« L’échec est le fondement de la réussite. » Proverbe chinois

Avant de réussir à parler chinois, il faudra passer de nombreuses heures à apprendre les symboles chinois. Pourtant, malgré la difficulté de la langue, de plus en plus d’élèves choisissent d’apprendre le chinois à l’école. Ainsi, c'est la quatrième langue la plus enseignée au collège et au lycée après l'anglais, l'espagnol et l'allemand. On compte plus de 44 000 élèves de chinois au collège et lycée (source : ministère de l'Education Nationale 2017).

Alors comment apprendre cette langue vivant durant le cursus scolaire ? Voici quelques éléments de réponse.

Pourquoi apprendre le chinois à l’école ?

Le chinois n’est pas la langue la plus répandue dans les cours de récré ! Et pourtant ! De plus en plus d’élèves décident d’apprendre à parler chinois à l’école. Entre 2007 et 2017, le chiffre d'apprenants du chinois a augmenté de 400 %  selon le ministère de l'Education Nationale. En LV1, LV2 ou LV3, il est tout à fait possible d’acquérir de solides connaissances en langue chinoise.

Mais pourquoi certains élèves décident de se tourner vers le chinois plutôt que vers l’anglais, l’espagnol ou l’allemand ?

Pourquoi apprendre le chinois ?
Certains collèges et lycées proposent des voyages en Chine à leurs élèves.

C’est tout d’abord la rareté de cette compétence linguistique qui en fait un atout. En effet, très peu de personnes savent parler chinois en France. Pourtant, le chinois réunit plus d'1,2 milliard de locuteurs natifs, soit une personne sur six sur la planète. Les personnes sachant parler couramment le mandarin peuvent donc se démarquer au moment de trouver un emploi et marquer des points aussi bien personnellement que professionnellement en parlant la langue des partenaires commerciaux d'une entreprise.

D’autant plus dans le secteur du commerce puisque la Chine n’est autre que la seconde puissance économique mondiale.

Si vous envisagez une carrière dans le tourisme ou les affaires, notamment dans le vin par exemple si vous vous trouvez du côté de Bordeaux, savoir parler chinois est un atout indéniable qui vous ouvrira des portes.

Apprendre le chinois peut découler aussi d’une véritable passion pour la Chine. La culture chinoise attire de nombreuses personnes qui souhaitent alors se mettre à parler chinois afin de préparer un voyage en Chine ou bien correspondre avec un natif.

Les cours de langue permettent aussi de découvrir la culture. Il n’est pas toujours nécessaire de se rendre dans le pays pour goûter quelques plats typiques. Les cours de chinois au collège et au lycée sont parfois enrichis d’ateliers cuisines ou de séances de cinéma. De plus, impossible de réussir sa carrière auprès de locuteurs chinois si vous ne maîtrisez pas les codes culturels du pays.

De quoi motiver plus d’un élève à choisir le chinois en langue vivante !

Choisir d’apprendre le chinois au collège

Quand on arrive au collège, le système scolaire fait en sorte que les élèves choisissent les langues étrangères qu’ils vont apprendre en fonction des possibilités de chaque établissement.

Prendre chinois en LV1

L’allemand et l’anglais (ou l'espagnol selon votre situation géographique) ressortent souvent comme les langues prédestinées dans les écoles. Beaucoup alors choisissaient l’anglais car son apprentissage commence dès le plus jeune âge et qu'on nous a toujours dit que l'anglais est LA langue qu'il faut savoir parler à l'international.

Cependant d’autres langues peuvent être enseignées comme le chinois, le russe ou l’arabe.

Il est donc désormais possible de commencer à apprendre le chinois dès la 6ème pour les collèges qui le proposent. Les élèves apprennent donc les bases de la langue tout en découvrant une culture très différente de la nôtre.

Les fondamentaux du chinois mandarin doivent être appris avec beaucoup de rigueur pour ne pas être largué par la suite. En effet, la langue LV1 suit les élèves jusqu’en terminale. Il ne faut donc pas prendre de retard.

Comment parler chinois facilement ?
Apprendre le chinois dès le plus jeune âge est un atout pour le futur.

Certains établissements proposent également un partage en deux des heures dédiées aux langues. Cela permet aux élèves de continuer à apprendre l’anglais déjà enseigné au primaire, mais aussi de choisir une nouvelle langue comme le chinois.

Ce dispositif est appelé « bilangue ».

Quels collèges proposent le chinois en LV1 ?

Le principal problème, c'est que tous les collèges ne proposent pas le chinois en LV1. En France, il sera plus facile de trouver un collège proposant le chinois en LV1 dans les grandes villes.

Mais même à Paris, seuls 3 collèges proposent la LV1 chinois :

  • Collège Camille Claudel dans le 13e,
  • Collège Hattemer dans le 8e,
  • Collège Jean de la Fontaine dans le 16e.

A Bordeaux, il y en a deux, à Marseille, il n'y en a qu'un, à Lyon, il y en a deux mais deux autres collèges de l'académie propose aussi le chinois dès la sixième (Montbrison et Tassin-la-Demi-Lune).

Pour savoir si un collège de votre académie propose le chinois en LV1, rendez-vous sur le site de l'ONISEP. Concernant le programme bilangue, renseignez-vous auprès du collège choisi directement.

Prendre chinois en LV2

Il est aussi tout à fait possible de choisir la langue chinoise en 5ème, au moment du choix de la LV2. Si les élèves ont suivi le dispositif « bilangue », ils n’auront plus d’autres choix que d’élire la langue qu’ils apprendront en LV1 et l’autre langue sera apprise en LV2.

En LV2, l'élève aura 3 heures de chinois par semaine.

L’apprentissage de la LV2 se base essentiellement sur de la compréhension de texte avec l’étude de vocabulaire et de tournures de phrases. Au terme de la troisième, les élèves devront également maîtriser 250 caractères.

Quels collèges proposent le chinois en LV2 ?

Bien plus de collèges proposent le chinois en deuxième langue vivante. En France métropolitaine, 305 collèges enseignent le chinois aux élèves à partir de la cinquième. Il y a une prédominance de la région parisienne bien sûr, avec 85 établissements, une absence totale dans l'académie de Reims et une présence plutôt importante dans les académies de Rennes, Bordeaux et Orléans-Tours avec respectivement, 29, 24 et 20 collèges.

Comment progresser en langue chinoise au collège ?
Préparez votre voyage en Chine !

Les classes internationales

Ces classes sont assez atypiques et ne se trouvent pas dans tous les collèges. Cependant ce dispositif de classes internationales est très bénéfique pour tous les élèves. Il s’agit de classes mélangeant élèves français et élèves étrangers.

Mais surtout, plusieurs matières sont enseignées dans la langue étrangère choisie. Les élèves suivent donc des cours d’histoire et géographie et de mathématiques en chinois. Quelques heures de langues vivantes sont également ajoutées à l’emploi du temps des élèves.

Ces classes internationales permettent selon le gouvernement de « faciliter l'intégration d'élèves étrangers dans le système scolaire français » et de « permettre aux élèves français de pratiquer une langue étrangère de manière approfondie ».

Les collégiens gagnent en ouverture d’esprit et obtiennent la mention « série collège, option internationale » au brevet des collèges.

Quels collèges proposent des sections internationales ?

A la rentrée 2017, on compte 199 sections internationales en collège réparties dans 19 académies.

Pour les sections chinoises, voici les collèges proposant l'immersion totale en chinois :

  • Collège Frédéric Mistral, académie Aix-Marseille,
  • Collège Francisco Gota, académie de Bordeaux,
  • Collège international de l'académie de Créteil,
  • Collège Juliette Dodu, académie de la Réunion,
  • Collège de la cité scolaire international, académie de Lyon,
  • Collège Fontcarrade et collège François Rabelais de l'académie de Montpellier,
  • Collège international et collège international Joseph Vernier de l'académie de Nice,
  • Collège Gabriel Fauré, collège Jacques Decour, collège Janson de Sailly et collège Henri Bergson, académie de Paris,
  • Collège Emile Zola, académie de Rennes,
  • Collège des Hauts-Grillets, académie de Versailles.

Etudier le chinois au lycée et passer l’épreuve au bac

Une fois arrivé au lycée, l’apprentissage du chinois continue avec les langues LV1 et LV2 et peut commencer pour les élèves qui choisissent l’option chinois, autrement dit la LV3 chinois.

Le nombre d’heures de cours varie en fonction de la filière et de la place de la langue. Les élèves suivant des cours de chinois paris LV1 et LV2 devront atteindre un niveau plus exigeant bien sûr que ceux qui débutent en chinois avec la LV3.

Continuer à apprendre le chinois en LV1 et LV2

Quand arrive le lycée, les langues suivies par les élèves restent les mêmes jusqu’à la terminale. Les choix effectués au collège et au primaire sont donc suivis jusqu’à la fin de votre scolarité. C’est pourquoi il faut faire attention à trouver un lycée qui propose bien le chinois en LV1 ou LV2, ce qui n’est pas évident.

Où prendre des cours de chinois ?
L'écriture chinoise n'est pas une mince affaire !

Dans le cas contraire, vous pouvez toujours continuer l’apprentissage du chinois en suivant des cours de chinois via le CNED.

L’objectif des professeurs de chinois et de faire progresser ses élèves dans l’optique que ces derniers soient prêts pour l’épreuve du baccalauréat.

Que vous soyez en LV1 ou LV2, l’épreuve du bac est une épreuve écrite. Il faut donc bien maîtriser l’écriture chinoise afin de réussir de courtes dissertations et pouvoir lire des textes. Compréhension écrite et expression écrite sont alors les principaux objectifs des années de lycée.

Cependant les professeurs essaient de plus en plus de laisser une grande part à l’expression orale afin de préparer les élèves à échanger avec des locuteurs chinois.

Au lycée, il faut compter environ deux ou trois heures de cours par semaine selon les filières et des coefficients au bac de 3 ou 4.

Pour vous préparer aux épreuves, rien de mieux que de s’entraîner avec des annales.

Quels lycées proposent le chinois en LV1 ou LV2 ?

D'après nos recherches, seuls trois lycées en France proposent le chinois en LV1 :

  • Lycée Janson de Sailly, académie de Paris,
  • Lycée Pierre Gilles de Gennes, académie de Paris,
  • Lycée polyvalent privé Notre Dame, académie de Paris.

Cependant, les listes ne sont peut-être pas à jour.

Pour la LV2 chinois, il y en a 23 :

  • 3 à Paris,
  • 1 au Havre,
  • 1 à Saint-Brieuc,
  • 1 à Saint-Pierre,
  • 1 à Cahors,
  • 2 à Toulouse,
  • 1 à Montreuil,
  • 1 à Perpignan,
  • 1 à Torcy,
  • 1 à Carcassonne,
  • 1 à Papeete,
  • 1 à Calais,
  • 1 à Aix-en-Provence,
  • 1 au Tampon,
  • 1 à Nicolas-Vermelle,
  • 1 à Sainte-Adresse,
  • 1 à Montpellier,
  • 1 à Chalon-sur-Saône,
  • 1 à Rennes.

La liste complète se trouve sur le site de l'ONISEP.

Sinon, vous pouvez aussi retrouver les sections internationales du lycée :

  • Académie d'Aix-Marseille, Lycée Frédéric Mistral,
  • Académie de Créteil : Lycée Flora Tristan et Lycée international de l'Est parisien,
  • Académie de La Réunion, Lycée Leconte de Lisle,
  • Académie de Lyon, Lycée de la Cité scolaire internationale (Première session OIB en 2020),
  • Académie de Montpellier, Lycée Jules Guesde,
  • Académie de Nice, Lycée international  (Première session OIB en 2020),
  • Académie de Paris : Lycée Claude Monet et Lycée Janson de Sailly,
  • Académie de Poitiers : Lycée pilote innovant international.

Choisir l’option chinois au lycée

Beaucoup d’élèves doivent attendre le lycée afin de pouvoir apprendre le chinois. Les collèges qui permettent d’apprendre à parler chinois sont encore assez peu nombreux.

Arrivés au lycée, les élèves sont alors de grands débutants et beaucoup d’entre eux choisissent leur établissement en fonction des options proposées.

La LV3 chinois permet aux élèves de découvrir la langue de Confucius mais aussi la culture chinoise.

745 établissements proposent le chinois en LV3 à travers la France, ce qui laisse un peu plus de choix !

Mais quels sont les objectifs des cours mandarin LV3 ?

Les lycéens doivent apprendre à tracer les caractères chinois et les mémoriser. L’objectif est de connaître une centaine de caractères et pouvoir en reconnaître environ 150. Mais pas de panique quant au niveau demandé ; l’expression écrite peut être réalisée avec la notation en pinyin (transcription latine des caractères chinois).

En ce qui concerne l’oral, les élèves apprennent les bases de la conversation, un peu comme les premières années de LV1 ou LV2.

Les lycéens doivent alors pouvoir se présenter et parler de l’identité, l’origine, la famille, l’activité, etc. Un peu à l’image du fameux « Brian is in the kitchen ».

Les phrases sont simples mais permettent de s’exprimer de façon claire.

Les objectifs de l’Education nationale sont de pouvoir se présenter, discuter simplement, désigner, décrire, localiser dans l’espace et le temps, rapporter des propos. Les cours se passent en chinois, les élèves doivent donc réussir à suivre le cours dans son ensemble.

Comment apprendre à parler chinois ?
Savoir lire le chinois est toute une épreuve !

Au programme ?

Les profs de chinois enseignent les outils grammaticaux (pronoms démonstratifs, locatifs, chiffres et nombres, adjectifs démonstratifs, repères temporels, etc), les structures et emplois grammaticaux (phrase nominale, phrase verbale, formes négatives et interrogatives, etc) mais font aussi connaître la culture de la Chine.

Une grosse partie du programme est réservée à l’apprentissage de la société chinoise. Cette partie se déroule souvent en français puisque les élèves sont avant tout des débutants.

Les cours sur la culture chinoise se répartissent selon plusieurs thèmes dont la mémoire, les échanges, le lien social et la création :

  • L’évolution urbaine au cours du XXème siècle,
  • La rapidité des changements récents,
  • La progression du niveau de vie, des contrastes actuels,
  • L’enrichissement rapide de certaines couches sociales,
  • Le rapport ville-campagne,
  • Le mode de vie citadin, le travail,
  • La vie familiale,
  • Cuisine et calligraphie.

Pour introduire ces thèmes, le professeur propose des textes qui serviront ensuite à l’épreuve du baccalauréat chinois. Cette épreuve ne peut qu’être bénéfique pour les étudiants en chinois puisque seuls les points au-dessus de la moyenne comptent.

L’épreuve de chinois dure trente minutes dont dix dédiées à la préparation. Il faut donc compter vingt minutes face à l’examinateur qui dont divisées en deux parties.

La première partie consiste à présenter un texte vu dans l’année à son examinateur afin d’en ressortir les idées principales. Le but est de prouver que vous êtes capables de comprendre un texte et de vous exprimer sur celui-ci.

Dans une seconde partie, le jury va vous poser des questions sur le texte ou bien sur vous. Le niveau est assez basique. Il s’agit avant tout de faire des phrases simples et de se présenter.

Normalement l’examinateur demande également à l’élève de lire un petit texte qu’il ne connaît pas. Mais cela n’est pas compris dans la notation et certains profs oublient de le demander aux élèves.

Besoin d'un professeur de Chinois ?

Vous avez aimé l'article ?

0,00/5, 0 votes
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.