Musique Soutien scolaire
Partager

Quelles formalités administratives pour aller en Fédération de Russie ?

De Yann, publié le 04/07/2017 Blog > Langues > Russe > Faut-il un Visa pour Partir en Russie ?

« La Russie est un rébus enveloppé de mystère au sein d’une énigme. »

Winston Churchill

Le plus grand pays du monde, à cheval sur deux continents – l’Asie et l’Europe – et même trois avant la vente de l’Alaska aux Américains…

Oui, comme pouvait le dire le Premier ministre britannique, il y a dans l’empire du tsar une magie slave qui fascine nos esprits occidentaux !

De vastes étendues où les villes industrieuses et les plaines cultivées laissent de l’espace aux contrées sauvages et aux immenses forêts de la toundra, de la taïga, des montagnes (comme l’Oural et le Caucase) et des steppes…

Une immensité toute d’authenticité dans laquelle on peut au XXIe siècle faire office de pionnier, mais aussi une civilisation raffinée, avec ses bulbes orthodoxes, son centre névralgique qu’est Moscou ou sa culture particulièrement mise à l’honneur à Saint-Pétersbourg, magnifique ville d’architecture classique – merci à Pierre le Grand !

Devant tant de merveilles de la nature et de l’humanité, qui ne rêverait de voir de plus près et de découvrir la Russie de l’intérieur une nation exceptionnelle ?

C’est dans cette perspective qu’un séjour touristique en terre russophone doit se préparer à l’avance pour être réussi.

Côté préparatifs, l’administratif doit être l’une des premières préoccupations du voyageur…

Coupons court aux interrogations : un visa est obligatoire pour les citoyens belges (sauf à disposer d’un passeport diplomatique, ce qui est des plus rares…).

Sophie

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Informations générales sur les visas russes

Tous les ressortissants étrangers doivent avoir un visa d’entrée pour se rendre en Fédération de Russie.

Un visa à la Fédération de Russie est un document permettant de rester en Russie pour une période spécifique.

Un visa énumère les dates d’entrée et de sortie, vos informations vitales, les détails du passeport et des informations sur la partie invitant.

Veuillez noter que votre visa russe est un permis de sortie tout comme il s’agit d’un permis d’entrée.

Les différents types de visa :

  • Visa touristique
  • Visa d’affaires
  • Visa humanitaire
  • Visa privé
  • Visa de travail
  • Visé d’étude
  • Visa de transit
  • Visa de résident temporaire

Nous allons entrer dans les détails de chacun d’eux ci-dessous, en évoquant en priorité le visa touristique, le plus courant.

Pour quelle raison visiter des territoires slaves ?

Depuis l’Occident, les deux destinations russes les plus prisées sont aussi parmi les plus proches : Moscou et Saint-Pétersbourg.

Plus rares sont les Belges à s’aventurer en Extrême-Orient, où le décalage horaire peut être de 11h – contre 1h seulement pour la Russie d’Europe la plus voisine de nos pays.

La location de voiture à Vladivostok ou Irkoutsk permet de rendre vos vacances et votre escapade plus souple. Théâtre moscovite | Un voyage sur mesure dans une perspective culturelle ? | source : visualhunt.com

Aller en Russie n’a jamais été aussi facile qu’au XXIème siècle, grâce à l’avion : il faut compter 3h15 environ pour rallier Bruxelles à Moscou.

Que vous soyez attiré par les volcans du Kamtchatka, le lac Baïkal, les grandes villes comme Perm et Novgorod ou le faste du culte slavon, entre mille autres merveilles, il serait dommage de ne pas mettre les pieds en Russie, destination qui a enchanté tous ceux qui ont tenté l’aventure !

La Russie est un paradis des sportifs, glanant de nombreuses médailles aux Jeux olympiques.

En 2018, c’est la coupe du monde FIFA qui, après la coupe des Confédération de 2017, va attirer des millions de personnes. Les autorités russes s’y adaptent par des procédures simplifiées à l’attention des participants (joueurs, entraîneurs, journalistes accrédités…) mais aussi des spectateurs, avec la mise en place d’un passeport spécial appelé « Fan-ID » valable pour toute la compétition (de 10 jours avant l’inauguration jusqu’à 10 jours après le championnat).

L’obtention de ce passe spécifique doit être souscrite en amont, avec un service en ligne francophone déjà accessible.

L’achat de billets est un préalable, puis il faudra justifier de son identité. Le Fan-ID vous est ensuite envoyé.

Notez qu’il remplacera totalement le visa tourisme pour l’occasion et qu’il vous permettra, une fois sur place, de voyager gratuitement en direction du stade.

Avant d’aller sur place, pour parfaire votre culture, n’hésitez pas à découvrir la prolifique littérature russe

Le contexte UE-Russie

Bruxelles, avec sa double identité de capitale belge et de capitale européenne est particulièrement sensibilisée aux relations entre l’UE et la Russie. Des relations qui ne sont pas linéaires et qui se manifestent par des pics de tension selon l’actualité.

Une des dernières crises, en 2015, a tout spécialement touché les agriculteurs européens, et plus proches de nous, les producteurs belges de pommes et de poires. Une situation qui a soulevé un grand mouvement de solidarité de la population envers ses maraîchers avec l’achat privilégié des productions de fruits locales.

Certains, plus entrepreneurs que d’autres, ont surfé sur la vague et développé des commerces de pressage de fruits à domicile ! Et l’opportunité de développer une appellation « origine belge ».

Les relations entre la Russie et l’UE sont aussi influencées par la situation en Ukraine en 2015. À cette époque, l’UE a pris position et à déclarer que « la politique du gouvernement russe (…) menaçait l’intégralité territoriale, la souveraineté et l’indépendance de l’Ukraine ». Moscou a pourtant toujours nié l’implication de ses troupes dans les combats.

Autre contexte qui influence les relations entre Bruxelles et la Russie : la guerre en Syrie, et la crise des migrants. Deux coalitions (Moscou et Washington) ont des visions différentes malgré un objectif qui semble pourtant identique : la lutte contre l’extrémisme.

Le dialogue existe, et la rencontre qui a aboutit aux accords de Minsk 2 en février 2015 en est un bel exemple. La décision de Vladimir Poutine de réduire les forces russes en Syrie en est un autre.

Comment s'expatrier en ex-URSS ? Les précautions à prendre avant de voyager en Russie.

Il est important de toujours garder son calme et de se montrer très patient, avec force politesse.

En démontrant une profonde admiration pour la Russie, les choses vous seront facilitées lors de vos démarches.

Sachez en outre que les froids diplomatiques vous empêcheront d’entrer en Russie si vous transitez par certains pays, comme la Biélorussie.

Où demander son visa russe ?

Un visa est tout simplement une autorisation pour un étranger de voyager en Russie.

Il est délivré par les autorités compétentes (par délégation de l’État) et reste soumis à diverses conditions de durée, de comportement, de respect des lois, etc., d’où l’existence de plusieurs visas en fonction des situations.

En Belgique, tout citoyen en ce compris les diplomates et personnalités officielles, doivent faire leur demande en ligne sur le site du Département consulaire du Ministère des Affaires Étrangères de la Fédération de Russie.

Le Centre de visas pour la Russie en Belgique accompagne les personnes qui souhaitent se rendre en Russie à effectuer les démarches pour l’obtention de leurs visas. Le site internet vhs-belgium.com donne tous les informations pratiques sur les documents à rassembler en vue de la demande. VHS a des bureaux à Bruxelles (Auderghem) et à Anvers.

Les visas les plus demandés sont ceux pour tourisme et ceux pour affaires.

Attention que la décision d’accorder le visa ne dépend pas du centre de visas, mais bien par le consulat russe.

À ce sujet, les témoignages ne manquent pas

À l’étranger, les francophones pour obtenir leur visa auprès des autorités russes à Bruxelles et Anvers pour la Belgique, à Berne et Genève pour la Suisse, à Ottawa et Montréal pour le Canada.

Réserver un vol à la dernière minute est difficile avec une agence touristique employant un charter peu flexible. Transit | Des compagnies aériennes telles qu’Easyjet, American Airlines, Ryanair, Qatar Airways, Royal Air Maroc et British Airways assurent des vols directs | source : pixabay.com

La demande de visa touristique, qui peut être refusée, passe par le remplissage d’un formulaire en deux exemplaires.

Pour gagner du temps, vous avez tout intérêt à télécharger ce document en ligne pour le remplir dès à présent.

Celui-ci doit être accompagné de différentes pièces annexes :

  1. Une « lettre d’invitation » ou soutien en Russie (pour le visa privé ou commercial, sinon voir le voucher ci-dessous pour une invitation touristique) ;
  2. Un programme touristique (comme une lettre du voyagiste et un reçu de réservation, voire un descriptif d’itinéraire complet pour une visite de plus de 2 semaines) ;
  3. Une attestation d’assurance santé pour le séjour projeté ;
  4. Un passeport biométrique en cours de validité (au moins 2 pages libres, et pas d’expiration dans les 6 mois après la fin prévue pour votre voyage en Russie) ;
  5. La somme nécessaire à la délivrance du visa pour la Russie (comptez 30 euros pour le centre de visas et 35 euros pour le visa).

Le visa d’affaires est à un prix identique, mais sa durée est plus souple que pour le tourisme.

Il faut compter de 5 à 20 jours pour obtenir son visa (si tous les documents demandés sont bel et bien fournis), mais autant se ménager une petite marge de sécurité, au cas où !

En consentant une augmentation d’environ 35€ des tarifs, vous pouvez dans certains services consulaires russes faire une demande accélérée de visa en 3 jours (mais délai non garanti).

Attention : un visa de tourisme n’est valable que 30 jours (durée maximale), il faut bien calculer son coup.

De même, si votre voyage vous portera à un moment donné dans une république d’Asie centrale, demandez bien un visa à deux entrées et non à une seule.

Comme la bureaucratie a souvent de quoi débecter, les phobiques des paperasseries auront tout intérêt à se tourner vers une société spécialisée dans les visas, tel le centre visas VHS à Bruxelles, à Anvers ou en ligne; ou action-visas.com (multi-pays).

Certaines de ces entreprises vous proposent de les contacter directement en ligne.

Un tel intermédiaire est confortable et sécurisant, mais il y a un inconvénient non négligeable : le surcoût pris pour les services rendus, avoisinant les 50€ par tête – ce n’est pas du low cost.

La plupart du temps, lors d’un voyage organisé par un tour-opérateur ou une agence de voyages (croisière sur la Neva…), le voyagiste se charge lui-même des demandes de visa, sa commission étant inclus dans le tarif global du séjour vendu, et communique à ses clients les pièces nécessaires à la constitution de chaque dossier.

Visa pour la Russie : les risques encourus pour négligence

Le visa ou titre de séjour requis pour pénétrer sur le territoire russe diffère selon son objet.

Le touriste n’est pas le travailleur, ni l’étudiant. Les droits d’entrée (prix du visa) varient en fonction du document.

Naturellement, le visa touristique compte parmi les plus abordables, puisque le voyageur va consommer en Russie et donc enrichir la nation.

Ne vous amusez surtout pas à choisir ce visa si votre voyage a une fin autre que touristique : si le KGB n’existe plus, les autorités russes sont loin d’être laxistes et leurs services veillent sur les ressortissants étrangers…

Avec un moteur de recherche, vous pourrez prendre un rendez-vous avantageux avec un consul honoraire pour savoir quand partir. Gare au rapatriement anticipé ! | Votre questionnaire et vos photos d’identité doivent être à jour pour éviter les problèmes | source : morguefile.com

Citons pour exemple, ce cas d’une doctorante lyonnaise partie au fin fond de la Sibérie avec un visa de touriste, mais pour étudier dans le cadre de ses recherches universitaires les religions chamaniques de peuplades autochtones.

Cette étudiante fut arrêtée, soumise à une amende (largement supérieure à la différence de prix entre le visa touristique et le titre de résidence qu’elle aurait dû acheter…) et renvoyée séance tenante en France : ce n’est pas le séjour dont on rêve !

Cela fait cher pour des frayeurs et seulement quelques jours sur place…

Les autorités russes appliquent strictement toutes les lois sur les visas et l’immigration. Le site Web de l’Ambassade de la Fédération de Russie fournit les informations les plus à jour concernant la réglementation et les exigences relatives aux visas.

Conformément à la loi de sortie et d’entrée de la Russie, les autorités russes peuvent refuser l’entrée ou la rentrée en Russie pendant 5 ans ou plus et annuler les visas des étrangers qui ont commis deux violations «administratives» au cours des trois dernières années.

Les activités qui ne sont pas spécifiquement couvertes par le visa du voyageur peuvent entraîner une infraction administrative et une déportation.

Y a-t-il d’autres formalités à accomplir pour s’envoler vers la Russie ?

Comme nous l’avons vu, un passeport est nécessaire pour attester de son identité et voyager dans les pays exigeant l’obtention d’un visa.

Pour la Russie comme pour les autres États, le passeport biométrique valable 10 années (5 pour les mineurs) est à demander auprès de votre administration communale de résidence. Sachez que chaque commune est libre de fixer ses prix mais qu’une demande d’obtention en urgence majore ce coût de façon importante. Selon SPF des Affaires étrangères, le coût d’un passeport varie entre 35 euros et 210 euros pour un mineur, et entre 65 et 240 euros pour un adulte (plus de 18 ans).

Il faut s’y prendre à l’avance, car le délai de fabrication peut être de quelques jours comme d’un mois, surtout à l’approche des grandes vacances !

L’Ambassade ou le Consulat de Russie recevant la demande de visa peut demander des documents supplémentaires, y compris :

  • Relevé bancaire du demandeur
  • Déclaration de l’employeur du demandeur concernant le salaire du demandeur pour l’année précédente, la demi-année ou le mois
  • Assurance médicale valable en Russie et couvrant entièrement la période du premier voyage
  • Certificats vérifiant l’appartenance à la famille (c.-à-d. Certificat de mariage et certificat de naissance des enfants).

Visa Russie : restrictions d’entrée sur le VIH / SIDA

Certaines restrictions d’entrée sur le VIH / SIDA existent pour les visiteurs et les résidents étrangers de la Russie.

Les demandeurs de visas touristiques et de travail à plus long terme ou les permis de séjour sont tenus de subir un test de dépistage du VIH / sida. Le gouvernement russe peut également demander à ces candidats de subir des tests de dépistage de la tuberculose et de la lèpre.

Les voyageurs qui croient qu’ils peuvent être soumis à ces exigences devraient vérifier cette information auprès de l’Ambassade de la Fédération de Russie.

Plus généralement dans le domaine de la santé, il est recommandé (mais non obligatoire) d’être vacciné contre l’hépatite B et d’être à jour de DTCP.

Un voyage pas cher au pays de la vodka demande de contacter des agences de voyage en ligne pour trouver une vol moins cher et à un séjour hôtel à petit pris. Vol hôtel | Pour séjourner après un vol pas cher, comparez les prix | source : stocksnap.io

À votre arrivée en Moscovie, vous devrez remplir un formulaire d’immigration dûment rempli et faire enregistrer votre visa par un organisme habilité (votre chaîne d’hôtels par exemple). Le SPF des Affaires Etrangères recommande également de s’inscrire auprès de l’ambassade belge de votre lieu de destination dès votre arrivée.

Cet enregistrement est à répéter dans chaque localité où l’on aura passé au moins 3 jours, chose arrivant souvent pour ceux qui remontent le Transsibérien.

Gardez bien tous ces documents dans vos bagages, cela vous sera d’une grande utilité pour éviter toute tracasserie au moment du retour, mais aussi lors d’éventuels contrôles de police en cours de périple : une amende de 20 000 roubles, ça n’est jamais drôle.

Les autres démarches à accomplir sont facultatives, mais hautement pratiques : achat d’un billet d’avion sur des vols pas chers (utilisez un comparateur de vol pour trouver des compagnies low cost), carte bancaire utilisable en Russie (Visa, Mir et MasterCard notamment), apprentissage de la langue russe pour pouvoir se débrouiller, etc.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *