvoir bien écouter les morceaux car c’est principalement en repassant les morceaux que vous pourrez entendre leurs détails.

Ainsi, si vous souhaitez vous passer de solfège, vous devrez développer votre oreille musicale afin de pouvoir reproduire un morceau de musique de chambre ou de musique classique et apprendre l’art de l’improvisation.

Il est possible d’apprendre le violon sur internet !

Les techniques pour apprendre le violon sans solfège !

Maintenant que vous êtes rassuré, quelles méthodes utiliser sans étudier le solfège ?

Quelles sont les techniques des plus grandes stars ?

Rien qu’en navigant sur internet, il est possible de se rendre compte que beaucoup de gens se passent du solfège et cherchent les meilleures alternatives. Ces personnes donnent alors leurs meilleurs conseils sur des chaînes YouTube ou sur des forums.

N’hésitez donc pas à y faire un tour.

Où trouver des avis pour apprendre le violon ? Le web est une véritable mine d’or pour un violoniste débutant.

Apprendre à lire des tablatures

Mais la technique la plus connue est bien sûr celle des tablatures.

Très utilisée en guitare, cette méthode permet de savoir où poser le doigt sur le manche et sur quelle corde. De nombreuses tablatures sont aujourd’hui proposées dans les magasins de musique.

Le vendeur pourra également vous conseiller sur le meilleur livre à acheter.

De plus, actuellement, presque tous les groupes de musique et chanteurs publient régulièrement des tablatures. Les fans se partagent aussi ce genre d’informations très précieuses.

Le seul inconvénient est que le violon ne possède pas de barrettes, comme les frettes des guitares. Il est donc plus compliqué de se repérer sur le manche.

Lors de mon apprentissage en autodidacte, j’ai personnellement positionné des repères sur le manche grâce à de petits autocollants ou gommettes. Une technique très répandue entre violonistes débutants.

Avec ces repères, vous pourrez également suivre plus facilement les tutos sur YouTube qui sont aussi une grande source d’entraînement.

Une tablature se présente comme une portée musicale avec 4 lignes horizontales représentant les 4 cordes du violon. Beaucoup de tablatures utilisent le langage de notation anglophone : E, A, D, G correspondant aux notes Mi, La, Ré, Sol. Ces notes sont les notes des 4 cordes du violon jouées à vide, c’est-à-dire sans utiliser la main gauche (si vous êtes droitier).

La corde de Sol est la plus grosse et la corde de Mi, aussi appelée chanterelle est la plus fine.

Des numéros sont également notées sur la tablature. Contrairement aux tablatures pour les guitaristes, ils ne correspondent pas aux doigts mais aux emplacements sur le manche du violon. Comme il n’y a pas de frettes sur le violon, n’hésitez pas à utiliser des gommettes de couleur pour vous repérer plus facilement.

Comment positionner ses doigts sur son instrument ? Les numéros sur une tablature correspondent à l’emplacement sur le manche. (source : tenrev.com)

Afin de vous aider, l’emplacement 7 sur la photo donne une note identique à celle de la corde suivante jouée à vide. C’est un bon repère lorsque vous souhaitez accorder votre violon.

Voici les emplacements approximatifs (peuvent varier en fonction de la grosseur de vos doigts) sur la corde de Sol :

  • Emplacement 1 : Sol dièse,
  • Emplacement 2 : La,
  • Emplacement 3 : Si bémol,
  • Emplacement 4 : Si,
  • Emplacement 5 : Do,
  • Emplacement 6 : Do dièse,
  • Emplacement 7 : Ré (même note que la corde suivante).

Chaque changement d’emplacement vous fait monter d’un demi-ton. C’est l’index qui est utilisé pour les emplacements 1 et 2, le majeur pour les 3 et 4, l’annulaire pour les 5 et 6 et l’auriculaire pour l’emplacement 7.

Les doigts sont placés de manière perpendiculaire sur la corde et vous devez appuyer avec le bout des doigts. Votre poignet gauche ne doit pas être plié dans un ou dans l’autre mais en alignement avec votre avant-bras.

L’application Meludia

Et si le solfège est très barbant, c’est en revanche tout le contraire en ce qui concerne la technique des applications pour smartphone. Certains inventeurs se sont amusés à créer des applications pour aider les musiciens.

C’est notamment le cas de l’application Meludia qui permet d’apprendre la musique sans solfège.

L’application promet de vous faire apprendre la musique comme vous avez appris à parler, c’est-à-dire par l’écoute, l’identification et la reproduction. Vous apprenez pas à pas, avec des exercices très ludiques, les éléments fondamentaux de la musique : la mélodie, le rythme, la spatialisation, la densité et la stabilité.

Meludia est utilisé dans 172 pays et des études scientifiques ont démontré ses bénéfices cognitifs aussi bien chez les enfants que chez les adultes musiciens ou non.

25 exercices gratuits sont disponibles en ligne (sur 600 en tout), sur ordinateur ou sur smartphone. Vous pouvez dès lors choisir votre niveau : découverte, intermédiaire, avancé ou expert. Vous choisissez ensuite une dimension musicale.

Quel outil utiliser pour apprendre le violon sans solfège ? Un exercice de l’univers mélodie de l’application Meludia.

J’ai testé pour vous le parcours découverte. 

Par exemple, le premier exercice de la dimension rythme vous demande de comptabiliser le nombre de frappes de percussions. Vous écoutez, puis vous répondez entre 1 et 8 frappes. Plus vous répondez vite, plus vous gagnez de points. Vous pouvez rejouer les sons autant de fois que vous le souhaitez. Au fur et à mesure de votre progression, les frappes sont plus rapides et parfois moins franches.

Dans l’univers spatialisation, il s’agit de définir si la seconde note est plus aiguë ou plus grave que la première. Vous écoutez alors deux notes de pianos et vous devez appuyer sur le rond violet « grave » ou sur e rond jaune « aiguë« . Petit à petit, les nuances sont plus subtiles entre les notes graves et les notes aiguës. Si vous vous trompez, le mode correction vous affiche la bonne réponse et vous rejoue les deux sons. Si vous perdez vos « coeurs », il faudra recommencer l’exercice.

Dans l’univers stable/instable, vous devez répondre à la question « le son joué donne-t-il une impression de stabilité ou d’instabilité ? ». Vous pouvez vous entraîner avant de réaliser l’exercice pour de vrai. Vous entendez ensuite une note au piano et vous devez cliquer sur le rond « stable » ou « instable« . Comme pour les autres univers, les notes jouées sont de plus en plus difficiles à catégoriser à mesure de votre progression.

Dans l’univers mélodie, il faudra dire si la mélodie jouée est ascendante ou descendante, c’est-à-dire si les notes sont jouées des plus aiguës aux plus graves ou des plus graves aux plus aiguës. Ici encore, vous avez le choix entre deux options cylindriques cette fois-ci. Plus vous avancez dans les niveaux et moins il y a de notes. Au début, vous pourrez entendre 5 notes et seulement 2 une fois arrivé au 5e palier.

Dans l’univers densité, il faudra déterminer si vous entendez un ou plusieurs sons à la fois. Vous entendez alors une ou plusieurs notes, toujours au piano et vous devez choisir entre un triangle à gauche correspondant à une note ou plusieurs triangles à droite correspondant à plusieurs notes. Petit à petit, cela devient de plus en plus subtil.

Je pensais que je n’aurais aucune difficulté à passer ces niveaux « découverte » mais force est de constater que ce n’est pas le cas : je me suis trompée à plusieurs reprises et j’avais parfois du mal à entendre la bonne réponse.

Un bon moyen d’exercer votre oreille ! Comptez 4,99 € par mois avec un accès en illimité aux 600 exercices ou 39,99 € pour un an (attention le renouvellement est automatique).

La méthode du violon bleu

Un autre musicien tente d’aider les futurs violonistes grâce à sa propre expérience. Marc Capuano a commencé à apprendre le violon tout seul et sans apprendre le solfège. Il propose de suivre sa méthode appelée la « méthode du violon bleu » en ligne grâce à des vidéos ou en achetant son livre.

Depuis plus de 10 ans, il enseigne à des élèves sans passer par l’apprentissage rébarbatif du solfège. A l’origine, Marc Capuano troquait sa méthode contre des cartes postales envoyées du monde entier. Mais l’engouement s’est rapidement fait sentir et il a écrit un livre

Il dit lui-même : « Il y en a qui vont avoir les cheveux qui se dressent sur la tête et vont dire que c’est impossible de jouer sans solfège mais la musique existait avant le XIe siècle, lorsque Guido d’Arezzo a inventé le solfège. La musique a existé bien avant le solfège donc ce n’est pas quelque chose d’indispensable. » (source : TL7)

L’élève apprend d’abord la position des doigts sur l’instrument : chaque position a son numéro. L’élève n’a plus qu’à lire ses numéros et à les appliquer sur son violon pour pouvoir jouer rapidement. Le but de la méthode est avant tout de rendre l’élève autonome et maître de son apprentissage.

Marc Capuano a appris le violon sans professeur. Il a petit à petit noter tout ce qui lui permettait de progresser rapidement : ces notes lui ont permis de créer sa méthode pour aider d’autres apprentis musiciens à apprendre sans cours collectifs ou particuliers.

A ses débuts, il a fallu qu’il trouve des astuces pour savoir s’il jouait des notes justes et si sa posture était la bonne. Car normalement, c’est le professeur qui corrige ses éléments.

La méthode du violon bleu est particulièrement efficace puisqu’elle a été écrite par un musicien n’ayant pas suivi de cours de solfège, ni même aucun cours d’instrument avec un professeur. Elle est adaptée à un apprentissage en solo, sans vouloir passer par la théorie musicale.

« La musique, ce n’est pas du solfège mais des rythmes et des sons. »

Pas besoin de connaître le solfège pour se faire plaisir et jouer des morceaux. Pour Marc Caruano, n’importe qui peut commencer à apprendre le violon, à n’importe quel âge grâce à sa méthode qui a fait ses preuves auprès des centaines d’élèves.

De quoi choisir la technique que vous préférez.

Vous souhaitez prendre des cours de violon en ligne ?

Quelle technique utiliser pour apprendre le violon sans solfège ? Chaque musicien trouve sa façon de jouer.

Demander de l’aide à un professeur particulier de violon

Apprendre le violon sans solfège ne veut pas dire apprendre le violon sans professeur de musique.

Un bon pédagogue peut très bien vous accompagner dans les cours de violon sans forcément se baser sur le solfège.

Et bien au contraire, il pourra vous aider à appréhender cet instrument grâce à sa propre expérience. Les conseils sont précieux quand on apprend le violon de manière alternative. De plus, le professeur de violon apporte un soutien dans la pratique musicale.

Beaucoup de violonistes débutants ou apprentis virtuoses abandonnent petit à petit leur instrument par faute de temps et/ou de motivation. Suivre des cours de musique en cours individuels permet de s’imposer une certaine régularité et ne pas bloquer à la première difficulté.

Le professeur peut notamment vous apprendre à travailler :

  • La posture du corps,
  • Tenir l’archet,
  • Le vibrato,
  • Le rythme,
  • La souplesse des doigts.

C’est en cherchant parmi les professeurs particuliers que vous trouverez cette perle rare.

Les écoles de musique ou conservatoires de musique qui n’intègrent pas le solfège à leur cursus sont très rares.

Sur la plateforme Superprof, il est possible de choisir le professeur particulier en fonction de son profil. Chaque prof décrit ses capacités et ce qu’il enseigne. Ainsi il est plus facile de choisir un enseignant et donc d’avoir un bon feeling lors d’une leçon de violon.

La plupart des professeurs proposent un premier cours gratuit afin de jauger votre niveau, vos objectifs et de vous expliquer sa pédagogie et sa méthodologie. Il est bien sûr possible d’échanger avec lui/elle par mail avant de prendre le premier rendez-vous afin de savoir s’il/elle utilise le solfège ou non.

Le tarif est fixé ensuite par le professeur de violon en fonction de votre niveau, de son expérience et de votre situation géographique. Comptez en moyenne 25 à 40 € pour une heure de cours de violon avec l’un des 1 460 professeurs de violon disponibles partout en France.

À domicile ou chez le prof, à vous de voir avec votre nouveau mentor.

Et cette aide peut vraiment être précieuse si vous commencez à coincer sur certains points. Il saura vous guider pas à pas et vous remettre sur le droit chemin pour continuer votre apprentissage. Pour un semestre ou plusieurs années, le professeur particulier est un joker à envisager.

Alors, prêt à apprendre le violon sans solfège ? 

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar