Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Faut-il apprendre l’english UK ou US ?

Par Yann le 27/02/2017 Blog > Langues > Anglais > Anglais Britannique ou Américain ?
Table des matières

 

« L’accent est l’âme du discours, il lui donne le sentiment et la vérité », Jean-Jacques Rousseau

Aujourd’hui, être bilingue est un atout majeur sur le marché du travail. Pour apprendre l’anglais, certains de nos compatriotes pensent que faire des exercices de grammaire, connaître les verbes irréguliers, le present perfect et les adjectifs anglais suffit.

Eh bien c’est faux !

Avant de pouvoir s’exprimer et tenir une conversation dans la langue de Shakespeare, il faut d’abord faire un choix entre anglais britannique et américain.

Selon vos désirs d’apprentissage et vos objectifs professionnels ou culturels, vous pouvez apprendre l’anglais gratuitement en ligne ou prendre des cours particuliers d’anglais dans la spécialité de votre choix.

Découvrez donc nos conseils pour choisir entre l’anglais british et l’anglais US !

Les raisons d’apprendre la langue anglaise britannique

Commencer par l’apprentissage du « vrai » anglais

Pour comprendre l’importance de connaître l’anglais britannique, faisons un petit voyage dans le temps…

La langue anglaise connut ses prémices à l’époque médiévale, à travers l’invasion des Vikings qui démocratisèrent cette langue germanique dans l’Est de l’Angleterre.

Avec le temps, ces balbutiements de la langue anglaise évoluèrent en Moyen Anglais jusqu’à l’Anglais Moderne que l’on connaît aujourd’hui.

Si la langue britannique est autant pratiquée dans le monde entier, c’est bien évidemment grâce au passé glorieux de l’Empire Britannique. Seulement voilà, avec tous les types d’anglais présents sur la planète bleue, on en oublie parfois les bases linguistiques de l’anglais britannique !

Comment prendre des cours particuliers d'anglais en ligne ? L’Empire Britannique était, autrefois, la première puissance économique mondiale.

Si l’on veut prétendre au titre de connaisseur de la langue de Shakespeare et s’améliorer en anglais, il faut obligatoirement maîtriser le vocabulaire historique de l’anglais.

Certes, l’anglais britannique est plus complexe que l’américain : que ce soit pour l’accent anglais, la phonétique anglaise ou les expressions anglaises, il faut étudier la langue de fond en comble pendant plusieurs années pour atteindre un niveau courant.

Mais c’est justement ce qui fait la force de la langue britannique !

En commençant par le plus compliqué, il sera ensuite plus facile pour l’étudiant en anglais d’apprendre et de comprendre le développement des dialectes anglophones.

Apprendre la langue académique officielle

Passionnés par la langue de Shakespeare, de nombreux Français comprennent l’importance de l’anglais aujourd’hui et choisissent d’étudier le britannique pendant leurs études.

Ici, la langue américaine ne vous servira à rien et pourra même vous perdre, puisque c’est l’anglais britannique qui prime !

En filière LEA et LLCE, il est certes possible de rencontrer des professeurs d’origine américaine. Cependant, de nombreux enseignants voient d’un mauvais œil l’utilisation d’un « elevator » au lieu d’un « lift » dans une copie d’examen !

L’anglais britannique est également pratiqué dans les certifications de langue anglaise :

  • TOEIC,
  • TOEFL,
  • IETLS,
  • Cambridge CEC,
  • CAE,
  • CPE,
  • GMAT.

Dans ces examens officiels, il est interdit d’utiliser le vocabulaire américain, car c’est bien votre niveau d’anglais britannique qui est certifié ! Charge à vous de perfectionner votre anglais au préalable donc !

Pour éviter un mauvais score aux certifications et booster ses qualifications linguistiques dans un CV, l’apprentissage de l’anglais « british » est donc indispensable !

Le prestige de l’accent anglais à l’international

Dans les pays du monde entier, l’accent « so british » est synonyme de classe et de prestige.

Selon un sondage Quibblo de 2011, l’accent anglais est même considéré comme l’accent le plus sexy du monde, devant l’accent irlandais et français !

Pour travailler à l’étranger ou faire un stage en Angleterre, il est conseillé de pratiquer l’anglais britannique : une parfaite maîtrise du langage british impressionnera les recruteurs à l’international.

Quelles sont les compétences linguistiques à avoir pour devenir bilingue en anglais ? Le charme « so British » opère dans les quatre coins du monde !

Qui plus est, pratiquer l’anglais écrit ou oral est un atout majeur pour faire un séjour linguistique en immersion totale grâce aux programmes internationaux, type Erasmus.

En colocation avec des étudiants étrangers, il peut être compliqué de communiquer efficacement : sachant que l’accent anglais est enseigné dans le monde entier, l’assimilation de ce langage permet d’avoir un socle culturel commun avec ses colocataires pour consolider sa communication orale !

Découvrir la culture britannique

Apprendre l’anglais, c’est également apprendre sa culture !

La maîtrise du vocabulaire anglais et de la grammaire anglaise permet d’étendre sa bibliothèque anglophone : si vous êtes calé en langue anglaise moderne, pourquoi ne pas passer au vieil anglais ?

Comprendre l’ancien langage britannique est un véritable atout pour des études en culture britannique.

Pas besoin de passer par des traductions modernes : le monde de la littérature anglo-saxonne en version originale vous ouvre ses portes !

La connaissance de l’« old british language » est particulièrement appréciée dans les hautes études de recherche, pour un projet de doctorat par exemple.

L’élève d’anglais peut ainsi en apprendre plus sur :

  • L’histoire britannique,
  • La littérature anglophone,
  • Les arts anglais,
  • Les dialectes historiques,
  • Les traditions anglaises,
  • La géographie anglaise…

De quoi passer maître en civilisation anglophone !

Les raisons d’apprendre l’anglais américain

Un langage plus simple à assimiler

Les apprenants de la langue de Shakespeare en viennent souvent à la même conclusion : l’apprentissage de l’américain est relativement plus simple que son équivalent britannique.

Pourquoi ?

Tout simplement car la langue officielle du pays aux 50 états est omniprésente dans notre vie quotidienne.

Peut-on devenir polyglotte grâce aux cours de langue anglaise en écoles privées ? I want you to learn the American English !

Peu importe notre âge, tout le monde connaît quelques bribes d’américain grâce aux marques, aux séries ou encore aux chansons venues du pays de l’Oncle Sam. Il est donc bien plus facile de progresser quand on connaît les notions basiques de la langue !

D’ailleurs, la langue américaine se rapproche souvent du français ce qui aide les élèves à assimiler plus rapidement le lexique.

Quelques exemples :

  • Un dessert  = « a pudding » en anglais BR vs. « a dessert » en anglais US,
  • Les vacances = « a holiday » en anglais BR vs. « a vacation » en anglais US,
  • Une antenne = « an aerial » en anglais BR vs. « an antenna » en anglais US,
  • Un pantalon = « trousers » en anglais BR vs. « pants » en anglais US,
  • Un bar = « a pub » en anglais BR vs. « a bar » en anglais US,
  • Un parking = « a carpark » en anglais BR vs. « a parking lot » en anglais US.

Qui plus est, la grammaire et la conjugaison américaine sont bien plus simples qu’en anglais britannique !

Certes, sur le papier, les constructions grammaticales doivent être respectées de la même façon. Néanmoins, lors d’une discussion avec des Américains, vous vous rendrez vite compte que nos voisins Outre-Atlantique n’accordent pas autant d’importance à la tournure de vos phrases.

Idem pour la prononciation : l’accent américain reste bien moins complexe à retenir que celui des « British » !

Etudier la langue officieuse des affaires

Officiellement, l’anglais britannique est la langue internationale des affaires, mais la pratique est tout autre !

Lors des meetings dans le monde du business, l’anglais des affaires pratiqué est en fait un argot tiré de l’américain, qui doit absolument être maîtrisé pour être pris au sérieux dans ce milieu très fermé.

Comment connaître la langue américaine du business ?

Rien de plus simple : de nombreux université et écoles de langue proposent des cours de langue anglaise des affaires pour se familiariser avec les termes commerciaux et les attitudes à adopter lors d’un échange commercial.

Il est également possible de découvrir le « slang » américain (argot) des affaires par l’intermédiaire des manuels spécialisés, comme American Business Language : a Dictionary de David Folsom.

En savoir plus sur la culture US

Qui d’entre nous n’a jamais regardé une série américaine ?

Pourtant, peu nombreux sont ceux qui comprennent toutes les références culturelles présentes dans les films et séries d’Outre-Atlantique.

Apprendre l’américain permet à la fois de mieux apprécier la cinématographie américaine, mais est également un excellent moyen pour s’intégrer aux Etats-Unis.

En effet, connaître seulement l’anglais british peut être un frein à une communication efficace avec les résidents de la plus grande puissance mondiale.

Comment se perfectionner en anglais grâce aux cours de vocabulaire en ligne ? Thanksgiving : un rendez-vous immanquable pour les Américains, un mystère pour les Français.

Connaître la langue américaine permet de découvrir :

  • Les arts américains,
  • Les traditions américaines,
  • Les fêtes américaines (Thanksgiving, Halloween …),
  • Les mœurs américaines,
  • La politique américaine,
  • L’histoire américaine…

L’hégémonie de la culture américaine est particulièrement notable en Hexagone.

Quand on jette un œil au top 50 du mois de février 2017, on remarque que, sur les 10 premiers titres, 8 sont d’origine américaine !

Certes, les stations de radio françaises ont l’obligation de diffuser au moins 40% de chansons francophones, mais cela n’arrête pas nos compatriotes de se ruer sur les disques US : pour comprendre la culture omniprésente du pays aux 318 millions d’habitants, il devient indispensable d’étudier le langage américain.

Découvrez aussi les dictionnaires d’argot anglais pour compléter vos connaissances de la langue de Shakespeare…

Travailler au Canada ou aux Etats-Unis

Depuis années maintenant, le continent américain, et plus particulièrement le Canada, attirent de nombreux francophones qui voient le pays à la feuille d’érable comme un véritable eldorado pour l’emploi.

Lors d’un entretien accordé à 20 Minutes le 20 novembre 2011, Laurence Pivot, rédactrice en chef du hors-série de l’Express « S’installer au Canada », explique :

« Nous valorisons aussi bien les capacités à savoir gérer des situations difficiles que la bonne maitrise de l’anglais. Il ne faut pas avoir peur de communiquer sur votre savoir-faire et être prêt à se mettre en danger pour vous créer des opportunités. Le champ des possibles est très large au Canada. »

Ici, la maîtrise de l’anglais british ne suffira pas !

Pour se démarquer des autres et faire un stage à l’étranger, les candidats doivent connaître la culture américaine sur le bout des doigts.

Linguistiquement, les Canadiens et les Américains sont très liés : un accent britannique pourra donc faire tâche, car l’accent canadien se rapproche beaucoup de l’accent américain.

Pour travailler aux Etats-Unis, c’est la même rengaine : un francophone ayant un accent américain parfait se fera vite remarquer par les recruteurs.

Apprendre l’américain est un gage de motivation et d’ouverture d’esprit qui permet d’acquérir le fameux sésame : l’expérience à l’étranger !

Cette compétence est particulièrement appréciée en France et pourra vous ouvrir les portes de tous les milieux professionnels.

Le choix entre anglais britannique et anglais américain est donc un faux dilemme : le principal est de définir ses attentes pour pouvoir construire une carrière professionnelle selon ses goûts et découvrir la fameuse culture anglophone !

Découvrez enfin comment apprendre des mots anglais plus rapidement !

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
Yann
Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz