Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Peut-on étudier la langue latine par l’intermédiaire du jeu ?

De Yann, publié le 09/04/2018 Blog > Soutien scolaire > Latin > Apprendre le Latin en s’Amusant : c’est Possible ?

Selon Confucius, « celui qui aime apprendre est bien près du savoir ».

D’accord, mais on peut avoir beau aimer étudier la langue latine et viser l’érudition quoiqu’il en coûte, quand on apprend les bases, on est encore bien loin de savoir parler latin.

Apprendre une langue morte… Pour quoi faire ? Quelle idée bizarre, rétorqueraient à l’unisson de nombreuses personnes.

S’il est vrai que le latin – en tant que langue universelle vernaculaire et véhiculaire d’un empire – n’est plus parlé et n’existe plus que dans les textes anciens, sinon dans la bouche des chefs ecclésiastiques du Vatican, celui-ci perdure pourtant encore dans sa variante moderne.

En effet, les langues anciennes – grec ancien et latin – ont donné naissance respectivement au grec moderne et à de nombreuses langues européennes (et aussi latino-américaines), dites langues romanes.

Ces langues susdites sont usitées aujourd’hui par plus d’un milliard d’individus de l’Argentine à l’Italie, de l’Équateur à la France, et – quoi qu’en disent les « latinophobes » qui poussent des cris d’orfraie contre l’apprentissage du latin dans l’enseignement secondaire -, prendre des cours de latin aide donc à comprendre ces idiomes romans, à plusieurs niveaux :

  • Une orthographe impeccable,
  • Meilleure approche de la grammaire française, espagnole, portugaise, italienne ou roumaine,
  • Meilleure compréhension des racines étymologiques,
  • Apprentissage des langues vivantes facilité.

Seul bémol : on entend souvent qu’il est désuet de faire ingurgiter par cœur aux latinistes de 5ème la grammaire latine, la déclinaison latine et ses douze formes de cas changeant la désinence des mots latins, la syntaxe ou la lecture des textes anciens, …

Autrement dit, faire suivre ce cours aux adolescents, ferait inutilement surcharger leur emploi du temps pour les assommer de connaissances dont ils ne se serviront pas plus tard.

Heureusement, Superprof a la solution : voici comment apprendre le latin, en s’amusant pour trouver de l’intérêt et conserver la soif d’apprentissage.

Les sites ludiques pour apprendre le latin

Les lettres classiques peuvent en effet être abordées par l’amusement. Voici une sélection de sites web pour apprendre à jongler avec les déclinaisons, le vocabulaire latin, les mots du lexique et le verbe latin, etc.

Apprendre les déclinaisons et la conjugaison

Développés par l’académie d’Aix-Marseille – et relayés par le lycée français Alexandre Dumas à Haïti -, ce sont des sites ludiques d’apprentissage du latin pour débutants.

Jouer en apprenant la vie des gladiateurs durant la Rome antique. Heureusement qu’étudier le latin en jouant n’est pas comme un duel au Colisée…

Les jeux peuvent paraître puérils ou enfantins, mais ils incitent à bien se creuser la tête quand on ne connaît rien de cet idiome.

D’ailleurs, j’ai personnellement essayé et j’ai beau avoir suivi cet enseignement en 5ème – il y a fort longtemps -, je me suis bien creusé la tête pour réussir certains exercices.

  • Les cas latins : une grille d’aide indique sept mots latins suivis de leur terminaison selon la place occupée dans la phrase latine, ainsi qu’un tableau récapitulatif des cas latin (nominatif, vocatif, accusatif, gérondif, datif et ablatif), servant à combler un texte à trous de cinq phrases,
  • Conjuguer au présent : un exercice de mots croisés,
  • La conjugaison latine aux six temps de l’indicatif : celui-là requiert d’avoir préalablement fait une remise à niveau en latin.

Les Crustula

Ce site pour apprendre le latin s’adapte à tous les niveaux, et permet de faire de nombreux exercices pour apprendre ou réviser les déclinaisons, l’architecture grammaticale de cet idiome (avec pronom, prépositions, adjectif qualificatif et locution latine), le tout en s’amusant.

Le site, bien que très sobre – une page de code HTML toute simple -, permet aussi de travailler sur :

  • La conjugaison : les temps et les modes (proposition infinitive, imparfait, plus que parfait, subjonctif,
  • Le vocabulaire latin,
  • La syntaxe de « dum » et de « cum »,
  • La lecture de textes,
  • La méthode GRASP, qui consiste à lire la phrase en plusieurs étapes, en la compliquant progressivement, pour retrouver finalement la phrase latine initiale.

Le site du collège Maryse Bastié

On souhaite en savoir davantage sur la Rome antique ?

Ce site (Avemagister.free.fr) n’est pas très facile pour l’utilisateur – les onglets sont inscrits en latin – mais l’on devrait vite s’y retrouver, par déduction vers le français.

Il comporte deux volets d’exercices d’approfondissement à l’idiome du monde antique romain : de la 5ème à la 3ème, une partie grammaire, et l’autre sur la civilisation romaine.

Jouer pour apprendre le latin permet de découvrir comment les habitants de cette ville furent surpris par les cendres pyroclastiques du volcan napolitain... En août 79 de notre ère, une éruption du Vésuve surprend la Campanie, tue 3000 Romains et ensevelit Pompéi sous 10 mètres de matières volcaniques durant 17 siècles.

L’index de civilisation consiste à remplir des textes à trous sur :

  • La mythologie,
  • Les origines légendaires de Rome,
  • La vie quotidienne des Romains,
  • Les Gaulois,
  • La société romaine au Latium,
  • La Rome sous influence de la Grèce antique,
  • La vie politique à Rome,
  • L’histoire-géographie du monde gréco-romain,
  • Un cours d’histoire de Carthage (et les guerre Puniques),
  • La gestion de l’eau dans l’empire romain, etc.

Côté grammaire latine, nous ne sommes pas en reste sur ce site de collège latin, il y a tout pour s’initier et approfondir cet enseignement d’exploration :

  • Toutes les déclinaisons,
  • Les superlatifs,
  • Le comparatif de supériorité,
  • Le gérondif,
  • L’ablatif absolu, etc.

Faire des quiz de latin pour mémoriser sans travailler

Faire des textes à trous, on s’en lasse car ce n’est finalement pas si éloigné de la version latine ? Testons les quiz.

Outre l’aide pour réviser qu’ils confèrent, ils ont l’avantage d’enrichir la culture générale sans avoir l’impression de travailler pour apprendre le latin.

La guerre : emblème impérial de l'Antiquité latine. Soldats et légionnaires portant la bannière SPQR : le symbole de l’expansion territoriale de l’Empire de Rome.

Voici quelques-uns sélectionnés sur le web.

Gratumstudium

Le site de Gratumstudium met à disposition de l’apprenant des quiz sur la mythologie, l’histoire et la civilisation romaine :

  • Guerre de Troie,
  • Les dieux romains,
  • Hercule,
  • Rome,
  • L’époque royale,
  • Jules César,
  • Auguste, 
  • Néron,
  • L’habitat à Rome,
  • Le Vésuve,
  • Pompéi et Herculanum,
  • Le calendrier romain,
  • Le théâtre romain.

Même si l’on fait de nombreuses erreurs, une fenêtre de dialogue s’ouvre après chaque question pour comptabiliser les points, et corriger les erreurs.

Ainsi, on apprend des petites anecdotes, des éléments de biographie des empereurs, des choses sur les arts de l’empire romain, etc.

De quoi fasciner tous les latinistes et autres amateurs d’histoire-géographie.

Quizz biz

Voici un répertoire de quiz sur la langue latine, 173 au total, publiés par différents utilisateurs, en rapport avec l’étude de la langue latine, de près ou de loin.

L’utilisateur y trouvera des rappels dans sa propre langue, des éléments d’histoire de Rome, des quiz sur la latinité, sur le vocabulaire, des quiz pour savoir si l’on est plutôt latiniste ou helléniste, etc.

Prenons quelques-uns d’entre eux :

  • N’y perdons pas notre latin ! : douze questions pour connaître tout de l’expression latine. « Vade retro, Satanas », « Vox populi, vox dei », « Nunc est bibendum », « Acta est fabula », etc.
  • Le latin facile : dix questions pour qualifier la nature des mots latins et leur signification (adjectif, adverbe, nom),
  • Locutions latines simples : dix questions pour apprendre des citations latines devenues très célèbres car usitées dans le langage courant, d’autres parfois plus difficiles. « Alea jacta est », « ad vitam aeternam », « Carpe diem », « dura lex, sed lex », « veni, vidi, vici », etc.
  • Expression latine : 15 questions à choix multiples (réponses parfois loufoques ou drôles) pour traduire des expressions françaises et latines, à l’instar de « nec plus ultra », « à l’aide de la force armée », « à partir de rien ».

Dernier outil pour connaître du lexique latin français : les jeux sur la civilisation romaine.

Des jeux pour apprendre le latin

Qu’y a-t-il de mieux que de jouer pour apprendre ?

L’Éducation Nationale reconnaît d’ailleurs l’utilisation de jeux sérieux comme un outil pédagogique employable en activité-élève par le professeur de français latin.

Qui a tué Marcus Sempronius Doctus ?

Développé par le Groupe d’Intégration Pédagogique des Technologies de l’Information et de la Communication (Giptic) de la faculté de lettres de l’académie de Paris, ce « jeu sérieux » a été proposé et validé au salon Educatec-Educatic de 2015.

Apprendre la civilisation romaine par une enquête criminelle, un projet éducatif ludique. Enquêter sur un crime (fictif) perpétré au domus, la maison des riches durant la Rome antique.

Il permet aux collégiens de 5ème en fin de première année de latin, de mener une enquête criminelle pour retrouver l’assassin du préteur Marcus Sempronius Doctus, en découvrant la civilisation romaine et en pratiquant la langue latine.

La finalité du projet est de permettre aux élèves de « consolider leurs connaissances en langue et en civilisation de l’année tout en découvrant ou en approfondissant certains points« .

Ils sont incités à rechercher des indices du crime en latin au sein de la domus romaine – l’habitat romain des classes aisées -, la familia romaine, le système patron-client, ou encore la divination, et à construire des phrases en latin en retour pour élucider l’enquête.

Voici comment le site du Café Pédagogique résume le jeu :

« Il faut fouiller la maison, interroger les coupables, découvrir les mobiles et tout cela en latin. A travers le jeu, c’est toute la civilisation antique qui défile. Une véritable initiation ludique et une romanisation des élèves en perspective. »

Une activité implémentée sur quatre semaines, qui a rapidement fait des émules parmi les établissements scolaires partout en France, et qui parvient avec brio à allier monde du numérique avec l’apprentissage des langues et cultures de l’Antiquité (l’option latin en « LCA« ).

Un petit dernier, pour le fun ?

Jeux-historiques

Disponible gratuitement sur le site Jeux historiques, l’apprenant est dirigé vers une série de questions sur de nombreuses thématiques de l’Histoire : histoire des rois de France, dates de l’Histoire de France, le Moyen-Âge, l’Égypte ancienne, histoire de la Grèce antique, de la Rome antique, les présidents Français, ou encore la Seconde Guerre Mondiale.

Voilà de quoi devenir incollable en cours de langue de l’enseignement pratique interdisciplinaire (EPI) et obtenir quelques astuces pour apprendre le latin !

Le jeu pose des questions générales et précises sur la vie quotidienne des Romains, les dates historiques, les personnages ou la mythologie romaine, avec un temps de réponse chronométré et un système de comptabilisation des points.

A la fin du jeu, le nombre de points permet de se situer parmi le score moyen des internautes.

En même temps que de pousser à l’excellence, on révise ses notions sur cet empire de la péninsule italique dont nous avons hérité.

L’étude de la langue latine par le jeu, un fabuleux processus d’autoformation pour compléter ses cours de latin, l’on ne se demandera plus à quoi sert le cours de grec ancien ou de latin !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar