Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

N’ignorez plus rien de l’idiome nippon !

Par Yann le 13/03/2017 Blog > Langues > Japonais > Tout Savoir sur la Langue Japonaise
Table des matières

« Même la pensée d’une fourmi peut toucher le ciel ». – Proverbe japonais

Ce proverbe japonais donne beaucoup d’espoir ! Et si le ciel c’était d’apprendre la complexe langue japonaise…?

Mais comment apprendre cette langue, qui selon la pensée commune est très compliquée voire inabordable ?

Superprof a décidé de vous donner les clés de l’apprentissage du japonais !

Mais avant de se lancer dans des cours estampillés langue de Mishima, il faut s’intéresser au Japon, à ses traditions, son Histoire et son impact sur le monde.

Entre manga, jeux vidéos, économie, mais aussi littérature et calligraphie, nous allons vous montrer que la langue japonaise est aussi majestueuse que les sommets blancs du Mont Fuji…

La grande histoire de la langue japonaise

Qui étaient les Samouraï ? Les Geisha font incontestablement partie de ces grandes figures qui ont traversées les âges dans l’archipel nippon.

120 millions de personnes ! C’est le nombre d’individus qui parlent le japonais, aussi appelé le yamato.

Ce qui fait du langage nippon le 11ème le plus parlé au monde !

La naissance de la langue de mishima remonte selon certaines sources à cette date si ancienne : 40 000 ans av J-C, où l’archipel du Japon est habité par des peuples qui parleraient japonais.

Comme beaucoup de langues, le japonais a d’abord été transmis oralement. Il faut attendre le 4e siècle ap J-C, pour que l’écriture japonaise soit enfin écrite.

Une écriture qui s’inspire des caractères chinois. L’apport de l’écriture a été rendu possible par les moines bouddhistes chinois.

Il faut attendre l’époque de Nara (VIIIe siècle) pour que les Japonais trouvent une nouvelle manière d’employer les caractères chinois : ils empruntent le son du caractère chinois en enlevant sa signification.

C’est la création du caractère appelé « manyogana ». Il permet d’écrire le texte dans l’ordre des mots du japonais parlé et assure une prononciation correcte.

Origine des katakana et des hiragana

A l’époque des Heain, les hommes des hautes classes écrivent deux genres de textes : des têtes en chinois et des textes en japonais, utilisant les caractères chinois.

Une méthode pour faciliter la lecture des textes en chinois. Ces hommes commencent alors à ajouter entre les lignes des notes en manyogana.

De temps en temps, on abrège les caractères du manyogana et on écrit seulement une partie. C’est l’origine du  katakana, un des deux alphabets syllabiques japonais.

Le deuxième alphabet se nomme hiraganaLes mots transcrits en hiragana sont d’origine japonaise.

L’origine du système graphique japonais

Nous l’avons vu précédemment, il existe plusieurs systèmes d’écriture dans le langage nippon.

Mais ce n’est pas la seule originalité de cette langue extraordinaire.

Par exemple, il y a autant de signes en japonais qu’en chinois. Ils sont divisés en 4 parties :

  1. 2000 kanji recensés par le gouvernement japonais et enseignés aux enfants à l’école, avec lesquels on peut lire 99% des articles de journaux par exemple,
  2. On rajoute ensuite les hiragana (50 signes),
  3. Les katakana (50 aussi), sorte d’alphabets phonétiques (a, i, ou, è, o, ka, ki, kou …),
  4. Et les romajis, qui représentent la langue japonaise écrite en lettres romaines.

Mais que sont précisément les kanji, les hiragana, les katakana ?

Les kanji

Étymologiquement, le mot kanji, vient du chinois classique et signifie « caractère de la dynastie Han ».

Dès leur première année de primaire, les enfants japonais apprennent les kanji. Les kanji sont généralement utilisés pour écrire la racine des mots.

Tout kanji se caractérise par un ensemble de prononciations et de significations, ainsi qu’une forme, également qualifiée en japonais d’« ossature »

L’étude des kanji demande beaucoup de travail.

En effet, pour chaque kanji, il faut mémoriser :

  • Le dessin de ses traits : l’ordre et la manière de dessiner ces traits sont importants,
  • Le nombre de traits,
  • Comment utiliser et combiner ce kanji aux autres kanji.

Oui, c’est un peu compliqué…!

Les Hiragana

Où trouver des cours de japonais à Lille ? Il existe plusieurs systèmes d’écriture en japonais. Mais n’ayez crainte, Superprof vous explique tout.

Les hiraganas qui signifient « kanas lisses », sont un syllabaire japonais et une des trois écritures du japonais avec les katakana et les kanji.

Les hiragana permettent d’écrire :

  • Les mots japonais auxquels ne correspond aucun kanji,
  • Les particules grammaticales,
  • Les furigana, c’est-à-dire les prononciations de kanji.

Les hiragana sont des formes simplifiées de caractères chinois.

Conçus à leur origine pour être appris et tracés plus facilement, ils étaient autrefois appelés onnate (la main des femmes).

Le Katakana

Les katakana, signifiant les kana fragmentaires sont un des deux syllabaires utilisés en japonais, tout comme les hiragana.

Les katakana sont des signes correspondant à des syllabes (ka, ki, ku, ke, ko...).

Ils sont utilisés dans le système d’écriture japonais pour transcrire les mots étrangers, les noms propres étrangers, les noms scientifiques des plantes et animaux…

Ce sont donc des formes simplifiées de caractères chinois, de même que les hiragana. Ils ont été créés pour rendre l’écriture du japonais accessible à ceux qui ne connaissaient pas l’écriture chinoise.

Le Romaji

Le romaji désigne les caractères de l’alphabet romains utilisés dans le cadre de l’écriture japonaise.

Ils ont pour but de :

  • Remédier aux incompatibilités techniques, lorsque les caractères traditionnels ne sont pas disponibles (adresses Web),
  • Saisir des textes à partir d’un clavier latin,
  • Transcrire des noms japonais pour les occidentaux : signalisation routière, noms des gares et des stations de métro…

En 1591, le premier livre japonais écrit en romaji est un livre religieux écrit par le jésuite portugais Alessandro Valignano.

La langue japonaise à travers le monde

Pays du Soleil Levant, une super-mégalopole, et des paysages qui attirent chaque année des milliers de touristes. La langue nippone tient un rôle très important dans l’exportation des valeurs japonaises.

La langue japonaise s’est exportée dans le monde et avec elle le souhait de certains étrangers de s’installer dans le pays des sushi, des manga, de la zen attitude et de son art de la politesse.

Le japonais, parlé principalement par les natifs de l’île, l’est aussi par des habitants de la Corée du Sud ou de Taiwan ! 

Le japonais est aussi vecteur de la culture nippone. Voici 3 exemples de l’exportation de la langue japonaise dans le monde.

Lire des mangas et se perfectionner en japonais !

Les mangas demeurent l’un des produits d’exportation japonais les plus rentables du point de vue économique et social.

Par exemple, l’Amérique du Nord est l’un des pays qui achètent le plus de mangas avec une valeur estimée début 2011, à 300 millions de dollars. Des sommes qui donnent le vertige.

Grâce à l’exportation de ces mangas, la langue japonaise s’est véhiculée de pays en pays.

Inventé par le caricaturiste Katsushika Hokusai, le terme manga signifie littéralement « image dérisoire ». De par leur écriture même, les Japonais ont un rapport étroit avec le dessin dès leur plus jeune âge.

Quand un manga remporte un certain succès, il peut être adapté en dessin animé pour la télévision. Les plus populaires dépassent les 200 épisodes, pour une durée moyenne de 26 minutes par épisode.

Le cinéma japonais : apprenez le japonais grâce aux versions originales

Actuellement le 3ème cinéma au niveau mondial pour le nombre de films produits, le cinéma japonais est lui aussi un vecteur d’exportation linguistique.

Pour apprendre la langue japonaise en s’amusant, vous pouvez visionner un film made in Japan en version sous titrée ou pour les plus avancés en version originale.

La première star japonaise est un acteur Matsunosuke Onoe, qui apparaît dans près d’un millier de films entre 1909 et 1926. La première actrice reconnue est la danseuse classique Tokuko Nagai Takagi.

Un peu plus récemment, les acteurs comme Hayao Miyazaki, Takeshi Kitano, Hiroyuki Sanada se sont fait connaître grâce à des séries américaines.

Grammaire, syntaxe et politesse : les spécificités de la langue japonaise

Combien coûte un cours de japonais ? La politesse japonaise est très importante, elle transforme même la grammaire de la langue.

Il est vrai que l’on entend souvent que la langue japonaise est inaccessible, car trop difficile à apprendre.

Chez Superprof, nous ne sommes pas si pessimistes ! Oui, la langue japonaise parait difficile, mais comme toutes les langues, elle s’apprend.

Voici une petite liste de règles de la langue de mishima :

  • Il n’y a aucun verbe pour designer un état-d’être tel que le verbe « être » en français. A la place, le japonais utilise un outil qui permet d’exprimer la nature d’une chose en ajoutant le caractère hiragana à un nom.
  • En japonais, il n’existe que deux temps : l’accompli (ou temps de l’antériorité) le non-accompli.
  • Il existe aussi un vocabulaire précis. Par exemple, comment dit-on bonjour en japonais ? Comme en anglais, le Japonais emploie un mot de politesse en fonction du moment de la journée : le matin : Ohayô gozaimasu, l’après-midi : Konnichiwa et le soir : Konbanwa

La langue japonaise et la politesse

Grammaticalement, la politesse, aussi appelée keigo, est marquée en japonais par la forme du verbe et l’utilisation de la forme honorifique des mots.

Le choix du vocabulaire ou bien même le sujet abordé, sont des éléments très importants.

Attention, les Japonais font très attention à la politesse, même envers les touristes.

Apprendre le japonais, c’est apprendre ses subtilités, pour ne pas blesser les habitants du pays hôte !

La grammaire japonaise en vidéo

Des sites comme Digischool, jeparlejaponais.com ou encore Kandjilink.com, proposent des cours de japonais en ligne.

Une bonne façon d’apprendre la langue du Pays du Soleil Levant. Les cours sont moins institutionnels, la pédagogie variée et adaptée.

Grâce à des chansons, des jeux, des petits clips vidéos, vous allez pouvoir :

  • Apprendre les bases du japonais,
  • Réviser du vocabulaire,
  • Améliorer votre accent.

Apprendre la langue japonaise et sa calligraphie

Combien coûte un cours de japonais ? La calligraphie japonaise est considérée comme un Art à part entière.

La tradition de la calligraphie aussi appelée Shodô, a été inventée et développée en Chine. Elle s’est ensuite exportée au Japon aux alentours de 710.

La calligraphie japonaise est l’art de l’écriture qui utilise des caractères japonais afin de réaliser une œuvre esthétiquement belle et émotionnellement forte.

La calligraphie, très pratiquée par les personnes âgées japonaises, permet de se détendre, mais aussi de se recentrer sur soi-même.

Attention ! Pas le droit à l’erreur.

En cours de japonais, si vous pratiquez la calligraphie, vous devez être très attentif et rigoureux. Le moindre petit détail raté, et vous devez recommencer votre œuvre.

Le championnat national de shodô des lycées, véritable Graal des clubs de shodô de tous les lycées du Japon, est un grand événement qui rassemble chaque fois des milliers de spectateurs.

Le rayonnement de la langue japonaise à travers sa culture

La culture japonaise est très présente en France, comme par exemple la Japan Expo, qui s’est déroulée fin février à Marseille.

Des milliers de visiteurs se sont précipités pour découvrir ou re-découvrir la culture chinoise, grâce aux manga, mais aussi aux jeux vidéos.

Un symbole, parmi tant d’autres, du rayonnement du japonais à travers sa culture

Comment devenir prof de japonais ? Le Haiku, poème japonais prône la zen attitude.

Les jeux vidéos pour apprendre le japonais

Le marché japonais des jeux en 2014 s’élève à 6,38 milliards d’euros.

Selon l’estimation de l’analyste américaine App Annie, le marché des jeux au Japon a connu environ 50 % de croissance annuelle en 2015.

Le Japon est le berceau de trois grands constructeurs dans le monde des jeux et consoles vidéos :

  • Nintendo,
  • Sony
  • Et Sega !

Dès les années 80 et l’intégration de la culture des jeux vidéos dans la vie des jeunes français, ces derniers ont pu apprendre un vocabulaire très spécifique aux jeux vidéos.

Ils ont pu se familiariser avec certains hiragana, kana, katakana…

Le haiku : le petit poème

Le haïku est une forme japonaise de poésie permettant de noter les émotions, le moment qui passe et qui émerveille ou qui étonne.

C’est une forme très concise, dix-sept syllabes en trois vers (5-7-5).

Il y a des concours de haïku (haiku taikai) portant sur un thème donné, organisés au niveau mondial par de grandes entreprises japonaises ou par des institutions.

On y gagne généralement la publication de son haiku. Il n’est pas rare d’y voir plus de 10.000 participants !

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
Yann
Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.