Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Découverte et apprentissage de l’arabe littéraire

Par Yann le 08/03/2017 Blog > Langues > Arabe > Comment Apprendre l’Arabe Littéraire ?
Table des matières

Votre niveau en arabe est proche de 0, mais vous avez la volonté de vous y mettre. Néanmoins, alors que vous vous intéressez à la langue, vous entendez parler d’arabe littéraire et d’arabe dialectal.

Quelle est la différence entre ces deux courants de langue ? Et surtout, à quoi correspond exactement l’arabe littéraire ?

Découvrez son histoire, riche de plusieurs millénaires et empreinte du Coran.

Enfin, pour celles et ceux qui seraient à la recherche de bonnes méthodes, voici quelques outils bien utiles pour apprendre l’arabe littéraire.

Qu’est-ce que l’arabe littéraire ?

Arabe littéraire ou littéral ?

Histoire de dissiper tout malentendu pour commencer, il est possible qu’au cours de vos recherches sur le web vous soyez tombés sur les termes d’arabe littéraire et arabe littéral. D’ailleurs, en tapant l’un, vous obtiendrez des résultats évoquant l’autre.

Quelle est la différence alors en arabe littéraire et arabe littéral ? Aucune, il s’agit de la même chose.

L’arabe, 8ème langue la plus parlée au monde

Combien de personnes à travers le monde parlent l'arabe ? De l’Europe à l’Indonésie, en passant par le Maghreb et le Moyen-Orient : le monde parle arabe.

Les chiffres varient beaucoup selon les sources, mais il semble qu’entre 250 millions et 300 millions de personnes à travers la planète utilisent la langue arabe. Mieux, pour près d’un milliard de musulmans, elle représente la langue sacrée, la langue religieuse. Ainsi, si l’on parle de locuteurs purs, utilisant la langue tous les jours, l’arabe est aujourd’hui le 8ème langage le plus utilisé au monde.

Arabe littéraire et arabe dialectal

Mais au sein de cette immense communauté arabophone, il s’agit de faire la différence entre deux courants de langue : l’arabe littéraire ou littéral donc, et l’arabe dialectal. Par définition, on considère que l’arabe littéral regroupe en son sein l’arabe classique et l’arabe standard moderne.

L’arabe dialectal concerne quant à lui de savants mélanges entre la langue arabe et des dialectes régionaux. Nous retrouvons ainsi par exemple l’arabe dialectal marocain, montagnard, marocain-bédouin, algérien, tunisien, maltais, libyen, égyptien… Cela s’étend avant tout du Maghreb au Moyen Orient.

Ce dernier est assez rarement enseigné en France, dans les centres linguistiques, à l’université ou dans les mosquées. L’arabe littéraire est en effet beaucoup plus utilisé, de par son statut de langue sacrée notamment.

L’histoire de l’arabe littéraire

L’on dit communément que l’arabe fait partie de la famille des langues afro-asiatiques. Dans cette famille de langages, les deux principaux restent l’arabe et l’hébreu aujourd’hui.

Dans un article publié par le professeur Samir Abu-Absi, enseignant à l’Université de Toledo (Ohio) et paru sur le site « History of Islam », l’auteur précise ainsi que les toutes premières traces que nous avons de la langue arabe datent du 4ème siècle avant JC. Cette trace n’est autre qu’une inscription trouvée dans le désert syrien. Soit le début de l’histoire de l’arabe !

Mais ce que l’on sait plus précisément des prémices de la langue arabe, c’est son utilisation par des tribus dites « préislamiques » et notamment dans le domaine de la poésie. Si son utilisation était au début orale, elle fut peu à peu consignée à l’écrit. Ainsi, l’arabe tire son origine d’une tradition poétique, puis littéraire.

D’où le nom d’arabe littéraire.

Mais on ne peut dissocier la langue arabe de la religion et du Coran. Il est dit en effet que le prophète Mohamed, durant plus de 23 ans (de 610 à 632), a reçu en langue arabe les messages transmis par Dieu et par l’intermédiaire de l’Ange Gabriel.

L'arabe littéraire est-elle la langue du Coran ? L’arabe littéraire, sacralisé par les écritures du Coran.

Mémorisé, transmis et récité à l’oral initialement, le Coran connut de nombreux accents avant de se voir « normalisé » sous le règne du 3ème Calife, Uthman Ibn Affan (7ème siècle). A partir de là, l’Islam commença sa propagation et de nombreux non-arabophones se convertirent.

On ne peut donc décemment pas dissocier l’avènement de l’Islam de la propagation de la langue arabe dans le monde. Par ailleurs, à travers la religion, l’arabe littéraire ou littéral a gagné un véritable statut de langue sacrée, vecteur d’une tradition poétique, littéraire et religieuse.

C’est ensuite à travers l’expansion de l’Empire arabo-islamique que l’arabe a connu un nouveau développement géographique et démographique (8ème siècle). Nous parlons ici des conquêtes de l’Espagne, de la Perse, de la Syrie, l’Irak, l’Egypte et l’Afrique du Nord. Cette propagation territoriale s’accompagna également d’une adoption littéraire de la part des peuples conquis.

Ainsi, grâce à ses origines littéraires fortes, l’arabe, qui ne fut pas tout de suite adopté par les peuples conquis, fut utilisé pour traduire de nombreux écrits en persans et d’autres langues. Mieux, dans les domaines des mathématiques, de la philosophie, la médecine et les sciences, les chercheurs, y compris les non-arabes, utilisèrent la langue pour traduire et créer.

Quelles sont les principales différences entre l’arabe dialectal et le littéral ?

L’INALCO, Institut National des Langues et Civilisations orientales, dit de l’arabe dialectal qu’il est avant tout l’arabe de la communication à l’oral. « De la communication immédiate » pour être plus exact.

A cet oral et à cette immédiateté de l’arabe dialectal, on lui oppose donc le littéral ou littéraire. Premièrement parce qu’il représente l’arabe de l’écrit. A travers les poésies, mais aussi aux millions d’ouvrages rédigés à travers l’histoire. Et surtout, à travers le Coran.

L’arabe littéraire est donc celui qui rassemble avant tout les arabophones du monde entier, et les musulmans. Mais au-delà de la littérature, de la poésie et de la religion, l’arabe littéraire est aussi celui qu’utilise la presse pour répandre l’information et les connaissances (journaux, magazines et presse web). Cette dernière, ainsi que l’accès croissant à l’éducation, ont énormément participé à son expansion à travers le monde et à faire en sorte qu’elle devienne une langue internationale.

A la lumière de toutes ces informations, vous vous rendez donc sûrement compte qu’apprendre l’arabe littéraire, c’est surtout apprendre un arabe intemporel, qui permet de communiquer à travers le temps.

Où et comment apprendre l’arabe littéraire en France ?

Quelle est la meilleure solution pour se mettre à l'arabe rapidement ? Quelques méthodes pour apprendre l’arabe en partant de 0.

Maintenant que vous en savez plus sur la langue arabe, il est probable que vous souhaitiez commencer par découvrir l’arabe par sa version littéraire. Mais est-ce difficile d’apprendre l’arabe ? Pour un francophone, oui. L’alphabet est différent et les prononciations très éloignées des nôtres.

Mais de nombreuses solutions sont mises à votre disposition en France pour apprendre l’arabe rapidement…

Prendre des cours particuliers d’arabe littéraire

Vous qui désirez vous mettre au plus vite à l’arabe littéraire, sachez qu’il existe aujourd’hui un système très développé et efficace de cours arabe particuliers en France.

Les professeurs particuliers sont de plus en plus nombreux à vous proposer leurs services, et la langue arabe, pratiquée par près de 3 millions de personnes en France, n’échappe pas à ce phénomène. Ainsi, que vous habitiez à Paris, Nantes, Toulouse, Marseille, Lyon, Strasbourg, Lille ou Rennes, rendez-vous sur Superprof.fr pour trouver vos futurs cours d’arabe particuliers d’arabe littéraire.

Grâce à une large base de données d’enseignants privés, vous trouverez rapidement le professeur particulier d’arabe qui habite à proximité de chez vous. C’est la méthode idéale pour progresser en arabe : un professeur rien que pour vous, la confiance d’étudier chez soi et pas avec une classe entière, une concentration accrue…

Progresser en arabe via les sites web

Si l’option professeur particulier ne vous convient pas, car trop cher, vous pouvez alors éventuellement vous tourner vers une solution gratuite : apprendre l’arabe sur internet.

Nous n’allons pas vous mentir : décider de se mettre à la langue arabe seul, sans l’aide d’un professeur, et en partant de 0 grâce aux méthodes disponibles sur le web…sera difficile. Mais pas impossible !

Dans cadre-ci, Superprof a plusieurs sites à vous recommander, qui permettront aux plus débutants d’entre vous de vous initier à l’arabe. A commencer par Japprendslarabe.net, un site qui met au centre de sa pédagogie le ludique.

Et comme on n’apprend jamais mieux qu’en s’amusant, découvrez sans plus attendre leurs outils très intéressants pour apprendre l’arabe littéraire : vocabulaire arabe, cours d’arabe, grammaire arabe, jeux éducatifs, une bande-dessinée arabe, les prénoms arabes, ainsi qu’un test de niveau.

Pour rester dans le même esprit, celui du ludique pour effectuer vos premiers pas dans la langue arabe, n’hésitez pas non plus à vous rendre sur Arabe-Gratuit.fr. Un site aussi bien prévu pour les enfants que pour les adultes. Rendez-vous sur place pour apprendre l’arabe gratuitement en ligne, avec quelques jeux et outils similaires :

  • Prénoms écrits en arabe,
  • Alphabet en arabe,
  • Ecoutez les prénoms,
  • Les métiers…

Un site qui vous propose non seulement de découvrir la langue à l’écrit, mais aussi d’écouter la prononciation des nombreux mots.

Apprendre à parler et écrire l’arabe à la Mosquée

La Grande Mosquée de Paris donne-t-elle des cours d'arabe littéraire ? Pour les Parisiens, rendez-vous pourquoi pas à la Grande Mosquée de Paris pour prendre des cours d’arabe littéraire.

Si vous avez la chance d’habiter dans une grande ville possédant sa propre mosquée, rendez-vous alors sur place pour y apprendre l’arabe littéraire.

Vous l’avez bien compris, la version littéraire est la langue attitrée du Coran. L’enseignement que l’on vous prodiguera sera donc religieux, certes, mais avant tout au plus proche de cet arabe écrit et vieux de plusieurs centenaires. Vous pourrez aussi y étudier les chiffres arabes !

Attention toutefois, les mosquées mettent en place des sessions qui commencent à la rentrée scolaire en général. Si vous loupez le coche, il est possible que vous deviez attendre une nouvelle session de cours arabe.

Grâce aux applications smartphone et tablette

Enfin, technologie oblige, de nombreux développeurs à travers le monde se sont amusés à créer des applications smartphone et tablette pour apprendre les langues.

Bien sûr, vous en trouverez de nombreuses vous proposant de découvrir l’arabe ou d’améliorer votre niveau rapidement. Pour vous faciliter la tâche, nous vous orientons directement vers 3 d’entre elles :

  • Nemo Arabe (disponible sur iTunes et Google Play) pour améliorer votre vocabulaire,
  • Apprendre l’alphabet arabe (iTunes) pour découvrir et assimiler les 28 lettres de l’alphabet,
  • Apprendre l’arabe 6000 mots (Google Play) pour enrichir son vocabulaire également.

Pourquoi parle-t-on l’arabe littéraire sans savoir le lire et l’écrire ?

Certains professeurs dans les pays d'immigrations ont incité les parents arabophones à parler à leurs enfants en français pour faciliter l'apprentissage de la langue de Molière. Pour tous les pays arabophones, l’arabe littéraire, qui est enseigné dès parlementaire, constitue une deuxième langue pour les élèves.

Ce sujet, peu traité par les médias linguistiques, suscite pourtant un grand intérêt sur les forums de langues vivantes…

Sur une population de 355 millions d’arabophones, parmi les pays reconnaissant l’arabe comme langue officielle, on estime qu’à quelques millions d’arabophones connaissant l’arabe classique (ndlr : l’arabe classique et l’arabe moderne standard composent à eux deux ce que l’on appelle justement : « l’arabe littéraire »).

Réservé à une élite, très peu utilisé dans la vie quotidienne, l’arabe littéraire est la langue d’auteurs écrivains et philosophes comme :

  • Abou el Kacem Chebbi,
  • Naguib Mahfouz (Prix Nobel de littérature en 1988)
  • Ou encore Averroès.

Aussi, on l’a retrouvé en tant qu’une des langues officielles d’organisations internationales comme :

  • L’ONU,
  • L’Organisation de la Coopération Islamique (OCI)
  • Et l’Union africaine (UA).

Catégorisée parmi les langues les plus difficiles à apprendre au monde – avec le cantonais, le mandarin, le japonais et le coréen – l’arabe classique est une langue difficile d’accès pour les locuteurs issus des pays non arabophones ou encore aux langages métissés comme au Maghreb.

L’influence de l’émigration sur les locuteurs arabes

Sur les forums on retrouve souvent des jeunes étudiants, issus de la deuxième et troisième génération de l’immigration française, pratiquant l’un des dialectes arabes grâce à leurs parents, mais ne savant ni lire et écrire l’arabe littéraire.

La différence dans le système d’écriture, la grammaire, ainsi que la conjugaison des phrases peuvent constituer des freins à l’apprentissage.

Par ailleurs, le manque de pédagogie des parents, le souci d’intégration et d’apprentissage de la langue du pays dans lequel on émigre ou le manque d’exposition aux médias TV et journaux qui utilisent l’arabe moderne, ajoutent une autre barrière à franchir pour parler l’arabe littéraire.

Quels livres acheter pour apprendre l’arabe littéraire ?

En complément des cours d’arabe littéraire que l’on peut effectuer dans une école coranique, en école de langues ou dans un organisme associatif, on peut s’aider d’un manuel !

Les livres destinés à l’apprentissage de l’arabe sont nombreux et il est nécessaire d’effectuer un choix judicieux car tous ne sont pas simples d’utilisation, adaptés au niveau de l’étudiant ou encore disponibles en France.

Avant de se lancer dans l’achat et l’étude de la langue du Coran et des poètes de la période préislamique, il faut d’ores et déjà avoir un plan d’apprentissage, une méthode d’assimilation et des connaissances linguistiques.

Tout d’abord, chacune des 29 lettres de cette langue qui allie précision entre syntaxe et lexique doivent être apprises avec leur prononciation correcte.

Par la suite, l’étudiant doit garder en tête le fait que la langue arabe est dialectale et littéraire. La “darjia” ou le parler au Maroc, en Algérie et en Tunisie diffère de l’arabe littéraire que l’on peut lire ou entendre dans les journaux et à la télévision !

Les dictionnaires arabes-français pour connaître l’arabe littéral

L’importance exponentielle de la langue arabe donne parfois lieu à toutes sortes d’approximations dans la traduction des mots de vocabulaire.

Pour éviter ce genre de désagrément et ainsi se former à l’arabe dans les meilleures conditions linguistiques, il faut avoir recours à des dictionnaires qualifiés.

lire-ouvrages-arabe-litteral Quel manuel ou livre choisir pour progresser en arabe littéraire ?

Almaany

Ce dictionnaire a la particularité d’être à la fois disponible en ligne et en physique après téléchargement. Il présente la proximité, la polysémie des mots et vous propose même les sens connexes de vos mots recherchés.

Arabdict

Ce dictionnaire pourrait s’apparenter à une version futuriste de cet objet puisque, de la même façon qu’un forum, les utilisateurs sont invités à y participer, à contribuer à son enrichissement en termes de vocabulaire et de traductions.

Info

Facile d’usage, grâce à son moteur de recherche, ce dictionnaire arabe-français offre un design épuré qui donne instantanément la traduction d’un mot de vocabulaire arabe ou français, ainsi que leurs homonymes.

Les manuels pour apprendre l’arabe littéraire

Lire et écrire l’arabe

Afin de progresser à son propre rythme et sans stress, cet ouvrage propose une cinquantaine d’exercices et de tests qui permettent de se perfectionner dans la langue arabe. Organisé en chapitres, ce manuel propose des explications claires et concises pour un prix avoisinant les 10€.

40 leçons pour parler arabe

Composé de 415 pages, ce manuel de l’éditeur Pocket, propose une initiation spécialement conçue pour les débutants. Grâce à ses leçons progressives et sa partie grammaire, cet ouvrage fait office de valeur sûre pour tous les arabophones en devenir.

Il est disponible sur internet et dans les librairies au tarif de 8€.

Mektoub : cahier pour apprendre à écrire en arabe

Créé par Mathieu Guidère, ce livre s’adresse essentiellement aux débutants qui souhaitent découvrir le système d’écriture arabe et améliorer leur expression écrite.

Organisé de manière à bien assimiler l’alphabet, chaque lettre a sa propre page dédiée. Idéal pour étudier les particularités de l’alphabet arabe, des lettres, des syllabes pour un prix avoisinant les 5€.

Manuel de langue arabe + audio

Notons au passage, que pour se perfectionner dans la langue arabe – dont la difficulté pour un francophone réside dans le fait que son alphabet et ses sons soient si différents de la langue de Molière – il est préférable d’utiliser un CD, un dvd ou une vidéo en plus du manuel.

En effet, seul le fait d’écouter, de porter son attention sur les sonorités de la langue arabe, d’entendre parler, chanter, prononcer les mots de vocabulaire arabe peut aider à progresser.

L’arabe pour les nuls

Le succès de cette série de livres n’est plus à présenter. Sa version dédiée à l’apprentissage de l’arabe est un ouvrage destiné aux débutants, pour s’initier à la langue arabe. On y trouve :

  • Des mots de vocabulaire,
  • De la grammaire basique,
  • Ainsi que des transcriptions phonétiques dans différentes situations pour faciliter l’apprentissage à son rythme.

Très pratique et facile d’utilisation, ce livre coûte un peu plus cher que les autres avec un prix supérieur à 20€.

Petite particularité, ce manuel propose un CD dans lequel on retrouve des conversations en langue arabe standard de la vie quotidienne.

Al-Alif, Premiers pas en arabe

Très complet, ce livre destiné aux débutants se compose de 3 grandes parties :

  1. Compréhension orale : pour apprendre à lire, à se familiariser avec la prononciation et les sonorités arabes.
  2. Vocabulaire : de nombreux mots du vocabulaire arabe sont proposés avec un système de fiches pratiques pour pouvoir les mémoriser.
  3. Expression Écrite : on y retrouve les bases de l’alphabet de l’arabe littéraire utilisé par les journalistes, les poètes et dans le livre saint.

Note : il est proposé avec de fichiers audio de Sakr César.

Dans quel pays parle-t-on l’arabe littéraire ?

On a tendance à penser que les locuteurs d'arabe littéraire se trouvent dans la région de l'Arabie-Saoudite. Mais qu'en est-il vraiment ? Bien que l’arabe littéraire soit d’usage dans les administrations cela n’empêche pas les fonctionnaires de parler l’arabe dialectal entre eux.

A la fois plurielle, diverse et en constante évolution, la langue arabe ou العربية, al-ʿarabīyah se décline en plusieurs versions.

Les dialectes dérivés de l’arabe littéraire sont nombreux et une question linguistique revient constamment chez les différents locuteurs arabophones : où parle-t-on un arabe qui se rapprocherait le plus de l’arabe littéraire ?

Oui, car quasiment aucun locuteur arabe ne parle cette variété d’arabe comme langue maternelle.

Source de compétition linguistique, discorde et moqueries, cette question soulève pourtant un point important dans le sens où elle cherche à mettre en évidence des pays ou régions du monde où la langue arabe a gardé sa forme la plus authentique.

En effet, portant parfois le nom d’«arabe éloquent» ou encore d’«arabe grammatical», l’arabe classique est une langue associée – de par son histoire et sa proximité avec l’islam –  à un certain prestige.

Langue écrite commune à tous les pays arabes – un peu comme le mandarin chinois standard – l’arabe littéraire est celui qu’on enseigne dans les écoles religieuses, les écoles publiques et les écoles de langues.

On la retrouve dans les journaux, les livres, les recherches académiques et dans le fonctionnement de l’administration des États arabes.

Servant de langue intermédiaire entre les pays arabes, présente en grande partie dans chaque dialecte et utilisée pour l’écrit quel que soit le pays arabophone, l’arabe littéraire est souvent considéré comme un tout regroupant plusieurs variantes.

Pour la plupart des linguistes, plus on se dirige vers l’est, plus les dialectes se rapprochent de l’arabe littéraire sans toutefois en être une parfaite copie.

Ainsi, on peut supposer que dans les pays où l’arabe et ses variantes dialectales sont majoritaires, la langue maternelle parlée se rapproche plus de l’arabe littéraire.

Hormis l’Égypte située dans la région est du Maghreb, on trouvera des pays comme :

  • La Syrie.
  • L’Irak.
  • Le Liban.
  • La Jordanie.
  • L’Arabie Saoudite.
  • Le Yémen.
  • Le Koweït.
  • Le Qatar.
  • Oman.
  • Le Bahreïn.
  • Les Émirats arabes unis.

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
Yann
Fondateur de SuperPROF, je suis dévoré par l'envie de découvrir et de toujours apprendre de nouvelles compétences.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz