Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Comment faire une représentation fidèle de la réalité ?

Par Yann le 27/01/2017 Blog > Art et Loisirs > Dessin > Qu’est-ce que le Dessin d’Observation ?
Table des matières

Parmi les différents formes de dessin, le dessin d’observation est un incontournable.

Pas très palpitant de dessiner une corbeille de fruits quand on commence à apprendre à dessiner me direz-vous… Et pourtant, c’est une étape essentielle pour appréhender les bases du dessin !

L’observation est un processus complexe qui s’apprend. Reproduire un objet avec justesse, examiner les traits d’un visage pour dessiner un portrait réaliste, peindre un paysage… Ces exercices ont pour point commun les sens qu’ils doivent mobiliser.

Le philosophe indien Jiddu Krishnamurti, médaillé de la Paix par l’ONU en 1984 a dit :

 

« Observer sans évaluer est la plus haute forme de l’intelligence humaine. »

 

Le dessin d’observation, c’est également ça. Observer sans juger. Ne pas laisser son cerveau interpréter ce que l’on voit, mais rester fidèle à la réalité.

Cela parait simple ? Et pourtant… Découvrez les secrets du dessin d’observation !

Qu’est-ce que le dessin d’observation ?

Peu pratiqué dans le dessin de presse, le dessin d’observation consiste à reproduire de la manière la plus réaliste un sujet donné.

Il n’est en aucun cas question d’interprétation, d’imagination, de création… C’est un art difficile, car il demande une maîtrise certaine des bases du dessin, mais aussi un entraînement personnel sur la manière dont on utilise ses sens.

Un portrait plus vrai que nature. Photo ou dessin ? La différence est tellement mince et pourtant c’est bien un dessin !

Quand on regarde un bon dessin d’observation, on en arrive à se dire « C’est incroyable, on dirait une photo ! ».

Pour en arriver à ce stade, il est impératif de travailler son dessin et de maîtriser le geste. Dans un dessin d’observation réussi on retrouve :

  • La perspective,
  • Le respect des proportions,
  • Les textures et les matières,
  • Les ombres et la lumière,
  • La finesse des traits,
  • Le soin des détails.

Exercer son regard

Comment dessiner un chat ?

Dessiner un visage ?

Dessiner une nature morte ?

Pour réaliser un dessin d’observation, il faut considérer que la main est le prolongement des yeux. On ne doit dessiner que ce que l’on voit. Pour y parvenir, il est évident que l’on doit pouvoir avoir le modèle en face de soi. Le regard fait ainsi des allers-retours entre la feuille blanche et le sujet à dessiner.

Avant de commencer à tracer le premier trait de son dessin, il est important de s’accorder quelques minutes de réflexion pour visualiser son modèle dans sa globalité tout d’abord avant d’en observer chaque détail.

Comment ne pas s’y perdre ?

Des astuces existent, mais avant de les aborder, il est important de faire un rappel concernant le fameux cerveau droit !

Dessin d’observation et cerveau droit

On dit souvent que pour dessiner de manière réaliste, il faut faire appel au cerveau droit. Qu’en est-il ? Quelle est la différence entre cerveau droit ou gauche ?

  • Le cerveau gauche est le cerveau analytique. C’est la partie liée au raisonnement, à la logique,
  • Le cerveau droit quant à lui gère ce qui touche à la créativité, à l’humeur mais aussi, et c’est bien là ce qui nous intéresse, à la perception des formes dans l’espace.

Cette théorie a été développée par Betty Edwards dans son livre « Dessiner grâce au cerveau droit ».

La bonne nouvelle ? Ces capacités ne sont pas innées. Elles se travaillent. Il est donc possible de s’exercer pour favoriser le développement du cerveau droit.

A première vue vous vous dîtes que le cerveau gauche, logique et raisonnable serait ici plus pertinent pour le dessin d’observation ? C’est loin d’être le cas. Au contraire, l’hémisphère gauche aura tendance à déformer la réalité perçue.

Prenons les exemples des enfants, dont les capacités d’observation ne sont pas encore très développées…

Face à un modèle, ils ne dessinent pas ce qu’ils voient, mais ce qu’ils connaissent et surtout la représentation qu’ils s’en font. Ils dessineront quatre roues à une voiture, même s’ils n’en voient que deux parce que, comme on le sait, une voiture possède quatre roues.

C’est un peu la même chose avec le cerveau gauche !

Fort des expériences personnelles et des connaissances de chaque individu, le cerveau gauche va analyser la perception visuelle et le dessin ne sera pas fidèle à la réalité, mais plutôt à une logique. Le cerveau droit quant à lui percevra de manière réaliste les formes.

Dessiner une feuille, pas si simple au début ! Vous trouverez facilement vos premiers modèles pour vous exercer à dessiner !

Concrètement, pour apprendre à dessiner d’après une observation, il est indispensable de poser un regard neuf sur les choses. D’oublier tout ce que l’on a appris, tous nos a-priori pour ne se concentrer que sur la forme à reproduire.

Pour s’entraîner, il ne faut que très peu de matériel : une feuille, un crayon, un fusain ou de l’encre de chine. Pas besoin de chevalet, de peinture, de pinceaux… Focalisez-vous tout d’abord sur la précision du croquis.

Comment dessiner et reproduire facilement une observation en quelques étapes ?

Le dessin d’observation se réalise en plusieurs étapes. Il sera toujours réalisé dans un ordre précis :

  1. Le contour global de l’objet à dessiner,
  2. Les détails observés.

Un dessin d’observation doit en effet respecter parfaitement un cadre, les proportions de l’objet dessiné et les perspectives. Il faut donc saisir dans un premier temps les éléments à intégrer au dessin dans leur globalité. Quand la première esquisse est ainsi tracée, on se pose alors la question de vérifier si chaque élément est bien conforme aux observations : positionnement, taille, orientation…

Travailler son sens de l’observation

Une fois cette première étape réalisée, on peut alors se focaliser sur les détails qui composent le sujet. Chaque élément doit être observé précisément de manière individuelle, mais aussi en le comparant aux autres éléments qui composent le sujet. Ce travail demande des connaissances poussées en dessin et beaucoup de technique. Il convient de formaliser les textures, les matières, la brillance, les ombres, mais aussi de travailler les espaces vides.

Pour apprendre le dessin, des exercices pratiques et faciles à réaliser vont favoriser le développement du sens de l’observation. Vous pouvez par exemple choisir un exercice de dessin parmi ceux-ci :

  • Dessiner sans regarder votre feuille : en partant du principe que la main doit être le prolongement de l’œil, scotchez votre feuille à la table et reproduisez un objet sans regarder la feuille.
  • Dessiner à l’envers : c’est une des techniques pour apprendre à utiliser son cerveau droit. On choisit un modèle, mais on l’observe et on le reproduit à l’envers. Une technique imparable pour se déconnecter du cerveau gauche et focaliser son attention sur ce que l’on voit.
  • Reproduire les formes vides : on dépasse ainsi les blocages plus facilement. Au lieu de dessiner le bras d’un personnage, dessinez le vide entre son corps et son bras.

Comment dessiner une fleur. Il est aussi possible de s’entraîner au dessin à partir de photos.

Dessiner ce que l’on ne voit pas

Non, je ne vais pas me contredire. Même si cela parait être un paradoxe flagrant, pour dessiner ce que l’on voit, il faut aussi dessiner ce que l’on ne voit pas, du moins à première vue.

Explications…

Le dessin d’observation, quand on prend des sujets en 3D, nécessite une maîtrise parfaite des perspectives, des profondeurs, des proportions, des lignes…

Il est donc essentiel de savoir ce qui se cache derrière le sujet pour reproduire un dessin fidèle à la réalité.

Prenons un exemple. Vous devez dessiner un personnage devant une bibliothèque. Si vous vous focalisez sur ce que vous voyez, vous ne dessinerez qu’une partie du meuble. Le risque, si vous ne placez pas sur votre esquisse le meuble dans sa globalité, c’est que les étagères de la bibliothèque ne soient pas parfaitement alignées, au même niveau, ou encore que la perspective soit faussée.

Même si le dessin final ne montrera que la réalité de l’observation, dans sa composition, il est important de faire figurer les éléments cachés qui semblent importants.

C’est la même chose pour représenter un personnage.

Une partie de son bras est cachée ? Il faudra pourtant savoir comment il est placé derrière lui pour produire un dessin réaliste. La structure invisible influence l’apparence finale.

Que peut apporter le dessin d’observation à titre personnel ?

Le dessin d’observation est un exercice très intéressant, même en tant que dessinateur amateur. Il permet de développer efficacement certaines qualités et compétences :

  • Maîtriser ses gestes,
  • Développer son sens de l’observation,
  • Favoriser les capacités de concentration,
  • Se détendre,
  • Profiter du moment,

Une illustration du coeur humain, indispensable pour les étudiants en médecine. Le dessin d’observation est également utile dans le domaine de la santé.

C’est aussi une activité qui pourra être particulièrement utile dans la vie de tous les jours comme dans le travail. Le dessin d’observation est au cœur de nombreux domaines professionnels comme :

  • Les sciences,
  • L’illustration et le graphisme,
  • Le design,
  • L’architecture,
  • Le dessin d’audience ou la réalisation de portraits lors des procès,
  • Le dessin caricature,
  • Le dessin industriel,
  • Le dessin technique,
  • L’illustration médicale,

Les compétences acquises lors de vos cours de dessin sont nombreuses et transposables dans de nombreux domaines, plus ou moins artistiques.

Avant de passer maître dans l’art du dessin, vous devrez en passer par de nombreuses heures de pratique. Le dessin d’observation est très formateur et permet d’aborder ensuite tous les styles de dessin plus facilement.

Pour découvrir en détail l’art du dessin, n’hésitez pas à expérimenter les techniques de dessin et outils (crayon, pastel, aquarelle, peinture à l’huile, gouache, logiciels de dessin…). Vous trouverez ainsi plus facilement votre voie et votre style.

Et si vous en avez la possibilité, inscrivez-vous aux Beaux-Arts !

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
Yann
Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz