"Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger" disait Socrate.

Pour cuisiner, lorsqu'on est étudiant, on est souvent tenté d'aller au plus simple, de rendre la cuisine rapide et pas forcément toujours efficace, ni saine.

Entre le fast-food, la livraison à domicile, ou tout simplement le cliché du plat de pâtes, manger équilibré est souvent difficile, et le budget en est souvent la cause première.

Selon l'UNEF, la nourriture représente 22 % du budget moyen d'un étudiant. Un chiffre qui nous montre que tout un chacun peut mettre ses priorités là où il le souhaite, et se concocter des recettes de cuisine avec les moyen dont il dispose.

Et pour ce faire, quelques astuces s'avèrent intéressantes, notamment pour trouver des idées menus, des alternatives économiques, ou tout simplement savoir mieux manger grâce à des recettes faciles, mais peu coûteuses.

Voici dans cet article comment et que cuisiner quand on est étudiant.

Ayman
Ayman
Prof de Cuisine
1.00 1.00 (1) 16€/h
1er cours offert !
Adil
Adil
Prof de Cuisine
25€/h
1er cours offert !
Narissa
Narissa
Prof de Cuisine
5.00 5.00 (3) 30€/h
1er cours offert !
Benoit
Benoit
Prof de Cuisine
5.00 5.00 (3) 15€/h
1er cours offert !
Curtis
Curtis
Prof de Cuisine
25€/h
1er cours offert !
Killian
Killian
Prof de Cuisine
20€/h
1er cours offert !
Mxl
Mxl
Prof de Cuisine
25€/h
1er cours offert !
Isabelle
Isabelle
Prof de Cuisine
21€/h
1er cours offert !

Cuisiner en grande quantité pour amortir un budget étudiant

Combien dépense un étudiant dans la nourriture chaque mois ?
Cuisiner en grande quantité permet tout simplement de faire des économies sur le budget global quand on est étudiant ! Pensons-y !

Tout le monde pense en silence que l'argent fait le bonheur, mais personne ne dit pourquoi - Steve Lambert

C'est un fait, et cela dépend encore plus de la zone géographique où l'on réside, le coût de la vie est de plus en plus élevé.

Quel que soit le tissu économique de son département de résidence, le taux d'inflation est en effet moins véloce que la hausse des salaires, ce qui fait mécaniquement s'élever le coût de la vie.

Et avec en corollaire, le poste budgétaire affecté aux dépenses d'alimentation.

C'est pire lorsque l'on est jeune, étudiant, et de sexe féminin : les jeunes de moins de 25 ans et les femmes sont les personnes les plus touchées par la précarité.

Se nourrir devient parfois hors de prix - surtout dans les grandes métropoles et dans les zones touristiques en été -, et il faut savoir trouver des combines pour se nourrir correctement avec un budget moindre quand on est étudiant.

L'humoriste Coluche disait, de son temps vivant, "c'est quand-même dingue que dans le pays de la bouffe, il y ait des gens qui n'en aient pas."

Cependant, tout n'est pas perdu, loin de là, et certaines techniques existent pour faire de ses repas des moments plus joyeux, et tout aussi savoureux, voire plus !

Vous aimez cuisiner ? Vous le faites régulièrement ? Vous aurez remarqué que la note peut rapidement devenir salée si le plat est élaboré.

Et bien pas de panique, il ne vous reste plus qu'à préparer la même chose, mais en grande quantité !

Pour deux, pour trois, pour six repas, vous paierez plus cher sur le moment, mais vous pourrez continuer à profiter de vos talents de cuisinier de manière plus longue, à moindre frais.

Car oui, on le sait tous, les aliments vendus en plus grande quantité sont moins chers qu'achetés à l'unité, par exemple ! Idéal pour un budget serré !

Congeler les aliments pour économiser sur son budget étudiant

Congeler ses produits servira à concocter les dernières recettes vues sur internet !

Lorsqu'il s'agit de cuisiner tout en économisant de l'argent, cette technique recoupe très finement l'idée de préparer de la nourriture en grande quantité, qui allégera votre liste de courses chaque semaine.

Faire des bons petits plats, ça passe donc aussi par l'organisation !

Et pour ce faire, congeler ses repas permettra de bien manger, sans avoir à sortir chaque soir dans les petites supérettes de quartier onéreuses, ou à se faire livrer des burgers trop gras et trop chers.

Un poulet au citron avec pommes de terre rôties, carottes et herbes de Provence, un croque-Monsieur au jambon, épinards et chèvre, des tartes et quiches lorraines, plats à base de sauce tomate, risotto aux champignon ou au saumon, lasagnes, etc.

Congeler en quantité permet d'éviter de faire des courses trop souvent !

L'avantage, c'est que les aliments surgelés conservent souvent les mêmes propriétés nutritionnelles que s'ils étaient restés frais, et c'est la raison pour laquelle avoir un compartiment de congélation s'avère très pratique pour tous les étudiants.

Même dans le plus petit des studios étudiants, la plupart des petits réfrigérateurs en disposent, avoir un petit freezer sera alors facile de conserver plusieurs jours vos courgettes farcies, votre bolognaise, vos recettes végétariennes ou vos parts de gâteau au chocolat.

De plus, congeler toutes ces petites recettes permet de limiter les dépenses, notamment en matière de restaurants ou de livraison.

Tout ceci permet à un étudiant de profiter de recettes gourmandes, tout en ne portant pas atteinte à son budget.

Vous cherchez un cours de cuisine nantes ?

Cuisiner des produits de saison pour alléger son budget étudiant

Comment bien manger à petit prix ?
Du petit-déjeuner au dîner, en passant par le goûter, la cuisine étudiant ne doit pas rimer avec contrainte, mais se doit, comme tout le monde, de respecter le fil des saisons !

De plus en plus de documentaires et vidéos sur les réseaux sociaux sont publiées contre l'industrie agroalimentaire et avertissant contre la dangerosité des produits industriels (glyphosate, pesticides, circuits longs de grande distribution, termes de l'échange détériorés, etc.).

Qui dit conditions de l'échange détériorés, dit surtout revenus des producteurs locaux tirés à la baisse pour accroître la marge commerciale des grands distributeurs.

On ne compte plus les incitations à consommer des produits frais et de saison, en circuit court (c'est-à-dire sans intermédiaires).

Oui, alors, c'est mieux, mais pourquoi ? Pour bon nombre de raisons :

  • Les produits de saison ont davantage de goût,
  • Les produits de saison correspondent aux besoins de notre corps à ce moment précis,
  • Les produits de saison sont moins chers que les autres aliments,
  • Les produits de saison sont bien plus écologiques,
  • Et bien d'autres encore !

Pourquoi manger des barquettes de crevettes hors de prix, des avocats importés du Mexique (qui provoquent l'épuisement des sols et des paysans locaux), de la mangue importée d'Asie ou encore des tomates et des fraises en hiver, quand on peut trouver dans une AMAP des fruits et légumes locaux et saisonniers ?

Une AMAP ? Oui, c'est un acronyme pour "association pour le maintien de l'agriculture paysanne", qui signifie rétablir un lien direct entre les maraîchers de proximité et les consommateurs.

Vivre avec un petit budget n'empêche pas de se faire plaisir avec des recettes rapides et de qualité.

Cela n'empêche pas non plus de faire attention à sa santé (cours de cuisine lyon).

C'est donc un fait, il nous faut privilégier les produits locaux de saison, tout simplement parce qu'ils correspondent davantage à un budget étudiant.

Et oui, manger des tomates en décembre ne saura pas contenter vos papilles, mais encore moins votre porte monnaie !

Et se fournir dans une épicerie bio ou à un marché bio n'est véritablement pas plus cher que les produits industriels sous emballages plastiques.

On voit venir nos lecteurs : encore un article pour les bobos de gauche et les végétariens.

Peut-être, mais n'est-ce pas plus sain pour l'organisme de manger une bonne ratatouille (en été) simple et rapide que des frites à la mayonnaise ?

S'adapter à la saison, c'est aussi savoir trouver des idées de plats beaucoup plus facilement, et rendre la composition de son assiette parfaite pour son organisme !

Des brocolis en hiver, des salades poivrons, aubergines, courgette, olives et mozzarella en été, c'est bon, adapté, et moins cher !

Vous cherchez un cours de cuisine ?

Ayman
Ayman
Prof de Cuisine
1.00 1.00 (1) 16€/h
1er cours offert !
Adil
Adil
Prof de Cuisine
25€/h
1er cours offert !
Narissa
Narissa
Prof de Cuisine
5.00 5.00 (3) 30€/h
1er cours offert !
Benoit
Benoit
Prof de Cuisine
5.00 5.00 (3) 15€/h
1er cours offert !
Curtis
Curtis
Prof de Cuisine
25€/h
1er cours offert !
Killian
Killian
Prof de Cuisine
20€/h
1er cours offert !
Mxl
Mxl
Prof de Cuisine
25€/h
1er cours offert !
Isabelle
Isabelle
Prof de Cuisine
21€/h
1er cours offert !

Se rendre à la fin des marchés pour cuisiner à petit prix

Parfois, certaines techniques sont très utiles et pas si stupides pour économiser de l'argent tout en cuisinant de bons petits plats.

Faire le tour des marchés pour glaner les invendus à la fin : rendez-vous entre midi et 13 heures !

Parmi celles-ci, se rendre au marché à la fin de ce dernier !

Car oui, la plupart des commerçants, devant les pertes de la journée, donnent leurs invendus à ceux qui le souhaitent.

Cette technique n'a rien de honteuse puisqu'elle permet d'éviter le gaspillage de denrées périssables, mais aussi de faire profiter ceux qui en nécessitent, et ce, de manière gratuite !

À ne pas négliger, que l'on soit étudiant ou non par ailleurs !

Il y a bien un marché qui se tient quelque part sur une place, quelle que soit votre ville.

Certes, on ne trouvera pas forcément des pépites de chocolat, de l'agneau frais, du saumon fumé ou des moules fraîches !

Mais nul ne sera contre glaner gratuitement des endives, un chou fleur ou deux, du céleri, un concombre ou du fenouil !

Vous habitez à Montpellier ? Allez aux Beaux-Arts, aux Arceaux.

A Toulouse, le marché bio du Capitole, le marché de Saint-Aubin, le marché Arnaud-Bernard, le marché Cristal.

A Lyon, Nice, Paris, Nantes, Rennes, etc : on ne peut ici lister tous les marchés parmi les 34 968 communes de France !

Quelques exemples de recettes pas chères pour étudiant

Comment cuisiner sans matériel ?
Bien loin du restaurant, cuisiner par soi même s'avère être une très bonne alternative et peut devenir tout aussi bon, à condition d'avoir les bonnes idées en lien avec son budget !

Parce que faire à manger avec un budget étudiant ne rime pas forcément avec mauvaise cuisine, et parce qu'un livre de recettes est souvent peu adapté à ce type de préparations, voici quelques idées recettes pour une cuisine facile, et à petit prix.

Les recettes végétariennes

Lorsqu'on est étudiant, on peut essayer de préparer des recettes simples, pas chères, mais qui s'adaptent à notre envie permanente de bien manger.

L'avocado toast est l'exemple typique, puisque cette petite recette regroupe les bons nutriments, l'énergie, et le bas prix.

Pour ce faire, il vous suffit d'écraser un avocat sur deux tranches de pain, d'assaisonner, et le tour est joué !

Aucune cuisson, et une recette qui s'adapte à toutes les envies, pour la simple et bonne raison que l'on peut y ajouter un œuf poché, du cumin, de la coriandre, ou encore des graines de tournesol.

Une autre recette végétarienne qui peut, en outre, se conserver au congélateur, est le gaspacho estival. Pour 4 personnes (ou, potentiellement, quatre repas étudiants), il vous faudra :

  • 5 tomates,
  • 4 concombres,
  • 4 poivrons,
  • 1 oignon,
  • 4 gousses d'ail,
  • 1 citron,
  • Du persil
  • De l'huile d'olive,
  • Du sel et du poivre.

Après avoir épluché les oignons, les concombres et avoir enlevé les pépins des poivrons, il vous suffit de mixer le tout, en ajoutant de l'eau si la texture est trop épaisse. Il en va de même pour la pulpe, que vous pouvez retirer en passant la préparation dans une passoire.

Et voici une recette, si elle est réalisée de saison, très peu coûteuse, très bonne, et saine à la fois. Le combo gagnant !

Les recettes traditionnelles

Lorsqu'on cuisine dans un appartement d'étudiant, on est souvent limité par le budget, mais aussi par le matériel ou par la place.

C'est la raison pour laquelle le One Pot Pasta existe. Il s'agit ni plus ni moins que d'un plat de pâtes de son choix, réalisé dans une seule et même casserole.

Adieu le plat de pâtes peu cher mais ennuyeux, et bonjour à toutes les recettes dont on rêvait !

Car oui, le One Pot Pasta s'adapte à toutes les envies.

Il suffit tout simplement, pour deux parts, de déposer 1,5 tasses de pâtes dans 3 tasses d'eau, d'ajouter dans cette même eau tous les ingrédients que l'on souhaite (des tomates cerises, des légumes de saison, des lardons, etc.), et de laisser l'eau imprégner les éléments.

Une fois qu'il n'y a plus d'eau, votre plat est prêt !

Il s'agit là d'une recette inratable, qui allie les économies (puisqu'on y met ce que l'on souhaite), et l'originalité d'une recette, pour étudiant fauché ou non !

Et l’œuf cocotte, vous connaissez ? Cette recette typique a plus d'un tour dans son sac, et s'adapte parfaitement au portefeuille d'un étudiant ! Pour réaliser un œuf cocotte au jambon, il vous faut :

  • 1 œuf,
  • 1 demi tranche de jambon,
  • 1 cuillère à soupe de crème,
  • De l'estragon,
  • 1 cuillère à café de parmesan râpé,
  • Du sel, du poivre, et de l'huile.

Préchauffez votre four à 210°, hachez finement le jambon, afin de le répartir dans un petit ramequin huilé. Ajoutez la crème fraîche, l'estragon, puis cassez un œuf par dessus le tout.

Mélangez un peu, saupoudrez de parmesan, puis enfournez dans un plat à gratin rempli à moitié d'eau.

Ce bain-marie va permettre de cuir l’œuf-cocotte en douceur, de sorte à décupler les saveurs.

Laissez cuire le tout 6 à 10 minutes, selon vos préférences de cuisson pour un œuf, puis dégustez avec des petites mouillettes de pain.

Accompagné de crudités de saison, ce plat est peu cher, et excellent ! On n'y pense pas assez !

Vous manquez de temps pour même pour cuisiner un œuf-cocotte ? Saviez-vous que l'on peut faire une omelette à l'oignon, poivron et jambon au four à micro-ondes ?

Cassez les œufs dans une tasse ou un bol et battez-les pendant quelques secondes. Ajoutez du lait, un oignon, quelques morceaux de poivron émincés, du jambon, assaisonnez et placez au micro-ondes pendant une minute à pleine puissance.

Si ce n'est pas suffisant, mélangez un peu et repassez le tout au four pendant 30 à 60 secondes !

De quoi manger en 5 minutes, et sans acheter de sandwich !

Chercher les promotions et les prix petit budget pour cuisiner

Ici, on ne conseillera pas de toujours tout prendre au premier prix, ni d'acheter ses fruits et légumes au supermarché.

Hum...ce n'est pas vraiment le bon rayon pour faire des économies !

Mais le premier prix convient pour certaines denrées alimentaires.

C'est le cas des légumineuses et des céréales (quoique c'est quand-même plus sain, selon nous, quand elles sont d'agriculture biologique).

Lentilles, pois chiches, quinoa, boulgour, semoule de couscous, spaghettis et tagliatelles, riz, flocons d'avoine, par exemple coûtent souvent très peu lorsqu'on prend les paquets premier prix.

L'économie réalisée permettra peut-être, en comptant bien, de se faire plaisir de temps à autres en achetant des viandes (volaille, poulet, bœuf, porc, agneau, etc.).

A ce titre, lorsque j'étais étudiant - et sans argent -, j'achetais souvent ma viande au rayon des abats : foie de veau, foie et cœurs de volailles, cœur de bœuf, foie d'agneau, foie de porc, etc.

C'est ragoûtant pour de nombreuses personnes, mais si on aime cela, c'est souvent étiqueté en promotion pour écouler les stocks. En fait, j'ai conservé ce type de consommation même après la fac !

Les abats ont mauvaise presse et peu de gens en consomment.

Pourtant, ils peuvent agrémenter une recette de cuisine étudiante : une purée de pommes de terre et crème liquide avec un foie ou un cœur d'agneau à la moutarde, des cœurs de volaille à la crème et au poivre avec du riz (par exemple)...

Ce ne fera pas partie des meilleures recettes, mais ça peut toujours passer pour un menu pas cher.

Pour les repas du soir, les fameuses pâtes à la carbonara ont encore leurs lettres de noblesse : avec un peu plus de 5 €, on peut trouver spaghettis, crème fraîche, oignons, lardons et gruyère râpé (si le parmesan est trop cher).

Pour un budget modeste, faire des crêpes convient également : recette facile, bonne et pas chère à la fois !

Crêpes et galettes bretonnes plairont forcément à vos convives car on peut y mettre tout ce qu'on veut (saucisse, fromage frais, zestes d'agrumes, cannelle, compote de pommes ou de poires, champignons, jambon, œufs, miel, chèvre, épinards, etc.).

A notre sens, c'est encore mieux qu'une soirée burger !

Autre astuce : chercher les promotions !

Les produits dégriffés et démarqués ne sont pas forcément mauvais : la date de péremption étant proche, les produits deviennent moins vendables et les magasins bradent ces produits (1 € est toujours bon à prendre...).

Cela permet de consommer des produits dont la date de durabilité minimale ("à consommer de préférence avant le ...") est peut-être dépassée, mais toujours comestibles (prudence par contre, avec les produits périssables indiquant "à consommer avant le ..." qui renseignent une date limite de consommation).

Vous êtes en panne d'inspiration ?

Le blog de l'Atelier des Chefs propose, pour vous guider, un sélection de recettes pour moins de 2 € : celles-ci ont l'avantage d'être des recettes faciles et rapides.

Trouvez ici votre cours de cuisine toulouse.

Quelle liste de courses pour cuisiner pas cher ?

Si on en est hélas à faire les courses au centime près, qu'on est déjà à découvert dès la première semaine du mois, c'est qu'il faut optimiser sa liste de courses pour ne pas dépenser trop (et aller sur les ronds-points en enfilant un gilet jaune...).

Réduire sa facture n'est pas synonyme de privations : les légumes bio, c'est la vie !

C'est certes une cure d'austérité alimentaire, mais on peut se faire des plats légers avec un budget maximum de 50 € par semaine.

Vraiment ?

Voici comment faire :

  • Fixer les menus à l'avance : soupes le soir, lasagnes de légumes, bananes, pommes, salades (carottes, tomates, basilic, etc.), haricots (verts, blancs, rouges), lentilles, pâtes,
  • Rédiger une liste de courses (et s'y tenir, sans céder aux envies dans les rayons),
  • S'interdire de retourner au supermarché/épicerie avant une semaine.

On peut donc établir une liste de courses avec des produits pas chers, par exemple :

  • Riz, pâtes, lentilles, pois chiches,
  • 1 salade verte,
  • 2 betteraves,
  • Champignons (500 g),
  • 5 carottes,
  • Un poireau,
  • 2 kg de pommes de terre,
  • Du gingembre (petit morceau),
  • Une poignée d'épinards,
  • Quelques bananes,
  • Une bouteille de vin blanc ou vin rouge (ou un pack de 6 bières)
  • Moutarde à l'ancienne,
  • Farine de blé.

Bien évidemment, cette liste varie au fil des saisons (pour les fruits et légumes) et au gré des envies : on ne va pas manger des pâtes et des betteraves à tous les repas !

Et l'addition sera plus élevée si on souhaite malgré tout acheter de la charcuterie, de la viande ou du poisson.

Ce ne sont que des exemples de recettes, mais c'est une bonne façon de se faire des plats en équilibre avec les apports nutritionnels journaliers, la saison de l'année et les papilles (cours de cuisine) !

Il faut retenir pour conclure, que cuisiner à la maison est toujours plus économique que de se faire livrer à domicile : quiche, potimarron, salades, gratins en plats et crumble, muffins, biscuits au yaourt ou smoothie en dessert.

Cuisiner à la maison plutôt que se faire livrer est également souvent plus écologique (sauf avec les produits importés par les pays participant au libre-échange...), et plus sain.

La France, un "grenier à blé", dispose d'une grande variété de climats et des dizaines de milliers de km² de terres arables : notre avis est que ces atouts majeurs suffiraient pour pratiquer une agriculture vivrière, saine, écologique et bon marché pour toute la population (même en rémunérant les agriculteurs à hauteur de leur travail).

On l'aura donc compris, un budget étudiant n'implique pas forcément de mal manger, ou de se priver de quoi que ce soit. Il suffit d'avoir les bonnes techniques, les bonnes recettes, et le bon état d'esprit ! À vous les bons petits plats !

Besoin d'un professeur de Cuisine ?

Vous avez aimé l'article ?

0,00/5, 0 votes
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.