Le bonheur est un art à pratiquer, comme le violon - John Lubbock

Haydn, Schubert, Berlioz Menuhin Schumann Glissando, la liste est longue lorsqu’il s’agit d’évoquer les meilleurs musiciens violonistes de l’histoire. Car oui, un instrument de musique est souvent intimement lié à des noms, voire à des grands noms !

A cette époque, les cours de violoncelle en ligne et cours violon en ligne n'existaient pas !

Ces derniers ont fait partie intégrante de l’évolution de la musique et surtout du violon. De sa naissance au 16ème siècle jusqu’à sa version électrique aujourd’hui utilisée, l’histoire du violon est fascinante. Entre la contrebasse et la musique de chambre, il a su se faire une place à part dans l'univers des instruments de musique.

Musique baroque ou musique classique, violon électrique ou classique, l’instrument de la famille des cordes a toutefois connu de nombreux changements et influences musicales. C'est d'ailleurs ce qui fait la force et la richesse de son histoire.

Avec des origines arabo-musulmanes, il devient célèbre grâce aux luthiers italiens à l’époque de la renaissance avant de connaître des évolutions jusqu’au 18ème siècle puis de nouveau au XIXème siècle avec l’arrivée du violon électrique.

De la musique savante à la musique contemporaine, découvrez les secrets de l’art de la lutherie à travers les âges afin de développer votre culture de mélomane.

Histoire du violon : origines

La naissance du violon reste très mystérieuse et ne s’est pas faite du jour au lendemain. Il a fallu plusieurs siècles avant de voir apparaître le violon tel qu’on le reconnait aujourd’hui. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est désormais un instrument que l'on retrouve partout, tout le temps, jusqu'à l'orchestre symphonique.

Une première notion que vous apprendrez bien assez tôt lors de vos cours de violon débutant.

Comment est apparu le violon ?
Le violon compte de nombreux ancêtres. Et c'est d'ailleurs à ce titre que son histoire musicale est riche de sens, de perspectives et de grands noms. Cette densité en fait un instrument incontournable, mais surtout : un instrument passionnant à étudier dans toute sa complexité !

Les instruments à cordes frottées ne sont apparus qu’au 10ème siècle. C'est dire !

Avant cela, les instruments se jouaient en pinçant les cordes comme par exemple avec la lyre. Les cordes frottées des virtuoses que l'on peut connaître aujourd'hui apparaissent en revanche un peu plus tard dans l’empire chinois, l’empire byzantin et dans le monde arabo-musulman en même temps. Une synchronicité musicale totale !

Des instruments frottés à l’aide d’un archet se sont, quant à eux, élaboré à partir de crin de cheval comme partout dans le monde.

Le rebab est notamment l’instrument considéré comme l’ancêtre du violon.

Premier instrument à cordes frottées du monde arabo-musulman, cet instrument fera son chemin jusqu’en Europe en arrivant par l’Espagne. Il deviendra par la suite la vielle, appelée « Vihuela » en Espagne et « Viuola » en italien. Une évolution mondiale et historique qui témoigne de la richesse de cet instrument.

Suite à la vielle, une nouvelle évolution arrive, celle de la viole. Mais si, vous savez cet instrument de musique de chambre à cordes et à frettes, avec lequel on jour à l'aide d'un archet.

Viole de gambe et viole de bras seront alors utilisées avant l’arrivée du violon. Car ce n'est que dans les années 1520 que le violon fut mentionné pour la première fois. C'est peut être d'ailleurs à cette date que l'on pourrait déterminer la naissance officielle de cet instrument que l'on peut connaître aujourd'hui.

Par ailleurs, puisque la langue est un reflet immédiat de nos concepts et de nos modes de pensées dans l'Histoire, il peut être intéressant de se pencher sur le mot "violon" en soi. Dans cette perspective, le terme italien « violino » signifie petite viole.

On le voit peu à peu s'installer dans le monde de l'art. Il est notamment peint, à des proportions différentes de celles qu’on connait aujourd’hui, dans des tableaux italiens.

Ces instruments sont alors construits à Brescia, Venise, Anvers ou Bruxelles. L’instrument final est élaboré par le luthier de Crémone de l’atelier d’Andrea Amati. Sa forme ne changera plus ensuite avant un siècle. Car oui, les instruments de musique sont aussi ces outils qui s'adaptent avec le temps.

Besoin d'un cours de violon amiens ?

La prestigieuse ascension du violon en Italie

Sur quel modèle a été créé le violon ?
Réussir à saisir les contours de l'évolution du violon, c'est s'emparer d'une partie de l'histoire de la musique.

Certains êtres restaient comme d'admirables violons, éternellement enfermés dans leur boite, faute de quelqu'un qui sût en jouer - Romain Rolland

Le premier véritable violon date de 1564.

Il aurait été commandé par Catherine de Médicis pour son fils Charles IX. L’instrument se voit alors classé au rang d’instrument de la cours royale alors qu’il ne servait jusqu’à présent, qu’aux fêtes populaires. Une bi-popularité, qui rend l'instrument particulièrement présent dans nos vies.

Grâce à cette reconnaissance, l’atelier d’Amati se fait une grande réputation dans le milieu. Ses fils et petits-fils continuent alors l’entreprise familiale et apprennent à d’autres luthiers le savoir-faire. C'est de cette manière que le violon pourra évoluer dans le temps, jusqu'à devenir ce que l'on connaît aujourd'hui.

La ville de Crémone devient à l'époque le berceau du violon. Faisant de l’Italie une véritable référence pour tous les musiciens et luthiers de l’époque, et encore pour ceux d'aujourd’hui.

En effet, la tradition continue de se perpétuer dans la ville de Crémone, en Lombardie italienne.

Encore de nos jours, de nombreux artistes luthiers viennent se former aux techniques anciennes toujours utilisées par les ateliers italiens. Entièrement fabriqués à la main, les violons sont d’une qualité exceptionnelle, digne des plus grands maîtres. Un point d'ancrage de tout musicien qui se respecte, et qui veut donner toute sa perspective à sa pratique du violon.

Choisir le bois, le tailler puis le sculpter à l’aide d’outils traditionnels est une façon de rendre hommage aux premiers violons luthiers du 16ème siècle qui donnèrent au violon ses lettres de noblesse. Et tout ceci nous montre aussi qu'avant d'être un son ou un acteur de concert symphonique, le violon est aussi et surtout un artisanat, un savoir faire, et une tradition qui se perpétue dans la mtaière.

Où sont fabriqués les violons ?
Crémone, Haut-lieu des luthiers, la ville se situe dans le nord de l'Italie. C'est ici que le violon a su évoluer, et de cette manière, on pourrait considérer la ville comme le berceau de la création musicale de ce bel instrument qu'est le violon.

À l'époque, le roi de France Henri IV est d'ailleurs le premier à mettre en place une formation afin de devenir luthier, profession reconnue par le roi lui-même. La formation dure alors 6 ans et se passe aux côtés d’un maître de la corporation. Cela donne toute son importance au savoir-faire de l'objet en lui même.

Avant la création de cette formation, les musiciens devaient fabriquer eux-mêmes leur propre instrument, ce qui n'était pas toujours chose aisée.

Histoire du violon : les grandes compositions du 17ème siècle

Il faut attendre plus d'un siècle après la commande royale, pour qu’Antonio Girolamo Stradivari, dit « Stradivarius » ne change l’apparence du violon.

La précision de sa fabrication et la qualité de ses violons sont encore un grand secret pour les les luthiers d’aujourd’hui. Sur plus d’un millier d’instruments confectionnés par l’italien, encore environ 650 sont conservés dans un état impressionnant. Voici donc un bel exemple de la richesse de patrimoine de cet instrument à cordes !

Les stradivarius sont une véritable légende dans le monde de la musique. On le connaît tous, et ces derniers ont tout simplement le nom de l'atelier dans lequel ils étaient conçu au 17ème et 18ème siècle : celui du luthier Antonio Stradivari, dit "Stradivarius", où l'on faisait aussi des violoncelles ! En voici un nom qui aura marqué l'histoire !

Au 17ème siècle, le violon devient l’instrument d’excellence des orchestres dès lors que des compositeurs comme Monteverdi ou Lully l’emploi régulièrement dans leurs compositions.

Comment a évolué le violon dans l'Histoire ?
Si la musique adoucit les moeurs, on peut se dire que le violon en fait partie !

Monteverdi est le premier à utiliser le violon dans son opéra Orfeo. Le musicien était régulièrement en contact avec les fils d’Andréa Amati. Antonio et Girolamo puis avec le petit fils Nicolo.

Les deux premiers étaient notamment les luthiers attitrés de l’orchestre du roi de France Henri IV. Autant dire que ça n'était pas rien !

L’arrivée de la sonate et le concerto grosso feront du violon un élément majeur, voire indispensable des nouvelles compositions du 17ème siècle. Jean-Baptiste Lully devient d’ailleurs, le violoniste de la cour.

Non seulement le compositeur met en musique les pièces élaborées par Molière pour Louis XIV, mais en plus, le musicien joue de bon cœur lors des représentations. On peut notamment citer des œuvres intemporelles comme George Dandin ou le Malade imaginaire.

Les deux artistes inventent alors la "comédie-ballet".

Qui sont les violonistes de l'histoire ?
Jean-Baptiste Lully, grand maître violoniste. Comme beaucoup d'autres, il a contribué à forger l'histoire du violon et de sa pratique, pour nous donner le sentiment d'être des musiciens accomplis, et des maîtres en la matière !

Le violon est véritablement devenu à cette époque, un instrument incontournable dans toutes les compositions musicales. Il continuera d’évoluer par la suite au siècle suivant. Et lorsqu'on sait aujourd'hui la place à part qu'il a prise dans le paysage musical mondial, on peut se dire que le violon avait de beaux jours devant lui !

L'histoire du violon : le 18ème siècle

La technique musicale au violon continue de se développer au XVIII siècle, montrant ainsi que la musique est une perpétuelle évolution.

Le violon évolue, donc, notamment grâce aux œuvres de musiciens tels que Vivaldi, Locatelli ou encore Tartini. Ce siècle est marqué par la période classique. On y découvre Amadeus Mozart qui écrit alors de nombreuses sonates pour violon.

À cette époque, le violon s’est déjà implanté dans les orchestres. Les chefs d’orchestres sont alors pour la plupart, des violonistes reconnus. Cette reconnaissance place l'instrument comme celui de la virtuosité, ce qui ne gâche rien à son aura.

La ville de Paris devient, quant à elle, en ce siècle, un point de rendez-vous pour les violonistes européens. Mozart y passera beaucoup de temps à composer.

C’est aussi en ce siècle qu’Antonio Vivaldi compose son célèbre ensemble de concerti pour violon "Les quatre saisons". Composés en 1723, chaque concerto représente l’une des quatre saisons de l’année. Ces airs seront tellement célèbres qu’ils font partis des morceaux de musique les plus joués au monde.

De quoi prouver que le violon continue de faire sa place au 18ème siècle, et bien après encore !

A quoi ressemblait le violon à sa création ?
Le violon est un instrument que l'on commence souvent à pratiquer jeune, mais qui, en réalité, ne possède pas de barrière d'âge !

À ce siècle toutefois, l’aspect du violon change encore quelque peu dans sa fabrication. En effet, l’utilisation plus accrue de l’instrument amène les compositeurs et musiciens à rechercher le meilleur style de violon. Pour répondre à leurs besoins, les luthiers ont allongés le manche, la barre d’harmonie et le diamètre de l’âme.

L'objet se modifie, modifiant avec lui les comportements et les réflexes des musiciens. Ainsi, les luthiers de l’époque reprirent la base des plus grands violons fabriqués par Amati ou Stradivari afin de les modifier légèrement.

Le violon gardera ensuite la même esthétique jusqu’à nos jours. Il s'agit donc de "la bonne" !

Vous cherchez un cours de violon ?

L'histoire contemporaine du violon

Bien que le monde musical populaire contemporain rejette volontiers les vieux instruments comme le violon, ce dernier n’en reste pas moins un instrument de choix lorsqu'on décide de se mettre à la pratique de la musique.

Il est pourtant souvent connoté comme un instrument appartenant à la classe la plus élevée, bien loin de ses débuts populaires. Son prix et ses longues années de pratique en rebutent plus d’un. Et pourtant, il est possible de trouver des violons d'occasion de très bonne facture.

Pourtant aussi, nous connaissons tous le célèbre Canon de Pachelbel joué maintes et maintes fois. Et c’est grâce à une toute nouvelle interprétation de son morceau sur YouTube que le violon est revenu au-devant de la scène ces dernières années. En effet, plusieurs musiciens ont mis en ligne une toute nouvelle version jouée au violon électrique. Une belle manière de faire évoluer l'instrument et sa pratique.

De plus, les nouveaux modes d’achats sur internet changent la donne. Alors qu’il fallait faire appel à un luthier auparavant, il est désormais possible d’acquérir l’instrument, à vent ou électrique, pour une moindre somme sur les sites spécialisés en vente à distance.

Et l’esthétique du violon et sa composition ne se sont finalement pas arrêtées au 18ème siècle. La naissance du violon électrique marque un nouveau tournant dans son évolution.

Il est désormais possible d’intégrer cet instrument royal dans des compositions plus populaires comme les groupes de rock, de pop ou de variété française. Le violon électrique arbore de nouvelles formes plus originales les unes que les autres. Une façon de se détacher de sa caisse de résonance classique et de se montrer comme un véritable nouvel instrument.

Quelle place pour le violon dans la musique contemporaine ?
Les L.E.J. ont remis le style classique au goût du jour. Car au contraire de ce que l'on pourrait penser concernant la musique de chambre, le violon n'est pas un instrument dépassé, encore moins un instrument ringard. C'est bien là d'ailleurs sa force : savoir se renouveler sans cesse, grâce aux techniques de son époque.

De quoi remettre le violon au goût du jour, et peut être même à la mode !

Et c’est notamment avec des groupes comme les célèbres L.E.J. que la musique savante revient au devant de la scène. En effet, depuis que les trois jeunes filles reprennent les tubes d’aujourd’hui avec un style lyrique appris au conservatoire, de nombreux jeunes veulent se remettre à jouer des instruments comme le violoncelle ou le violon.

Pour les débutants, découvrez également notre playlist musique violon !

Les violonistes qui ont marqué l'histoire

Que serait l'histoire d'un instrument de musique sans ceux et celles qui en ont forgé la réputation ? Et oui, les violonistes sont les meilleurs incarnations de l'évolution que peut prendre un instrument de musique. À travers leur techniques, leurs créations, ou encore leurs collaborations, ce sont eux et elles qui définissent le statut du violon.

Tantôt relégué au second plan, tantôt hissé sur le devant de la scène, il a connu plus d'une transformation, et c'est la raison pour laquelle il ne peut être désincarné, et perçu pour sa seule existence.

Car sans l'appui de ceux et celles qui le pratiquent, il n'y aurait pas d'instrument de musique. Mais quels sont donc les plus célèbres violonistes ? Voici notre sélection !

Quelles ont été les étapes d'évolution du violon ?
Chaque violoniste a apporté à l'histoire de l'instrument une pierre particulière, une manière de jouer, une anecdote singulière, qui ont contribué à son évolution.
  • Nicolo Paganini, né en 1782, mort en 1840. Ce violoniste, très reconnu à son époque, a révolutionné la manière de jouer du violon. Il a donné toute sa valeur au désormais célèbre violon II Canonne, et a inventé de nouvelles manières de jouer. C'est la raison pour laquelle des bipopics lui sont consacrés,
  • Renaud Capuçon, un de nos violonistes contemporains français les plus illustres. Né en 1976, il reçoit son premier à l'âge de quinze ans, créé différents festivals de musique (de chambre) (le festival des Rencontres Artistiques de Bel-Air, ou encore le Festival de Pâques d'Aix-en-Provence), et enregistre les plus grands compositeurs de tous les temps, entre Ravel et Brahms,
  • Didier Lockwood, né en 1956 et mort en 2018. Il s'agit là d'un violoniste de jazz très connu, qui a commencé sa carrière sur les chapeaux de roue en remportant différents prix, dont celui de la SACEM. Il nous a laissé une discographie très riche, pavée de grands titres, mais aussi d'indéniables innovations musicales. Il s'éteint en 2018 des suites d'une crise cardiaque, mais restera dans la mémoire et dans l'Histoire du violon,
  • Retour en arrière avec Fritz Kreisler, né en 1875 et mort en 1962? Ce prodige né du violon est rapidement devenu une légende de son siècle, et encore aujourd'hui. Il a, lui aussi, contribué à faire évoluer la pratique du violon, et ce depuis son plus jeune âge, où il est admis au Conservatoire de Vienne, en Autriche. Au cours de sa vie, Fritz Kreisler prendra la nationalité française, puis américaine. Un vrai citoyen (et musicien !) du monde !
  • Né en 1844 et mort en 1908, Pablo de Sarasate fait partie de la génération précédente, et est connu pour avoir donné corps et âme à sa pratique du violon. Son oeuvre, qu'il avait baptisé Zigeunerweisen, a contribué à forger sa légende et sa renommée à travers le monde. Il se distingue par l'originalité de sa pratique, mais aussi par sa propension à se surpasser, quel que soit le morceau joué.
  • Nicolas Dautricourt est né en 1977 et fait partie des violonistes français les plus talentueux de notre époque. Il contribue, à sa manière, à faire vivre la musique française, et fut d'ailleurs décoré par de très nombreux prix tels que la Révélation Classique de l'ADAMI. Sa palette de pratique s'ouvre à tous les domaines, ce qui en fait un musicien très riche, mais aussi très dévoué à sa pratique.
  • Yehudi Menuhin est né 1916 et est mort en 1999. Il a également mis sa pierre à l'édifice musical de l'histoire du violon, puisqu'il s'est placé comme une véritable source d'inspiration pour les jeunes musiciens de sa génération. Peu à peu, il est devenu chef d'orchestre, notamment après avoir joué avec les plus grands instruments du monde. Car dans l'histoire du violon, les violonistes sont aussi ceux et celles qui accompagnent les grands instruments,
  • Citons également Pierre Monteux, né en 1875, et mort en 1964, qui s'impose comme le lauréat du premier prix de violon en 1896. Sa carrière se trace rapidement et progressivement, étape par étape, jusqu'à devenir aujourd'hui un nom qui aura marqué l'histoire de son instrument. en 1942, il est naturalisé américain, et au fil de sa vie, il dirigera les orchestres de San Francisco, d'Amsterdam, de Paris, de Londres. Pour couronner le tout, il fait partie des rares artistes Français à avoir une étoile au Hollywood Walk of Fame de Los Angeles. C'est dire l'importance qu'a pris ce violoniste dans l'histoire de la musique !

On comprend donc rapidement ici que le violon est un instrument qui a été soumis à bon nombre de changements à travers l'histoire et ceux qui l'ont pratiqué. Si aujourd'hui, on le connaît et on le joue toujours il est encore voué à se transformer au fil des décennies. Pour le plus grand plaisir des musiciens et de ceux qui les écoutent !

Besoin d'un professeur de Violon ?

Vous avez aimé l'article ?

4,00/5 - 2 vote(s)
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.