Musique Soutien scolaire
Partager

Comment Améliorer Facilement son Niveau d’Anglais ?

De Yann, publié le 22/02/2017 Blog > Langues > Anglais > Les Meilleures Astuces pour Progresser en Anglais

« L’anglais, ce n’est jamais que du français mal prononcé. » Georges Clémenceau (1841-1929)

Selon cette maxime de G. Clémenceau, l’apprentissage de la langue anglaise serait aisé, si l’on accorde une proximité linguistique entre les deux idiomes.

Néanmoins, nous sommes nombreux, Français, à déclarer buter sur une pierre d’achoppement lorsque nous prenons des cours d’anglais : car nous devons parler avec une prononciation toute différente et quitter notre accentuation monocorde du français.

En plus, apprendre une langue étrangère prend aujourd’hui une part considérable au niveau professionnel mais aussi personnel.

La langue anglaise s’est plus que jamais imposée comme langue internationale. Il est donc utile, surtout pour les jeunes générations, de savoir parler anglais.

Cela permet de trouver un emploi ouvert sur les échanges internationaux, de stimuler ses capacités cognitives, de communiquer avec tout le monde, cela n’a que des avantages.

Or améliorer son niveau d’anglais sans passer par la case « cours d’anglais comme à l’école » est facilité de nos jours.

Dans cet article, l’équipe de Superprof livre des astuces pour progresser en un temps record sans même avoir l’impression de faire des efforts.

Sophie

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Progresser en anglais grâce aux films et au cinéma !

Il est tout à fait possible et même fortement recommandé d’améliorer son niveau d’anglais devant la télévision.

Exit les livres de grammaire, les fiches de vocabulaire, les articles de presse, les cours intensifs ou les formations complexes… Il est possible d’apprendre autrement : regarder des films en VO !

Mais comment apprendre à parler anglais en regardant des films ?

regardez des films en anglais pour améliorer votre anglais. Les films en VO, un excellent moyen de progresser en anglais !

Les films en VO sont un excellent moyen d’enrichir son vocabulaire.

  • Pour celles et ceux qui souhaitent perfectionner leur prononciation anglaise, les films aideront beaucoup !

Choisir tout d’abord : anglais ou américain ? Il faudra se décider en fonction de ses préférences auditives : l’accent !

Plus une personne entend parler en anglais, plus elle assimile des mimiques et des intonations nécessaires à une prononciation parfaite.

  • Écouter les dialogues développe la compréhension orale, permet de comprendre l’anglais standard mais aussi l’anglais populaire. N’hésitez pas à employer celui-ci au cours d’une conversation.

Avant de se lancer dans un visionnage, il faut évaluer son niveau d’anglais.

Les débutants, optez pour un film déjà vu. Celles et ceux connaissant déjà le sens des dialogues pourront se concentrer sur certaines phrases et notions anglaises.

De niveau intermédiaire ? Les films méconnus en VOSTFR (version originale sous-titrée français) semblent une belle alternative.

Enfin, les personnes dotées d’un bon niveau pourront tenter l’expérience sans les sous-titres (VOSTEN).

Il faut faire son choix : The Social Network, Very Bad trip… Il faudra visualiser un extrait et éviter de se lancer dans des films d’auteur trop complexes…

La clé de cet apprentissage facile, rapide et gratuit réside dans l’intérêt de chacun(e). Il est donc essentiel que de choisir un film qui plaise.

Si regarder en version originale est fatigant, ne pas hésiter à marquer des temps de pause et à regarder le film en plusieurs fois.

Si certaines phrases cultes donnent le sourire, pourquoi ne pas les apprendre ? Rédigez-les dans votre carnet si le souhait de ne jamais les oublier se fait sentir.

Écrire permet de mieux retenir !

Il sera simple de vérifier l’impact de ce type de leçon d’anglais : essayez après quelques semaines de dialoguer ou d’écouter une conversation entre deux anglophones.

L’on ne comprend pas encore tout ?

Progresser en langue anglaise avec les séries

Un support audiovisuel qui fonctionne à merveille pour progresser en anglais, est la série.

Apprendre la langue anglaise en plusieurs épisodes, après le travail. Maintenant, les séries détrônent presque Hollywood, mais c’est encore plus pratique pour apprendre l’anglais !

Visionner des séries, d’accord, mais à une condition : que les épisodes soient en version originale sous-titrée en français (vostfr) !

Pourquoi ?

  • C’est un mode de lecture qui met les sens en éveil pour mieux mémoriser,
  • La série est peut-être encore un meilleur outil d’apprentissage que le film : les épisodes étant généralement beaucoup plus courts qu’un long métrage, l’on peut en voir un ou deux par jour et ainsi, être imprégné en langue anglaise au quotidien.
  • La série VOSTFR permet d’apprendre l’anglais sans se lasser : une heure de film offre un format maximum pour un apprenant de niveau intermédiaire.

Peser la balance entre films et séries, c’est un peu comme choisir entre réviser tous les soirs ses cours particuliers et faire une révision intensive deux heures avant le cours privé : la régularité prime sur la quantité !

C’est aussi bon pour progresser dans cet idiome d’outre-Manche car chaque scénario de série plonge le spectateur dans un univers unique qui lui est propre : que l’épisode soit tourné à Londres, à Sydney, à San Francisco ou à Vancouver, l’on se met en immersion linguistique et culturelle du fond de son canapé !

Visionner des séries anglophones tous les jours/soirs permet d’apprendre les expressions idiomatiques anglaises, celles pour lesquelles il n’existe aucune traduction littérale française, mais qui se comprennent, sitôt placées dans leur contexte.

Par exemple, « It’s raining cats and dogs » pour signifier « il pleut à torrent » : l’on ne dit pas « il pleut des chats et des chiens » !

Regarder des séries en version originale, c’est aussi perfectionner son oreille et associer l’écoute à la lecture d’un mot traduit : écouter et lire les dialogues des épisodes revient à apprendre du vocabulaire, la grammaire anglaise et à répéter la prononciation, mais d’une manière moins active qu’en cours particulier.

J’ai été plusieurs fois frappé par la capacité des Allemands, des Belges, des Hollandais ou des Scandinaves à parler anglais comme une langue seconde lors de mes pérégrinations à l’étranger : certains d’entre-eux m’ont confié qu’une large part de leur apprentissage était lié au visionnage de films et de séries en version originale depuis l’enfance. 

Et en plus, ils n’utilisaient pas les sous-titres !

Peut-on faire plus ?

Oui ! Le palier d’après : regarder les épisodes en VOSTEN (version originale, sous-titrée en anglais) : pour lier l’écoute à la lecture et étendre son vocabulaire anglais !

Enrichir son vocabulaire pour progresser en anglais

Comment procéder pour apprendre à mémoriser du vocabulaire anglais ?

  • Réaliser un système de fiches ludiques : les ranger par thèmes (famille de mots), y mettre de la couleur (les noms importants en rouge par exemple) ou les faire sur sa tablette ! Le lexique appris doit être riche.

Pour apprendre plus rapidement, faites des fiches de vocabulaire en anglais. Faire des fiches de révision en anglais permet de mieux mémoriser.

L’apprenant doit pouvoir s’y retrouver facilement :

  • Être curieux : chercher la signification du moindre terme méconnu,
  • Utiliser les dictionnaires anglais-français en ligne ou les traducteurs pour gagner du temps,
  • Faire attention à bien définir le mot suivant le contexte, un même terme peut avoir différents sens.

Parler anglais. On ne le répétera jamais assez, le meilleur moyen d’apprendre et de progresser en anglais est de pratiquer la langue.

Converser ou parler à voix haute permet de progressivement introduire des nouveaux mots appris récemment.

Que l’on étudie dans un centre de formation, par des cours en ligne gratuits ou avec l’aide d’un professeur particulier l’apprenant doit absolument communiquer davantage.

Pourquoi ne pas trouver un correspondant anglophone sur internet ? Ou en profiter pour lancer des conversations lors de séjours linguistiques ?

  • Pour profiter des outils numériques aujourd’hui très développés pour apprendre en s’amusant. De nombreuses applications permettent de perfectionner son niveau en langue.

L’élève pourra aussi trouver quelques quiz anglais pour tester ses compétences linguistiques !

  • Persévérer.

Comme tout travail, la réussite ne tient qu’à un mot : la persévérance.

Aussi faut-il s’accrocher, même lorsque des faiblesses arrivent ou que le courage de continuer l’apprentissage n’est plus là.

L’élève doit aussi penser à ce que devenir bilingue pourra lui apporter : son CV sortira du lot lorsqu’il/elle postulera pour un emploi et il/elle pourra communiquer avec une grande partie de la planète… Sur internet ou en vacances !

  • S’accorder des temps de repos !

Travailler oui, mais pas à n’importe quel prix !

Il importe de prendre le temps de se reposer, l’apprentissage intensif peut parfois repousser. Se faire un planning de révision pour ne pas en faire de trop optimise l’apprentissage.

Les tests en ligne : vérifiez vos progrès !

Comment évaluer son niveau en anglais ou tout simplement se perfectionner en faisant des quiz ?

L’ordinateur, la tablette ou le smartphone seront les meilleurs alliés de l’élève pour apprendre à parler anglais.

Faites des exercices sur internet pour vous améliorer en anglais. Les tests en ligne sont un excellent moyen de s’évaluer.

  • Pour celles et ceux qui souhaitent s’amuser : privilégier les tests ludiques sous forme de jeux,
  • A défaut, s’évaluer sur divers sites par l’entremise d’une recherche Google rapide : anglaisfacile, idlangues,
  • Penser aux exercices d’entrainement pour passer le TOEIC, qui mettent en place des tests de compréhension écrite et orale,
  • Pour progresser dans un domaine en particulier, choisir son quiz en fonction de ses goûts !

Certains tests sont spécifiques à l’apprentissage du vocabulaire, tandis que d’autres mettent en avant la grammaire anglaise.

  • Ne pas omettre donc, de se situer par rapport à son niveau linguistique : débutant, intermédiaire ou confirmé ?

Car certains tests demandent au préalable le niveau actuel, de A1(débutant) à C1(confirmé).

Et puisque nous parlons de tests pour estimer son niveau de langue anglaise, autant le faire gratuitement !

Les logiciels et les applications pour progresser en anglais

Le développement exponentiel du numérique a profondément révolutionné l’apprentissage des langues étrangères.

Désormais, quiconque peut perfectionner son niveau de langue par internet, et sans débourser un centime !

Les smartphones permettent de parler la langue de Shakespeare dans tous les lieux incongrus ! Réviser ses exercices d’anglais avec son application même à la plage ? Pourquoi pas !

Voici quelques logiciels et autres applications pour apprendre l’anglais gratuitement !

Quelques logiciels gratuits

Les logiciels permettent de progresser à tous les niveaux et à tous les âges.

En voici quelques-uns :

  • Ouidire Look Here,
  • Everest,
  • Anglais en un mois,
  • Marco Polo Turbo Vocabulary Tutor Français/Anglais,
  • Educatorix,
  • Speak N Spell,
  • ABA English,
  • ToK’English,
  • Student Tutor FR/EN.

Que ce soit pour apprendre davantage de vocabulaire, apprendre par des cours d’initiation, se maintenir à niveau, améliorer sa compréhension, etc., ces logiciels gratuits ont l’avantage de faire apprendre gratuitement et progressivement : à son propre rythme !

Bien évidemment, il existe de nombreux autres logiciels d’anglais pour progresser.

Mais l’inconvénient, est que le support « software » est un peu archaïque : il est de plus en plus supplanté par le Saint Graal pour apprendre une langue étrangère : l’application smartphone !

Les applications pour apprendre l’anglais

Les utilisateurs connectés apprécieront : pour préparer un voyage dans un pays anglophone et s’immerger avant le départ, il n’y a rien de mieux que télécharger une application pour progresser en anglais sur Android.

C’est personnellement ce que j’ai fait pour m’initier au chinois mandarin avant un voyage à Taiwan !

Portatives, gratuites, progressives et non contraignantes, les applications donnent réponse à une question fondamentale : ne plus se demander comment apprendre l’anglais !

On les emploie où on veut, quand on veut, à notre rythme et contrairement aux professeurs en cours particuliers, elles n’imposent rien à l’apprenant.

Voici quelques applications gratuites pour progresser à l’aide de son smartphone :

  • Duolingo,
  • Babel,
  • Memrise,
  • Mosalingua,
  • Les applications de British Council,
  • ABA English,
  • BBC Learning English,
  • Lingua.ly : pour apprendre de nouveaux mots en lisant la presse,
  • Elevate : pour les personnes ayant déjà un petit niveau en anglais, pour améliorer sa fluidité en langue anglaise,
  • Et tant d’autres.

Télécharger des podcasts pour améliorer son anglais

Après avoir réussi toutes les leçons de votre applications préférée, grimpez des échelons supplémentaires dans l’apprentissage de l’anglais : passez à l’écoute de podcasts en anglais !

Choisir le moment pour ré-entendre ses fichiers audio. Quelle émission va-t-on suivre ce soir ? La rediffusion : un des ancêtres du podcast pour apprendre l’anglais !

Le podcast ?

Ce sont des fichiers audio que l’on télécharge, gratuitement le plus souvent, sur ordinateurs, tablettes et smartphones, et qui permettent de réécouter des émissions de radio à loisir, autant de fois que l’on veut.

Pour réviser avant de passer son TOEIC, le podcast anglais sera donc d’une aide féconde même jusque dans la voiture en allant au travail ou faire ses courses.

L’utilisateur s’abonne à des chaînes d’émissions qu’il/elle télécharge et a donc accès à une banque d’enregistrements sur des thèmes multiples pour progresser en anglais par l’écoute (histoire de l’Angleterre, culture anglaise, politique du Royaume-Uni ou des États-Unis, le Commonwealth, les aborigènes d’Australie, etc.).

Les avantages du podcast :

  • On choisit SON propre moment pour écouter une émission,
  • L’on peut repasser les moments difficiles à comprendre,
  • L’écoute des journalistes anglophones permet de se faire l’oreille à la prononciation, aux accents ou aux expressions idiomatiques,
  • L’on peut s’en servir absolument partout, dans tout nos déplacements,

Des inconvénients ?

  • Il faut avoir déjà un bon niveau d’anglais pour comprendre une émission anglophone,
  • Le rythme de parole des intervenants peut-être trop rapide,
  • Choisir son podcast selon son niveau peut donc être difficile tant ceux-ci sont nombreux,
  • L’accent peut limiter l’apprentissage : les Australiens, les Néo-Zélandais, les Écossais ou les Irlandais sont plus difficiles à comprendre que les Anglais, Canadiens et Américains.

A chacun de se faire son avis en essayant.

Par exemple, voici une sélection de cinq podcasts gratuits pour apprendre l’anglais selon son niveau. Alternativement, se rendre sur un site pour apprendre l’anglais avec des podcasts.

Avec ces mille et une recettes, l’apprenant a tout pour parvenir à ses fins, devenir bilingue et partir voyager à l’étranger !

Atteindre ses objectifs en anglais

Pour atteindre ses objectifs en anglais, plusieurs étapes sont nécessaires pour y parvenir :

  • Évaluez votre niveau d’anglais.

De niveau débutant (A1), ou parlant avec un niveau scolaire collège (A2) ou lycée (B1) ?

Dans ce cas, il faut veiller à savoir où se situer par rapport au système mis en place par l’Éducation Nationale.

Avant d’aller de l’avant, encore faut-il savoir d’où l’on part ! Faites un point sur votre niveau : suis-je capable de rédiger des textes sans fautes d’orthographe ? Ai-je une bonne maîtrise générale ?

  • Élaborer un planning.

Exercices de vocabulaire le lundi, grammaire anglaise le mercredi et expression orale le vendredi ?

Une idée est d’établir un plan d’action clair et méthodique pour pouvoir avancer pas à pas sans se sentir débordé. Ne pas oublier de mentionner les diverses ressources qui seront utiles pour apprendre !

Une seule règle : le travail régulier. Alors soyez courageux : il faut s’accrocher !

  • Développer votre mémoire.

Plus la capacité de mémorisation sera développée, plus vite l’élève va mémoriser les cours d’anglais !

Pourquoi ne pas effectuer des petits exercices de mémoire ? Ils sont nombreux en ligne et gratuits !

  • Apprendre à aimer l’anglais.

L’anglophone en herbe va progresser plus rapidement s’il aime ce qu’il/elle étudie. Lister les choses plaisantes en anglais ou les bénéfices escomptés permettront d’obtenir un bon niveau d’anglais !

  • Trouver sa méthode.

Il existe des dizaines de manière de se perfectionner en langues vivantes.

Chaque personne est plus ou moins sensible à un type d’exercice : une préférence pour lire des sites d’actualité anglais ? Regarder des films en VO ?

Prendre des cours particuliers sur internet ?

Choisir un professeur à domicile ? Par exemple :

  • des cours d’anglais paris
  • ou des cours d’anglais lyon

Favoriser les applications d’apprentissage de l’anglais sur votre tablette ? Ou encore écouter des podcasts régulièrement avant d’aller au boulot ?

Il n’y a pas de recette miracle, l’on peut choisir ce que l’on veut !

Il est conseillé de combiner plusieurs méthodes différentes afin d’avoir un apprentissage complet. Ainsi l’élève peut-il bénéficier de l’apprentissage interactif et s’amuser en même temps.

  • S’évaluer régulièrement pour voir les progrès.

Pensez à réaliser des tests en ligne ou à passer le TOEIC pour pouvoir se rendre compte concrètement du chemin parcouru.

  • Faites un séjour linguistique dans un pays anglophone.

L’immersion totale dans un pays étranger est de loin le meilleur moyen pour parvenir à apprendre une langue, enrichir son vocabulaire et à s’exprimer convenablement.

Partez dans un pays anglophone pour apprendre à parler anglais. Faites un séjour linguistique pour devenir bilingue !

En partenariat avec votre université ou tout simplement de votre propre initiative, celles et ceux qui en ont la possibilité, n’hésitez pas : voyagez !

Choisissez un logement en colocation, trouvez un petit boulot dans la restauration et faites des rencontres le soir.

Multipliez toutes les occasions qui permettront de rencontrer du monde et de tisser des liens.

Interagir avec la population anglophone permettra d’acquérir un niveau d’anglais certain après quelques semaines seulement. En plus, tout voyageur élargit toujours sa culture générale !

Entre le Royaume-Uni, l’Amérique du Nord et l’Océanie, il y a du choix. L’aventure n’est pas forcément si loin que cela !

  • Moins amusant mais plus abordable, les cours particuliers restent une méthode sûre qui a fait ses preuves.

Rendez-vous sur la plateforme Superprof pour recruter LE professeur idéal !

Comment améliorer son accent en anglais ?

Savoir parler anglais est une bonne chose, mais l’idéal c’est d’avoir une bonne prononciation.

Ceci n’est pas toujours chose aisée et il n’y a pas de recette miracle pour acquérir une prononciation parfaite.

Toutefois, il y a des astuces pour progresser plus efficacement.

Pour s’aider, voici quelques conseils pour améliorer son accent anglais :

  • S’écoutez,
  • Ralentir!    
  • Imaginer,
  • S’entraîner,
  • S’observer,
  • Copier les experts,     
  • Pratiquer l’anglais seulement,
  • Trouver un copain de langue,
  • Faire attention à l’intonation et au stress,
  • Chanter une chanson !

Pour progresser rapidement, il faut écouter des experts !

Comment ?

En écoutant la radio, les informations en anglais ou des podcasts dédiés à l’apprentissage de la langue anglaise.

Le but ?

L’alphabet anglais ne doit plus avoir aucun secret !

Il faudra savoir faire la différence entre :

  • l’accent phonétique, ou élévation de la hauteur (accent de hauteur), notamment en latin avant le changement de son système vocalique,
  • l’accent tonique, ou augmentation de l’intensité vocale (ou accent d’intensité),
  • l’accent diacritique pour les accents graphiques (accent aigu, accent circonflexe, accent grave, etc.).

En bonus, voici une sélection d’outils pour améliorer son accent britannique ou américain :

Les astuces pour devenir bilingue en anglais

Si la France est encore loin de ses voisins européens pour ce qui est du niveau d’anglais, nous pouvons tout de même affirmer que, globalement, ces dernières années la maîtrise de la langue anglaise s’est tout de même améliorée en comparaison avec les générations précédentes.

Nombre d’entre nous sont capables soit :

  • De balbutier quelques mots pour se faire comprendre,
  • De discuter avec un anglophone en vacances ou en soirée,
  • D’être bilingue au point de posséder un anglais professionnel et de tous les jours.

A partir de quel âge débuter l'apprentissage de la langue anglaise ? Devenez aussi fluent en anglais que Marion Cotillard dans Batman !

Mais c’est bel et bien ce dernier état qui nous intéresse ici ! Comment faire pour devenir bilingue anglais ?

La première astuce pour les plus jeunes est encore de prendre leurs jambes à leur cou et de partir faire leurs études à l’étranger.

Au Royaume-Uni grâce au programme ERASMUS ou pourquoi pas aux États-Unis, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande ! Les non-étudiants, évidemment, faites-en de même, mais côté travail.

Les vacances restent également un bon moyen de perfectionner son anglais. La langue de Shakespeare est LA langue officielle des touristes.

Passons maintenant aux ressources et autres outils à votre disposition pour se rapprocher d’un niveau bilingue anglais progressivement.

Il y a évidemment les informations et la presse : que cela soit à la TV, à la radio ou encore sur internet.

Mais aussi les podcasts en anglais à télécharger sous format MP3. Sans oublier les films et séries en VO (ou VOST), ainsi que la très riche littérature anglaise.

Dernière petite astuce : pourquoi ne pas trouver un correspondant dont l’anglais est la langue maternelle et discuter via Skype ?

Solliciter un visa vacances-travail dans un pays anglophone

Pour améliorer son niveau d’anglais, l’on pense bien souvent à partir étudier au Royaume-Uni, au Canada ou aux États-Unis.

Ce à quoi l’on pense moins, c’est de partir pendant un ou deux ans pour vivre en immersion linguistique et culturelle avec un working holiday visa, le visa vacances-travail.

Travailler dans un pays anglophone pour améliorer son niveau de langue. Et pourquoi pas le PVT en Australie pour progresser en anglais ? C’est assurément une expérience inoubliable !

Le programme vacances-travail (PVT) est un accord bilatéral signé entre deux pays, qui permet à leurs jeunes ressortissants de moins de trente ans de partir vivre une expérience unique d’expatriation et d’apprentissage d’une langue étrangère pendant un an, renouvelable une fois.

Le voyageur obtient un numéro de sécurité sociale, un compte en banque et touche des salaires comme s’il était résident permanent !

Canada, Australie et Nouvelle-Zélande sont les pays anglophones ouverts aux Français dans le cadre du PVT.

Mais il y aura bien évidemment possibilité de parler anglais dans les autres pays : Argentine, Japon, Corée du Sud, Taiwan, Hong-Kong, Chili, Colombie, Brésil, Mexique, Uruguay, Belgique, Russie.

En travaillant dans les entreprises d’un pays anglophone, le jeune apprenant est obligé d’apprendre de nouveaux mots de vocabulaire s’il veut être employé dans des conditions idoines.

Le PVT dans un pays anglophone, c’est LA rampe d’accélération de son niveau d’anglais !

Un petit témoignage :

Personnellement, l’Australie m’avait toujours attirée. Problème, j’avais perdu mes bases élémentaires du lycée en anglais.

Lorsque j’ai pris mon billet d’avion et mon PVT pour l’Australie, je partais initialement pour six mois minimum. J’y suis resté près de deux ans.

Et alors que je peinais à formuler une phrase d’anglais compréhensible en arrivant (mauvaise prononciation, manque de vocabulaire, mauvaise compréhension orale), m’exprimer correctement et comprendre les Australien(ne)s ne m’ont pris « que » trois mois !

Pourtant, l’on peut dire que l’accent australien est plutôt du genre à couper au couteau !

Pendant près de deux années, j’ai alterné entre travail et voyage, entre découverte de cette riche culture australe et apprentissage de l’anglais.

Le PVT : certainement la meilleure des formules disponibles pour progresser en anglais !

Comment mieux écrire en anglais ?

De nombreux étudiants et apprentis en cours d’anglais se contentent souvent de travailler leur oral. Il est vrai que les accents british ou américain sont tellement plaisants à entendre, que parler anglais est souvent plus attirant qu’écrire.

Pourtant, comment se dire bilingue anglais si l’on ne sait pas correctement coucher la langue de Shakespeare sur une feuille blanche ou un écran ?

Conscient de cette problématique, l’on cherche à mieux écrire en anglais ?

Différentes astuces existent évidemment pour progresser rapidement dans ce domaine.

Comme inévitablement, le fait de lire des journaux en anglais : Times, Daily Telegraph, Daily Mail…

Mais lorsque l’on ne goûte guère à l’actualité et ses faits divers, la lecture de romans est autrement plus grisante et instructive !

Pour les non-lecteurs, le visionnage de films ou séries en VO et VOST est toujours un gros plus.

Et l’une des façons les plus efficaces de le faire, reste encore d’enrichir son vocabulaire : en se faisant des fiches de nouveaux mots et d’expressions, ainsi que de mots de liaison !

Car ce sont ces derniers qui permettront de maîtriser un anglais plus professionnel !

Enfin, écrire en faisant des fautes n’est pas grave. Car l’élève apprendra de ses fautes et ne les fera plus jamais. Le tout, en gardant un dictionnaire franco-anglais à ses côtés !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *