Musique Soutien scolaire
Partager

Engager la conversation en langue japonaise

De Yann, publié le 19/06/2017 Blog > Langues > Japonais > Comment se Présenter en Japonais ?

Que ce soit pour un voyage au Japon ou pour ceux souhaitant s’immerger et vivre au Japon, la présentation est une étape importante dans une conversation et lorsque l’on rencontre quelqu’un pour la première fois.

En effet, dans la culture du Japon, une place de choix est faite aux rites et à la politesse. Apprendre à se présenter peut être perçu comme un signe positif de volonté de s’intégrer en même temps que cela montre une certaine forme d’intérêt pour la langue japonaise !

Pour être tout autant à l’aise à l’écrit qu’à l’oral, il peut être intéressant d’apprendre phonétiquement les éléments clés pour se présenter mais d’y associer aussi une maîtrise des kanjis, de l’hiragana et du katakana utile à l’exercice de présentation.

Différents procédés existent pour se présenter. Attaquons notre petit tour d’horizon.

Sophie

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Les formules lorsque l’on rencontre quelqu’un pour la première fois

Quelles sont les formules de politesse pour se présenter en japonais ? Il est d’usage de s’incliner quand on dit « ravi de vous rencontrer » à quelqu’un. Plus vous vous inclinez, plus vous montrez de respect à la personne présente.

Au Japon, lorsque l’on rencontre quelqu’un pour la première fois, il est convenu de saluer cette personne. On ne lui serre pas la main et on lui fait encore moins la bise. Dans ce cas de figure, la présentation commencera systématiquement par « Hajimemashite » (はじめまして) qui pourrait se traduire par « nice to meet you » en anglais ou « enchanté » en français. La prononciation phonétique est : hadjimémachité.

Lorsque l’on prononce ce mot, il est de coutume de s’incliner en baissant légèrement la tête. C’est une des nombreuses règles de politesse à respecter au pays du soleil levant.

La traduction plus exacte du terme « Hajimemashite » serait plutôt « commencement ».

En effet, ce terme vient de l’infinitif du verbe « hajimeru » qui signifie « commencer ». Les pratiquants d’arts martiaux n’auront pas manqué de remarquer que le terme commence de la même façon que « Hajime » qui marque le début d’un combat en karaté ou en judo.

Comment discuter et échanger en japonais ? Les formules japonaises.

S’il existe une formule typique de présentation au commencement d’une conversation, il en existe aussi une pour clore la conversation avec une personne que l’on rencontre pour la première fois. Il s’agit ici en quelque sorte de remercier l’interlocuteur pour cette nouvelle relation et de solliciter sa bienveillance pour les conversations futures. Pour ce faire, on utilise « Yoroshiku onegaishimasu » (よろしくお願(ねが)いします), expression qu’il n’est pas possible de traduire littéralement en français.

Pour répondre à quelqu’un vous disant « Yoroshiku onegaishimasu », il est d’usage de dire « kochira koso yoroshiku onegaishimasu » (こちらこそよろしくお願いします), qui témoigne du rapport de la réciprocité.

Ici, il s’agit de dire que l’on est également heureux d’avoir fait cette nouvelle rencontre et que l’on espère qu’elle en appellera éventuellement d’autres.

L’expression « Yoroshiku onegaishimasu » est une formule de politesse générique qui peut s’utiliser dans d’autres cas comme par exemple une lettre ou un email, auquel cas la formule pourrait se traduire par « Cordialement » mais aussi au commencement d’une réunion pour remercier les participants d’avoir bien voulu consacrer du temps à une présentation ou encore dans la publicité pour demander au consommateur d’acheter un produit.

Néanmoins, ce terme est à proscrire lors d’un entretien d’embauche, lors duquel il est convenu d’utiliser des termes et des expressions beaucoup plus élaborées.

Donner son nom et son prénom

Pourquoi faut-il donner son nom de famille plutôt que son prénom en japonais ? Dans la majorité des cas, mieux vaut utiliser la formule formelle pour donner son nom et son prénom en japonais. Vous êtes sûrs de ne pas vous tromper de cette manière !

Pour l’apprenant débutant en japonais, donner son nom et son prénom est l’une des premières choses à maîtriser et une des premières leçons lorsque l’on cherche à apprendre le japonais.

Là aussi, il existe certaines règles. Pour un japonais natif,  appeler quelqu’un par son prénom est une grande marque de familiarité, c’est pourquoi quand on se présente face à un japonais, le plus important sera le nom de famille. Pour cette raison, lors d’une présentation on donnera en premier lieu son nom de famille. Dans un cadre plus convivial, il ne sera pas jugé impoli de ne donner que son prénom.

Plusieurs déclinaisons existent pour se présenter. Comme en français, on peut utiliser « je m’appelle » ou encore plus simplement « je suis ». En japonais,  le pronom « je » ou « moi », se traduira par « watashi ».

Version conviviale :

  • ____ です
  • ____ desu ( à prononcer : « déssou »)
  • Je suis ____

Version formelle :

  • ____ と言(い)います
  • ____ to iimasu (en romaji)
  • Je m’appelle ____

Version « honorifique » : Du plus bel effet

  • ____ と申(もう)します
  • ____ to moushimasu
  • Je m’appelle ____

Ainsi, on constate une gradation dans la présentation qui dépendra du contexte.

La version plus informelle et amicale pourra être utilisée dans un cadre de rencontre festive par exemple. Néanmoins, il sera toujours mieux vu d’utiliser la version polie au lieu de l’informelle plutôt que l’inverse. La version honorifique est à réserver pour des occasions très spéciales.

Dernière règle, il ne faut jamais se présenter avec un suffixe honorifique (San さん, Kun 君, Chan ちゃん, Sama 様, Dono 殿) lorsqu’on se présente au risque de passer pour quelqu’un d’extrêmement prétentieux.

Il est très mal vu de se mettre en avant au Japon. Il ne faut pas donner trop d’importance à ses actions et refuser poliment les compliments.

Quelques phrases utiles pour continuer à se présenter

Maintenant que l’on connaît comment débuter une conversation (« Hajimemashite »), la clore en remerciant indirectement le locuteur (« Yoroshiku onegaishimasu ») ou encore donner son nom et son prénom, il peut être intéressant d’élargir le domaine de la présentation à d’autres thèmes (comme où est-ce que nous vivons, notre nationalité, notre âge, nos loisirs…).

Donner sa nationalité : 

  • 私はフランス人です (Watashi wa furansujin desu.),
  • Traduction : Je suis française.

D’autres nationalités :

  • Allemand > ドイツ人 Doitsujin,
  • Américain > アメリカ人 Amerikajin,
  • Anglais > イギリス人 Igirisujin,
  • Chinois > 中国人 Chūgokujin,
  • Espagnol > スペイン人 Supeinjin,
  • Italien > イタリア人 Itariajin.

Comment parler de son métier en langue japonaise ? Bon, si vous êtes astronaute, je vous laisse le soin de chercher comment ça se dit en japonais.

Parler de son métier : 

  • 私は新聞記者です。Watashi wa shibunksha desu.
  • Traduction : Je suis journaliste.

D’autres métiers :

Kanji

Kana

Rōmaji
Avocat弁護士べんごしbengoshi
Chauffeur運転手うんてんしゅuntenshu
Cuisinier調理師ちょうりしchōrishi
Dentiste歯医者はいしゃhaisha
Docteur医者いしゃisha
Employée de bureau会社員 かいしゃいんkaishain
Esthéticien/coiffeur美容師びようしbiyōshi
Étudiant学生がくせいgakusei
Femme au foyer主婦しゅふshufu
Fonctionnaire公務員こうむいんkōmuin
Indépendant自営業じえいぎょうjieigyō
Infirmière看護師かんごしkangoshi
Ingénieurエンジニアenjinia
Pharmacien薬剤師やくざいしyakuzaishi

Parler de ses loisirs :

  • は ____ です
  • Shumi ha ____ desu
  • Mon passe temps est ____

On pourra également dire « Suki desu » + le loisir, ce qui veut dire « j’aime » la danse ou le football par exemple.

Plusieurs loisirs : 

  • Film, えいが , Eiga,
  • Danse, だんす, Dansu,
  • Musique, おんがく, Ongaku,
  • Chanson, うた, Uta,
  • Lecture, どくしょ, Dokusho,
  • Balade, さんぽ, Sanpo,
  • Sport, すぽうつ, Supôtsu,
  • Football, さっかあ, Sakkâ,
  • Ski, すきい, Sukî,
  • Natation, すいえい, Suiei,
  • Jardinage, えんげい, Engei.

Maintenant, il s’agira de se munir d’un dictionnaire français japonais pour présenter son métier (s’il n’est pas dans la liste) ou encore parler de ses loisirs.

Un exemple concret de présentation simple mais efficace

Comment se présenter en langue nippone ? Maintenant que vous êtes prêt, entamez donc une réelle conversation avec un japonais en commençant par vous présenter.

Hajimemashite. (Enchanté)
Watashi no namae wa Pierre desu. (Mon nom est Pierre)
Watashi wa ni-juu go sai desu. (J’ai 25 ans)
Paris ni sunde imasu. (J’habite à Paris)
Gakusei desu. (Je suis étudiant)
Suki desu suiei. (J’aime la natation)
Douzo yoroshiku onegaishimasu. (Je suis honorée de faire votre connaissance).

Il est possible d’ajouter « Konichiwa » au début de la présentation qui signifie « Bonjour ». 

Bien sûr, il s’agit là d’une présentation et pas d’un échange avec une autre personne. Pour aller un peu plus loin et demander des informations sur son interlocuteur pour faire connaissance, vous pouvez utiliser les formules suivantes :

  • Anata no namae wa nan desuka ? (Comment tu t’appelles ?),
  • Anata no shoukugyou wa nani desuka ? (Que fais-tu dans la vie ?),
  • Nansai deska ? (Quel âge as-tu ?),
  • Ogenkideska ? (Comment ça va ?),
  • Kimi no shumi ha nan desu ka ? (Quels sont tes loisirs ? Qu’aimes-tu faire de ton temps libre ?).

En synthèse :

  • Apprendre une langue n’est pas chose aisée. A fortiori lorsque l’alphabet et le système d’écriture ne sont pas les mêmes que ceux que nous connaissons. C’est le cas avec les caractères chinois, l’alphabet cyrillique russe mais également pour les idéogrammes (kanjis, hiragana katakana) utilisés dans l’écriture japonaise.

Comment être bilingue en langue japonaise ? Se présenter en japonais, c’est facile !

  • Néanmoins, la vie au Japon est régie par de nombreux codes qu’il est très mal vu de ne pas respecter. L’exercice de présentation n’est finalement pas si difficile à maîtriser, il s’agit juste de connaître les quelques formules de base à respecter. Parler japonais demandera un investissement beaucoup plus important, mais il nous semble primordial pour quiconque souhaitant se rendre au pays du soleil levant d’au moins maîtriser ces quelques notions.
  • Pour y parvenir, il est possible de prendre des cours de japonais ou d’apprendre le japonais en ligne via certains modules comme celui de la présentation. N’oublions pas que c’est presque un art dans la langue nippone et la culture japonaise.
  • Pour que l’apprentissage soit le plus complet possible, nous conseillons un apprentissage complet (oral et écrit) des formules de présentation. Un bon cahier d’écriture pour travailler ses idéogrammes et un dictionnaire franco japonais pour la transcription peuvent s’avérer utiles.

Alors, direction Tokyo, Kyoto, Osaka ou le mont Fuji !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *