Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Histoire de la langue portugaise : du galicien au brésilien !

Par Yann le 25/04/2017 Blog > Langues > Portugais > Apprendre le Portugais : Entre Langue et Histoire
Table des matières

Chaque langue vivante ou « Lingua » possède son lot d’histoires, ses expressions idiomatiques et ses casseroles qu’elle traîne derrière elle…

Rares sont ceux qui se rendent compte de l’ampleur de l’histoire du portugais, depuis son détachement du latin, sa première apparition dans des écrits, jusqu’à son utilisation modernisée dans les anciennes colonies portugaises, comme le Brésil ou l’Angola.

Hormis la grande variété d’accents et la grande richesse de son vocabulaire – perçu par les historiens comme une vulgarisation de la langue latine – la langue portugaise porte en son sein des siècles d’histoires coloniales, de conquêtes navales et d’explorateurs qui n’ont rien à envier au plus connu d’entre-eux : Christophe Colomb.

Du même alphabet, voire de la même famille que le français, cette langue plutôt simple à maîtriser pour se débrouiller dans la vie quotidienne a fait les beaux jours des fans de Paulo Coelho.

« Ma patrie est la langue portugaise », disait d’ailleurs un confrère de Coelho, Fernando Pessoa.

Découvrons ensemble – pour ceux qui ont décidé d’approfondir leurs cours de portugais brésilien – comment cette langue étrangère souvent jugée comme désuète ou rare peut encore être parlée dans 5 continents, enseignée dans les écoles de langues par des professeurs dont c’est la langue natale et être utilisée comme langue officielle par les organismes internationaux tel le Mercosur…

Parce qu’apprendre le portugais passe aussi par là !

Quelle est l’histoire de la langue portugaise

La poésie populaire est une activité antique au Portugal. Quelle est la différence entre le galaïco-portugais, langue romane morte et le galégo-portugais ?

Selon la légende, une vulgarisation du latin serait à l’origine de la langue portugaise… Je vous vois d’ici lire ces lignes et vous dire “mais attends, qu’est-ce qu’il raconte : le portugais serait de l’argot du latin” ?

Arrêtez vos révisions, laissez-moi m’expliquer..!

Selon certains critères linguistiques, la langue portugaise répond à la fois en termes phonétique, morphologique, lexical et syntaxique à une évolution du latin plus populaire…

Devenu commun sous l’influence des colons romains dès le IIIe siècle avant J.C, ce fameux latin se serait mixé dans sa prononciation, sa grammaire et sa conjugaison avec d’autres langues et dialectes en traversant les âges.

Ce n’est qu’au Vème siècle de notre ère, après la chute de l’Empire romain et de son influence linguistique, que s’est développé le galaïco-portugais, un dialecte empruntant une certaine structure latine dans l’utilisation des adverbes, des adjectifs et des pronoms personnels.

Se démarquant rapidement des autres langues post-empire romain, le galaïco-portugais connut son apogée au XIIIème siècle devenant par la même occasion une langue de prestige du lyrisme médiéval européen.

Promulguée langue officielle du Royaume de Portugal par le roi Denis Ier dès 1290, cette langue maternelle pour de nombreux Français s’imposa à tous les habitants du Portugal par sa littérature extrêmement riche et sa présence dans les manuscrits.

Toutefois, comme la République Populaire de Chine le fera bien plus tard avec le mandarin, le Portugal se hissa vers la modernité en 1536, durant l’époque de la Renaissance, avec la mise en place de conventions grammaticales orchestrées par les écrivains et historiens Fernão de Oliveira et João de Barros pour réformer la langue .

L’essor que l’on connaît de la langue vivante portugaise, au niveau mondial – notamment dans les pays d’Afrique – a vu le jour au XVIème siècle. En effet, c’est lors de l’époque des grandes découvertes, hors du Portugal, que ce peuple de marins emmené par Vasco de Gama, entre autres, a répandu le portugais hors de ses frontières avec toujours cette ambition de conquérir.

Enfin, c’est dans les récentes années, en 1990 que le Portugal a ratifié l’Accord orthographique de la langue portugaise pour inciter ses anciennes colonies à suivre une orthographe unique, comme :

  • L’Angola,
  • Le Brésil,
  • Le Cap Vert,
  • La Guinée Bissau,
  • Le Mozambique
  • Et Sao Tomé-et-Principe

Quels sont les grands ambassadeurs de la langue portugaise ?

Auteur de huit albums, nominée une fois aux Grammy Awards, Cesaria Evora est l'une des plus grandes icônes de la langue portugaise. Le Portugais est parlé dans plusieurs pays à travers le monde. Parfois les différences d’accents sont majeures.

Souvent connu comme un peuple de migrants, on retrouve des personnalités du monde de la politique, du sport, de la musique et du cinéma lusophones un peu partout dans le monde.

Ce sont souvent eux qui, à l’image de certaines célébrités ayant le pouvoir de vous donner envie d’apprendre l’anglais, apprendre l’allemand, apprendre le russe ou apprendre l’espagnol, ont réussi à donner le goût de parler portugais !

La langue portugaise côté « people »

C’est le cas en France avec :

  • L’actrice Aure Attika,
  • La chanteuse Lio
  • Ou encore l’acteur Patrick Mille pour qui les mots portugais comme « Bom Dia » font sourire.

L’ironie du sort veut que notre footballeur français préféré Antoine Griezmann soit lui aussi issu de grands-parents maternels portugais… (Cela devait faire tout drôle dans les dîners dominicaux après la finale de la Coupe d’Europe remportée par les Portugais…en France !)

Aux États-Unis, c’est encore plus surprenant de voir que le méchant du Blockbuster Spiderman, l’acteur James Edward Franco, ait des origines portugaises (de l’île de Madère) par son père ou encore que Tom Hanks, l’acteur légendaire de Forest Gump, soit le fils d’une employée d’hôpital d’origine portugaise.

La littérature au service du portugais

Hors show-business, c’est dans la littérature qu’on trouvera des auteurs qui ont fait les beaux jours de la langue, pour lui donner la place qu’elle mérite au niveau international.

On se tournera tout d’abord vers Camões, qui se créa sa place dans l’histoire de la littérature universelle grâce à Lusiades son “master piece” qui le placera pour certains au niveau de Dante, de Shakespeare, de Molière voire de Goethe. Il est encore aujourd’hui considéré comme le plus grand poète du Portugal, la plupart des portugais et académiciens lui vouent un culte qui frise la fascination.

On ne pourrait évoquer le Portugal et sa littérature, investigateur des romans Chevaleresques en prose, Pastoral et le Romancero sans évoquer Monsieur José de Sousa Saramago, cet écrivain et journaliste portugais de renom. Il fut le seul à être décoré du grand-collier de l’ordre de Sant’Iago de l’Épée et prix Nobel de littérature au Portugal. Un parcours atypique, couronné de succès aujourd’hui enseigné dans les écoles de l’Education Nationale du Portugal.

Les chanteurs lusitaniens

Pour ceux qui ne trouvent pas leur compte du côté de la littérature, on pourrait aussi se tourner vers la musique ou un nom sort du lot plus que tous les autres : Madame Cesaria Evora. Originaire du Cap Vert, elle a donné à la langue portugaise les mélodies qui lui manquaient pour toucher le monde de sa beauté.

Les sportifs portugais

Bien évidemment, grandir en regardant messieurs “R” dans les personnes de Romario, Rivaldo, Ronaldo, Ronaldinho, Cristiano Ronaldo…n’a fait que renforcer l’intérêt des jeunes générations pour le “joga bonito” et une langue vivante qui n’est pas prête de s’éteindre.

Apprendre le portugais et la culture légendaire du pays de Magellan

La principale activité économique des portugais dans la région de la Guinée-Bissau était le commerce d'esclaves. En 1914, le Portugal était la 4eme puissance coloniale du monde.

Apprendre le portugais dans les écoles de l’Éducation Nationale, en école de langues ou via des cours particuliers, c’est revenir sur l’histoire des navigateurs et explorateurs comme Magellan, sur l’époque des grandes découvertes…

C’est aussi découvrir comment le goût prononcé de l’Europe pour les épices exotiques entre autres avait plongé les géographes, explorateurs et commerçants vers une quête de découverte à la conquête du globe.

Par ailleurs, prendre des cours de portugais pour améliorer son expression orale – que ce soit via des cours gratuits sur Internet ou des cours du soir payants – donne aussi l’occasion de revenir sur le fameux traité de Tordesillas, signé en 1494, qui devait établir le partage du “Nouveau Monde” entre l’Espagne et le Portugal.

En effet, grandes puissances coloniales avant l’entrée dans l’échiquier de la France et de l’Angleterre, ce traité, définissait les territoires du royaume de Castille comme les îles Canaries tandis que le royaume du Portugal s’octroyait, lui, des terres comme Madère, Porto Santo, les Açores et les îles du Cap-Vert.

“Jamais le monde n’a été aussi grand qu’au lendemain du périple de Magellan”, Pierre Chaunu.

Une fois délimitée par ce traité, la conquête du monde reprit de plus belle et Magellan entreprit de se rendre aux îles Moluques (îles aux Épices), un projet qui le guida – bien que ce ne fut pas son projet initial – à embarquer sa flotte vers un tour du monde qui devint légendaire. Christophe Colomb, dont l’âme avait déjà rejoint les cieux depuis plus d’un quart de siècle, regarda de tout là-haut l’exploit de ses rêves d’autrefois voir le jour.

Apprendre le portugais et sa musique

On nomme les chanteurs de fado comme Mariza, Gisela João, Camané, Carminho ou Ana Moura les fadistes. De nombreux écrivains portugais ont contribué à enrichir culturellement le théâtre et le roman castillan.

Loin de nos Claude François, Aznavour, voire M.Pokora nationaux (mes excuses pour la citation de ce dernier), la langue portugaise a donné le “LA” à de nombreux artistes qui ont rayonné à la fois sur la scène nationale et internationale en touchant des millions d’oreilles loin de la « Lusitanie ».

Partie intégrante de la culture portugaise, la musique a fait le bonheur des danseurs, musiciens et auditeurs avertis tout en illustrant les vertus esthétiques de la langue de Magellan sans passer par un dictionnaire.

En comptant les musiques du Brésil, de l’Angola ou encore du Cap-Vert on trouvera, du fado à la bossa nova ou encore la morna cap-verdienne, de quoi subvenir à nos besoins musicaux sans les coûts d’un séjour linguistique.

Alors comme on a fait nos premiers pas linguistiques en anglais et espagnol, respectivement en immersion avec du Will Smith et du Ricky Martin (ne faites pas comme si ce n’était pas votre univers musical…), il est possible d’apprendre la langue portugaise via ses artistes comme dans un échange linguistique en Erasmus.

Tout d’abord, direction le Cap-Vert avec les textes mélancoliques de Cesária Évora qui peuvent accompagner les âmes en quête de pureté, de quoi les transporter tout en découvrant de nouveaux mots de vocabulaires.

Puis l’on peut se rendre en Amérique du Sud, au Brésil, sur les sons enjoués de Seu Jorge ou de Jorge Ben Jor dont,  pour ceux qui aiment le football, certains tubes seront déjà familiers. (Ohhhhh Mas, Que Nada…!)

Enfin, pour ceux qui cherchent à associer un aspect traditionnel à leurs cours de langue c’est vers le Fado qu’il faudra diriger son casque audio. Sorte de soul portugaise, datant du XIXème siècle, le Fado a vu des artistes comme Amália Rodrigues, Mariza, Dulce Pontes, Ana Moura et Carlos do Carmo faire de l’ombre à nos éternels Aznavour, Edith Piaf et George Brassens.

Voilà de quoi animer vos conversations du repas de famille du dimanche et égayer vos playlists pour ceux en manque d’inspiration.

Découvrez enfin pourquoi il faut apprendre le portugais pour voyager…

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
Yann
Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz