« Rien n’est trop difficile pour la jeunesse », disait le célèbre philosophe grec Socrate.

Il n’avait surement pas à travailler pour financer ses études lui-même comme 73% des étudiants, chiffre révélé en 2014 par le site l’Étudiant. Car oui, la vie estudiantine n'est pas toujours à laquelle on s'attend lorsqu'on fait son choix de vocation professionnelle. La vie nous revient très vite en face, et nous fait réaliser le poids de ses enjeux.

Et, parmi les étudiants, ceux et celles qui peuvent compter sur leurs parents doivent aussi souvent envisager de trouver un job pour se faire un peu d’argent de poche. C'est le principe de ce mode de vie, temporaire, mais pourtant si formateur pour la suite.

Mais que vous soyez étudiant en prépa, que vous suiviez un cursus universitaire ou que vous envisagiez d’intégrer les grandes écoles, il n’est pas toujours simple d’exercer un travail temporaire et de préparer un diplôme en même temps. Typiquement, gagner sa vie en prépa relève du défi personnel et universitaire !

Néanmoins, l’expérience professionnelle que cela apporte et le plaisir de toucher son propre salaire à la fin du mois permet de mieux vivre ce premier emploi.

Et d’avoir un réel coup de pouce pour boucler ses fins de mois ! Ce qui, disons le, est toujours agréable, et pourquoi pas se garantir une soirée étudiante par mois payée avec ce même salaire ! En bref, il y a mille et unes bonnes raisons pour lesquelles entamer un job étudiant, mais encore faut-il bien savoir le faire.

Vous envisagez donc de postuler pour des offres d’emploi pour décrocher un job à temps partiel, mais vous ne savez pas vers quels jobs étudiants vous tourner ?

Et si dans votre recherche, vous envisagiez de donner des cours particuliers ?

Comment donner des cours particuliers pour arrondir ses fins de mois ?
Oui, travailler quand on est étudiant peut être difficile mais il y a aussi de nombreux avantages ! Et parmi eux, une adaptabilité des horaires, un échange permanent avec des élèves, ou encore une fierté de voir le travail accompli !

En tant qu’étudiant(e), vous êtes spécialisé(e) dans une matière (ou plusieurs) : vous pourriez tout à fait la mettre à profit vos compétences pour offrir à vos élèves une véritable remise à niveau.

Qu’il s’agisse de cours de français, de cours de physique-chimie ou de cours d’anglais (si vous êtes bilingue après un séjour à l’étranger par exemple), le métier de professeur à domicile peut en effet absolument s’adapter à votre emploi du temps d’étudiant.

Car la plupart du temps, lorsqu'en tant qu'élève, on recherche un professeur particulier, on recherche un enseignant calé dans son sujet, et même spécialisé, afin de répondre à des problématiques bien précises. C'est à ce moment que votre profil d'étudiant(e) actif(ve) peut s'imposer comme étant le profil idéal !

En effet, votre tarif sera probablement moins élevé qu'un professeur diplômé, et pour autant, votre cerveau en ébullition permanente à cette période de votre vie, vous permettra de donner des cours de manière active et censée. Un vrai combo gagnant, finalement !

Mais au-delà d'apporter quelque chose à un élève (des connaissances, par exemple !), devenir professeur particulier en étant étudiant est aussi et surtout pour vous un gain d'argent potentiel.

Payer ses études en devenant prof à domicile

L’Observatoire de la vie étudiante révélait en 2013 que 46% des étudiants devaient cumuler un emploi en plus de leurs études. Un chiffre éloquent, qui en dit long sur la manière dont les activités professionnelles sont perçues par les jeunes.

Ces derniers seraient désormais plus de la moitié (65% exactement) à travailler à côté de leurs études selon une enquête menée par le site d’emploi Meteojob.

Cette hausse s’explique en grande partie par les difficultés financières dont souffrent deux français sur trois, et auxquelles les étudiants n’échappent malheureusement pas.

Et au contraire, ce sont souvent eux les plus touchés, et les premiers sur le champ de bataille, pour la simple et bonne raison qu'ils préparent leur vie professionnelle sans y avoir encore un pied. Un entre deux que les parents ou la famille ne peuvent pas toujours contrer financièrement, et en conclusion : un travail parallèle s'impose !

Vous en avez marre de manger des pâtes ? Et si vous deveniez prof particulier ?
Vous en avez marre de manger des pâtes ? Et si vous deveniez prof particulier ? Ce job étudiant a l'avantage de concilier une certaine qualité de vie professionnelle à des revenus assez plaisants lorsqu'on débute une carrière, quelle qu'elle soit !

Donner des cours particuliers à domicile est donc une solution choisie par de nombreux jeunes pour éviter de s’alimenter exclusivement avec des pâtes au beurre dès le 15 du mois. Certains l'envisage également comme un pécule pour s'amuser et profiter à fond de ce mode de vie singulier et unique dans une vie ! 

Quoiqu'il en soit, lorsqu'on évoque les cours à domicile, il s’agit même du job étudiant le plus plébiscité par les élèves de l’enseignement supérieur !

En effet, 21,6% de ceux qui travaillent pendant leurs études choisissent de travailler avec des enfants (garde d’enfants et bien sûr aide aux devoirs). Cela semble constituer un mode de vie sûr, et une tâche assez accessible pour être vécue comme un job étudiant idéal !

Si vous êtes étudiant et que vous cherchez un moyen d’arrondir vos fins de mois, le soutien scolaire présente en effet de nombreux avantages :

  • la flexibilité des horaires offerte par les cours particuliers, qui vous permet de choisir vous-même le nombre d’heures que vous effectuez
  • la possibilité de revoir les bases de votre matière de spécialité en l’enseignant à votre élève et en le faisant progresser,
  • les conditions de travail idéales, dans un environnement calme qui permet à votre élève de s’améliorer sans que vous cumuliez une fatigue trop nuisible à vos études,
  • le plaisir de transmettre votre savoir à un élève et de participer activement à son apprentissage et à son perfectionnement,
  • l'avantage de pouvoir adapter vos horaires dans des situations exceptionnelles (pendant la période des examens, par exemple),
  • la fierté de recevoir les honneurs des parents si vous faites du bon travail,
  • et bien d'autres encore !

Un job étudiant mieux payé que les autres

Néanmoins, il ne faut pas se mentir : le salaire reste la motivation principale des étudiants qui veulent trouver un emploi. Et oui, travailler n'est pas toujours une fin en soi lorsqu'on mène une vie d'étudiant à côté. On a bien souvent envie d'en profiter plutôt que de devoir compléter son emploi du temps par un emploi.

C'est la raison pour laquelle bon nombre de jeunes se tournent vers la branche de l'enseignement pour finir les mois. Et, encore une fois, le métier de professeur particulier a de quoi faire rêver les jeunes qui veulent gagner un peu d’argent.

Sur Superprof par exemple, le prix moyen pour une heure de cours particulier toutes catégories confondues (cours de mathématiques, de philosophie ou même cours de guitare) est de 22,5€.

Comment trouver un petit boulot quand on fait des études dans l'enseignement supérieur ?
Vous pouvez donner des cours de philo, d'histoire-géo...et même des cours de guitare ou de sport ! C'est dire à quel point, selon votre spécialité, le métier de prof particulier vous est ouvert !

Soit quasiment trois fois le montant du SMIC horaire net (7,58€), ce que touche un étudiant qui a un contrat de travail en tant que vendeur dans une boutique de prêt-à-porter ou en tant qu’équipier polyvalent dans la restauration.

À bien comparer les deux domaines et les deux tâches, le choix semble vite fait !

Le secteur de la grande distribution offre aussi aux étudiants de nombreuses opportunités de travail le weekend et pendant les vacances scolaires.
On trouve par ailleurs un vivier important de petits boulots étudiants dans le domaine du télémarketing.

Mais le salaire proposé par ces enseignes équivaut aussi au salaire minimum, donc au SMIC.
Parmi les secteurs qui recrutent des étudiants, la livraison à domicile attire désormais beaucoup les jeunes, notamment avec l’essor de start-up telle que Deliveroo.

La rémunération pour effectuer une livraison est d’environ 9€, et on peut faire en moyenne trois livraisons en deux heures.
Soit environ 13,5€ de l’heure, somme à laquelle il faut déduire les charges qui incombent au statut d’auto entrepreneur que doivent généralement avoir les livreurs en question.

Et à laquelle s’ajoute la pénibilité du travail, la fatigue et la précarité que révèle cet article des Inrocks.

Le métier de professeur particulier est donc définitivement un job étudiant mieux payé que les autres !

Car en plus de constituer une bonne source de source de revenus (malgré la difficulté à trouver des clients au début, et l'irrégularité potentielle des cours), il s'agit d'un travail peu fatiguant, agréable à certains égards, qui laisse place à l'échange et à la stimulation. Tout ce que l'on veut lorsqu'on est étudiant(e) !

Les cours de soutien scolaire au black : la fausse bonne idée

Sur quelle plateforme s'inscrire pour donner des cours particuliers quand on est étudiant ?
Et oui, qu'il s'agisse de cours de peinture, de cours de maths ou de cours d'escalade, donner des cours étudiants au black n'est pas jamais une bonne idée !

Vous pourriez tout à fait être tenté de donner vos cours particuliers au noir.
Aucun impôt, pas de charges : cela peut en effet vite faire rêver !

Selon le site Consoglobe, 80% du soutien scolaire serait effectué sous cette forme d’économie souterraine. De quoi réfléchir à la manière dont on perçoit le monde du travail.

Cependant, n’oubliez pas que vous êtes en train de construire votre avenir et votre carrière professionnelle.

Avoir des ennuis avec la loi avant même de rentrer dans la vie active peut vite devenir handicapant pour votre future insertion professionnelle, et plus encore.
D'autant plus que certains métiers requièrent un casier judiciaire vide. Il serait dommage de le remplir avant même d'avoir travaillé de manière professionnelle, juste à cause quelques heures de cours de français ou de dessin scientifique.

Comment avoir une bonne méthodologie quand on est prof particulier ?
Mieux vaut rentrer dans la vie active libre de tout casier judiciaire, non ? C'est en tous cas ce qui vous est conseillé lorsque vous souhaitez donner des cours particulier en étant étudiant : déclarez !

Et si on vous parle ici de casier judiciaire, c’est parce que faire de l’accompagnement scolaire au black est considéré comme un délit.
Par conséquent, les risques encourus par le salarié sont nombreux :

  • suppression de vos prestations sociales (voire remboursement total de celles-ci)
  • radiation des organismes sociaux
  • sanction pénale pour fraude
  • aucun recours en cas de litige, de dommage ou d’accident
  • et autres réjouissances !

Par ailleurs, n’oubliez pas qu’en choisissant de devenir professeur particulier au noir, vous ne cumulez aucun droit pour le chômage et vous ne cotisez pas pour la retraite. En bref, cela ne vaut vraiment pas le coup de tenter l'expérience de l'illégalité !

Bien sûr, la retraite vous parait bien loin. Mais selon nos informateurs, elle arrive bien plus vite que ce que l’on croit, et s'avère être un point crucial de votre fin de vie !

En outre, votre employeur (donc l’élève ou ses parents) risque trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.
Et cinq ans et 75 000 euros si vous êtes mineur ! Encore une fois, peut-être que devenir professeur particulier devrait mieux se faire de façon légale et encadrée, non ?

Car tous ces risques font alors vite déchanter lorsqu'on démarre à peine sa carrière professionnelle.
Mais alors, comment donner des cours de soutien scolaire à domicile quand on est étudiant ? Et comment faire pour les déclarer ?

Vous avez plusieurs solutions pour pouvoir enseigner en toute légalité, et donc en toute sérénité. Suivez le guide, c'est par ici !

Faut-il devenir auto entrepreneur pour déclarer ses cours particuliers ?

Peut-on donner des cours quand on est encore à la fac ?
Le statut d'un enseignant est, quel que soit son profil, toujours important, puisque c'est lui qui va déterminer son salaire et la manière dont il va le gagner !

Devenir auto entrepreneur lorsque l’on souhaite faire de l’enseignement à domicile pour arrondir ses fins de mois n’est pas une obligation, mais c’est toutefois une possibilité envisageable, et pas moins intéressante que d'autres.

Dans cette optique, plusieurs options s’offrent à vous.

Être auto entrepreneur en créant votre micro entreprise

Vous pouvez gratuitement et en quelques clics sur le site de la CFE (Centre de Formalité des Entreprises) demander votre immatriculation au registre du commerce et devenir auto entrepreneur.

Créer son entreprise, faire soi même des factures à des clients, déclarer son chiffre d'affaire, cela semble faire peur au premier abord, surtout lorsqu'on n'est encore qu'un(e) étudiant(e). Et pourtant, en quelques clics, un numéro de Siret vous sera délivré, et vous pourrez commencer à distiller vos enseignements à vos élèves potentiels.

Dans ce cas où vous créer votre micro entreprise, vous facturez chaque heure de cours à vos clients. Vous fixez en outre votre tarif vous-même, ce qui constitue une liberté, mais aussi un risque de proposer un tarif horaire trop élevé par rapport à la concurrence. Veillez à faire une petite observation de ce qui se fait avant de valider votre tarif.

Considéré comme étant une profession libérale, le métier d’enseignant à domicile (qui peut être cumulé avec le statut d’étudiant) exige de payer des charges chaque mois ou chaque trimestre à hauteur de 22,9%.

Si vous avez entre 18 et 25 ans, vous pouvez bénéficier de l’ACCRE, ce qui baissera vos charges pendant vos trois premières années d’activité : 5,8% la première année, 11,6% la seconde et 17,4% la troisième).

Pour faire votre demande d’ACCRE, vous devez déposer votre demande auprès du CFE au plus tard 45 jours après la création de votre entreprise. Attention toutefois à bien la faire dans les temps, auquel cas, aucune déduction ne pourra vous être faite.

Être auto entrepreneur est donc une belle alternative pour concilier vie étudiant et travail, surtout qu'avec ce statut, il vous sera possible de diversifier votre activité, et de facturer toutes sortes de prestations à l'avenir. Pensez-y !

Être salarié d’un organisme spécialisé dans le soutien scolaire

Comment trouver des élèves à qui faire court quand on est étudiant ?
Certains étudiants choisissent d'enseigner de façon cadrée, au sein d'un organisme spécialisé. Mais il y a quelques choses à savoir avant tout !

En France, il existe de nombreux organismes de cours particuliers qui sont présents dans la plupart des grandes villes. Nous les connaissons tous, et pour cause, il y a fort à parier que l'on connaît déjà quelqu'un qui y a pris part une fois dans sa vie ou dans sa carrière.

Parmi eux, Acadomia, Completude ou encore Anacours proposent aux élèves dès l’école primaire de bénéficier de cours à domicile.
Ils peuvent aussi choisir une formule de stage intensif ou encore des cours en ligne via visioconférence. Une palette de services qui permet à tout un chacun de s'adapter à l'enseignement qui nous est donné et à la motivation que l'on a.

Après avoir déposé votre candidature avec un CV et une lettre de motivation, vous passez un entretien d’embauche classique et vous devenez salarié de l’organisme avec un contrat de travail en CDD ou en CDI. Une assurance dans le travail, mais aussi une sûreté professionnelle, qui garantit des perspectives professionnelles potentielles pour vous.

Sachez toutefois que, contrairement au moment où vous créer votre statut d'auto entrepreneur, vous ne fixez pas vous-même le tarif de vos cours et que vous ne choisissez pas vos élèves. Ce sont les limites de l'exercice, mais est-ce que ces dernières ne valent pas la sûreté de ce métier  ?
À noter que certains organismes exigent aussi un niveau bac +3 minimum pour pouvoir être enseignant.

Se faire rémunérer en chèque CESU

Quel diplôme faut il pour donner des cours particuliers quand on est étudiant ?
Le CESU, vous connaissez ? Le chèque emploi service est un moyen, pour les étudiants, d'être rémunérés pour leur travail sans contrainte.

Le chèque emploi service universel (CESU) peut aussi être une solution pour donner cours particuliers en toute liberté.
Il s’agit d’un titre de paiement crée en 2006, et qui n'est autre qu'une offre du réseau des Urssaf pour déclarer la rémunération des salariés à domicile de façon plus simple.
De cette manière, vous devenez alors salarié de votre élève ou de ses parents.

Le CESU déclaratif (appelé auparavant CESU bancaire) est émis par les banques et peut être encaissé par toutes les personnes disposant d’un compte bancaire, à savoir : beaucoup de gens !
Vous définissez le montant avec les parents de l’élève à qui vous allez dispenser des cours.

Le CESU préfinancé est quant à lui destiné aux entreprises. C'est le mode de paiement qui sert le plus à régler une prestation de services à la personne ou un salarié à domicile. Ce qui semble être le cas ici.

Vous pouvez en bénéficier si vous êtes auto-entrepreneur dans l'enseignement mais attention, pas de négociations en cours de route, le montant est prédéfini ! Un point qui pourra vous faire réflechir selon vos besoins, vos envies, et votre détermination.

Choisir entre les chèques CESU ou l’auto entreprise

Si vous souhaitez avoir la liberté de choisir votre tarif, vos élèves et la fréquence de vos cours, vous vous orienterez naturellement vers le chèque CESU ou vers le régime d’auto entrepreneur.

Comment déposer son annonce d'enseignant à domicile ?
Être prof particulier n'empêche pas d'avoir une vie étudiante, bien au contraire ! L'atout majeur de ce job étudiant est de pouvoir concilier toutes les vies estudiantines, en plus de gagner de l'argent avec !

Dans les deux cas, vous pouvez rédiger votre annonce gratuitement sur Superprof pour trouver des élèves et augmenter votre visibilité.

Mais comment savoir quelle méthode est la plus avantageuse pour vous ?

Le régime de l’auto entrepreneur est un régime fiscal et social simplifié, ce qui implique que les formalités à suivre pour le devenir sont relativement simples.
Cependant, vous avez quand même des démarches à effectuer chaque mois ou chaque trimestre pour déclarer votre chiffre d’affaires, et à en payer le pourcentage que nous évoquions plus haut.

Le système du CESU apparaît donc comme étant plus simple car c’est le recruteur qui se charge de toutes les formalités, vous avez simplement à aller déposer vos chèques à la banque. Et le tour est joué pour vous !

Le CESU semble aussi plus sécurisant car il s’agit d’un contrat de travail avec les mêmes droits qu’un salarié (couverture sociale, accident de travail...).
Et il permet surtout l’ouverture des droits au chômage après la rupture du contrat de travail, ce à quoi n’a pas droit un auto entrepreneur.

Toutefois, il est, rappelons-le, impossible de fixer son tarif et de le modifier en cours de route, contrairement au régime d'auto entreprise.

Quoiqu'il en soit, il n'en reste pas moins que donner des cours particuliers à des élèves lorsqu'on est étudiant constitue un job parmi les plus sympathiques à pratiquer ! Liberté des horaires, possibilité d'emploi saisonnier, conditions de travail idéales, salaire motivant : et si donner des cours particuliers était le job étudiant idéal ?

Besoin d'un professeur ?

Vous avez aimé l'article ?

0 vote(s)
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.