Un proverbe japonais dit : "On commence à vieillir quand on finit d'apprendre".

Faire un voyage au Japon pour y apprendre le japonais ou découvrir la culture japonaise, fait rêver de nombreux Occidentaux. En effet, la société japonaise rayonne dans le monde entier comme un pays à visiter absolument.

Selon une enquête diligentée par la Fondation du Japon, ils étaient 3,65 millions de personnes dans le monde à apprendre la langue japonaise auprès de 49 000 professeurs de japonais.

Au pays du soleil levant, plus de 80 % de la population vit dans les principales villes dont la taille est gigantesque : les dix plus grandes aires urbaines du Japon dépassent le million d'habitants.

Voici notre présentation de ces grandes agglomérations nippones, pour savoir où partir au Japon.

Les meilleurs professeurs de Japonais disponibles
Thuy
5
5 (8 avis)
Thuy
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rino
5
5 (4 avis)
Rino
33€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rayan
4,9
4,9 (4 avis)
Rayan
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lucie
5
5 (3 avis)
Lucie
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jehane
5
5 (4 avis)
Jehane
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Robin
Robin
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ludovic
5
5 (1 avis)
Ludovic
17€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Izumi
4,8
4,8 (4 avis)
Izumi
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Thuy
5
5 (8 avis)
Thuy
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rino
5
5 (4 avis)
Rino
33€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rayan
4,9
4,9 (4 avis)
Rayan
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lucie
5
5 (3 avis)
Lucie
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jehane
5
5 (4 avis)
Jehane
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Robin
Robin
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ludovic
5
5 (1 avis)
Ludovic
17€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Izumi
4,8
4,8 (4 avis)
Izumi
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

1. Tokyo-Kawasaki-Yokohama

La préfecture métropolitaine de Tokyo, tentaculaire, est la capitale du Japon et constitue l'une des plus grandes villes du monde. Elle est située au centre de la côte orientale de l'île d'Honshu et abrite 13,6 millions d'habitants.

Apprendre l'idiome nippon sur place : il n'y a pas que Tokyo !
Yokohama, deuxième ville du Japon : où sont les écoles de langue ?

Les villes de Yokohama - deuxième ville du Japon - et de Kawasaki, contiguës à la capitale, forment un cordon urbain peuplé de 5,2 millions d'habitants.

En incluant Tokyo, ces trois villes constituent l'aire urbaine la plus peuplée du monde avec 42 794 714 habitants (2016).

Principal centre économique et financier du Japon, Tokyo est aussi le siège des institutions chargées des relations internationales et des relations diplomatiques, notamment l'ambassade de France au Japon.

C'est l'une des portes d'entrée de l'archipel nippon pour tous les voyageurs du monde qui viennent effectuer un séjour au Japon.

Cette mégalopole nippone, démesurée, fascine par son singulier mélange entre tradition, religion shintoïste et modernité : son développement macrocéphale et fulgurant en fait aussi l'une des villes les plus chères au monde.

Pour les ressortissants Français se rendant à Tokyo, une astuce avant de partir : les Japonais parlent peu anglais, aussi vaudra-t-il mieux apprendre quelques kanji et hiragana avant de partir.

A ce titre, le blog Un Gaijin au Japon permet de se familiariser avec la langue japonaise et offre gratuitement de bonnes ressources pédagogiques pour ne pas se retrouver littéralement perdu dans la masse une fois sur place.

Dans cette région, trouver une école de japonais sera simple :

  • A Tokyo : l'espace langue Tokyo, une école franco-japonaise, et le centre "école-Tokyo",
  • A Yokohama : la Yokohama Design College.

En aparté : si l'on souhaite admirer le mont Fuji depuis sa base, celui-ci se trouve à quelques dizaines de kilomètres seulement de la ville de Yokohama. On peut s'y rendre en train, à bord du célèbre Shinkansen.

Pour voyager au Japon, il faut faudra le visa japonais.

2. Osaka-Kyoto-Kobé

La conurbation Osaka-Kyoto-Kobé abrite près de 20 millions d'habitants répartis sur une superficie de 13 033 km². Ainsi, c'est la deuxième plus grande aire urbaine du pays.

Osaka, Kyoto et Kobé sont par ailleurs les trois villes les plus peuplées de la région du Kansai au sein d'une gigantesque agglomération surnommée le "Keihanshin".

Imaginez la population de toute l'Île-de-France multipliée par deux sur quasiment la même superficie !

Avec un produit intérieur brut (PIB) de 341 milliards de dollars - soit davantage que celui de l'Irlande, du Danemark, de Hong-Kong ou de Singapour et presque autant que celui d'Israël -, c'est l'une des régions les plus riches du monde (et aussi l'une des plus onéreuses en termes de coût de la vie local).

Choisir son agglomération pour étudier : le dilemme !
Osaka : capitale culturelle nippone, est aussi la ville jeune "bobo" quand Tokyo est plus âgée, plus guindée.

Osaka est considérée comme la capitale culturelle du Japon - et aussi capitale de la cuisine japonaise -, tandis que Kyoto, souvent décrite comme la plus belle ville du Japon, est l'ancienne capitale impériale du Japon (de 794 à 1868, du Shogunat à la restauration de Meiji).

En 1994, l'UNESCO a inscrit 17 temples, sanctuaires shinto et châteaux sur la liste du patrimoine de l'humanité

Pour apprendre la langue japonaise à Kyoto, Osaka ou Kobé, voici les écoles de langue :

  • Kyoto : l'école Dokodemo, la plus ancienne école de langue japonaise pour les étrangers,
  • Osaka : l'école Kansai College,
  • Kobé : Boa Lingua, pour effectuer un séjour linguistique.

En outre, faire un premier voyage à Osaka et Kyoto permet d'explorer véritablement le style japonais.

Prenez  votre cours japonais lyon.

3. Nagoya

Située au centre d'Honshu sur la côte Pacifique, entre Kyoto et Tokyo, Nagoya compte 2,3 millions d'habitants mais son aire urbaine regroupe environ 10 millions d'habitants, soit la population de la région Île-de-France.

Nagoya est la plus grande ville de la région de Chubu et aussi la cité portuaire la plus importante de la région. Elle est considérée comme la quatrième ville du Japon est et immense, elle aussi : sa superficie est de 326,45 km² !

Nagoya s'impose comme un passage obligé hors des sentiers battus pour voyager au Japon.

Entre mars et avril, profitez aussi des cerisiers en fleur, pour des paysages-souvenirs typiques des photos du Japon.

Pour apprendre à parler japonais à Nagoya, on pourra solliciter des cours au centre de langue "Nagoya SKY Japanese Language".

De quoi apprendre l'alphabet japonais, la grammaire japonaise et son vocabulaire pour s'initier, se perfectionner ou préparer les examens du JLPT.

4. Fukuoka-Kitakyushu

Villes situées sur la pointe nord de l'île de Kyushu, Fukoka ( 1,5 millions d'habitants) et Kitakyushu (960 525 habitants) forment la métropole de Fukuoka-Kitakyūshū.

Fukuoka est une des villes au patrimoine culturel le plus riche, et fréquemment encensé par la presse comme étant sur le podium des villes les plus dynamiques du monde.

Voyager au Japon jusqu'à Kitakyushu pour découvrir une autre ambiance.
Sur l'île de Kyushu, une autre ville gigantesque : Fukuoka !

A noter qu'à Hakata - l'ancienne ville ayant fusionné avec Fukuoka -, un dialecte particulier très différent du japonais standard : le hakata-ben.

Une école de japonais à Fukuoka ? La Genki ACS, une école de japonais de droit privé, située à Tenjin, près du port de Fukuoka.

A Kitakyūshū, l'autre grande ville de la région, figure le musée du manga parmi les attractions touristiques : l'emblème d'une mode japonaise qui n'en finit pas de s'exporter dans tous les pays du monde.

Besoin de cours japonais bruxelles ?

5. Sapporo

Située sur l'île d'Hokkaido, la plus septentrionale de l'archipel nippon, Sapporo est considérée comme la cinquième ville japonaise la plus peuplée et la troisième la plus étendue en termes de superficie.

Avec 1,95 millions d'habitants en 2015, c'est une ville très froide en hiver (-4°C en moyenne en janvier et février, seulement 20°C en juillet) et plutôt fraîche l'été.

Les îles du Japon ont cela de fantastique qu'elles permettent de faire de la plongée sous-marine à Okinawa - climat subtropical au large de Taïwan - au même moment que l'on profite d'une neige abondante à Hokkaido et Sapporo.

De surcroît, les Japonais sont connus pour être plus accueillants encore à Sapporo qu'ils ne le sont dans les autres îles de Shikoku, Kyushu ou Honshu.

A Sapporo, deux écoles de langue permettent d'apprendre le japonais : le Japanese Language Institute of Sapporo et la Hokkaido Japanese Language Academy.

6. Hiroshima

Qui méconnaît le nom d'Hiroshima aujourd'hui, que l'on retrouve dans tous les cours de japonais belgique et les manuels scolaires d'histoire-géographie ?

Les grandes villes de l'archipel nippon et leur croissance rapide : impressionnant.
Hiroshima, août 1945, la moitié de la population exterminée en un clic. La reconstruction du pays fut admirable...

Cette ville est funestement célèbre pour avoir subit - avec Nagasaki - les bombardements à la bombe atomique de l'armée américaine le 6 août 1945, tuant de 100 000 à 230 000 personnes selon les sources (nul ne fut jamais appréhendé ou poursuivi en justice pour ces atrocités...) !

Hiroshima symbolise le traumatisme du Japon au sortir de la Seconde Guerre Mondiale ainsi que la domination sans faille des États-Unis. Elle fait partie de l'histoire du Japon.

Entièrement rasée et reconstruite après le conflit mondial, la ville compte aujourd'hui plus de 1,2 millions d'habitants et figure parmi les plus grandes villes du Japon.

C'est aussi un centre industriel vu en cours de japonais et portuaire prospère et majeur du pays.

Sur l’île de Miyajima, à quelques encablures d’Hiroshima, on trouve le temple d’Itsukushima, connu pour son torii - le portique traditionnel et emblématique du sanctuaire shinto -, semblant flotter paisiblement sur l’eau à marée haute.

apprendre le japonais à Hiroshima ? Auprès de la Hiroshima YMCA.

7. Sendai

Avec une population estimée à 1,06 millions d'habitants, qu'on étudie en cours de japonais en ligne, Sendai est la plus grande ville de la région du Tohoku, située au nord de l'île d'Honshu. C'est, selon les classements, la 12ème ville du Japon.

Sendai est tristement célèbre pour avoir été frappée de plein fouet par le séisme du 11 mars 2011, le tsunami qui s'en suivit et l'accident nucléaire de Fukushima en conséquence du tsunami.

Ce fut le plus violent tremblement de terre de l'histoire du Japon comme les frises de cours de japonais le montrent, l'un des plus meurtriers de la planète jamais enregistré ainsi qu'une catastrophe écologique difficilement surmontable...

8. Shizuoka

Située entre Nagoya et Tokyo, la ville de Shizuoka compte 716 000 habitants et se situe non loin du mont Fuji. Shizuoka signifie littéralement colline calme en japonais.

Aller d'une grande ville à l'autre sur l'archipel nippon.
Voici l'emblème moderne du Japon : le Shinkansen, train à grande vitesse, idéal pour voyager.

Pourtant, l'agglomération est construite sur une zone où la sismicité est très active, et vit avec une épée de Damoclès au dessus de la tête : le risque potentiel de tsunami y est très élevé.

La ville est célèbre pour accueillir les Tokyoïtes sur ses plages ou dans ses sources thermales perchées dans les montagnes environnantes. L'écrivain Japonais Yasunari Kawabata - comme de nombreux autres - aimait y séjourner pour écrire.

9. Saitama

Située au nord de Tokyo, Saitama comptait en 2010 environ 1 218 431 personnes sur 217,49 km².

Pourquoi se rendre à Saitama, considérée comme une "banlieue" de Tokyo ?

Parce que l'on y trouvera la Yono Gakuin Japanese Language School, une école de langue japonaise implantée depuis plus de vingt ans dans le paysage urbain, offrant d'apprendre la langue à ses étudiants, mais aussi de leur faire apprendre la culture japonaise et le mode de vie de la société nippone.

10. Niigata

Niigata figure au top 15 des plus grandes villes du Japon, avec 808 268 habitants. C'est la plus grande ville le long de la côte de la mer du Japon, au nord de l'archipel.

L'université de Niigata est très prisée des étudiants Japonais qui viennent se former en droit, économie, médecine, sciences et agriculture.

Que cela soit pour partir vivre au Japon ou étudier la langue japonaise, le pays du soleil levant a de multiples charmes à offrir à ses apprenants. Mais les dimensions de ses villes sont extravagantes.

Une petite ville japonaise ferait la taille de Lyon ou Marseille cependant que l'on peut s'évader dans l'arrière-pays pour admirer les rizières, les cerisiers, le temple bouddhiste du village ou les minka, la maison traditionnelle japonaise.

Le tout en prenant des cours de langue nippone : au top !

Les meilleurs professeurs de Japonais disponibles
Thuy
5
5 (8 avis)
Thuy
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rino
5
5 (4 avis)
Rino
33€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rayan
4,9
4,9 (4 avis)
Rayan
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lucie
5
5 (3 avis)
Lucie
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jehane
5
5 (4 avis)
Jehane
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Robin
Robin
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ludovic
5
5 (1 avis)
Ludovic
17€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Izumi
4,8
4,8 (4 avis)
Izumi
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Thuy
5
5 (8 avis)
Thuy
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rino
5
5 (4 avis)
Rino
33€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Rayan
4,9
4,9 (4 avis)
Rayan
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Lucie
5
5 (3 avis)
Lucie
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jehane
5
5 (4 avis)
Jehane
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Robin
Robin
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ludovic
5
5 (1 avis)
Ludovic
17€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Izumi
4,8
4,8 (4 avis)
Izumi
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

11. Kitakyūshū

Peut-être que son nom de vous dit rien mais Kitakyūshū fait partie des plus grandes villes japonaises. Elle est située au nord de l'île de Kyūshū, elle-même préfecture de Fukuoka. Kitakyūshū est en fait une ville récente puisqu’elle a été créée en 1963 en rassemblant les villes de Kokura, Moji, Tobata, Wakamatsu et Yahata. L’administration décida alors de concentrer toutes ces vills pour créer l’agglomération de Kitakyūshū. Le centre de Kitakyūshū est l’ancienne ville de Kokura. Ses visiteurs pourront alors y découvrir les anciennes ruelles de l’époque médiévale.

Pourquoi se rendre au Japon ?
Prêt à visiter la grande ville ?

Proche de la ville de Fukuoka, Kitakyūshū est pourtant plus grande en termes de superficie. Cependant, il y a plus d’habitants dans la ville de Fukuoka.

Anecdote : Kokura, le centre de Kitakyūshū, était censée être prise pour cible de la seconde bombe nucléaire durant la Seconde Guerre mondiale à la place de Nagasaki. La météo le jour J a bouleversé les plans à la dernière minute.

12. Chiba

Chiba est la capitale et la plus grande ville de la préfecture de Chiba au Japon sur l'île de Honshū. Très peu fréquentée par les touristes, la préfecture de Chiba est un territoire idéal entre vie dans la nature et vie urbaine. Très proche de Tokyo, la région bénéficie aussi de belles plages pour l’été.

Le Zelkova du Japon, l'une des espèces d'arbres la plus répandue dans la ville de Chiba, est aujourd’hui désigné comme étant le symbole de la ville. Ce symbole a été mis en place au début des années 90.

13. Sakai

Sakai est une grande ville de la préfecture d'Osaka au Japon. Le nom de la ville fait référence aux trois anciennes provinces que sont Settsu, Kawachi, et Izumi, qui étaient présentes autrefois à l’emplacement de la ville.

Sakai est une ville connue pour son histoire riche et abondante. Cette ancienne cité marchande a longtemps prospéré grâce au commerce. Très proche d’Osaka, il peut être intéressant d’y faire un petit tour pour découvrir les traces antiques.

La ville est également célèbre pour être le lieu de l’incident entre le Japon et la France en 1868. Après avoir tué des marins français, des samouraïs japonais ont dû pratiquer le seppuku, une sorte de suicide traditionnel samouraï, afin de se faire pardonner. La pratique du seppuku fut ensuite interdite au Japon la même année.

14. Hamamatsu

Hamamatsu est une ville de la préfecture japonaise de Shizuoka. Elle est la vaille la plus peuplée de la préfecture, ce qui la place dans ce top des plus grandes villes du pays.

Bien que Hamamatsu ait été fondée le 1er juillet 1911, elle prit le statut de ville désignée par le gouvernement le 1er avril 2007. Pour former cette grande agglomération, plusieurs villes ont été rassemblées : Tenryū et Hamakita, les bourgs de Haruno (district de Shuchi), Hosoe, Inasa, Mikkabi (district d'Inasa), Sakuma, Misakubo, Tatsuyama (district d'Iwata), Maisaka et Yuto (district de Hamana).

Quelles destinations choisir au Japon ?
La ville abrite également de grands monuments.

Une fois désignée comme ville officielle, l’agglomération fut divisée en plusieurs arrondissements :

  • Hamakita-ku,
  • Higashi-ku,
  • Kita-ku,
  • Minami-ku,
  • Naka-ku,
  • Nishi-ku,
  • Tenryū-ku.

Hamamatsu est appelée par les Japonais « la ville de la musique ». Pourquoi ? Car la ville est connue pour sa production d’instruments de musique, notamment pour son monopole de la production de pianos durant une longue période de l’histoire.

15. Kumamoto

Kumamoto est à la fois la capitale et la ville la plus peuplée de la préfecture de Kumamoto, dans l'ouest de l'île de Kyūshū. La ville se situe sur la côte est de la mer d'Ariake, de l’autre côté se trouve la préfecture de Nagasaki. Kumamoto n’est pas moins que la troisième ville la plus habitée du sud du Japon, juste derrière les villes de Fukuoka et Kitakyūshū.

Peu connue par les touristes, la préfecture de Kumamoto a pourtant tristement fait parler d’elle avec les séismes survenus en 2016. La ville a malheureusement recensé de nombreuses pertes.
D’un point de vue architecturale, le célèbre château de Kumamoto a été durement touché. La construction fait partie des plus beaux château du Japon. Le donjon a alors subit quelques réparations pour être à nouveau ouvert au public.

Les visiteurs apprécieront la préfecture de Kumamoto pour sa nature et les grands espaces que la région propose mais aussi pour ses remarquables Onsen ainsi que toutes les activités d’une grande ville.

La ville est découpée en cinq arrondissements : Kita (nord), Higashi (est), Minami (sud), Nishi (ouest) et Chūō (centre).

16. Sagamihara

Sagamihara est une ville de la préfecture de Kanagawa qui a été fondée le 20 novembre 1954. Des symboles ont été choisis pour la ville : une nouvelle fois le zelkova du Japon mais aussi l'hortensia.

La ville de Sagamihara n’est pas spécialement touristique. Très industrielle, la ville est connue pour ses usines de produits chimiques, d’appareils électroniques, de conserves et autres produits métalliques.

En 2016, la ville de Sagamihara a aussi été le terrain d’un terrible massacre. Un ancien employé d’un centre d’accueil pour personnes handicapées lance une attaque au coteau et fait 19 morts et 25 blessés.

17. Okayama

Avec pas moins de 700 000 habitants, Okayama est la capitale de la préfecture d’Okayama, une évidence. Cette région est célèbre pour sa météo clémente qui serait notamment due à une chaîne de montagne. Cette dernière empêcherait les nuages de passer.

Que faire dans une ville au Japon ?
Profitez du calme de la région japonaise.

La région est également connue pour sa production de fruits mais aussi ses fruits de mer. En effet, la ville est idéalement située sur la côte nord de la mer de Seto. Elle se place également sur la route entre la région de Kyoto à la région d’Hiroshima. Beaucoup de visiteurs s’y arrêtent donc au passage.

Vous pourrez notamment y admirer le grande pont de Seto avec pas moins de 1 400 mètres de long entre la ville d’Okayama et l’île de Shikoku.

18. Kagoshima

Kagoshima est une ville sur l'île de Kyūshū comptant plus de 600 000 habitants. Il s’agit de l’une des villes les plus au sud du pays. Elle est souvent appelée « la Naples de l'Orient ». En effet, située dans la baie de Kagoshima, elle est aussi au pied du volcan Sakurajima. Capitale de la préfecture de Kagoshima, son économie tourne autour du centre de constructions navales, de son industrie métallurgique et de son centre spatial.

La ville est aussi connue pour être une ancienne cité féodale et avoir connu Takamori Saigo , le dernier samouraï, mort en 1877.

19. Hachiōji

Le ville de Hachiōji approche les 600 000 habitants et est entourée par de nombreuses montagnes. Très proche de la préfecture de Tokyo, elle se situe entre le mont Takao (599 m) et le mont Jinba (857 m). La ville devient officielle en 1917. Cependant, la cité existait bien avant, notamment durant le Moyen-âge, période à laquelle Hachiōji représentait un carrefour essentiel pour le commerce japonais. La ville se situait juste sur la route reliant la capitale au reste du pays.

La ville sera notamment célèbre pour sa production de textile et particulièrement de la soie.

Si vous souhaitez visiter le coin, n’oubliez pas le mont Takao et son groupement de temples bouddhistes.

20. Miyazaki

Et oui ! Une ville porte le même nom que le célèbre et légendaire animateur japonais et cinéaste : Hayao Miyazaki. Pourtant, la ville et l’animateur n’ont rien à voir. Miyazaki est une ville très touristique dans le Sud de Kyūshū. Son aéroport propose des vols internationaux ce qui ouvre bien évidemment la ville aux joies du tourisme. Les visiteurs profitent alors de cette grande agglomération pour visiter l’ensemble du sud du pays.

Que voir au Japon ?
Les grandes villes japonaises se trouvent à côté de sites exceptionnels !

En 2006, la ville s’agrandit avec l’arrivée des bourgs de Tano, Sadowara et Takaoka.

Autres grandes villes

Toyota

Afin de continuer dans la lancée, sachez qu’il existe une ville nommée Toyota au Japon ! Mais cette fois-ci, la ville a bel et bien un lien avec la célèbre industrie automobile.

En effet, la ville, située dans la préfecture d'Aichi, sur l'île de Honshū, était autrefois appelée Koromo. Cette ville fut longtemps impliquée dans la production de soie, un marché fructueux au début du Xxème siècle. Cependant, la demande de tissu en soie a finalement commencé a baisser jusqu’à menacer l’ensemble de l’économie de la ville.

Kiichiro Toyoda, le cousin d'Eiji Toyoda, chercha alors à lancer de nouvelles idées industrielles pour faire fonctionner la ville, mais aussi pour faire vivre sa famille vivant jusque là de la filière de la soie. Se créé alors l’industrie qui deviendra Toyota Motor Corporation.

Face à ce succès industriel, la ville de Koromo change de nom en 1959 et devient la ville de Toyota.
En 2005, la ville fusionne alors avec les villes de Fujioka et d'Obara du district de Nishikamo et les villes d'Asuke, de Shimoyama, d'Asahi et d'Inabu du district d'Higashikamo.

Nagano

Avec près de 400 000 habitants, la ville de Nagano se situe sur l'île japonaise de Honshu. La ville fait partie des plus petites des grandes villes. Si vous souhaitez la visiter vous pourrez profiter de son grand centre bouddhiste et de ses paysages de montagne magnifiques. Vous pourrez également vous promener dans la vallée qui entoure la ville.

Sans oublier le parc de singes Dzhigokudani. Vous savez ces singes qui profitent des bons bains chauds offerts par les sources thermales ?

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

1er cours offert

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

5,00 (1 note(s))
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.