Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Le passage au clavier russe : tout un panier à remplir ?

De Yann, publié le 21/03/2018 Blog > Langues > Russe > Où et Pourquoi Acheter un Clavier Cyrillique ?

Raccourcis clavier, caractères spéciaux, touches du clavier, tréma, accent aigu, bluetooth, ponctuation, souris Logitech… Nous avons besoin de tout ça pour écrire russe sur ordinateur !

Que deviendrions-nous, pauvres mortels que nous sommes, sans nos souris et nos claviers, branchés à des ordinateurs chaque jour plus puissants et rapides ?

Si les anciens se passent très bien de toute cette technologie, les jeunes gens ultra connectés n’imagineraient même pas pouvoir vivre sans smartphone, PC ou tablette.

Dans ce vaste univers informatique, il convient bien sûr de s’équiper selon ses besoins : aujourd’hui, nous dédions cet article à tous ceux qui désirent acquérir pour eux, pour un proche ou pour un ami un clavier dont les touches reprennent les différents caractères de l’alphabet cyrillique russe.

Les raisons présidant à un tel désir peuvent être multiples, comme nous le verrons dans quelques instants.

Il fallait déjà en avoir l’idée : la moitié du chemin est faite !

Mais il reste à passer à l’action, en dénichant la perle rare parmi une infinité de claviers, avec les moyens du bord…

Eh oui, nous ne sommes ni à Verkhoïansk, ni à Petrograd… Ce n’est pas dans la petite boutique d’ordinateurs du coin – à moins qu’elle soit tenue par un franco-russe ? – que vous trouverez votre bonheur… !

Le clavier cyrillique type de la Fédération de Russie

Beaucoup d’écoliers et de collégiens ne se rendent pas compte que, selon le pays dans lequel on habite, la vie quotidienne est totalement différente.

Les climats et les paysages sont différents, mais également les religions, les cultures, les langues…

Aussi, notre petit clavier AZERTY (qui est remis en cause par plusieurs têtes pensantes, le saviez-vous ?) qui inonde nos supermarchés et nos commerces n’est qu’une spécificité nationale qui ne traverse que rarement les frontières : même les Espagnols et les Portugais utilisent un clavier légèrement différent du nôtre, quoique reposant également sur l’alphabet latin !

Une disposition inventée par la Remington anglo-saxonne mais adaptée à la sauce cyrillique et slave : la traduction concerne aussi les nouvelles technologies ! Une machine à écrire fabriquée en Russie | Bienvenue parmi les dactylographes de l’ancienne Union des républiques socialistes soviétiques ! | source : previews.123rf.com

Sans surprise, le russe est la langue slave par excellence. Les claviers russes comprennent le même nombre de touches que tous les autres, mais avec des symboles légèrement différents dessus…

On y trouve en effet de quoi frapper les 33 lettres composant l’alphabet russe moderne.

Sachez également que l’alphabet cyrillique n’est pas l’apanage des Russes : d’autres nations, pas forcément slaves d’ailleurs, tirent leur clavier de la méthode cyrillique des origines, avec des différences propres – c’est notamment le cas des Serbes.

Si notre outil français porte le nom futuriste d’« AZERTY » en raison des premières lettres de son pavé central, son homologue de Russie porte pour les mêmes raisons un nom aussi charmant qu’exotique : « йцукенг ».

Dans les faits, de nombreux Russes utilisent un clavier QWERTY/cyrillique, hérité du monde anglo-saxon. Tout de suite, c’est moins séduisant…

Pour quelle raison brancher un périphérique russe sur son ordinateur ?

Il est évident que le Français moyen ne va pas brancher sur son poste informatique un clavier cyrillique – d’ailleurs, il n’en aura même pas l’idée…

Ce souhait ne viendrait qu’à des Russes vivant en France et souhaitant pianoter comme s’ils étaient restés au pied de l’Oural, ou alors à des francophones russisants désireux de s’entraîner sérieusement à l’écriture numérique du russe, en se plongeant dans le bain et la logique de cette langue vivante avec des cours de russe en ligne.

Se doter d’un clavier cyrillique en bonne et due forme, c’est pour les Français le meilleur moyen de :

  1. Ne pas avoir à se farcir des claviers numériques ou virtuels nécessitant une connexion Internet et exigeant davantage de temps (il faut souvent cliquer avec le pointeur de sa souris sur les « touches » virtuelles d’un clavier affiché sur l’écran),
  2. Ni à perdre son temps à installer un clavier russophone en doublon du clavier français AZERTY.

D’ailleurs, dans cette dernière hypothèse, les caractères latins étant toujours en place sur le périphérique, il n’est pas évident de s’y retrouver et les confusions sont légion…

Internet permet de voyager en quelques clics d'un bout à l'autre de la planète, sans omettre la Sainte Russie ! Républiques d’Asie centrale | Elles utilisent elles aussi, pour certaines, un clavier QWERTY cyrillique | source : pixnio.com

Un clavier cyrillique made in Russia vous sera l’occasion de vous exercer à la communication écrite sur des forums fréquentés par des natifs, et vous donnera la possibilité de naviguer le plus naturellement du monde sur le web russe (Google.ru par exemple), sans oublier la possibilité de rédiger des fichiers de traitement de textes en russe sans se prendre la tête.

Acheter un clavier cyrillique est notamment l’idéal pour n’utiliser son ordinateur qu’en langue russe !

Dans l’imaginaire commun, qui dit cyrillique dit russe – ou, du moins, slave. Pourtant, c’est parfaitement infondé.

Culturellement et géopolitiquement, c’est sans doute la Fédération de Russie – la plus grande partie de l’ex-URSS – qui jouit du plus grand rayonnement civilisationnel parmi les peuples et les États qui utilisent une écriture cyrillique.

Mais un clavier cyrillique sera en outre un bon point de départ pour converser dans l’une des langues utilisant cet ensemble communicationnel :

  • l’ukrainien, le biélorusse, le bulgare, la macédonien, le serbe, le monténégrin et le ruthène pour la famille des langues slaves ;
  • le kazakh, l’ouzbek, le tatar, le kirghize, le bachkir et le tchouvache pour les langues turques ;
  • le komi, le mari et le sami pour les idiomes ouraliens ;
  • le mongol, le bouriate et le kalmouk pour les langages mongols et cours russe ;
  • le kurde, l’ossète et le tadjik pour les langues iraniennes ;
  • le roumain de Transnistrie pour la romanité ;
  • et le doungane pour les lointaines langues sino-tibétaines.

Bien entendu, le clavier sera d’un pays à l’autre légèrement différent comme il peut l’être d’une région européenne à une autre ; mais, pour l’essentiel, les caractères de base seront réutilisables.

Si vous êtes polyglotte et que le cyrillique vous branche vraiment, n’hésitez pas à étudier d’autres langues cyrilliques que le russe ! Votre nouveau clavier va vous permettre de les manier à l’écrit !

Clavier cyrillique : des zones commerciales pour trouver la perle rare ?

L’acquisition d’un clavier cyrillique n’est pas la chose la plus courante de l’Hexagone… Et les grandes surfaces des DOM-TOM en sont tout autant dépourvues.

Les points de vente étant – extrêmement – rares dans les pays francophones, pour ne pas enchaîner de nombreux kilomètres, le mieux est sans doute – si vous voulez faire fonctionner l’économie locale et favoriser les commerçants indépendants – de frapper à la porte de votre boutique de matériel informatique habituelle pour demander au gérant s’il peut commander un clavier cyrillique : certains fournisseurs sont en effet internationaux ou transnationaux.

D’autant plus que nombre de composants sont fabriqués… en Chine.

Ce sont les capuchons du clavier qui varient d'une nation à l'autre, le système numérique du périphérique acheté restant le même pour ce qui est des principes. Le shopping numérique 2.0 | Un clavier russe de bonne qualité vous durera de nombreuses années | source : upload.wikimedia.org

Normalement, une grande chaîne du type Fnac est capable de se fournir en produits de ce genre : avant de vous déplacer, un coup de fil peut faire l’affaire et économiser des sous, du temps et du carburant !

Mais nous quittons là le monde des petits commerces…

Comparer les claviers russes grâce au Net

Terminons par le plus intuitif : la Toile.

Évidemment, c’est elle – grâce à son caractère international et au Big Data qu’elle représente – qui va faire office de galerie marchande des claviers cyrilliques, de véritable caverne d’Ali Baba.

Une recherche de quelques secondes avec les mots clefs « acheter clavier cyrillique » ou « acheter clavier russe » vous donnera une multitude de résultats sur de grands sites comme :

  • Amazon,
  • eBay,
  • Cdiscount,
  • Google Shopping,
  • Priceminister,
  • Rueducommerce,
  • Aliexpress…

En quête d’authenticité ? Vous pouvez alors tout à fait rechercher et faire vos achats sur un site russe, malgré la douane, à l’instar d’artlebedev.ru – vous avez intérêt à avoir déjà des notions en slave…

Les prix fluctuent et les modèles varient en fonction des années, le design des claviers russes commercialisés se modernisant conformément aux goûts contemporains.

Les claviers de qualité commencent autour d’une vingtaine d’euros, et jusqu’à 40 voire 80 € pour les meilleurs.

Les matériaux changent eux aussi, puisque la technologie NTK s’est imposée presque universellement (élastomère avec contact par membrane), avec un allègement drastique du poids des appareils.

Certaines marques comme Cherry et KKmoon sont très appréciées des russisants français.

À moins d'acheter son MacBook en Europe de l'Est, il sera quelque peu difficile de changer son clavier intégré ! Des alternatives ? | Pour votre portable, vous devrez passer par les stickers, ou changer la peau couvercle en silicone… | source ; publicdomainpictures.net

La plupart des sites cités permettent l’acquisition de claviers cyrilliques d’occasion, mais le nombre d’offres de ce genre reste malgré tout limité pour convenir à vos cours (cours de russe paris).

Clavier cyrillique : nos 6 conseils

  1. N’oubliez pas de vérifier et comparer les conditions de livraison et les frais de port, éléments qui ne sont pas toujours visibles de prime abord et peuvent saler l’addition.
  2. Veillez à la garantie proposée par le fabricant ou le vendeur : à prix égal, ça ne fait jamais de mal que d’être couvert…
  3. Regardez bien la connectique : elle est normalement USB – parfois en wireless. Certaines technologies utilisent le Bluetooth.
  4. Pareillement, la compatibilité des produits peut varier (PC, Mac, Linux), y compris en fonction des versions de Windows : en l’absence de certains drivers, l’installation du clavier cyrillique sur un ordi français demandera quelques réglages informatiques côté barre des tâches/préférences linguistiques (raccourcis manquants, etc.).
  5. Les amateurs de gadgets pourront se tourner vers des articles hybrides, comme le CL200HUB_FRU MinimaxII qui a la spécificité d’être franco-russe : ses touches portent à la fois les mentions latines AZERTY et les mentions cyrilliques йцукенг.
  6. Dans la même veine, il y a le Minimax bilingue français-russe AKOR, à l’esthétique relativement massive.

En soi, si vous achetez des autocollants transparents cyrilliques pour votre clavier actuel, le résultat sera le même (moyennant passage par les panneaux de configuration de votre système d’exploitation) – à condition de ne pas se tromper dans ses collages… Le russe n’est pas si difficile à apprendre qu’il y parait !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar