Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Étudier l’idiome Nippon pour tout connaître sur le pays du Soleil Levant !

Par Yann le 13/12/2016 Blog > Langues > Japonais > Apprendre le Japonais pour Découvrir une Culture Unique
Table des matières

Saviez-vous que le système d’écriture du japonais fut développé sous l’impulsion des moines bouddhistes chinois à partir du 4ème siècle ?

Apprendre une langue étrangère n’est jamais facile.

Si vous trouviez qu’apprendre l’anglais ou l’espagnol était difficile, étudier une langue sinoxénique telle que le japonais l’est encore moins !

Explorer le japonais, ce n’est pas simplement apprendre une langue, c’est se fabriquer un passeport permettant d’accéder à tous les champs de la culture nippone !

Depuis votre enfance, vous cultivez un intérêt croissant pour le Japon et sa culture, sans réellement savoir pourquoi…

Peut-être parce que vous avez été bercé par une japonophilie exacerbée dont le rayonnement international s’est logé jusque dans vos pratiques culturelles grâce aux médias (dessins animés, cinéma, sport, gastronomie, etc.).

Fort de ce processus presque indépendant de votre volonté, c’est naturellement que vous vous êtes inscrit à des cours de langue japonaise : 

  • en langue vivante 3 au lycée,
  • en cours particuliers à domicile,
  • dans une école de langue
  • ou en cursus universitaire en langue, littérature et civilisation étrangère de japonais (LLCE).

Ou peut-être aimez-vous le Japon juste parce qu’il respire l’extrême orient : une destination exotique à forte acculturation garantie.

Quoi qu’il en soit de votre sympathie pour l’archipel nippon, apprendre la langue japonaise vous permet de vous rapprocher d’une culture unique au monde.

Superprof dresse pour vous les aspects de la culture japonaise que vous pourrez comprendre en devenant nipponophone.

Le Japon, une puissance culturelle unique au monde

L’histoire du Japon est très ancienne, et remonte aux premiers peuplements de la péninsule coréenne il y a 100 000 ans avant notre ère.

Sous les dictatures féodales du Shogunat – de 1603 à 1867 -, le Japon fut volontairement isolé du monde extérieur, avant de faire rayonner sa culture, forme de Renaissance, sous l’ère Meiji (de 1868 à 1912).

Se former en langue japonaise : reconnaître les signes de cette puissance culturelle. En étudiant les kanji, c’est l’occasion d’apprendre la calligraphie japonaise !

Lorsque vous étiez enfant, vous regardiez le manga animé Nicky Larson à la télévision ?

Puis, vous avez découvert à l’adolescence l’univers des jeux vidéos grâce aux consoles de jeu Nintendo ?

Conjointement, vous tombiez sous le charme de la gastronomie japonaise, notamment le sushi, très répandu en France depuis une vingtaine d’années ?

Déjà attiré par la culture japonaise, un voyage au Japon lorsque vous étiez lycéen(ne) vous a littéralement subjugué :

  • la beauté des paysages,
  • le respect et la « zénitude » des Japonais,
  • la spiritualité japonaise – shintoïsme et bouddhisme – ont parachevé votre amour pour le Japon.

Qui n’a pas en effet déjà été séduit par l’une de ces quatre formes de la culture japonaise, dont l’aura en Occident est colossale ?

L’économie du Japon est fortement dépendante de l’exportation en Asie, en Amérique et en Europe.

De fait, le pays du soleil levant exporte des produits manufacturés et des services. Le Japon exporte aussi sa propre culture.

Apprendre la langue japonaise avec un natif Japonais de langue maternelle va vous permettre de :

  • apprendre à lire et écrire japonais,
  • comprendre l’écriture japonaise : l’alphabet japonais, les hiragana katakana, les kanji,
  • comprendre la télévision japonaise,
  • connaître la grammaire japonaise,
  • parler japonais (nihongo) et progresser en prononciation : dites bonjour en japonais (ohayo), merci en japonais (arigato),
  • assimiler par cœur les mots japonais de vocabulaire,
  • réviser votre JLPT,
  • devenir bilingue franco-japonais.

Mais aussi :

  • comprendre les mangas et leur univers,
  • regarder des films de cinéma japonais sans les sous-titres en français,
  • jouer à des dizaines de jeux vidéos japonais,
  • comprendre les valeurs des sports et arts martiaux japonais (respect, ordre et discipline),
  • devenir bouddhiste, pourquoi pas ?

Si votre professeur est absent, cherchez un site pour apprendre le japonais : Ici Japon, par exemple.

Ce sont 28 cours de japonais en ligne (pour apprendre à compter en japonais, la grammaire, l’écriture, la politesse (ajouter à votre mot « gozaimasu »)) pour accélérer votre apprentissage !

Comprendre l’univers du manga et du cinéma japonais

S’il existe un produit importé en France de l’industrie culturelle japonaise attestant d’un engouement croissant, c’est bien le manga.

Bande dessinée japonaise en noir et blanc, se lisant de droite à gauche (dans le sens de lecture du japonais), le manga est né en 1902 sous les crayons affûtés du caricaturiste (mangaka) Rakuten Kitazawa (1876-1955).

Apprendre la langue japonaise peut aussi se faire en lisant le livre populaire traditionnel nippon. Si vous partez vivre au Japon, vous ne passerez pas à côté des mangas : un Japonais en lit six par mois !

Le manga, symbole de l’expression populaire japonaise

Apparu dans le premier quotidien satirique Japonais, le Tokyo Puck, le manga est au début un mode de critique véhémente contre le pouvoir.

Plusieurs fois censuré, R. Kitazawa oriente son crayon vers le dessin pour enfants et rencontre le succès que l’on connaît au manga.

Au Japon, en 2008, 669 millions de magazines de mangas étaient édités, représentant 21 % de toutes les publications.

Et plus de 120 millions de mangas sont vendus par semaine au Japon aujourd’hui…

Voici une liste des dix mangas et leurs auteurs les plus connus :

  • Nausicaä de la Vallée du Vent de Hayao Miyazaki
  • Akira de Katsuhiro Otomo
  • Dragon Ball de Akira Toriyama
  • Evangelion, de Yoshiyuki Sadamoto
  • Naruto, de Masashi Kishimoto
  • One piece, de Eichiro Oda
  • Golgo 13, de Takao Saito
  • Slam Dunk, de Takeiko Inoue
  • Ken Le Survivant, de Testsuo Hara et Buronson
  • Ranma 1/2, de Rumiko Takahashi

Des ouvrages à lire en original, grâce aux cours de votre professeur de japonais !

Comprendre le cinéma japonais

Savoir parler japonais va évidemment permettre de comprendre les films japonais sans ajouter les sous-titres.

Et la production cinématographique japonaise est la 3ème plus importante du monde.

Le cinéma japonais est apparu en même temps que les débuts du cinéma français et américain, dès les années 1896-1897.

Afin de bien comprendre le cinéma nippon, il est primordial de connaître la langue japonaise et la culture japonaise car les films reflètent la société à un moment donné.

Le cinéma japonais peut donc vous aider à :

  • comprendre l’histoire du Japon,
  • avoir un aperçu de ce qu’est la vie au Japon,
  • apprendre le japonais gratuitement,
  • mémoriser les dialogues,
  • reproduire les mots entendus dans une conversation, sans passer par une école de japonais,
  • stimuler votre compréhension de la langue.

Si vous êtes amateurs de films en langue japonaise, voici une sélection de cinquante films nippons à ne pas manquer.

Jouer à des centaines de jeux vidéos

Le jeu vidéo est presque né au Japon, profitant de ses échecs du début des années 1980 aux États-Unis.

C’est le géant Japonais Nintendo et la console NES qui inonderont le monde de jeux vidéo-ludiques.

En quoi vos cours de japonais peuvent-ils vous aider dans ce domaine ?

Parce qu’ils peuvent accélérer votre apprentissage et vous aider à apprendre le japonais gratuitement.

Jouer à la console Nintendo ou Playstation peut stimuler votre apprentissage du japonais ! Jouez à Street Fighter, Tekken, ou à Crash Bandicoot et tentez de reconnaître les hiragana katakana !

Jouer aux jeux vidéos japonais peut stimuler votre compréhension orale. En écoutant les dialogues des personnages, vous allez acquérir davantage de vocabulaire usuel de base

Et enfin, jouer à des jeux nippons peut aider à la connaissance de la culture populaire locale.

L’avantage du jeu vidéo est qu’il requiert une participation active et une concentration maximale.

Donc jouer à un jeu vidéo en apprenant la langue japonaise permet de mémoriser les mots de vocabulaire japonais. C’est aussi simple que cela !

Et des jeux vidéos japonais, il y en a ! Qui ne connaît pas :

  • Mario Bros,
  • Final Fantasy,
  • Zelda,
  • Resident Evil,
  • Metal Gear Solid ?

Encore mieux que la méthode Minna no nihongo, vous pourrez réviser les kanji en jouant !

Si vous parvenez à lire et comprendre tous les kanji des sous-titres, vous êtes un as. Passez désormais à l’écoute simple, sans l’aide du sous-titrage pour mieux mémoriser les dialogues !

Découvrez également pourquoi aller travailler au Japon ou encore la force des relations franco-japonaises.

Comprendre la religion et la spiritualité japonaise

Vous avez toujours eu une sympathie envers le bouddhisme qui, selon vous, est plus sain que les religions monothéistes ?

Le shintoïsme, une leçon japonaise grandeur nature de philosophie de vie ! Lors de votre séjour linguistique au Japon, profitez-en pour visiter les sanctuaires shinto !

Vous êtes interloqué à chaque voyage au Japon par le calme, le respect et l’attitude zen qui règne dans les campagnes ?

Il y a peut-être un lien avec la culture religieuse du pays…

Au Japon comme sous nos latitudes, de moins en moins de personnes pratiquent la religion.

Cependant, ce qui caractérise le Japon est un mélange en bouddhisme et shintoïsme, ce dernier représentant un ensemble de croyances polythéistes très anciennes, encore très répandues au Japon.

Sous l’ère Meiji, les empereurs successifs de 1868 à 1945 galvanisèrent le sentiment national et établirent leurs projets d’expansion territoriale de l’Empire du Japon en imposant le shintoïsme comme religion d’État.

Le shintoïsme, n’est pas cependant une religion avérée :

  • absence de fondateur : pas de prophète, seul l’esprit compte,
  • inexistence d’un dogme,
  • absence d’un code de morale,
  • il n’y a pas de frontière entre le sacré et le profane.

Il n’y a pas de Dieu créateur suprême dans la mythologie japonaise.

Les croyants japonais vénèrent des représentations de Bouddha et des divinités shinto, à travers de nombreux rites et traditions, non pour une seule et même divinité.

Les dieux Shintos sont des personnages mythologiques. Ils naissent, vivent, meurent et renaissent.

Ils sont appelés les Kami, terme japonais désignant « ce qui est au-dessus des hommes« , ou « supérieur à la condition humaine« .

Ceux-ci sont en fait des références aux phénomènes naturels ou aux activités agricoles, et sont vénérés dans des sanctuaires arborés.

Les Japonais shintoïstes désignent par le terme tamashii les âmes des dieux, des choses et des mots.

Le sanctuaire shinto, jinja en japonais, est l’endroit où se déroulent les matsuri, des fêtes populaires des communautés villageoises.

Pour honorer les kami, les adeptes entrent au sanctuaire par le torii, un portail, souvent rouge et majestueux en forme du nombre pi.

Au Japon, il y aurait plus de 150 000 sanctuaires shinto, inscrits sur la liste des trésors nationaux du Japon.

Le shintoïsme est alors une véritable philosophie de vie basée sur le respect, le salut de l’esprit, qui valorise l’amour et le respect envers la nature, sa force et sa beauté.

Pour cette raison, les Kami possèdent le musubi, l’énergie vitale qui est produite et systématiquement régénérée par les liens entre les êtres vivants.

Vous vous demandez encore pourquoi apprendre le japonais ?

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
Yann
Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz