"La traduction est, au mieux, un écho." Georges Borrow (1803-1881)

Trouver des traductions de l'anglais vers le français est aisé, mais du russe vers le français, l'offre d'outils et de services de traduction est bien moins efficace.

Selon la base de données de l'annuaire GmTrad, il y aurait en France métropolitaine, 4 063 traducteurs expérimentés, dont 73,1 % sont des femmes et 26,9 % des hommes.

51,6 % d'entre eux sont des experts nommés pour une langue, par exemple traduction en russe en tant que traducteur et interprète.

Mais sans devenir expert traducteur, vous pouvez grâce à internet, devenir un as de la traduction russe-français.

Un autre support pour apprendre le russe.

Voici un comparatif des différents traducteurs en ligne et des conseils pour traduire comme un pro.

Comment choisir le meilleur traducteur russe-français en ligne ?

Les traducteurs en ligne se sont nettement améliorés depuis quelques années. Et si les professeurs de langue déconseillent voire interdisent leur utilisation, ils permettent d'avoir une idée précise du contenu d'un texte.

Comment obtenir les meilleures traductions en français ?
Connaître le sens d'une expression russe : quels outils choisir ?

Traduire un texte demande bien sûr une certaine connaissance de la langue. Ainsi, nous vous déconseillons d'essayer de traduire un texte du français au russe sans avoir aucune connaissance de la langue.

Le résultat risque d'être mitigé.

On peut s'aventurer dans la traduction d'un document anglais ou espagnol vers le français, dans la mesure où de nombreux termes ont un fort taux de similarité lexicale.

Mais pour la traduction en russe vers le français, il faut d'abord apprendre l'alphabet cyrillique.

Grâce à l'ère du numérique, de nombreux outils du web permettent pourtant de réaliser vos traductions sans même prendre un seul cours de russe.

Mais la qualité des traducteurs en ligne est variable.

Certains se contentent simplement de traduire mot à mot, donnant lieu à des phrases à la syntaxe douteuse, quand d'autres font une analyse globale du texte.

Pour choisir le meilleur traducteur en ligne, attachez-vous à deux critères :

  • La facilité d'utilisation : clair, sans publicités et rapide,
  • La qualité de la traduction : prise en compte de l'orthographe, des expressions idiomatiques, de la syntaxe, des verbes à particule, des noms propres, etc.

Si la plupart des outils de traduction en ligne atteignent un score honorable de 50 à 60 % de réussite de traduction des textes soumis, c'est Google Traduction qui rafle tous les honneurs avec 80 %.

Néanmoins, si les traducteurs permettent de dégrossir le travail, ils ne remplaceront pas l'humain pour corriger les erreurs et retoucher des phrases parfois un peu bancales.

Pensez aux vidéos de russe pour progresser en vocabulaire.

En fait, dès les premiers cours de langue russe, tout apprenant fera déjà de la traduction vers le français.

Nous n'en sommes pas à traduire des documents officiels, mais dès les premiers mots appris, qu'ils soient simples ou techniques, il faudra en appréhender le sens en français pour les mémoriser.

Pour apprendre le russe, vous allez donc devoir rendre simple quelque chose qui semblait compliqué de prime abord : c'est là tout l'art du métier de traducteur interprète (ou même d'enseignant).

Sachez qu'il y a deux grands types de traductions : le thème et la version.

Le thème, c'est la traduction du français vers le russe. La version, c'est l'inverse : le fait de traduire du russe vers le français.

Du coup, si vous avez de bonnes qualités rédactionnelles en français, la version sera plus aisée que le thème.

Google Traduction, sur la plus haute marche du podium

A combien s'élève un devis de traduction français russe ?
L'alphabet cyrillique complique la traduction pour un apprenant français.

Le meilleur traducteur russe français est sans aucun doute l'incontournable Google Traduction.

Fort d'un style épuré, d'une simplicité d'utilisation, d'une clarté mais aussi et surtout d'un meilleur score en termes de traduction, Google Traduction (ou Google Translate) est l'outil le mieux référencé pour faire traduire un mot ou une phrase russe.

Il suffit de taper "traduction" dans la barre de recherche pour trouver l'outil.

Vu qu'il s'agit du traducteur de l'empire du référencement naturel ("SEO" pour les intimes), qui dicte sa loi sans réellement divulguer les règles du jeu, on peut comprendre pourquoi c'est Google qui apparaît en premier !

Sans être un traducteur professionnel, Google Traduction s'appuie sur une base de données colossale et croise des milliers de traductions pour vous apporter la meilleure.

Par ailleurs, Google Traduction vous invite à lui laisser un feedback pour s'améliorer sans cesse. L'outil est donc également participatif et progresse avec l'intervention des internautes.

Plusieurs fonctionnalités sont plutôt utiles, notamment lorsqu'on voyage en Russie par exemple :

  • La traduction à partir d'une photo/image : il suffit de sélectionner la langue dans laquelle vous souhaitez traduire le texte pris en photo, de surligner ce texte et Google s'occupe du reste,
  • Télécharger et utiliser l'application Google Traduction pour pouvoir faire une traduction instantanée hors ligne,
  • S'entraîner à la prononciation avec l'intelligence vocale de l'outil.

Qui plus est, il est intégré directement au navigateur Google Chrome, permettant ainsi la traduction de site internet dans votre langue maternelle si besoin.

Toutefois, Google Translate est un natif anglophone qui part du russe pour traduire en anglais, puis en français.

Du coup, même si les algorithmes actuels de Google sont hyper-puissants, je ne saurais que mieux vous recommander de vérifier les traductions obtenues avec d'autres sources.

On se retrouve parfois avec un mauvais choix des termes, ou avec des phrases insensées.

N'oubliez pas de lire des livres en russe pour apprendre du vocabulaire.

Traducteur russe-français : Reverso, le meilleur en termes d'expressions idiomatiques

Combien coûte un interprète russe français ?
Traduire en russe, c'est aussi faire face à des expressions comme en français !

Reverso présente également de très bonnes caractéristiques et dépasse même Google Translate en termes de traduction d'expressions idiomatiques.

Reverso offre plusieurs logiciels de traduction intégrés en un seul en ligne, utilisant un ensemble d'outils linguistiques pour tendre vers les meilleures traductions :

  • Traduction par rapport au contexte,
  • Dictionnaires bilingues généraux ou spécialisés,
  • Définitions,
  • Conjugaison de verbes,
  • Grammaire,
  • Correction orthographique,
  • Traduction automatique et professionnelle.

Les traducteurs professionnels peuvent donc s'aider de Reverso (sans pour autant s'y fier à 100 % et livrer leurs textes avec ce seul traducteur en ligne).

Ainsi "Мне по барабану" sera correctement traduit par "je me fous/fiche" par Reverso alors que Google Traduction traduire mot à mot "moi sur le tambour"...

Bon en revanche, on repassera sur le design du site, digne des années 1990 et sur la publicité qui occupe une grande partie de la fenêtre.

Mais la traduction est bonne et surtout gratuite contrairement à une agence de traduction.

Ici aussi, le site est collaboratif.

Chaque internaute peut laisser son avis sur la traduction bonne ou mauvaise d'un texte, et peut ajouter des mots de vocabulaire.

Par ailleurs, Reverso est également un dictionnaire, un correcteur orthographique, un correcteur de conjugaison et un correcteur de grammaire russe. Cela permet d'éviter des fautes évidentes et couramment faites par des traducteurs en herbe.

Egalement, si plusieurs possibilités existent dans votre traduction, Reverso vous indique la meilleure en fonction du contexte. De nombreux sites internet permettent d'apprendre le russe.

Linguee, un dictionnaire et traducteur russe anglais

A la différence des autres outils gratuits en ligne, Linguee, lancé en mai 2010, n'est pas un traducteur automatique.

Comment définir le sens des phrases avec leur contexte ?
Avec cette solution, il faudra avoir de bonnes bases en anglais !

Le contenu traduit est issu des textes rédigés par l'homme et ne proviennent donc pas des robots et des algorithmes.

Et les utilisateurs ne peuvent pas corriger les textes bilingues.

En version russe, Linguee permet de traduire uniquement vers la langue anglaise.

La technique de l'outil repose sur la détection des écrits publiés sur les sites fiables, souvent en provenance du Parlement européen, des brevets, de l'UNESCO et des romans en ligne.

Un algorithme d'apprentissage automatique intégré au programme est capable de juger de la qualité de la traduction, et hiérarchise les niveaux de qualités.

L'outil se base notamment sur l'intelligence artificielle, et sur l'entraînement de réseaux neuronaux : fort de cette technique, Linguee serait trois fois plus performant que Google Translate.

On peut donc traduire un mot ou une expression en fonction du contexte, mais uniquement du russe ver l'anglais.

DeepL, le meilleur traducteur multilingue en ligne

Lancé en Allemagne en 2017, DeepL a été développé par l'équipe du site Linguee et sa base de données s'appuie d'ailleurs sur ce dernier.

Quel est le meilleur outil pour traduire ses phrases ?
DeepL : la meilleure solution multilingue pour obtenir des traductions cohérentes !

L'outil permet de traduire des documents et des phrases dans plus de dix langues étrangères : français, anglais, allemand, espagnol, portugais, italien, néerlandais, polonais, japonais, chinois et russe (depuis décembre 2018).

Cet outil très puissant permet de former 110 combinaisons de traduction entre les langues.

Son principe repose sur un robot d'indexation de collecte de traductions déjà existantes sur le web : l'algorithme "crawle" (ou scanne) ainsi le web pour trouver quasiment instantanément vos traductions.

En juillet 2020, plus de 86 millions d'utilisateurs dans le monde avaient déjà consulté le traducteur.

En 2018, 21,8 % du trafic provenait d'Allemagne et 17,4 % de l'audience était réalisée depuis la France.

Besoin d'une traduction spécialisée en russe vers de l'anglais américain ?

DeepL vous fournit deux types de langue anglaise : l'anglais britannique et l'anglais américain.

L'outil permet de traduire quelques phrases repérées ci-et-là, ainsi que des documents entiers que l'on peut importer depuis son disque dur.

Vous obtenez une traduction avec interprétation simultanée, pour davantage de logique.

Cela dit, il y a certaines phrases qui nécessitent une reformulation car elles engendrent des défauts de syntaxe et de linguistique.

Par exemple, pour la phrase russe suivante :

Дома в Москве уже все было по-зимнему, топили печи и по утрам, когда дети собирались в гимназию и пили чай, было темно, и няня ненадолго зажигала огонь. Уже начались морозы.

La traduction française de cette phrase est, selon DeepL :

"À la maison à Moscou, tout était déjà en hiver, le chauffage au poêle et le matin, quand les enfants allaient au gymnase et buvaient du thé, il faisait nuit et la nounou allumait un feu pendant un moment. Le gel avait déjà commencé."

Dans un français littéraire, il faudrait plutôt écrire : "l'hiver s'installait sur Moscou et les chauffages au poêle étaient allumés dans les maisons. Il faisait encore nuit le matin lorsque les enfants se réunissaient au gymnase et buvaient du thé. Comme il gelait, la nounou commençait à préparer un feu."

Des podcasts de russe peuvent enrichir votre connaissance de la langue.

Yandex Translate, l'un des meilleurs traducteurs multilingues en ligne

Lancé à Moscou en 2011, Yandex Translate est un service web permettant de traduire automatiquement du textes ou des pages web en russe vers le français.

C'est le concurrent de Google Translate en Russie, sur le navigateur russe du même nom, Yandex.

Lancé en 2011 avec seulement 3 langues (russe, anglais et ukrainien), le traducteur était disponible en 67 langues en janvier 2016.

Le système utilise un système statistique de traduction par auto-apprentissage (machine learning), en construisant un dictionnaire de correspondances, fondées sur l'analyse de millions de textes déjà traduits.

L'ordinateur compare une base de donnée de nombreux mots au texte traduit.

Des comparaisons par rapport au contexte et au modèles de base de la langue sont ensuite réalisées, en essayant de déterminer le meilleur sens de l'expression ou de la phrase.

Il est possible, par ailleurs, d'écouter la prononciation de la traduction ainsi que le texte original.

Cette fonctionnalité permet donc de réviser son expression orale et la compréhension écrite de la langue russe !

Systran, le traducteur russe le plus ancien

Lancé par Peter Toma en Californie, Systran a vu le jour bien avant l'émergence du web : en 1968 !

Comment apprendre à parler comme les Russes ?
En voyage en Russie, on peut souvent retenir certaines lettres de cyrillique grâce aux traductions anglaises, comme pour les mots "café" et "restaurant".

Ce linguiste Hongrois était chercheur au California Institute of Technology et souhaitait améliorer la traduction du russe vers l'anglais.

Rachetée en 1985 par un industriel Français, elle la plus ancienne société de traduction automatique.

Le siège social se trouve aujourd'hui à Paris, et la société a été une référence par la Commission Européenne pendant plus de 30 ans.

L'outil de Systran permet aujourd'hui de traduire dans plus de 55 langues, avec plus de 140 combinaisons linguistiques (avec un forfait payant en version pro).

Ce traducteur de russe vers l'anglais et vers le français s'impose encore comme une alternative crédible aux autres solutions.

Il ne remplace toutefois pas les plumes d'une équipe de traducteurs, car un outil informatique ne peut encore pas égaler le cerveau humain pour les pages techniques.

On pense notamment aux productions officielles ou à la traduction de documents techniques, des conditions générales de vente ou encore la traduction juridique.

Promt.One, un outil de traduction automatique neuronale

Pomt est une entreprise russe, spécialisée dans les logiciels de traduction automatique, concurrente de Systran.

Fondée en 1991, soit bien avant le web, elle offre des traductions en sept langues depuis et vers l'anglais.

On y trouve les langues suivantes :

  • Anglais britannique,
  • Anglais américain,
  • Espagnol d'Espagne,
  • Espagnol latino-américain,
  • Allemand,
  • Suisse-allemand,
  • Français de France,
  • Français suisse,
  • Français canadien,
  • Italien,
  • Portugais du Portugal,
  • Portugais brésilien,
  • Russe.

Cela peut servir pour traduire un mot ou une courte phrase, mais la traduction sur une longue phrase se révèle toutefois un peu bancale.

Reprenons par exemple notre phrase d'exemple initiale :

Дома в Москве уже все было по-зимнему, топили печи и по утрам, когда дети собирались в гимназию и пили чай, было темно, и няня ненадолго зажигала огонь. Уже начались морозы.

Cette phrase est traduite en français comme suit sur le site : "Maisons à Moscou déjà tout était comme en hiver, noyaient les fourneaux et tous les matins, quand les enfants se réunissaient au gymnase et prenaient le thé, était sombre, et la nurse allumait pour quelque temps le feu. Ont commencé déjà les froids.".

Il faudra donc faire quelques ajustements pour trouver la bonne interprétation et la bonne syntaxe !

Les dictionnaires en ligne

Devenir traducteur russe français demande du travail.
Un clavier virtuel en russe est souvent proposé en ligne.

La traduction automatique par des traducteurs en ligne montre quelques lacunes dans la langue de Dostoïevski. La présence humaine est indispensable et pour traduire un texte russe, il ne suffit pas de connaître l'alphabet russe et de faire une traduction littérale.

Un dictionnaire russe français est fortement conseillé quand on s'exerce à l'art de la traduction en préparation d'une installation à Saint Pétersbourg ou du choix de métier d'interprète russe marseille.

Si Google Traduction et Reverso peuvent vous fournir quelques éléments corrects en langues slaves, ils ne remplaceront pas la qualité et l'exhaustivité d'un dictionnaire français russe.

Restons sur les dictionnaires en ligne, pour continuer dans la dématérialisation.

Et puis, ça prend quand même beaucoup moins de place qu'un dictionnaire dans sa version physique !

Le meilleur dans sa catégorie, que ce soit dans la traduction anglaise, espagnol français ou allemand français, c'est sans conteste WordReference. Il est proposé uniquement en traduction russe anglais ou anglais russe.

Pas de traduction en français possible mais quand on a quelques notions d'anglais, c'est faisable. Dans le pire des cas, vous pouvez également l'utiliser pour traduire de l'anglais au français.

Le principal avantage de ce dictionnaire est la très bonne traduction en contexte. Ainsi, si un mot a plusieurs sens, ils seront tous donnés en fonction du contexte et parfois des expressions dans lesquelles le mot peut être utilisé.

Si vous ne trouvez pas votre bonheur (cela peut arriver), un forum est également à disposition pour poser vos questions ou trouver une réponse.

Pour une traduction de mot à mot du russe au français, tournez-vous vers dict.com. Ici encore la traduction du mot est détaillé en fonction de son utilisation dans différents contextes. Comme dans l'exemple ci-dessous, le mot russe "boire" veut également dire "scie".

Un dictionnaire franco-russe est indispensable !

Comment dit-on boire en russe ?
Une traduction en ligne gratuite demande une vérification humaine.

6 étapes à respecter pour une bonne traduction russe-français

Outre le fait de prendre un cours russe avec un professeur de russe pour en savoir plus notamment sur la culture russe, avant de se lancer dans la traduction russe français tête baissée, il y a quelques étapes à respecter.

  1. Lire plusieurs fois le texte original dans sa langue source. Même si l'on ne comprend pas la totalité, c'est une bonne manière de comprendre l'idée générale,
  2. Utiliser la méthode de l'entonnoir : partir du plus large pour aller vers le plus précis. Commencer par faire une pré-traduction en gardant le ton général du texte puis affiner au fur et à mesure des lectures,
  3. Repérer voire surligner les expressions inconnues. Avec le contexte, il est possible que vous finissiez pas les comprendre,
  4. Eviter les anachronismes,
  5. Utiliser un dictionnaire en ligne pour les mots les plus difficiles si vous ne comprenez vraiment pas le sens,
  6. Bien relire sa traduction pour repérer les erreurs de conjugaison, de grammaire et de syntaxe en cours de russe paris.

Un traducteur automatique peut effectivement vous aider dans un premier temps. Mais pour s'entraîner et progresser, rien ne vaut le travail par soi-même en se servant le moins possible de ces outils en ligne.

Découvrez aussi ici nos cours de russe en ligne...

Traduction russe-français : les erreurs à éviter !

La relecture est indispensable à toute bonne traduction français russe.
Pour une traduction assermentée, rien ne vaut l'intervention humaine.

Le traitement de texte russe donne lieu à quelques erreurs courantes. Voici les écueils à éviter :

  • Faire du mot à mot : cela va sans dire, la langue russe est complexe et dispose de ses propres expressions, qui ne seront pas rendues correctement en faisant du mot à mot avec sa propre langue,
  • Sur ou sous traduire : le texte en français ne doit pas en dire plus ou moins que le texte original. Il faut être fidèle au texte de départ. Une traduction littéraire devra donner lieu à un ton plus soutenu qu'une traduction d'article de journal par exemple,
  • Faire un non-sens : écrire une phrase ou une expression qui ne veut absolument rien dire. Relisez-vous pour éviter cela,
  • Faire un faux-sens : c'est-à-dire confondre un mot avec un autre.
  • Faire un contresens : c'est-à-dire traduire l'inverse du vrai sens du mot. Cela peut être très embêtant dans un contexte juridique ou médical par exemple,
  • L'omission : oublier tout ou partie d'une phrase. Cela peut radicalement changer le sens de la phrase,
  • Les fautes d'orthographe, de temps ou de syntaxe.

Pour progresser plus vite en russe, pensez aux applications smartphone.

En synthèse :

  • Google Traduction et Reverso restent de très bons outils performants pour traduire du russe au français.
  • Mais rien ne remplacera la vérification humaine pour garantir de la qualité d'une traduction.
  • Avec l'aide d'un dictionnaire russe-français, il est possible avec une certaine connaissance de la langue d'obtenir une traduction quasi-professionnelle. A condition de ne pas commettre quelques impairs comme le non-sens, la sous-traduction ou encore le contresens dans vos cours de russe débutant.
Besoin d'un professeur de Russe ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Yann

Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.