Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment apprendre à conjuguer les verbes espagnols ?

De Yann, publié le 26/03/2019 Blog > Langues > Espagnol > Prendre des Cours pour S’Améliorer en Conjugaison Espagnole

« La musique est un excellent moyen de conjuguer les idées ». David Lynch.

Apprendre à conjuguer les verbes espagnols est semblable à apprendre la musique : on apprend tous les temps de la conjugaison espagnole tout comme on révise le solfège pour demeurer dans le tempo.

Un rapport de l’Association des Professeurs de Langues Vivantes (APLV) atteste qu’à la rentrée 2012, 45,4 % des élèves du second degré avaient choisi la langue espagnole en enseignement de langues vivantes 1 (LV1) et 72,6 % d’entre eux l’apprenaient en LV2.

Par ailleurs, 67,9 % des élèves inscrits en sections d’espagnol sont des filles : l’enseignement de l’espagnol a donc une forte prédominance féminine.

Voici notre mini fiche de cours et quelques stratégies à mobiliser pour se perfectionner en conjugaison espagnole.

Conjugaison espagnole : quelles difficultés ?

Savoir jongler avec les verbes irréguliers, ne pas se tromper dans la concordance des temps ou encore maîtriser l’usage du subjonctif, sont réputés difficiles lorsque l’on apprend à conjuguer le verbe espagnol.

Tout pour se perfectionner en grammaire espagnole avec des cours privés. Les verbes espagnols : une muraille impossible à franchir ? Commencez par un temps indicatif !

Il ne suffit pas en effet de prendre le radical d’un verbe français et de lui adjoindre un « o » ou un « a » en guise de terminaison. Le français et l’espagnol sont des langues sœurs issues du latin vulgaire, certes, mais non jumelles…

Pourquoi donc la conjugaison espagnole serait-elle difficile ?

Parce que la grammaire espagnole comporte de nombreuses irrégularités et autres faux-amis.

Dans des exercices d’espagnol de niveau débutant, tout apprenant commencera par discerner les verbes :

  • Du premier groupe (verbes en -AR) : hablar (parler), cocinar (cuisiner), quedar (rester), aconsejar (conseiller), levantar (lever), mejorar (améliorer), empezar (commencer), almorzar (déjeuner), etc.,
  • Du deuxième groupe (verbes en -ER) : conocer (connaître), apartenecer (appartenir), hacer (faire), etc.,
  • Du troisième groupe (verbes en -IR) : ir (aller), conducir (conduire), dirigir (diriger), morir (mourir), decidir (décider), etc.

La première grande difficulté pour apprendre la grammaire réside dans l’apprentissage des modes et temps de la conjugaison (présent de l’indicatif, futur simple, imparfait de l’indicatif, imparfait du subjonctif, passé simple, plus-que-parfait, passé composé).

On passe ensuite à la différenciation entre les verbes « ser » et « estar » (verbe être) : le site Espagnol Facile – bien que très basique – offre de bonnes ressources pédagogiques pour perfectionner son niveau de langue.

A noter que l’on emploie toujours « ser » devant un pronom, un infinitif, un nom ou un numéral, un complément d’objet. Inversement, « estar » sera utilisé devant un gérondif pour décrire une action « être en train de » ou pour se situer dans le temps.

Il faut ensuite apprendre une liste des verbes irréguliers (diphtongue, affaiblissement, alternance) les plus répandus : ir, haber, hacer, salir, oir, venir, decir, dar, pensar, poner, pedir, poder, etc.

Un bon entraînement entre deux cours du soir espagnol bruxelles consiste à lire de beaux livres de littérature espagnole en étant muni d’un dictionnaire français-espagnol : cet apprentissage de l’espagnol permet trois choses :

  • Enrichir son vocabulaire espagnol,
  • Connaître tous les verbes les plus courants,
  • Étendre sa culture générale sur le monde hispanique.

Mais alors où véritablement apprendre la conjugaison en bénéficiant de l’expertise d’un professeur d’espagnol ? En école de langue, évidemment !

Les temps et modes de la conjugaison espagnole

Les temps en espagnol sont, comme en conjugaison française, nombreux.

Donner un ordre ou un conseil en espagnol : mémoriser les conjugaisons ! En Australie, avec un ami Argentin : « no te bañes ! Muchos tiburones en el océano ! »

Généralement, on dissocie les modes personnels – mode indicatif, subjonctif, impératif, conditionnel – des modes impersonnels (gérondif, participe et infinitif).

Et à chaque mode, correspond des temps – indicatif présent, indicatif futur, impératif présent, plus que parfait du subjonctif (peu utilisé à l’oral), etc. – qui ne vont pas de soi à conjuguer.

Il faut en effet réviser l’auxiliaire et la terminaison pour chaque pronom personnel et pour les verbes pronominaux.

Cela requiert également une connaissance parfaite des verbes irréguliers !

Il faut également réviser ou apprendre les verbes en -AR, les verbes en -ER et les verbes en -IR, et enfin vérifier l’orthographe de chacune des conjugaisons.

Les fonctions du mode indicatif :

  • Le présent de l’indicatif a pour fonction d’indiquer une action qui se déroule au moment où l’on parle,
  • Le passé composé indique qu’une action est encore connectée avec le présent,
  • Le passé simple se situe dans un passé qui n’a plus de lien avec le présent : l’action est révolue (très utilisé en langue espagnole),
  • L’imparfait exprime la continuité d’une action déroulée dans le passé, et peut revêtir une fonction de conditionnel,
  • Le futur simple exprime comme en grammaire française, une action non réalisée; il est proche de l’impératif (« vendrás acquí a las ocho » « tu viendras là à 8 heures », ou exprime l’hypothèse dans le présent (« Serån las diez » = il doit être 10 heures),
  • Le futur antérieur exprime une action accomplie décrite dans l’avenir : « por la tarde, habrán comido » = « dans la soirée, ils auront mangé ».

Les fonctions du mode subjonctif :

  • Le subjonctif présent s’emploi pour désirer, craindre, vouloir, nécessiter quelque chose, pour émettre une hypothèse ou encore pour comparer (après como, cuanto más, cuantos menos),
  • L’imparfait s’emploie lorsque la phrase principale est au passé (par souci de concordance des temps).

Le conditionnel a également pour fonction d’exprimer l’hypothèse dans le passé : par exemple, on dira « ¿ qué hora sería cuando salieron ? » = « quelle pouvait-il être quand ils sont partis ? ».

Il est facile à apprendre car la forme irrégulière du radical des verbes irréguliers est similaire à celle du futur simple.

L’impératif, lui, revêt deux fonctions :

  • Donner un ordre : c’est l’impératif affirmatif,
  • Exprimer une interdiction ou une défense : c’est l’impératif négatif.

Quel est le dénominateur commun des deux langues ?

On retrouve les mêmes fonctions, exception faite du passé simple, qu’en français : voilà de quoi rassurer un bon nombre d’apprenants !

Comment conjuguer les temps indicatifs en espagnol ?

Venons-en au fait : voyons les temps les plus répandus en espagnol : présent de l’indicatif, le futur, l’imparfait en espagnol, le passé simple et le passé composé.

Le Présent

Le modèle de conjugaison du présent de l’indicatif est simple : il s’agit d’ajouter la terminaison de chaque classe de verbe au radical.

Réviser la grammaire de l'espagnol avant de partir en voyage est bénéfique. Les paysages du désert d’Uyuni sont tout simplement magnifiques ! Cela valait le coup de prendre des cours intensifs avant d’aller en Bolivie !

Exemple pour cinq verbes réguliers :

  • Hablar : hablo, hablas, habla, hablamos, habláis, hablan,
  • Cantar : canto, cantas, canta, cantamos, cantáis, cantan,
  • Comer : come, comes, come, comemos, coméis, comen,
  • Vivir : vivo, vives, vive, vivimos, vivís, viven,
  • Escribir : escribo, escribes, escribe, escribimos, escribís, escriben.

Quelques cas particuliers imposent d’appliquer une diphtongue, sur le modèle des verbes pensar et poder :

  • Dormir : duermo, duermes, duerme, dormimos, dormís, duermen,
  • Poder : puedo, puedes, puede, podemos, podéis, pueden,
  • Pensar : Pienso, pienses, piense, pensamos, pensáis, piensan.

Interrogation surprise (même si désormais, cela ne se pratique guère plus au collège lycée) : comment traduire la phrase : « Solo, no puedo nada, juntos, lo podemos todo : a cambiar ya es tiempo ! » ?

Veillez aussi aux verbes à affaiblissement, ceux dont le « e » se transmue en « i » aux personnes du singulier et à la troisième personne du pluriel :

  • Pedir : pido, pides, pide, pedimos, pedís, piden,
  • Competir : compito, compites, compite, competimos, competís, compiten,
  • Corregir : corrijo, corriges, corrige, corregimos, corregís, corrigen,
  • Elegir : elijo, eliges, elige, elegimos, elegís, eligen.

Le futur simple

La construction du futur est simple : comme dans un texte français, tous les verbes réguliers répondent de la même structure grammaticale : infinitif + terminaison :

  • Cantar : cantaré, cantarás, cantará, cantaremos, cantaréis, cantarán,
  • Comer : comeré, comerás, comerá, comeremos, comeréis, comerán,
  • Vivir : vivré, vivirás, vivirá, viviremos, viviréis, vivirán.

Il existe douze verbes irréguliers dont le radical change :

VerbePoderPonerQuererSaberSalirTenerHaberDecirValerCaberVenirHacer
TraductionPouvoirMettreVouloir, aimerSavoirSortirAvoirAvoirDireValoirTenirVenirFaire
RadicalPodr-Pondr-Querr-Sabr-Saldr-TendrHabrDir-Valdr-Cabr-Vendr-Har-
Exemple de conjugaison à la première personne du singulierPodréPondréQuerréSabréSaldréTendréHabréDiréValdréCabréVendréHaré

L’imparfait

Comme pour le futur simple, l’imparfait espagnol se construit avec le radical, mais on remplace les terminaisons de l’infinitif par -aba pour les verbes en -ar et par -ía pour les verbes en -er et en -ir.

Exemples :

  • Cantar : cantaba, cantabas, cantaba, cantábamos, cantabais, cantaban,
  • Comer : comía, comías, comía, comíamos, comíais, comían,
  • Vivir : vivía, vivías, vivía, vivíamos, vivíais, vivían.

Il n’y a que trois verbes irréguliers à l’imparfait : ir, ver et ser.

  • Ir : iba, ibas, iba, iba, íbamos, ibais, iban,
  • Ser : era, eras, era, eramos, erais, eran,
  • Ver : veía, veías, veía, veíamos, veíais, veían.

Le passé simple

Le passé simple espagnol s’utilise très souvent à l’écrit et à l’oral pour décrire une action courte et révolue.

Traduire les actions du quotidien dans un bon niveau de langage nécessite d'avoir pris des cours de grammaire espagnole. Comment dire à Séville : « on a mangé des tapas ! » ? « Comimos tapas ! »

Par exemple, pour dire « j’ai mangé », les Espagnols emploieraient plutôt le passé simple, donc « comé » :

  • Verbes en -ar : é, aste, ó, amos, steis, ron (canté, cantaste, cantó, cantamos, cantasteis, cantaron),
  • Verbes en -er et -ir : í, iste, ió, imos, isteis, ieron (comí, comiste, comió, comimos, comisteis, comieron).

Dix verbes ont une forme irrégulière au passé simple : dar, ir, ser, estar, hacer, poder, poner, querer, tener, decir.

Voici le tableau de conjugaison espagnol des verbes irréguliers au passé simple :

DarIrSerEstarHacerPoderPonerQuererTenerDecir
DiFuiFuiEstuveHicePudePuseQuiseTuveDije
DisteFuisteFuisteEstuvisteHicistePudistePusisteQuisisteTuvisteDijiste
DioFueFueEstuvoHizoPudoPusoQuisoTuvoDijo
DimosFuimosFuimosEstuvimosHicimosPudimosPusimosQuisimosTuvimosDijimos
DisteisFuisteisFuisteisEstuvisteisHicisteisPudisteisPusisteisQuisisteisTuvisteisDijisteis
DieronFueronFueronEstuvieronHicieronPudieronPusieronQuisieronTuvieronDijeron

Le passé composé

Enfin, le passé composé, est employé pour désigner une action révolue mais qui a encore un impact sur le présent.

Il se forme avec haber au présent + le participe passé -ado ou -ido. Exemples :

  • Cantar : he cantado, has cantado, ha cantado, hemos cantado, habéis cantado, han cantado,
  • Comer : he comido, has comido, ha comido, hemos comido, habéis comido, han comido,
  • Vivir : he vivido, has vivido, ha vivido, hemos vivido, habéis vivido, han vivido.

Enfin, certains verbes sont là aussi irréguliers. Il s’agit, pour les plus répandus, des verbes abrir (abierto), decir (dicho), escribir (escrito), hacer (hecho), ver (visto), poner (puesto), describir (descrito), volver (vuelto), morir (muerto), romper (roto).

Conjuguer le subjonctif présent en espagnol

Le subjonctif présent est fréquemment employé, notamment à la voix passive et pour énoncer des faits avérés ou hypothétiques. On se place dans l’incertitude.

Le subjonctif présent

Comment penser dans la langue de Cervantés ? « Woops ! Il faut que je file vite à l’embarquement ! » (tentez de dire cela en espagnol) !

Il s’agit d’inverser les terminaisons du présent simple des deux classes de verbes :

  • Verbes en -ar : e, es, e, emos, éis, en,
  • Verbes en -ir et -er : a, as, a, amos, áis, an.

Par exemple :

  • Cantar : cante, cantes, cante, cantemos, cantéis, canten,
  • Comer : coma, comas, coma, comamos, comáis, coman,
  • Vivir : viva, vivas, viva, vivamos, viváis, vivan.

Le verbe conjugué au subjonctif présent est souvent ajouté à la conjonction de subordination « que » : exemple, « se puede que tenga miedo »: (il a peut-être peur).

Voici huit verbes irréguliers et verbes à diphtongues, aux mêmes personnes qu’au présent de l’indicatif :

  • Poder : pueda, puedas, pueda, podamos, podáis, puedan,
  • Pensar : piense, pienses, piense, pensemos, penséis, piensen,
  • Pedir : pida, pidas, pida, pidamos, pidáis, pidan,
  • Dar : dé, des, dé, demos, déis, den,
  • Estar : esté, estés, esté, estemos, estéis, esten,
  • Haber : haya, hayas, haya, hayamos, hayáis, hayan,
  • Ir, vaya, vayas, vaya, vayamos, vayáis, vayan,
  • Saber : sepa, sepas, sepa, sepamos, sepáis, sepan,
  • Ser : sea, seas, sea, seamos, seáis, sean.

Voyez comment c’est simple ! Il suffit juste de mémoriser les verbes irréguliers !

Conjuguer le conditionnel présent et l’impératif ?

Enfin, deux modes sont très répandus dans la langue espagnole : le conditionnel et les deux formes d’impératif.

Donner des ordres et des conseils en Espagne est simple d'un point de vue grammatical ! Il faut que j’aille travailler. « Vas ! » se dit : « ve ! » en langue ibérique.

Le conditionnel présent et passé

Le conditionnel régulier se construit avec l’infinitif ajouté de la terminaison de l’imparfait : ía, ías, ía, íamos, íais, ían.

Exemple :

  • Hablar : hablaría, hablarías, hablaría, hablaríamos, hablaríais, hablarían,
  • Cantar : cantaría, cantarías, cantaría, cantaríamos, cantaríais, cantarían.

Voici une bonne nouvelle : les formes irrégulières du conditionnel sont les mêmes qu’au futur simple, et on ajoute les terminaisons ci-dessus pour les conjuguer.

Le conditionnel exprime une condition dans le passé, mais aussi une hypothèse dans le futur : c’est une action que l’on souhaite réaliser.

Par exemple : « yo cantaría si lo podría » (je chanterais si je le pouvais).

Au conditionnel passé, il s’agit de conjuguer l’auxiliaire avoir (haber) à l’imparfait et d’ajouter le participe passé du verbe : par exemple, habría cantado (j’aurais chanté).

Comment dire « j’aurais chanté si j’avais pu » ? Il suffit de transposer la phrase au plus que parfait du subjonctif : « hubiera cantado si lo pudiera ».

L’impératif

Enfin, l’impératif se compose d’une forme affirmative et d’une forme négative, comme en français.

Il comporte cinq pronoms personnels : tu, él/ella/usted, nosotros/nosotras, vosotros/vosotras, ellos/ellas/ustedes.

  • Verbes en -ar : a, e, emos, ad, en,
  • Verbes en -er : e, a, amos, ed, an,
  • Verbes en -ir : e, a, amos, id, an.

Par exemple, les verbes suivants :

  • Cantar : canta, cante, cantemos, cantad, canten,
  • Comer : com, coma, comamos, comed, coman,
  • Vivir : vive, viva, vivamos, vivid, vivan.

Pour donner des ordres, il s’agit de mémoriser enfin huit verbes irréguliers suivantsdecir (di), hacer (haz), ir (ve), poner (pon), salir (sal), ser (sé), tener (ten), venir (ven).

Enfin, comment exprimer une interdiction, par exemple de fumer ou de manger ?

En espagnol, on emploie le « no » + subjonctif présent : no comas (ne mange pas), no lo digas (ne le dis pas), no vengas (ne viens pas), no vayas (n’y va pas), etc.

Réviser les temps espagnols pour progresser

Prendre des cours espagnol en ligne peut représenter un sacrifice financier pour les ménages dont le revenu disponible est modeste.

Et oui, lorsque le salaire mensuel net suffit à peine à honorer les dépenses incompressibles (loyer, factures, alimentation), prendre des cours – un poste budgétaire supplémentaire important – se conjugue au futur ou au conditionnel.

La référence en matière de cours pour apprendre à parler espagnol est l’Institut Cervantes.

En France, cette école de langue dispose de quatre centres, implantés dans les villes de Paris, Bordeaux, Toulouse et Lyon.

Apprendre les groupes de verbes dans la rue... Comment traduire cette phrase française en espagnol ?

Mais si l’on habite à Nice, Marseille, Montpellier, Clermont-Ferrand, Brest, Rennes, Nantes, Caen, Lille ou Strasbourg, comment faire ?

Lingoda (cours en ligne), Académie internationale des langues (Marseille), Langophonie (Rennes), Inlingua (Lille), etc. : il y a pléthore de centres de langue espagnole où apprendre partout en France.

En cours avec un prof, hispanophone natif ou expérimenté, on fera sûrement des tableaux de conjugaison vides à remplir.

Notre conseil est d’apprendre dix nouveaux verbes un jour sur deux, puis de les réviser le lendemain.

Prendre des cours permet de réviser les temps espagnols et de mieux comprendre les règles de grammaire, plutôt que de les apprendre par cœur bêtement.

Par exemple, déduire le présent du subjonctif à partir du présent de l’indicatif (yo hablo devient hablecomo devient coma, etc.).

On dit souvent qu’il ne suffit pas dans l’apprentissage de l’espagnol ou de l’italien, d’ajouter un « o » ou un « a » pour former le mot espagnol à partir du français.

Pourtant, la conjugaison des verbes irréguliers au subjonctif ressemble un peu à ce mécanisme.

La terminaison à la première personne du singulier des verbes irréguliers caer, decir, estar, hacer, ir, poner, saber, tener par exemple, dérive du « o » vers le « a » au subjonctif :

  • Caigo à l’indicatif devient caiga au subjonctif (caer),
  • Digo devient diga, (decir),
  • Soy devient sea (ser), etc.

Autre particularité de la langue espagnole à savoir en cours de langue : le passé simple et le subjonctif s’utilisent bien plus souvent dans l’idiome de Cervantes que dans notre langue maternelle française.

Rappel : on se sert du subjonctif en espagnol, entre autres, pour :

  • Exprimer une hypothèse (quizá, quizás, tal vez et acaso = « peut-être »),
  • Exprimer la finalité « pour que » : para que + subjonctif : « ustedes leen la prensa espanola para que mejoren el nivel de lingua espanola » (« vous lisez la presse espagnole pour que vous amélioriez votre niveau en langue espagnole »),
  • Dire un regret : que pena que no puedas quedar mas tiempo (Quel dommage que tu ne puisses pas rester plus de temps),
  • Souhaiter quelque chose : Que descanses bien (Repose-toi bien),
  • Évoquer la possibilité : Es posible que aprendas rápido (C’est possible que tu apprennes rapidement)
  • Exprimer une crainte : Tengo miedo de que vaya (j’ai peur qu’il s’en aille).

Envie de bénéficier d’un réel suivi régulier pour connaître sur le bout des doigts tous les temps (impératif, participe passé, le verbe avoir dans tous ses contextes, etc.) ?

Sollicitez l’un de nos professeurs particuliers sur Superprof !

Prendre des cours à domicile pour mémoriser plus de verbes

Parmi tous nos enseignants, 13 749 sont inscrits sur le blog France pour donner des cours de langue espagnole dans tout le pays.

En espagnol, la grammaire est fondamentale ! Entre deux heures de leçons individuelles, faire des flash-cards pour progresser plus vite !

Pour travailler la conjugaison avec des locuteurs hispanophones natifs, c’est le Saint-Graal du cours pour apprendre une langue : on apprend la phrase verbale, les verbes conjugués à tous les modes et l’on est confronté à de nombreux exemples d’irrégularités dans les trois groupes grammaticaux de verbes.

Avec un professeur particulier, chaque élève peut progresser à son rythme et à son niveau.

On pourra commencer par faire un test d’espagnol pour situer ses compétences linguistiques sur l’échelle du cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) : A1, A2, B1, B2, C1, C2.

Pour n’en citer qu’un, le site Altissia permet de faire ce test gratuit en ligne.

La résultat servira de mortier au professeur pour construire sa séquence de cours et s’adapter au niveau de son élève.

En outre, prendre un cours particulier est l’occasion unique de réviser chaque verbe à l’infinitif et de le conjuguer dans toutes ses déclinaisons (si des cours de remise à niveau ou d’initiation s’imposent).

Le verbe haber, par exemple, qui tient lieu d’auxiliaire et de verbe irrégulier, permettra de construire de nombreuses phrases. Voici sa conjugaison aux temps les plus répandus :

  • Présent : he, has, ha, hemos, habéis, han,
  • Passé composé : he habido, has habido, he habido, hemos habido, habéis habido, han habido,
  • Passé simple : hube, hubiste, hubo, hubimos, hubisteis, hubieron,
  • Futur simple : habré, habrás, habrá, habremos, habréis, habrán,
  • Subjonctif présent : haya, hayas, haya, hayamos, hayáis, hayan,
  • Subjonctif imparfait : hubiera, hubieras, hubiera, hubiéramos, hubierais, hubieran.

Un professeur personnalisé pourra aussi vous montrer tous les verbes espagnols ayant des modifications à chaque personne du singulier ou du pluriel, sous forme de petites fiches de révision.

Nous conseillons de les accrocher au mur.

De ce cette manière, un simple coup d’œil sur un verbe entre deux cours hebdomadaires permet de faire une piqûre de rappel sans véritablement se mettre à réviser.

Se plonger en immersion pour progresser en conjugaison

Un proverbe tibétain dit « le voyage est un retour vers l’essentiel ».

Faire un voyage à l’étranger est en effet un excellent moment de vie pour se recentrer sur ses objectifs. Par exemple, prendre des cours pour apprendre l’espagnol en Espagne ou en Amérique Latine.

Être en immersion linguistique pour étudier un idiome : le nec plus ultra ! Santa Cruz de Tenerife, Canaries (Espagne) : comment conjuguer au présent le verbe espagnol « apprécier » ?

Être plongé en immersion linguistique est la méthode choc pour apprendre l’espagnol rapidement, surtout pour un apprenant francophone.

Si comme moi vous êtes mus d’un goût prononcé pour la culture latine, pour le voyage autant que pour l’apprentissage des langues, alors vous savez qu’apprendre l’espagnol dans un pays hispanophone est la meilleure des immersions.

On pense à l’organisme Enforex, qui dispense des cours en Espagne (Séville, Tenerife, Alicante, Valence, Barcelone, Madrid, etc.) et en Amérique Latine (Mexique, Colombie, Pérou, Argentine, Chili, Bolivie, etc.).

Certes les cours peuvent être chers, mais cela est un investissement utile car devenir bilingue ou trilingue (français, anglais, espagnol) permet de communiquer avec plus de la moitié de la planète.

Et puis le voyage ouvre toujours de nouvelles opportunités insoupçonnées.

Lorsque j’étais aux Canaries sur l’île de Tenerife, je logeais chez un couple (Airbnb) d’Argentins installés aux Canaries comme professeurs d’espagnol. En vivant chez eux, nos conversations m’ont permis de réviser ma conjugaison tout en apprenant sur leur culture et leur propre histoire de vie.

Offrez-donc un séjour linguistique (Activalangues.com, Education First, ESL, etc.) à votre enfant ! Il n’en reviendra que grandi et ses résultats scolaires vont littéralement bondir !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar