"Une langue que l'on n'enseigne pas est une langue qu'on tue. Tuer une langue est un crime." J. Jullian.

Pourquoi apprendre l’allemand et surtout comment faire pour devenir germanophone ?

L'Allemagne est la première puissance économique de l'Union Européenne. Et l'allemand était, en 2012, la langue maternelle la plus parlée dans l'Union Européenne, avec 79 millions de locuteurs natifs.

Partant, apprendre le vocabulaire allemand peut vous ouvrir de nombreuses portes.

Il y aurait près de 200 millions de locuteurs sachant parler et comprendre l’allemand : 100 millions l'ayant pour langue maternelle, 100 millions de personnes en langue étrangère.

Et contrairement aux préjugés dont elle pâtit, cette langue n’est pas si compliquée que ce qu'on en dit.

Voici donc comment se présenter en allemand !

Pourquoi apprendre à faire une présentation en allemand ?

L’apprentissage de l’allemand ressemble parfois étrangement aux cours pour apprendre l’anglais : de nombreux mots ont une phonétique proche ou similaire.

Pourquoi ne pas faire un échange linguistique pour apprendre l'allemand en Allemagne ?

Pourquoi apprendre à prononcer l'allemand ?
Apprendre à parler allemand peut vous servir dans votre vie professionnelle.

De nombreux instituts, à l'instar du Goethe Institute, proposent des échanges franco-allemands aux débutants et confirmés, afin qu'ils puissent s’immerger totalement dans la culture allemande.

Cette immersion totale permet de se perfectionner et d’apprendre l'allemand rapidement, du moins plus rapidement qu'en restant en France.

Mais une nouvelle langue est toujours un peu compliquée à apprendre. Il faut pouvoir apprendre toute la construction des phrases, la grammaire, le vocabulaire, mais aussi l’accent pour bien prononcer les mots allemands.

Parler couramment les langues vivantes demande d’étudier aussi la phonétique pour réussir à parler correctement.

Prendre la parole en public n’est pas une mince affaire, d’autant plus lorsque vous devez vous exprimer dans une autre langue que votre langue maternelle.

Les mots ne viennent pas naturellement, et le stress de faire des erreurs rend votre bouche toute sèche.

De quoi bien angoisser avant de prendre la parole.

C’est pourquoi il est important de se préparer à ce genre de situation.

En effet, les présentations orales sont assez courantes dans le milieu professionnel.

Pour une réunion entre collègues, une présentation pour un client, toutes les raisons sont bonnes pour prendre la parole.

Alors le faire dans la langue de Goethe est encore une toute autre paire de manches.

Apprendre à se présenter en milieu professionnel

Beaucoup d’entreprises travaillent aujourd’hui avec des partenaires Allemands.

La langue germanique devient l’une des langues les plus demandées pour décrocher un poste. En effet, selon une étude, l’allemand est la seconde langue la plus demandée, juste derrière l’anglais.

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France, avec 15,85 % de parts de marché, importations et exportations confondues (chiffres de 2015).

Dans un contexte où le marché de l'emploi devient de plus en plus saturé, apprendre la langue allemande est donc un moyen de se démarquer lors des processus de recrutement.

Pourtant, selon le site Monde de langues, seulement 6 % des Français se sentent en mesure de tenir des conversations en allemand.

Si vous postulez sur un poste dans l'informatique, dans l'industrie ou dans le commerce international (Content Manager, Consultant SEO, Data Scientist, Sales Manager, Hapiness Manager, etc.), auprès d'un grand groupe allemand, vous ne pourrez être retenu(e) pour un entretien sans une formation linguistique solide dans cette langue.

Non seulement vous devrez avoir un bon niveau en allemand écrit, mais il faudra surtout pouvoir communiquer en face des clients qui seront des locuteurs natifs.

Si parler anglais peut suffire à se faire comprendre, la connaissance de l'allemand des affaires sera un plus pour être recruté et capter un bon salaire.

Parler allemand : un vecteur de réussite scolaire

De plus en plus de professeurs d’allemand organisent des exposés oraux au sein de leurs cours de langue afin d’habituer les élèves à travailler la prononciation et l’intonation, notamment l'accent tonique.

Pourquoi choisir les cours de langue allemande ?
Suivre des études allemandes en LV2 : pour gagner des points au bac !

C'est encore une autre bonne raison d’apprendre à parler public en allemand : c'est un moyen de récolter de bonnes notes au collège et au lycée.

Cours intensifs, cours en ligne, cours en école de langue, cou particuliers... Les solutions et l'offre de cours sont nombreuses pour étudier l'allemand.

Il est tout à fait possible d’apprendre à parler allemand en croisant différentes méthodes.

L’apprentissage des langues est ouvert à tous, à chacun sa façon d’apprendre.

Pour travailler dans le secteur du tourisme

La France demeure le premier pays le plus visité au monde, or les Allemands sont de très grands voyageurs.

Si vous envisagez de travailler en Allemagne ou même en France au sein d'une start-up du tourisme ou dans une agence de voyages, vous aurez affaire à de nombreux ressortissants issus de de langue allemande (Allemagne, Autriche, Suisse, notamment).

Avoir une bonne compréhension écrite couplée à une excellente expression écrite en allemand pourrait même vous donner la clé d'accès à un nouveau métier : celui de traducteur franco-allemand.

Si les traducteurs interprètes pullulent et se livrent une concurrence féroce sur le marché des langues, parler allemand vous placera dans une niche professionnelle un peu plus à l'abri de la précarité, car c'est une compétence de plus en plus recherchée.

Fort de votre connaissance du monde germanophone, vous pourriez alors soit exercer en indépendant, soit comme salarié(e) dans une institution ou une entreprise touristique.

Comment parler en allemand devant un public ?

La présentation en allemand d’un discours demande certaines qualités. Des qualités qui peuvent s’acquérir avec de l’entraînement. Une fois que vous avez compris comment apprendre l'allemand débutant, il faut passer à la pratique.

Tout d’abord, apprenez à regarder les gens dans les yeux. Même si cela peut paraître compliqué si vous êtes timide, les gens feront moins attention à vos fautes si vous les regardez.

Il s’agit là d’une histoire de confiance en soi.

Alors même si vous débutez dans la langue de Goethe et que la conjugaison ou la grammaire ne sont pas votre fort, aucun problème.

Faites comme si de rien était et continuez votre discours.

Ne vous arrêtez pas sur chacune des fautes que vous faîtes, et surtout ne vous excusez pas à chaque fois.

Il peut être utile de prévenir en début de présentation votre niveau en allemand et vous excusez pour vos prochaines fautes, mais ne le faîtes pas tout au long du discours. Cela va vite énerver les gens.

Comment mieux parler la langue allemande ?
N'oubliez pas de regarder les gens quand vous parlez dans une langue étrangère.

N’oubliez pas non plus d’articuler.

Votre public vous comprendra mieux. Cela évitera de penser que vous faites des fautes alors que c’est juste un problème de locution.

Nul besoin de vivre en Allemagne pour bien parler allemand !

Réviser la conjugaison allemande

Afin de produire une belle présentation de soi, vous allez indéniablement être amené(e) à construire des phrases verbales.

Comment réviser les bases des langues germaniques ?
Conjuguer les verbes de la langue de Goethe : un passage incontournable pour se présenter !

Comment faire si vous n'employez pas les bons pronoms, les bons verbes aux temps et modes qui conviennent ?

En allemand, il faut savoir que le vouvoiement existe : on emploie le pronom personnel sujet sie pour vouvoyer et du (prononcé "dou") pour tutoyer.

Voici, pour rappel, l'ensemble des pronoms personnels allemands :

  • Ich : je,
  • Du : tu,
  • Er : il,
  • Sie : elle,
  • Es : neutre,
  • Wir : nous,
  • Ihr : vous,
  • Sie : ils, elles,
  • Sie : pronom de vouvoiement.

Vous pourrez donc demander, lors d'une conversation, à quelqu'un comment il s'appelle :

  • Wie heißt du ? : comment t'appelles-tu ?,
  • Wie heißen Sie ? comment vous appelez-vous ?

Les réponses d'un dialogue simple vu sur internet :

  • Ich heiße… Je m’appelle,
  • Ich bin (die) … Je suis la,
  • Ich bin (der) … Je suis le,
  • Das ist mein Mann : voici mon mari,
  • Das ist meine Frau : voici ma femme,
  • Das sind meine Kinder : ce sont mes enfants,
  • Freut mich, dich kennen zu lernen : ravi de faire ta connaissance,
  • Freut mich, Sie kennen zu lernen : ravi de faire votre connaissance.

Vous voulez demander à quelqu'un d'où est-ce qu'il/elle vient ?

Le verbe de la provenance est kommen :

  • Woher kommst du ? : d'où viens-tu ?,
  • Woher kommen Sie ? : d'où venez-vous ?
  • Ich bin Franzose : je suis Français,
  • Ich bin Französin : je suis Française,
  • Ich komme aus Montpellier : je viens de Montpellier.

En mémorisant par cœur ces petits dialogues simples, vous allez déjà pouvoir progresser d'une façon significative.

Se présenter en allemand

Avant toute chose, il est essentiel de commencer par se présenter soi-même et présenter son sujet dans les grandes lignes.

Comment parler en public dans une langue seconde ?
Grâce à Superprof, je peux maintenant tenir des conversations avec des natifs d'Allemagne !

Vos interlocuteurs vont attendre de vous que vous soyez clair et que vous commenciez par vous présenter également de façon claire.

Il s’agit alors de la toute première impression.

Soyez donc bref mais précis et surtout souriant. Que cela soit en français ou en langue allemande, les codes sont les mêmes.

Et si le public voit que vous faite un effort de prononciation dès le début, ils seront beaucoup plus indulgents pour la suite.

Voici comment demander à quelqu'un où est-ce qu'il habite :

  • Wo wohnst du ? : où habites-tu ?,
  • Wo wohnen Sie ? : où habitez-vous ?,
  • Ich wohne in Deutschland : j'habite en Allemagne,
  • Ich lebe in Frankreich : je vis en France.

Demander l'âge :

  • Wie alt bist du ? : quel âge as-tu ?,
  • Wie alt sind Sie ? : quel âge avez-vous ?,
  • Ich bin 35 : j'ai 35 ans,
  • Ich bin dreiundzwanzig : je suis vingt-trois, sous-entendu j'ai 23 ans,
  • Ich bin dreiundzwanzig Jahre alt : je suis vieux de 23 ans.

On remarque que comme en anglais, l'allemand utilise l'auxiliaire être pour décrire l'âge.

Attention à ne pas vous tromper !

Pour décrire le statut professionnel :

  • Ich bin student : je suis étudiant,
  • Ich bin studentin : je suis étudiante,
  • Ich arbeite als lehrerin : je suis maîtresse,
  • Ich arbeite als feuerwehmann : je travaille en tant que pompier.

Pour poursuivre le dialogue :

  • Wie geht es dir ? : comment vas-tu ?,
  • Wie geht es Ihnen : comment allez-vous ?,
  • Mir geht es gut, danke shön : je vais bien, merci,
  • Gut danke, und dir ? : bien, merci et toi ?,
  • Mir geht es nicht so gut : je ne vais pas très bien,
  • Es geht mir schlecht : je vais mal,
  • Mir geht es so lala : ça va,
  • Mir geht es nicht besonders : ça va moyennement.

Notez la proximité entre les termes allemand "gut" et anglais "good" pour signifier "bien" !

Pourquoi apprendre l'allemand ?
Pourquoi ne pas rejoindre une association culturelle à Berlin pour devenir germanophone rapidement ?

Pour évoquer les langues parlées :

  • Sprichst du französisch ? : parles-tu français ?,
  • Sprichst du englisch ? : parles-tu anglais ?,
  • Sprichst du deutsch ? : parles-tu allemand,
  • Sprechen sie deutsch ? : parlez-vous allemand ?,
  • Nur ein wenig : juste un peu,
  • Ein bisschen : un peu,
  • Ja, fließend : oui, couramment,
  • Nein, überhaupt nicht : non, pas du tout.

Pour vos exposés et recrutements en milieu professionnel, voici quelques phrases de présentation :

  • Sehr geehrte Damen und Herren, mein Name ist : Mesdames et messieurs, mon nom est,
  • In meiner Präsentation geht es um : Ma présentation concerne,
  • Ich bin hier, um mit Ihnen zu sprechen über : Je suis là pour vous parler de,
  • Ich bin ... Jahre alt, komme aus Frankreich und bin ein internationaler reporter : j'ai .... ans, je suis originaire de France et je suis journaliste reporter international (par exemple),
  • Ich habe Deutschland viele Male besuchen können : j'ai pu me rendre à de nombreuses reprises en Allemagne,
  • In meiner Präsentation werde ich ihnen… vorstellen : J’aimerais vous présenter… dans ma présentation.

Avec ces quelques petites phrase, courtes mais claires, vous pourrez introduire correctement votre sujet.

Plus vos phrases seront courtes moins vous ferez de fautes. De plus, il est plus simple de les retenir.

Vous pouvez vous rendre compte que finalement, l’allemand n’est pas si éloigné du français.

Structurer sa présentation en allemand

Après l’introduction, il est important de présenter aux spectateurs comment va se dérouler votre présentation.

Présentez les différents points que vous allez aborder durant toute votre intervention.

Outre l'aspect des compétences linguistiques (bien parler, ne pas faire de faute de conjugaison ni de grammaire, choisir les mots essentiels), il faut travailler la méthodologie de la présentation.

Cela permet de mettre vos idées aux clair mais également au public de savoir où vous voulez en venir et savoir ce que vous souhaitez leur présenter.

De plus, cela évite d’avoir des questions trop tôt sur des points que vous allez traiter par la suite.

Si vous n’avez pas un niveau avancé en allemand, aidez-vous d’un tableau afin de marquer tous vos points et toutes vos parties.

Cela sera plus facile pour vous et pour votre public.

Voici quelques petites phrases qui pourront vous aider à mettre de l’ordre dans vos idées et votre présentation :

  • Ich habe meine Präsentation in drei Teile gegliedert : J’ai partagé ma présentation en trois parties,
  • Zuerst spreche ich über,… dann komme ich zu : Je parlerai d’abord de… puis je viendrai à parler de,
  • Als Erstes möchte ich… : Je voudrais tout d’abord,
  • Zum Abschluss meines Vortrags möchte ich Sie daran erinnern, dass : pour conclure mon exposé, je vous rappelle que...

N’hésitez pas à vous en servir pour vous faciliter la tâche.

Comment organiser sa réunion en allemand ?
Bien structurer sa présentation permet de finir dans les temps.

Des phrases toutes faites peuvent parfois vous donner confiance.

Attention, cela ne veut pas dire qu’il faut écrire tout son discourt de A à Z.

Donner plus de détails, développer

Dans un discours ou une présentation, les petits mots de liaison sont très importants.

Comment produire un bon discours pour les germanophones ?
Tenir un meeting, une formation ou une conférence en langue allemande, ça ne s'invente pas : il faut prendre des cours intensifs !

Ils permettent de faire le lien entre plusieurs idées et de rendre votre discours fluide.

Pourtant on apprend ces mots que très rarement en cours d’allemand.

Les professeurs préfèrent se concentrer sur des points comme la grammaire, les verbes et déclinaisons, l’orthographe ou la conjugaison.

Pourtant, ces petites conjonctions de coordination donnent tout de suite une bonne impression car ils enrichissent votre discours.

Surtout pour un étranger dont l’allemand n’est pas la langue maternelle.

Les germanophones sont alors impressionnés que vous connaissiez tous ces petits mots qui rendent votre discours plus naturel.

En voici la liste :

  • Und : et,
  • Oder : ou,
  • Denn : car,
  • Aber, sondern : mais,
  • Außerdem/ Ebenso/ Ebenfalls/ Des Weiteren : Aussi / En outre,
  • Hinzy kommt, dass : De plus,
  • Ein weiterer Aspekt ist : Sous un autre aspect,
  • Ferner ist zu erwähnen, dass : Je devrais aussi mentionner que,
  • Besonders hervorheben möchte ich : Je voudrais particulièrement souligner,
  • Ich komme nun zum zweiten Teil/ nächsten Punkt : Je viens maintenant à la deuxième partie / point suivant,
  • Ich möchte das mit einigen Beispielen zeigen : Je voudrais montrer cela avec quelques exemples,
  • Hierzu / Dazu ein Beispiel : Pour ceci / Un exemple,
  • Diese Tabelle / Dieses Bild zeigt : Cette table / Cette image montre.

Utilisez-les toutefois avec modération.

Trop de mots de liaisons et trop de remplissage trahiront votre discours et n'amélioreront pas votre niveau d’allemand aux yeux de vos interlocuteurs.

Vous pourrez également disséminer votre présentation de conjonctions de subordination :

  • Als, wenn : quand, lorsque,
  • Sobald : dès que,
  • Seit : depuis,
  • Während : pendant que,
  • Daß : que,
  • Weil : parce que,
  • Damit : afin que,
  • Wenn : si,
  • Bgleich, obwohl, wiewohl, trotzdem, obschono : bien que,
  • Sofern : dans la mesure où.

Attention : als ne s'emploie que lorsqu'un événement ne s'est produit qu'une seule fois.

Comment réaliser une conclusion en allemand ?

Que serait une présentation orale sans conclusion ?

Quelles phrases pour la fin d'un oral ?
Voilà, dernier point bouclé ! Avez-vous des questions sur ce rapport d'expertise ?

Pour que votre public se rende compte que votre discours est bel et bien terminé, il est important de le faire savoir par une conclusion claire et précise.

Faites attention par exemple ne pas faire trop long. Les personnes qui vous écoutent ne pourraient plus comprendre qu’il s’agit de la fin de votre présentation.

Ces quelques phrases d'accroche en allemand pourront vous aider :

  • Zusammenfassend möchte ich sagen : en résumé, je voudrais dire,
  • Ich möchte noch einmal kurz die wichtigsten Punkte zusammenfassen : Je voudrais résumer brièvement les points les plus importants,
  • Damit bin ich am Ende meiner Präsentation : ceci conclut ma présentation,
  • Ich danke ihnen für ihre Aufmerksamkeit : Merci pour votre attention,
  • Letztlich zeigen die Analysen, dass : en définitive, il ressort des analyses, que...

Il faut bien évidemment finir par demander à l’assemblée s’il y a des questions.

Voici la phrase idéale et simple pour un débutant :

  • Haben Sie noch irgendwelche Fragen ? : Avez-vous des questions ?,
  • Ich stehe Ihnen gerne zur Verfügung, um Ihre Fragen zu beantworten : je suis à votre disposition pour répondre à vos questions.

Lors d'une conversation entre deux amis ou entre des groupes de personnes à introduire, dans un cadre informel, vous pouvez aussi clore la conversation de façon amicale, comme suit :

  • War nett, mit dir zu reden : c'était sympa de discuter avec toi,
  • War nett, mit Ihnen zu reden : c'était sympa de discuter avec vous,
  • Bis zum nächsten Mal ! : à la prochaine fois !

Pensez à réviser votre grammaire allemande !

Les conseils pour s’entraîner à parler en public dans une langue étrangère

Voici quelques petits conseils afin de vous aider à surmonter cette épreuve orale qui vous attend.

Tout d’abord, entraînez-vous devant la glace.

S’entraîner devant la glace permet de se rendre compte de ce qui ne va pas : la gestuelle, l’attitude générale,…

Votre attitude joue énormément sur votre prise de parole. Prenez confiance en vous. Vous éviterez ainsi de trembler, ce qui se ressent dans la voix.

Comment s'exercer à prononcer les mots allemands ?
S'entraîner à prononcer un discours devant un miroir peut être utile.

Et c’est un cercle vertueux car c’est en vous entraînant régulièrement que vous gagnerez cette confiance en vous.

N’hésitez pas non plus à parler allemand devant vos amis. Vous serez ainsi déjà habituer à prendre la parole en allemand devant des personnes qui vous regardent.

Si vous avez des amis allemands, demandez-leur de l’aide. Ils sauront vous corriger. Vous saurez également si ces derniers vous comprennent facilement ou non.

Afin de développer votre confiance en vous, vous pouvez également réaliser un séjour linguistique, prendre des cours allemand, suivre des cours d’expression orale allemande ou bien acheter un livre sur les langues germaniques.

Révisez les bases de l’apprentissage des langues étrangères comme les verbes irréguliers, les déclinaisons, la conjugaison, l’orthographe, le vocabulaire, la compréhension orale,… Pour apprendre l'allemand en ligne, vous pouvez également passer par les sites ou applis dédiées à la langue de Goethe.

Enfin, apprendre une langue demande du temps. Ne vous attendez pas à devenir bilingue dès les premiers mois. Sachez vous féliciter quand il le faut.

Besoin d'un professeur d'Allemand ?

Vous avez aimé l'article ?

0 vote(s)
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.