Musique Soutien scolaire
Partager

Toutes les réponses sur la langue et la culture russophone !

De Yann, publié le 04/07/2017 Blog > Langues > Russe > Questions Fréquentes sur la Russie et la Langue Russe

La Russie fascine autant qu’elle intrigue : pays le plus vaste de la planète qui s’étend sur deux continents, la Fédération de Russie plaît grâce à sa littérature, son architecture russe ou encore sa langue incompréhensible pour un Belge.

Pourtant, déchiffrer l’écriture russe ou la culture russe n’est pas si compliqué.

En vous plongeant dans la culture russe, vous pourrez accroître vos compétences linguistiques, organiser un séjour linguistique ou même justifier d’une expérience à l’étranger en vue d’une carrière internationale.

Alors, découvrez toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur la Russie !

Sophie

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Est-ce difficile d’apprendre la langue russe ?

Une langue proche du français

A cause de ses signes inconnus pour un œil français, les francophones, et les belges en général, ont tendance à penser que le russe est impossible à comprendre !

Comment devenir bilingue en langue russophone sans cours de langue ? Musique russe, cinéma russe, peinture russe … Pourquoi ne pas accroître vos connaissances en culture slave ?

Pourtant, la langue russe, tout comme la langue française, fait partie des langues indoeuropéennes et possède, à ce titre, de nombreuses similitudes avec notre langue maternelle. Tout d’abord, rappelons que ces deux langues sont bicamérales et construites sur le même système de consonnes et de voyelles.

La langue russe tend même à être une simplification du français !

En effet, la langue russe ne compte que deux temps (le présent et le passé), ce qui permet à l’élève d’apprendre la conjugaison russe bien plus rapidement qu’il n’a appris la conjugaison française étant petit !

Autre atout : ses pronoms personnels similaires au modèle français (3 pronoms personnels au singulier, 3 pronoms personnels au pluriel).

Les pronoms personnels russes sont :

  • я,
  • ты,
  • он,
  • мы,
  • вы,
  • они.

Comme dans d’autres langues indoeuropéennes, le russe n’utilise pas systématiquement les pronoms. La simple forme conjuguée des verbes russes permet aux locuteurs de deviner le sujet du verbe.

Il existe également beaucoup de mots russes empruntés au français, comme :

  • Актёр : acteur,
  • Анархия : anarchie,
  • Идеология : idéologie,
  • Клиника : clinique,
  • Математика : mathématiques,
  • Паспорт : passeport,
  • Профессор : professeur,
  • Силует : silhouette,
  • Телевизор : téléviseur…

De quoi faciliter l’apprentissage du vocabulaire russe !

L’alphabet russe en lui-même est proche de l’alphabet latin : il comporte même 7 lettres latines sur les 33 qui le composent. L’élève pourra donc facilement calligraphier les signes russes qui ne sont pas, comme le chinois ou le japonais, sous forme de pictogrammes.

Pour s’entraîner à la rédaction de l’alphabet cyrillique russe, il est conseillé d’installer un clavier russe sur son ordinateur – voire de changer la langue de l’interface dans les paramètres – pour se familiariser avec l’écriture russe.

Le casse-tête des règles linguistiques

Comme dans toutes les langues, il existe au sein de la russophonie des règles grammaticales pas évidentes à comprendre !

Le plus grand défi reste la prononciation russe qui varie selon les déclinaisons puisque le russe est une langue flexionnelle. Cependant, dans la langue russe, chaque signe correspond à un son phonétique : en étudiant l’API (alphabet phonétique international) et en sachant décrypter les transcriptions phonétiques, l’apprenant pourra plus facilement prononcer de nouveaux mots russes.

La formation des verbes russes diffère également du français avec deux modes :

  1. Le perfectif, qui décrit une action passée totalement terminée, une action unique ou une action future,
  2. L’imperfectif, qui décrit une action présente, une action qui se répète dans le temps ou une action passée non terminée.

Ce sera donc au niveau de prononciation, mais aussi de l’accord ou de la syntaxe que le futur russisant devra faire preuve de beaucoup de motivation.

Pour apprendre à parler russe, le mieux reste de travailler son expression orale en compagnie d’un professeur de russe – voire d’aller faire un stage linguistique en Russie !

Les raisons d’apprendre le russe

Partir visiter les pays russophones

Marre de l’Angleterre ou de l’Espagne ?

Pourquoi ne pas aller visiter des pays de l’Europe de l’Est ?

Comment prendre des cours de russe gratuits en ligne ? Moscou et Saint-Pétersbourg sont les destinations préférées des touristes internationaux en Russie.

Langue officielle de la Fédération de Russie, de la Biélorussie ou encore du Kazakhstan, le russe sera un atout majeur si vous souhaitez voyager dans les pays européens, mais aussi asiatiques !

Barrière naturelle entre l’Europe et l’Asie, la Russie est en ce moment en plein boom touristique. Que ce soit pour voir les ballets du Bolchoï ou admirer les paysages hivernaux du pays, les touristes belges et internationaux se pressent pour découvrir la culture russe et l’architecture reconnue du pays des Tsars.

Avec une bonne maîtrise du russe, le francophone pourra visiter des villes telles que :

  • Moscou,
  • Saint-Pétersbourg,
  • Novossibirsk,
  • Iekaterinbourg,
  • Nijni Novgorod,
  • Kazan,
  • Samara,
  • Omk…

Soit autant de bonnes raisons d’apprendre le russe !

Une fois en Russie, le francophone peut prendre le fameux Transsibérien, qui relie Moscou à Vladivostok et dont le trajet dure au minimum une semaine. En empruntant cette voie mythique, l’apprenant en russe découvrira les merveilles naturelles de la Sibérie tout en pratiquant la langue de Pouchkine avec les natifs.

Pour visiter un pays russophone d’une façon optimale, l’idéal est de maîtriser ne serait-ce que les bases conversationnelles de la langue de Tolstoï !

Prépositions, grammaire russe ou encore salutations, le vocabulaire basique vous permettra de discuter directement avec les natifs pour bénéficier de conseils avisés. En seulement quelques mois de cours particuliers de russe, vous pourrez aisément tenir une conversation avec un moscovite.

Lancez-vous !

Pour étudier et travailler en Russie

Vous souhaitez participer à un programme d’échange international ?

Pourquoi ne pas choisir la Russie pour faire vos études ?

Comment apprendre la langue russe avec de s'expatrier ? Prenez le transsibérien et partez à l’aventure pendant une semaine !

Réputée pour son éducation irréprochable, la Russie propose des cursus russes, anglais, français ou même bilingues pour aider sa jeunesse à devenir polyglotte.

Il faut savoir que la Russie applique le décret de Bologne, aussi les diplômes universitaires sont similaires

Parmi les établissements supérieurs les plus réputées de Russie, on retrouve :

  • L’université de Kazan,
  • L’université d’état de Moscou,
  • L’institut d’aviation de Moscou,
  • Le deuxième corps de cadets de Moscou,
  • L’université polytechnique de Saint-Pétersbourg,
  • L’université des finances du gouvernement russe de Moscou…

Discipline militaire, arts ou encore finance, la Russie propose des programmes de haute qualité et ce à moindre coût !

En effet, les universités d’état sont gratuites.

Une fois les études terminées, les francophones peuvent rester sur place pour profiter des secteurs économiques en plein essor.

Bien évidemment, il faudra obligatoirement connaître la langue russe pour profiter des avantages de l’expatriation en Russie ! Les expatriés sont d’ailleurs particulièrement bien rémunérés dans la Mère-Patrie.

Alors, pourquoi ne pas prendre un cours de russe sur Superprof pour 20,99€ en moyenne ?

Les formalités pour partir en Russie

Quel que soit son pays de cœur, il est toujours compliqué d’immigrer dans un pays étranger, notamment quand celui-ci ne bénéficie pas des accords de libre circulation européens !

Comment partir vivre dans une famille d'accueil en Russie ? En 2017, la température à Moscou est tombée jusqu’à -30 degrés. Pensez à acheter des vêtements adaptés avant de partir !

Le fait de partir en Russie n’est pas à prendre à la légère : pour éviter d’avoir un choc culturel, il faut bien se préparer et anticiper les éventuels problèmes.

Avant de partir, il est conseillé de :

  • Apprendre la langue russe en autodidacte ou avec un professeur de russe,
  • Obtenir un bon score au test de TORFL, TEOU ou TBOU,
  • Se renseigner sur la culture russe,
  • Passer une visite médicale complète,
  • Acheter des vêtements hivernaux,
  • Trouver en emploi au préalable,
  • Trouver une université au préalable,
  • Faire une demande de visa adapté à sa situation,
  • Définir la longueur du stage linguistique ou du voyage en Russie,
  • Entamer les démarches administratives entre 6 et 4 mois avant son départ.

Les démarches administratives pour partir en Russie sont particulièrement complexes : certains francophones sous-estiment la longueur de la démarche et le délai avant d’obtenir un visa et doivent donc annuler leur expatriation au dernier moment.

En Belgique, les demandes de Visa sont à faire en ligne sur le site internet du Département consulaire du Ministère des Affaires Étrangères de la Fédération de Russie.

Pour un visa touristique, il vous faudra vous présenter à l’ambassade Russe avec les documents suivants :

  • Votre passeport agissant national ayant au minimum deux pages vides pour le visa russe (la durée du passeport doit expirer au minimum dans 6 mois après la fin supposée du voyage).
  • 2 copies du questionnaire russe de visa remplies et signées.
  • 1 photo pour le passeport, faite récemment.
  • Pour les groupes touristiques ou les participants des croisières : la lettre de la compagnie touristique ou de croisière, confirmant l’itinéraire et ayant la copie de la confirmation de la compagnie autorisée russe touristique, où le numéro de référence et la confirmation du numéro du visa sont indiqués.
  • Pour le voyage individuel : la confirmation de la réservation à l’hôtel de la compagnie autorisée touristique ou directement de l’hôtel, reflétant numéro de référence et le numéro de la confirmation du visa.

Cependant, il est conseillé de trouver un travail au sein du pays de Dostoïevski. En effet, l’entreprise accueillante pourra vous fournir une lettre d’invitation afin d’obtenir un permis de travail, plus rapide et plus pratique à obtenir qu’un permis de séjour.

Qui plus est, l’entreprise s’occupe elle-même de fournir certains documents, ce qui allégera votre tâche !

Les étudiants peuvent eux aussi obtenir un visa étudiant : d’ailleurs, la Russie a annoncé en 2016 son intention d’accueillir gratuitement 15000 étudiants venus des quatre coins du monde. En profitant de l’attrait des Russes pour les étudiants étrangers, vous pourrez faciliter votre demande de visa et être rapidement accepté dans l’une des prestigieuses universités du pays.

Alors, pourquoi ne pas tenter l’aventure ?

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *